Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan  27/01/2020

Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan























Les talibans affirment avoir abattu un hélicoptère militaire aux environs de Sharana, capitale de la province afghane de Paktika, d'après un message publié par un porte-parole du mouvement sur Twitter.

Un hélicoptère militaire est tombé, lundi 27 janvier, non loin de la ville afghane de Sharana, dans le sud-est du pays, a déclaré un porte-parole des talibans sur Twitter.

«Ce soir, après l'incident de Ghazni, un hélicoptère militaire ennemi a été abattu près de Sharana, la capitale de la province de Paktika, il a été complètement détruit. Tous les occupants de l'appareil sont morts», a-t-il indiqué.


La presse afghane avait précédemment annoncé qu'un avion s'était écrasé dans la province de Ghazni, dans l'est de l'Afghanistan. Les premières informations parlaient d'un Boeing d'Ariana Afghan Airlines. Mais le gouverneur de la province, Wahidullah Kalimzai, a précisé à Sputnik que l'avion appartenait à une compagnie aérienne étrangère. Le PDG d'Ariana Afghan Airlines, Mirwais Mirzakwal, avait de son côté démenti le crash d'un de ses appareils.

Le porte-parole des talibans avait quant à lui affirmé dans un message qu'un avion américain s'était écrasé à Ghazni.

Le Pentagone confirme le crash d'un bombardier en Afghanistan dans la province de Ghazni

Évoquant le drame du Bombardier E-11A américain qui s'est écrasé ce 27 janvier dans la province afghane de Ghazni, le Pentagone a confirmé le crash, tout en indiquant n'avoir «aucune indication qu'il ait été provoqué par un tir ennemi».

Le Pentagone a confirmé le crash d'un bombardier en Afghanistan dans la province de Ghazni. Dans le même temps, il a démenti que l'avion ait été abattu par les talibans.

«Un Bombardier E-11A américain s'est écrasé aujourd'hui dans la province de Ghazni, en Afghanistan. Une enquête est en cours sur les causes du crash, mais il n'y a aucune indication qu'il ait été provoqué par un tir ennemi», a indiqué le porte-parole des forces américaines en Afghanistan.



Le Pentagone a assuré n'avoir aucun indice prouvant qu'il ait été détruit par un tir ennemi, tandis que les talibans affirment qu'il a été «abattu tactiquement».

Le Bombardier E-11 est un appareil de soutien aux drones de reconnaissance.
Le crash vu par différentes sources

Les médias afghans avaient précédemment déclaré qu'un avion s'était écrasé dans la province de Ghazni, dans l'est de l'Afghanistan. De premières informations avaient fait état d’un Boeing d'Ariana Afghan Airlines, mais le PDG de la compagnie, Mirwais Mirzakwal, avait démenti le crash d'un de ses appareils.

Le gouverneur de la province de Ghazni, Wahidullah Kalimzai, a indiqué pour sa part à Sputnik que l'avion appartenait à une compagnie aérienne étrangère.

Quant aux talibans, ils avaient noté dans un message qu'un appareil américain s'était écrasé à Ghazni. Par ailleurs, ils ont affirmé avoir abattu un hélicoptère militaire aux environs de Sharana, capitale de la province afghane de Paktika, d'après un message publié par un porte-parole du mouvement sur Twitter.

https://fr.sputniknews.com/international/202001271042967771-le-taliban-annonce-un-nouveau-crash-cette-fois-dun-helicoptere-dans-le-sud-est-de-lafghanistan/
https://fr.sputniknews.com/international/202001271042968505-le-pentagone-confirme-le-crash-dun-bombardier-en-afghanistan-dans-la-province-de-ghazni/

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires