Une «révolution de couleur» en cours à Hong Kong?  15/08/2019

Une «révolution de couleur» en cours à Hong Kong?























L’annulation par Pékin de l’escale à Hong Kong de deux navires de la Marine américaine serait la réaction de la Chine à l’ingérence des États-Unis dans ses affaires intérieures, ont estimé dans un entretien accordé à Sputnik deux analystes, un Chinois et un Russe.

Sur fond de tensions persistantes dans les relations entre Washington et Pékin, la Chine a refusé l'escale à Hong Kong à deux navires de l'US Navy. C’est Nate Christensen, un porte-parole de la Flotte américaine du Pacifique, qui en a informé les journalistes. Début août, Pékin avait relevé des contacts entre des diplomates américains à Hong Kong et des activistes liés aux manifestations.
Une implication américaine à Hong Kong?

«L’ingérence des États-Unis dans le problème de Hong Kong est l’une des raisons de ce refus, mais elle n’est sans doute pas la seule. […] À cause de la guerre commerciale sino-américaine, l’atmosphère générale dans les relations bilatérales est assez tendue. Les déclarations antichinoises de l’exécutif et des législateurs américains se font de plus en plus fréquentes. Aussi, n’est-il pas du tout difficile de comprendre dans cette situation les motifs du refus de l’escale de bâtiments de guerre américains à Hong Kong», a déclaré à Sputnik Zheng Anguang, spécialiste des relations internationale à l'Université de Nankin.

Et de rappeler qu’autoriser ou non l’escale à des navires militaires américains à Hong Kong était un droit souverain de Pékin et de lui seul.

L’ambassadeur chinois en Russie, Zhang Hanhui, a récemment comparé la situation à Hong Kong à une «révolution de couleur», accusant des «forces occidentales» de vouloir y semer le chaos afin de compromettre la formule actuelle «Un pays, deux systèmes» et compliquer ainsi le développement de la Chine.
La consolidation patriotique des Chinois

Sputnik a interviewé un autre expert, Alexandre Lomanov, de l'Institut de l’économie mondiale et des relations internationales (IMEMO) de l'Académie des sciences de Russie, qui a constaté lui aussi des signes de plus en plus apparents d’une «révolution de couleur» dans les événements en cours à Hong Kong.

«Pourtant, ce n’est sans doute pas une véritable "révolution de couleur" visant à renverser le pouvoir sur l’ensemble de la Chine. Qui plus est, on voit que le comportement agressif et de plus en plus antichinois des manifestants hongkongais mène, au contraire, à la consolidation patriotique des Chinois. Cela se produit toujours au sein de la société chinoise dès qu’il s’agit d’une menace réelle de la division du pays, quand la Chine fait l’objet d’une ingérence étrangère», a résumé l’expert.

https://fr.sputniknews.com/international/201908151041934841-une-revolution-de-couleur-en-cours-a-hong-kong-/

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires