Le sénateur américain Chuck Hagel pense qu'Israël ne pourra pas anéantir le Hezbollah  01/08/2006

Intervenant lundi devant le Sénat des Etats-Unis, le sénateur Chuck Hagel a déclaré qu'Israël ne parviendrait pas à anéantir le Hezbollah.

Le recours à la force des armes ne permettra pas à Israël d'anéantir le Hezbollah, par contre cette opération militaire entraînant la "destruction systématique" du Liban ternira l'image des Etats-Unis dans la région et dans le reste du monde, a-t-il dit.

"Le président Bush doit lancer un appel à un cessez-le-feu. Il faut mettre fin à cette démence", a ajouté Chuck Hagel.

Le sénateur a exhorté le locataire de la Maison-Blanche à désigner "une personnalité publique jouissant d'un prestige et d'une expérience mondialement reconnus et à l'envoyer au Proche-Orient en qualité de représentant personnel du président des Etats-Unis. De l'avis du sénateur, cet émissaire pourrait être un ancien secrétaire d'Etat américain, James Baker ou Colin Powell.

La poursuite de la campagne militaire conduit à la partition du Liban, à l'assassinat de civils innocents, à la destruction de l'économie et de l'infrastructure de ce pays, à une catastrophe humanitaire, à l'affaiblissement du gouvernement démocratique déjà précaire du Liban, au renforcement du soutien social dont le Hezbollah bénéficie dans les pays arabes et à la recrudescence de la haine vis-à-vis d'Israël partout au Proche-Orient, a mis en garde le sénateur.

Le soutien des Etats-Unis à Israël ne doit pas être préjudiciable aux relations que nous entretenons avec les pays arabes et musulmans, a-t-il ajouté.

Il faut que la position des Etats-Unis dans ce conflit soit perçue par tous les Etats du Proche-Orient comme une position équitable, a déclaré Chuck Hagel qui est membre républicain de la commission sénatoriale des affaires étrangères et du comité spécial sur le renseignement.
RIA Novosti

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires