La Jordanie convoque l’ambassadeur d’Israël pour discuter d'Al Aqsa  18/08/2019

La Jordanie convoque l’ambassadeur d’Israël pour discuter d'Al Aqsa






























Le ministère jordanien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Israël suite aux affrontements entre la police israélienne et des fidèles musulmans sur l'esplanade des Mosquées et quelques jours après que le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a appelé à changer le statu quo sur ce site religieux.

L’ambassadeur israélien à Amman, Amir Weisboard, a été convoqué dimanche 18 août au ministère jordanien des Affaires étrangères pour expliquer le comportement des forces de l’ordre israéliennes à Al Aqsa, à Jérusalem, où la police a fait face à des musulmans, a annoncé le représentant du ministère jordanien Sufyan Qudah.



«Cet après-midi, le ministère des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur israélien pour souligner que la Jordanie condamnait les violations israéliennes dans la mosquée al-Aqsa et pour réclamer de cesser immédiatement les actions provocatrices sur l'esplanade des Mosquées, qui alimentent le conflit et constituent une violation flagrante du droit international», a indiqué M.Qudah sur Twitter.
Appel à changer le statu quo sur le mont du Temple

Amman avait précédemment condamné les propos du ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, qui avait appelé mardi 13 août, dans une interview à la Radio 90 israélienne, à changer le statu quo sur le mont du Temple.

«Je crois qu’il y a une injustice dans le statu quo qui existe depuis 1967. Nous devons œuvrer pour le changer afin qu'à l'avenir les juifs, avec l'aide de Dieu, puissent prier au mont du Temple. Cela doit être réalisé par des accords diplomatiques et non par la force», a-t-il précisé.

La police israélienne avait récemment levé l’interdiction de se rendre sur le mont du Temple pour les non-musulmans.

Des affrontements entre membres de la communauté arabo-musulmane et la police, qui ont éclaté après cette décision, ont fait dimanche 11 août, le premier jour de l'Aïd el-Kebir, au moins 60 blessés parmi les Palestiniens assistant à la prière à la mosquée al-Aqsa. Selon les médias, plus de 1.700 juifs ont toutefois réussi à se rendre ce jour-là sur le mont du Temple.

Le site, au cœur du conflit israélo-palestinien, se trouve à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville occupé depuis 1967 par Israël, qui l'a ensuite annexé sans que cela ne soit reconnu par la communauté internationale.

Le mont du Temple est le lieu le plus saint du judaïsme. Les juifs sont autorisés à le visiter, mais ne peuvent pas y prier. La majeure partie du mont du Temple est aujourd'hui occupée par l'esplanade des Mosquées avec deux monuments majeurs de l'islam, dont la mosquée al-Aqsa et le dôme du Rocher, qui est administrée par la fondation musulmane Waqf.

https://fr.sputniknews.com/international/201908181041947246-la-jordanie-convoque-lambassadeur-disrael-pour-discuter-du-mont-du-temple/

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires