Billet d'humeur

quand Sarko lorgne du côté de Mao................



Philippe Thull
Samedi 11 Décembre 2010

quand Sarko lorgne du côté de Mao................
Billet de mauvaise humeur:


Mon dieu! Mais quelle actualité ! Tout semble aller terriblement vite par les
temps qui courent, la machine se serait elle emballée?
Certainement oui !
Et ce depuis qu'il suffit d'une seconde à une information pour faire le
tour de la terre, celle ci devient de fait très dure à endiguer en amont et
oblige à des réactions instantanées dont l'inévitable spontanéités
génère forcement des aberrations, qui passent pour la plupart, et c'est bien
ça le pire, dans l'indifférence générale.

Ainsi au sujet de Wikileaks, on nous explique d'un côté que ces
informations n'ont aucun intérêt ( ce qui est évidemment archi inexacte mais
nous reviendrons sur cette question lors d'un prochain billet) et d'un autre
côté qu'elles sont" potentiellement dangereuse pour l'état".
"Légère contradiction dans les termes! enfin..., si elle ne vous apparaît
pas!" se désolait Jean Gabin dans l'excellent film "le président" d'Henri
Verneuil, qui en 1961 parlait déjà d'une France oligarchique, un film d'une
actualité brûlante.
En parlant de président, on n' a pas assez évoqué la dernière visite du
notre dans le Bourbonnais .

Une petite escapade, qui a électrisé le paisible aéroport de Clermont
Ferrand, lequel durant quarante huit heure s'est transformé en camp retranché
. Tout ceci au grand détriment et au grand mépris des usagers . En outre
aéroport n'étant pas équipé pour recevoir un airbus A330 , l'on a
dépêché de paris, qu'a cela ne tienne, un tracteur pour pousser le dit
avion, une passerelle adaptée pour ce type de modèle, ainsi qu'une grue pour
charger tout ce matériel, le tout assorti d'un falcon pour l'intendance.
Comme le disait fort pertinemment le Canard Enchaîné: "il y a ceux qui se
serrent la ceinture et ceux qui se contentent de l'attacher".

Mais tout ceci est finalement des plus anecdotique compte tenu de ce qui va
suivre;
On apprend ce matin que lors de ce voyage un syndicaliste fut maintenu en
garde a vue arbitrairement et préventivement ( a quoi? on ne sait pas.) dans
une gendarmerie durant cinq heures (soit la durée de la visite du chef de
l'état), et ce sur ordre du préfet, qui déclara non sans cynisme que
"l'individu est resté a la gendarmerie car le café était bon". Nous
passerons sur la sémantique des ordres préalablement dispensés aux gendarmes,
étant convenu que l 'élégance du pouvoir et de ses serviteurs n'est plus à
démontrer .
Une nouvelle preuve de l'intolérance et du mépris de l'état vis à vis de
la contradiction.
Comment peut on qualifier de telles agissements?
Les mots que cela évoque se réffèrent pourtant a des régimes que notre
démocratie a toujours décrié et cependant comment ne pas parler d'état
totalitaire lorsque des opposants sont détenus lors des visites du chef de
l'état, lorsque des militants ump, carte de membres en poche, sont convoqués
pour faire une haie d'honneur au raïs, lorsque le gouvernement et son
opposition ( cf Hubert Vedrine) tente de filtrer et de contrôler internet
(wikileaks, hadopi).
Avouez que cela ressemble finalement beaucoup a la chine( qui au passage
soutient laurent gbagbo en côte d'ivoire.....).
D'ailleurs ce soir même, Jean François Coppé,( fraîchement revenu de
chine ou il était dans le cadre d'un "partenariat", tenez vous bien, entre
l'ump et le parti communiste chinois ), qui sur le plateau de michel denisot
fut d'un enthousiasme déconcertant lorsqu'il s'est agit de faire l'éloge
de la chine.
Tout simplement surréaliste.
Cependant, force est de constater un certain nombres de dénominateurs communs
entre paris et pekin en ce qui concerne l'exercice du pouvoir.

Ainsi va notre France défunte patrie des droits de l'homme, défigurée,
démembrée, vidée de tout ce qui en faisait une exception enviée et
revendiquée, une France sacrifiée sur l'autel de la mondialisation par les
fossoyeurs d'un monde dans lequel l'homme ne se considère qu'en termes
d'outil économique .
Le dernier rempart?
Notre liberté de penser, de savoir, d'exprimer.
Or la liberté d'expression redevient ouvertement en France et ailleurs un
combat, car l'actualité le démontre, la vérité est plus que jamais
difficile a révélée et encore faut il se battre pour avoir le droit de la
dire comme pourrait en témoigner Julian Assange qui dans sa dernière lettre
cite a ce sujet Rupert Murdoch:
"Dans la course qui oppose le secret et la vérité, il semble inévitable
que la vérité gagnera toujours "  
Parole d'expert !
Espérons que l'avenir lui donnera raison !

Philippe Thull


Samedi 11 Décembre 2010


Commentaires

1.Posté par pistache le 11/12/2010 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la vérité gagnera toujours ; je suis assez d'accord la dessus ;ne serai ce parce que parmi les milliards d'humains que nous sommes , il existera toujours des gens , nombreux , qui n'accepteront pas qu'une poignée d'individus , tous aussi malades les uns que les autres , décident de notre avenir ; grace à ces gens qui sont pour la justice et la démocratie , l'on arrive à savoir ce que veulent nous cacher les fous ; grace à internet , tout se sait en quelques minutes ;on nous impose le nouvel ordre mondial , ceux qui en tiennent les rennes se vantent d'avoir gagné ; dans la vie , rien n'est jamais acquis , les combats pour la démocratie sont un éternel recommencement ; alors les sarkozy , les coppé et tutti quanti , ce qu'ils disent , ce qu'ils pensent , ceux qu'ils veulent pour le peuple , je ne les écoutent même pas et je dirai même que je m'assois dessus ; c'est moi qui déciderai de mon avenir et je ne serais certainement pas isolé dans cette idée ;

2.Posté par kristo le 03/01/2011 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne vois pas l'intérêt de faire des rapprochements entre Sarko et Mao, et si des membres du gouvernement font des sourires aux chinois, c'est par pur hypocrisie des affaires.
N'oublions pas que sans la Chine, on aura déjà eu sans doute une guerre en Iran, en Corée et l'Afrique serait encore plus asphyxiée. Il n'y a aucune leçon de démocratie à donner à la Chine quand on sait que la France a fait la guerre en Irak, et est actuellement en Afghanistan.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires