Trois roquettes s’abattent près de l'ambassade américaine à Bagdad  21/01/2020

Trois roquettes s’abattent près de l'ambassade américaine à Bagdad























Trois roquettes sont tombées le 20 janvier au soir sur la Zone verte de Bagdad, près de l'ambassade américaine, selon des sources au sein des services de sécurité. La capitale irakienne a également été touchée par de nombreux heurts lors d’une manifestation, lesquels ont fait trois morts.

Trois roquettes se sont abattues sans faire de victime dans la nuit du 20 au 21 janvier dans la Zone verte de Bagdad, dont deux sont tombées à proximité de l'ambassade américaine, annonce l’AFP se référant à de sources policières.

Les projectiles ont été tirés depuis Zafaraniyeh, un faubourg de Bagdad situé au sud-est de la capitale irakienne, sans faire de victimes.
Des morts et des blessés dans de nouveaux heurts à Bagdad

Trois manifestants ont été tués et des dizaines ont été blessés le 20 janvier à Bagdad lors de nouveaux affrontements avec les forces de sécurité, à l'expiration du délai donné au gouvernement par le mouvement de contestation pour répondre à ses revendications.

Les manifestants, pour éviter que le mouvement né en octobre ne perde de son élan face à la montée des tensions entre Washington et Téhéran, ont adressé le 13 janvier un ultimatum d'une semaine aux dirigeants pour répondre à leurs demandes, principalement une refonte du pouvoir passant par des élections anticipées.

Dès dimanche, à la veille de la date-butoir, des jeunes manifestants ont commencé à bloquer routes et ponts à l'aide de pneus brûlés à Bagdad et dans le Sud.

Lundi, ils ont relancé leur action dans la capitale: des jeunes portant des casques et des masques à gaz ont érigé des barricades métalliques pour tenter de repousser la police anti-émeute.

Des centaines de manifestants, certains agitant le drapeau irakien, se sont rassemblés sur la place Tayaran, proche de la place Tahrir, cœur de la contestation à Bagdad. Des affrontements ont éclaté avec les forces de sécurité qui ont fait usage de grenades lacrymogènes et de balles réelles pour les disperser, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Trois manifestants ont été tués, ont déclaré des médecins à l'AFP: deux par balles et un troisième a été atteint par une grenade lacrymogène qui lui a transpercé le cou.

Cinquante personnes ont été blessées, 44 manifestants et six policiers, selon les médecins.

https://fr.sputniknews.com/international/202001211042939221-trois-roquettes-sabattent-pres-de-lambassade-americaine-a-bagdad/

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires