Macron reçoit l'opposant vénézuélien Guaido «pour mettre en œuvre un processus électoral»  24/01/2020

Macron reçoit l'opposant vénézuélien Guaido «pour mettre en œuvre un processus électoral»
























Alors même que Juan Guaido est de plus en plus contesté dans son pays, Emmanuel Macron a décidé de recevoir à l'Elysée l'opposant vénézuélien afin de l'aider à «mettre en œuvre un processus électoral» au Venezuela.

Le président français Emmanuel Macron a reçu ce 24 janvier au palais de l'Elysée l'opposant Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale vénézuélienne et autoproclamé président par intérim. En difficulté dans son propre pays – ses appels aux manifestations ne déplacent pas les foules et il est même contesté au sein de son propre camp – Juan Guaido est en recherche active d'appuis extérieurs.


«Seuls, nous n'y arriverons pas», avait-il d'ailleurs lancé la veille au Forum économique mondial de Davos, estimant lutter contre un «conglomérat international et criminel». «Nous avons besoin de votre aide», avait-il encore dit, alors qu'au Venezuela, ses bureaux ont été perquisitionnés. D'après la présidence française, Emmanuel Macron et Juan Guaido se sont entretenus ce 24 janvier «pour mettre en œuvre un processus électoral».



La position française sur la question ne fait par ailleurs pas l'unanimité au sein de l'Union européenne. La tournée européenne de Juan Guaido ne passera en effet pas par Madrid, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez ayant décidé de ne pas le rencontrer alors qu'il avait pourtant été l'un des premiers dirigeants européens à le reconnaître comme président par intérim du Venezuela.
«Situation paradoxale»

Le 4 février dernier, dans les pas de l'Union européenne et de Washington, le président de la République Emmanuel Macron avait fait savoir que la France reconnaissait Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale, comme «"président en charge" pour mettre en œuvre un processus électoral».


Une décision prise suite à un ultimatum lancé quelques jours plus tôt par l'Espagne, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et le Portugal contre Nicolas Maduro, lui enjoignant d'organiser une nouvelle élection présidentielle, faute de quoi ils reconnaîtraient, à l'instar des Etats-Unis, Juan Guaido comme président par interim.



Malgré tout, la position française – comme européenne – n'est pas aussi claire qu'il n'y paraît, les représentations diplomatiques des deux pays continuant de travailler ensemble normalement. C'est ce qu'à confié dans une interview accordée à RT France le vice-ministre vénézuélien pour l'Europe, Ivan Gil : «C'est une situation paradoxale sur laquelle il faudrait interroger les gouvernements de l'Union européenne et le gouvernement français. [...] Avec l'Europe, nous avons maintenu une communication et nous avons maintenu nos ambassades, qui fonctionnent normalement. Notre ambassadeur ici à Paris, Michel Mujica, est reconnu par les autorités françaises.»

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/70673-macron-recoit-opposant-venezuelien-guaido-mettre-oeuvre-processus-electoral


Commentaires

1.Posté par oh-daz le 24/01/2020 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qu'est ce qu'il fait mac rothschild ? il a carrément échoué dans la gestion de la france; et voilà qu'il se mêle dans les
préparatifs d'un coup d'état au Vénezuela..

2.Posté par hakim bey le 25/01/2020 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certainement le petit macron pressent un manque de dynamique ou d'agitation médiatico-politique. Je pense que ce qu'il craint le plus est la stagnation, car il est de ceux qui s'épanouissent dans l'agitation et la cohue. Au contraire des sages qui cherchent à révéler la vérité (du moins celle qui émancipe les hommes) dans le calme et la sérénité.

3.Posté par JBL1960 le 25/01/2020 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En même temps, zont l'air d'avoir le même dealer, non ?

Le Venezuela ne peut-il s'inspirer de l'expérience zapatiste, toute proche ?
Celle d'un peuple qui dirige, et d'un bon gouvernement qui obéit ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/10/chiapas-feu-et-parole-dun-peuple-qui-dirige-et-dun-gouvernement-qui-obc3a9it-compilation-r71-de-lezln.pdf

Comme y fait référence, d'ailleurs Raoul Vaneigem, dans ses écrits, la toute dernière compile au format PDF et gratos, bien sûr ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/01/raoul-vaneigem-extraits-de-lappel-c3a0-la-vie-contre-la-tyrannie-etatique-et-marchande-2019.pdf

"Résister, c'est ne pas consentir au mensonge." Albert Camus

Je résiste, Albert, je résiste...
JBL

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires