Un policier suspendu après une violente interpellation à Sevran, l'IGPN saisie (VIDEO)  13/09/2019

Un policier suspendu après une violente interpellation à Sevran, l'IGPN saisie (VIDEO)
























La vidéo, devenue virale sur internet, montre un policier frappant violemment un homme au cours d'une interpellation dans le quartier des Beaudottes à Sevran. L'IGPN a été saisie et le préfet de police a ordonné la suspension du fonctionnaire.

Le 11 septembre, la vidéo d'une interpellation violente à Sevran a rapidement fait le tour du net. Sur les images, on peut voir un policier en venir aux mains avec un jeune homme noir après une altercation verbale entre les deux hommes. Le fonctionnaire de police se jette soudain dans les jambes de son interlocuteur pour tenter, avec difficultés, de le plaquer au sol. Le policier, repoussé, revient à la charge en assénant des coups de poing, mais le jeune homme se protège puis riposte par d'autres coups de poing. L'intervention d'un autre policier, à l'aide d'un pistolet à impulsion électrique de type taser, fait tomber le jeune homme au sol. Il sera ensuite interpellé.



Selon la préfecture de police, citée par l'AFP, l'altercation a eu lieu le 11 septembre en fin d'après-midi dans le quartier des Beaudottes. L'individu aurait été interpellé «pour outrage».

Le 12 septembre, la préfecture de police a réagi sur Twitter, en relayant un communiqué : «Hier, une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux montrait l'interpellation d'un individu à Sevran. Afin d’établir les circonstances exactes de cette interpellation, le préfet de Police a saisi l’IGPN et ordonné la suspension immédiate du policier intervenant.»



La préfecture ajoute que les éléments ont également été transmis au parquet de Bobigny «pour appréciation».

La vidéo de cette violente interpellation avait suscité une vive indignation sur le net. La garde à vue du jeune homme a été levée le 11 septembre au soir pour des raisons médicales et il a été hospitalisé, selon le parquet cité par l'AFP, sans plus de précision.

Après une interpellation «pour outrage» d’un médiateur, le policier concerné est suspendu -

Après avoir été questionné par un policier à Sevran, un médiateur municipal a été contraint de se défendre contre une attaque de l’agent de police, montre une vidéo filmée par un témoin. L’individu a été neutralisé par un tir de Taser. Le policier a été suspendu par la Préfecture de police.

Un échange verbal entre un policier et un médiateur municipal dans le quartier des Beaudottes de Sevran, en Seine-Saint-Denis, s’est transformé en bagarre, le 11 septembre. Des images de la rixe, filmée d’un immeuble situé à proximité des lieux et postées sur Twitter, ont suscité l’indignation parmi les internautes.




Interpellé vers 18h25 par l’équipage de la circonscription de sécurité de proximité d'Aulnay-sous-Bois, Lamine Ba, âgé de 34 ans, selon Le Parisien, a été attaqué par un policier qui s’est jeté dans ses jambes. Le médiateur du quartier a commencé à se défendre des coups assenés par l’agent.

L’homme a été neutralisé par un tir de pistolet à impulsion électrique, dont le bruit est entendu sur la vidéo, par un autre agent.



Le lendemain, la décision de suspension immédiate du policier en question a été publiée par la Préfecture de police. «Afin d’établir les circonstances exactes de cette intervention», la saisine administrative de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été également annoncée par le préfet de police Didier Lallement dans un communiqué de presse. L’interpellation aurait eu lieu «pour outrage».

La garde à vue de l'individu a été levée mercredi soir pour des raisons médicales et il a été hospitalisé, a indiqué le parquet à l'AFP, sans plus de précision.

https://francais.rt.com/france/65722-policier-suspendu-apres-altercation-violente-sevran-igpn-saisie-video
https://fr.sputniknews.com/france/201909121042088854-apres-une-interpellation-pour-outrage-dun-mediateur-le-policier-concerne-est-suspendu---images/

Commentaires

1.Posté par Saber le 14/09/2019 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette crapule de policier ne fera pas le chaud en cas de guerre civile en France.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires