Rétractation de deux articles « scientifiques » sur le Covid-19  06/06/2020

Rétractation de deux articles « scientifiques » sur le Covid-19



















The Lancet s’est rétracté le 5 juin 2020 d’un article publié le 22 mai [1], suivi une heure plus tard du New England Journal of Medicine pour un article similaire paru le 1er mai [2].

Ces deux articles [3] [4] avaient été mis en valeur par une vaste campagne de presse orchestrée par le laboratoire Gilead Science. Ils prétendaient prouver que certains médicaments étaient inutiles face au Covid-19, laissant la voie libre aux médicaments produits par ce laboratoire.

Ces deux articles se fondaient sur des données récoltées et traitées par Surgisphere, la société de Big Data fondée par le docteur Sapan S. Desai, également signataire des deux études. Il s’était déjà fait connaître en promouvant l’Ivermectine, pour lutter contre la Covid-19.

The Guardian avait montré que les données de Surgisphère concernant des hôpitaux australiens et utilisés dans l’étude sur l’hydroxychloroquine étaient inventées. Suite à ces révélations, les autres auteurs des deux articles ne sont pas parvenus à consulter les données récoltées par Surgisphere [5].

La rétractation des deux revues scientifiques ne permet toujours pas de savoir ce qui s’est passé. En effet, de nombreux spécialistes ont pu mettre en doute dès la première lecture ces deux études, pourtant jugées assez « fiables » pour être publiées. Il reste à déterminer si le docteur Sapan S. Desai est juste un escroc qui a mené en bateau ses collègues, ou si ces intoxications avaient été commanditées par Gilead Science. En effet, ces études allaient dans le sens des intérêts du laboratoire, ont été promues par son service de presse, et ont toutes deux été dirigées par le professeur Mandeep Mehra qui a masqué travailler pour Gilead Science.


[1] “Retraction—Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19 : a multinational registry analysis”, Mandeep R. Mehra, Frank Ruschitzka, Amit N. Patel, The Lancet, June 5, 2020.

[2] “Retraction : Cardiovascular Disease, Drug Therapy, and Mortality in Covid-19”, New England Journal of Medicine, June 5, 2020.

[3] “Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19 : a multinational registry analysis”, Mandeep R. Mehra, Sapan S. Desai, Frank Ruschitzka, Amit N. Patel, The Lancet Online, May 22, 2020.

[4] “Cardiovascular Disease, Drug Therapy,and Mortality in Covid-19”, Mandeep R. Mehra, Sapan S. Desai, SreyRam Kuy, Timothy D. Henry, Amit N. Patel, New England Journal of Medicine, May 1, 2020.

[5] “Questions raised over hydroxychloroquine study which caused WHO to halt trials for Covid-19”, Melissa Davey, The Guardian, May 28, 2020.

https://www.voltairenet.org/article210150.html

Commentaires

1.Posté par bob le 06/06/2020 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ça en dit long sur la véracité des articles scientifiques publiés ! Du coup je vais reprendre mon abonnement à "Terre Plate.com" ! Ha ha !

2.Posté par mais oui mais oui le 06/06/2020 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

complétement bidon,,, une soi disant étude globale faite par 5 personnes dont aucune n'est qualifiée , a part peut etre l'actrice de film X ,,, de la propagande médicale certainement appuyée par des pot de vins pour faire fermer les yeux aux comités de lecture du lancet ,,,du 100% fake immédiatement gobé avec appétit par nos ministères qui attendait leur becquée ,,, une fois que c'est fait d'interdire ,, va revenir en arriere ca va tergiverser , et continuer a prétendre qu'il y a un fond de vrai alors que c'est tout simplement de l'escroquerie et donc ce serait gilead qui aurait poussé ces fausses nouvelles ,,,,,,,,,,,,,,,,,,

3.Posté par jehaislescookies le 16/06/2020 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ici Idriss Aerkane démonte les études scandaleuses qui ont été utilisées pour faire la guerre à l'hydroxichloroquine (et là on est dans des pratiques qui ressortent de la jurisprudence de Nüremberg, ces gens devraient être jugés pour crime contre l'humanité, adresse de la vidéo :
https://ru-clip.net/video/s4lF9ExiR8s/raoult-est-encore-un-h%C3%A9ros-idriss-aberkane.html

(c'est comme les élus Québequois, voir la vidéo de Jacques Crévecoeur là-dessus, on comprend qu'ils aient peur à leurs fesses, et veulent faire tout pour se protéger, ils savent que la corde de Nüremberg les menace)

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires