La justice algérienne a rendu son verdict sur les drapeaux berbères exhibés lors de manifestations  10/09/2019

La justice algérienne a rendu son verdict sur les drapeaux berbères exhibés lors de manifestations












Trois Algériens incarcérés pour avoir bravé l’interdiction de manifester avec le drapeau berbère ont été remis en liberté après leur présentation au juge d’instruction, ont indiqué leurs avocats à la presse.

Arrêtés dans le cadre de l’interdiction de manifester avec le drapeau berbère, trois jeunes Algériens contre qui le procureur de la République avait requis des peines d’emprisonnement ont été relâchés par le juge d’instruction, ont fait savoir leurs avocats respectifs dans des déclarations à la presse.

Le premier, libéré le 9 août, est Hakim Aïssi, emprisonné depuis le 5 juillet à la prison de Sidi Othmane à Mostaganem, dans l’ouest de l’Algérie. Le procureur avait requis contre lui deux ans de prison ferme. Le deuxième, Nadir Fetissi, contre lequel le procureur près le tribunal d’Annaba avait requis une peine de dix ans de prison ferme, a été acquitté le 8 août. Le dernier, Massil Djaha, qui se trouvait à la prison de Batna, dans l’est de l’Algérie, depuis le 30 août, a été également remis en liberté par le juge d’instruction le 9 août.

Le jeudi 5 septembre, d’autres détenus, Amokrane Challal, Aouissi Mustapha, Kichou El Hadi et Samira Messouci ont été entendus par le juge d’instruction du tribunal de Sidi Mahmed, à Alger, pour le même chef d’accusation. Leurs avocats ont fait montre d’optimisme au terme de leur audition, laissant entendre une possible libération dans les prochains jours.

Une trentaine d’autres détenus demeurent incarcérés depuis fin juin à la prison d’El Harrach, à Alger, en attendant leur jugement.

Contrairement aux positions dénonçant la décision du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’armée algérienne, d’arrêter toute personne manifestant avec un drapeau autre que celui national, le député Abou el-Fadel Baâdji a affirmé à Sputnik que le chef de l’armée n’avait pas visé particulièrement le drapeau berbère, «mais tous les drapeaux en dehors de l’emblème national».

«Le général Gaïd Salah est lui-même berbère du fait qu’il est originaire de la région de Chaouia, dans l’est de l’Algérie», a-t-il précisé. Concernant le drapeau berbère, M.Baâdji a souligné que «c’est surtout celui du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), un mouvement séparatiste, qui était visé par les propos du chef de l’armée».

https://fr.sputniknews.com/maghreb/201909101042068524-la-justice-algerienne-a-rendu-son-verdict-sur-les-drapeaux-berberes-exhibes-lors-de-manifestations/

Commentaires

1.Posté par saidab le 10/09/2019 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce drapeau n'est pas "berbère" mais exclusivement "kabyle". Arrêtez de faire des amalgames trompeurs. Vous trompez jusqu'à vos amis et soutiens, parmi lesquels des ong tonitruantes ignorantes !!

Ce drapeau ne représente ni les populations Chaouias ni les Mozabites, les Touaregs, les Berbères du Chenois, les Chleus ... Ce sont tous des Berbères et ils manifestent avec le drapeau algérien ... Parmi les Chaouias, il y en a qui se laissent conduire par les régionalistes dissidents kabyles comme des moutons.
Je me souviens d'un "printemps berbère" à Batna (Aurès, Chaouias) organisé et animé par des Kabyles. Même l'accueil était supervisé par des Kabyles venus de Kabylie pour l'occasion.
A ma question de savoir pourquoi il y avait des affiches et pancartes et traductions de textes berbères en français et pas en arabe, un chaoui converti avait répondu avec hargne : ce n'est pas ma langue. Le français est plus ma langue que l'arabe.
L'échange s'est fait en berbère après que ce converti m'ait signifié qu'il ne comprenait pas l'arabe !

Pourquoi l'accueil est-il assuré par des Kabyles ? Réponse naïve : ils sont venus nous donner un coup de main.

Aujourd'hui, il s'en trouve qui font la promotion du voile intégrale en Algérie pendant que d'autres réclament de pouvoir porter des maillots de bains libérés en sécurité ...

C'est VIVANT l'Algérie, terre de parcours croisés !! C'est compliqué à gérer mais c'est ça : beau et difficile. Que les esprits tourmentés s'apaisent ; que les esprits malveillants s'évaporent au soleil comme les fantômes au lever du jour ...

2.Posté par Amir le 10/09/2019 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le retour du boomrang , après des années d'ingérence dans les affaires marocaines et de son sahara , voilà les généraux algériens confrontés aux séparatistes dans leur propre pays...

3.Posté par karimdz le 10/09/2019 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis algérien, et je suis évidement contre le déploiement de ce drapeau dans des manifestations nationales. Cela ne me dérange pas quand il est brandi dans des manifestations locales ou culturelles.

Il n y a qu un état algérien, une armée, un hymne, et donc un seul drapeau.

Le seul que la majorité des algériens approuve, c est celui qui est vert et blanc frappé d une étoile et croissant rouge en son centre, point barre.

4.Posté par karimdz le 10/09/2019 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

amir,quel retour du boomerang, s il y a un seul drapeau algérien, au sahara occidental, il y en a bien deux, celui de l occupant marocain, et celui du peuple saharaoui.

ET à ma connaissance, le drapeau amazigh est également visible au maroc pour ta culture...

5.Posté par YYY le 11/09/2019 06:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La culture ???
Al Falaha / culture productive
Al Hawa / culture vide
AL Adzan / émettre et devoir réceptionner

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires