Le gouvernement lance dans la polémique une «plateforme de dons» pour que les Français aident «les plus touchés»  31/03/2020

Le gouvernement lance dans la polémique une «plateforme de dons» pour que les Français aident «les plus touchés»













Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé le lancement d’une plateforme de dons pour contribuer à «l’effort de solidarité de la nation envers les plus touchés». Cette mesure est déjà loin de faire l’unanimité auprès des citoyens.

Lundi 30 mars, Gérald Darmanin a annoncé sur son compte Twitter qu’une «plateforme de dons» allait être mise en ligne pour soutenir ceux qui sont les plus touchés par la pandémie de Covid-19. Il venait de livrer un entretien au Figaro dans lequel il a détaillé la mise en œuvre d’un plan d’urgence de 45 milliards pour faire face à cette crise, d’où l’interrogation de nombreux internautes sur la nécessité d’une telle demande.


«Je lance un appel à la solidarité nationale», a-t-il lancé sur le réseau social, indiquant que la plateforme permettra à «tous ceux qui le peuvent» d’«apporter leur contribution à l’effort de solidarité de la nation envers les plus touchés». Il a par ailleurs souligné auprès du Figaro que cet appel concernait notamment les «entreprises dont l’activité continue et qui sont le moins affectées».

Au vu des premières réactions, son cri de ralliement n’a cependant pas trouvé un écho favorable auprès de la population.


Certains ont souligné que demander un effort de la part de «ceux qui le peuvent» revenait à remettre en place une forme d’impôt sur la fortune, à l’instar du leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.


Le syndicaliste Gérard Filoche a quant à lui évoqué le «culot» du ministre de l’Action et des Comptes publics, appelant à plutôt réinvestir dans les hôpitaux.


Un plan d’urgence de 45 milliards

Le 20 mars, le Parlement a adopté un projet de loi de finances rectificative afin d’anticiper la récession de 1% du PIB et un déficit public en 2020 plus important que prévu. Le texte prévoit un fonds de 45 milliards d’euros pour soutenir les entreprises en difficultés et de financer le chômage partiel des employés.

«507.000 entreprises de moins de 50 salariés ont demandé que leurs échéances de paiements des cotisations sociales […] soient reportées», a précisé le ministre au Figaro. Il attend cependant un encaissement des cotisations de la part des entreprises de plus de 50 salariés pour le 5 avril, ce qui devrait rapporter 13 milliards d’euros à l’État.

M. Darmanin a ensuite annoncé que le fonds de solidarité, qui couvre les pertes de mars, sera prolongé pour le mois d’avril. Il a cependant affirmé que «l’État assume ces reports de trésorerie pour les entreprises et les indépendants qui en ont le plus besoin […]. Mais il devra récupérer à terme ces recettes non perçues».

https://fr.sputniknews.com/france/202003311043438970-le-gouvernement-lance-dans-la-polemique-une-plateforme-de-dons-pour-que-les-francais-aident-les/

Commentaires

1.Posté par YYY le 31/03/2020 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour faire les guerres ils trouvent les budgets.

2.Posté par Mae le 31/03/2020 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne donnerais pas un sou a ce gouvernement de diable.

3.Posté par jehaislescookies le 31/03/2020 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour la caisse de grêve j'ai donné, pour l'économie je regrette il y a d'autres solutions,demandez à Bernard Friot !

4.Posté par Rumi le 31/03/2020 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quoi ! Pas un euro à ce gouvernement de voleurs et de larbins des grosses fortunes!

Le CICE de Macron : 40 milliards donnés aux grands patrons en 2019 sans aucune contre-partie, sans aucun controle, pire ils ont continué de licencier ! C'est 20 milliards chaque annee de cadeau juste pour le cice. Depuis 2013, c'est 140 milliards de cadeau.

Les 4 milliards de l'ISF et les milliards de la flat tax.

Voilà ou va l'argent ! Ils pillent l'Etat, les Services publics pour servir des rentes aux Bolloré, Arnault, Bouygues, Niel... les 500 familles et bien sûr se servir aux passages. Ce faisant, ils reduisent la France à l'etat de sous-développement.

Il faut que nous les citoyens prenoions le controle de l'Etat en instaurant le Référendum d initiative citoyenne partout. Qu'on decide ou doivent aller notre argent !

Il faut crever cette monarchie oligarchique qui fait du citoyen soit un esclave puis un déchet, soit un riche tartuffe.

5.Posté par Saber le 31/03/2020 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils n'ont qu'à récupérer l'argent des évasions fiscales.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires