Selon un expert russe, le rapport de l'AIEA sur l'Iran aura une connotation négative  27/04/2006



MOSCOU, 27 avril - RIA Novosti. Le directeur général du Centre d'études de l'Iran moderne, Rajab Safarov, estime que le rapport du directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohammed El-Baradei, aura une connotation négative pour ce pays.

"Le rapport sera négatif à l'égard de l'Iran parce que les exigences fondamentales du Conseil de sécurité de l'ONU n'ont pas été remplies par l'Iran. C'est l'évidence même", a déclaré Rajab Safarov dans un entretien avec RIA Novosti. "Téhéran n'a pas rempli deux exigences d'une importance principielle: il n'est pas revenu au moratoire et il n'a pas mis fin à l'enrichissement d'uranium sur son territoire", a-t-il constaté.

L'expert pense que pour cette raison le rapport sera négatif pour l'Iran. Il est persuadé que le dossier sera communiqué au Conseil de sécurité de l'ONU et que celui-ci réuni en session extraordinaire envisagera l'application de sanctions à l'égard de l'Iran.

Pourtant, l'expert estime qu'il "est quand même très peu probable que des sanctions soient prises vis-à-vis de l'Iran" car la Russie et la Chine s'y opposeraient.

Interrogé sur la question de savoir ce que les dirigeants iraniens entreprendraient si des sanctions étaient quand même décrétées, Rajab Safarov a répondu que "le jour-même l'Iran quitterait l'AIEA et qu'une fois sorti de cette organisation Téhéran proposerait à ses partenaires régionaux, aux Etats islamiques, de coopérer dans le secteur nucléaire".

De l'avis du directeur général du Centre d'études de l'Iran moderne, si cela se produisait, "l'AIEA serait considérée comme structure n'ayant pas été à même d'assumer ses fonctions foncièrement techniques".

Rajab Safarov a souligné que "ce qui est le plus dangereux dans cette situation, c'est que pour la première fois un Etat livrera des technologies nucléaires à d'autres Etats tout en étant parfaitement conscient que ces autres Etats ne les utiliseront pas forcément à des fins civiles exclusivement".




Ria-Novosti

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires