Trump: les USA pourront utiliser l'Irak comme base pour d'éventuelles actions en Syrie  27/12/2018

Trump: les USA pourront utiliser l'Irak comme base pour d'éventuelles actions en Syrie
























Lors de sa visite surprise en Irak, Donald Trump a fait savoir qu'il n'envisageait pas de réduire le contingent américain stationné dans ce pays puisque ce pays pourra servir de base dans le cas d'actions en Syrie, informe Fox News.

Lors d'un déplacement surprise à la base aérienne Al-Assad en Irak, Donald Trump a fait savoir qu'il n'avait pas du tout l'intention d'ordonner le retrait du moindre soldat du contingent américain de 5.000 hommes qui se trouve sur le territoire de ce pays, informe Fox News.

Donald Trump a expliqué pourquoi les troupes américaines resteraient en Irak:

«En fait, nous pourrions l'utiliser comme base si nous souhaitions faire quelque chose en Syrie», a estimé le chef de l'État américain.

À l'occasion de Noël, Donald et Melania Trump se sont rendus en Irak pour y rencontrer les soldats américains et les remercier de servir, selon les informations communiquées par la Maison-Blanche.

Donald Trump a entrepris cette visite une semaine après avoir annoncé que les États-Unis avaient écrasé Daech en Syrie et que la lutte contre ce groupe terroriste était la seule raison de la présence des soldats américains dans le pays. La Maison-Blanche a plus tard publié une déclaration annonçant que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes de Syrie.

La coalition internationale dirigée par Washington mène une opération en Irak et en Syrie depuis 2014. Les autorités syriennes ne lui ont toutefois jamais donné l'autorisation de se livrer à ses activités.

https://fr.sputniknews.com/international/201812261039449245-trump-projets-retrait-troupes-irak/

Commentaires

1.Posté par oh-daz le 27/12/2018 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

....les USA pourront utiliser l'Irak comme base...."
qu'est ce que ceci ??... RIEN de nouveau de ce côté, car depuis plus d'une décennie, l'Irak et la Libye (plus tard) ne sont
que d'immenses bases militaires des us-sion & larbins..
ils cherchent a trumper qui les merlocs avec ces déclara-sion ??! tout comme ce soit disant retrait de soldats de Syrie,
c'est pour les placer ou ?

2.Posté par oh-daz le 27/12/2018 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

... après avoir annoncé que les États-Unis avaient écrasé Daech en Syrie..".. balèzes les merlocs !!
ils sont les seuls a avoir vaincus une chose, sans JAMAIS la combattre...

3.Posté par YYY le 27/12/2018 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Nous sommes éparpillés à travers le monde. Nous sommes dans des pays dont la majorité des gens n'ont même pas entendu parler. Franchement, c'est ridicule", a-t-il lancé.
"En Syrie, (le président turc Recep Tayyip) Erdogan a dit qu'il voulait éliminer l'EI, ce qu'il en reste. Et l'Arabie saoudite vient de dire qu'elle allait payer pour du développement économique. Ce qui est formidable, ça veut dire que nous ne devrons pas payer", a-t-il poursuivi.

https://www.romandie.com/news/ZOOM-Visite-surprise-de-Trump-en-Irak-sa-premi-re-en-zone-de-conflit/983088.rom

4.Posté par Saber le 27/12/2018 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L' Algérie devrait installer des barils de FLITOX à ses frontières pour se prémunir d'une invasion de criquets takfiristes.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires