Mort d’un soldat français au Burkina Faso  17/02/2020

Mort d’un soldat français au Burkina Faso

























Ce 17 février, le ministère des Armées a annoncé que le soldat Morgan Henry avait perdu la vie au Burkina Faso sans donner plus de détails. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur les circonstances entourant ce décès.

Dans un communiqué publié ce 17 février, le ministère des Armées a annoncé la mort, la veille, de Morgan Henry, mobilisé au Burkina Faso. «Le chef d'état-major des armées a appris avec tristesse la mort dans le cadre de l'opération Barkhane, au Burkina Faso, le 16 février 2020, du sergent-chef Morgan Henry, du 54e régiment de transmissions de Haguenau», a déclaré le ministère dans un communiqué.

«Il a été découvert mort au sein de son campement. Les causes du décès ne sont pas connues, et une enquête de gendarmerie, menée par la prévôté, a été diligentée pour établir les circonstances de sa mort», a-t-il ajouté.


Depuis 2014, la France a déployé quelque 4 500 hommes au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane, qui vise à lutter contre les groupes djihadistes opérant dans la région et au Sahara. Le 2 février, le ministère des Armées avait annoncé la mobilisation de 600 soldats supplémentaire.

Mais en dépit du succès de l'intervention militaire française de 2013, qui a permis la reconquête du nord du Mali occupé par les djihadistes, des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères régulièrement visées par des attaques. Les violences se sont progressivement propagées du nord vers le centre et le sud du Mali, puis plus récemment au Niger ainsi qu'au Burkina Faso, où la situation est jugée la plus inquiétante. Dans ce pays, une vingtaine de civils ont été tués dans la nuit du 1er au 2 février dans une attaque djihadiste à Lamdamol, un village du nord du Burkina Faso.

https://francais.rt.com/international/71342-mort-d-un-soldat-francais-burkina-faso

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires