L’histoire des juifs d’Algérie sera enseignée dans les écoles d’Israël  21/08/2019

L’histoire des juifs d’Algérie sera enseignée dans les écoles d’Israël
























Le nouveau ministre de l’Éducation d’Israël, Rafi Peretz, a annoncé que le programme d’histoire obligatoire pour la classe de terminale va désormais inclure le sort des juifs d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, a révélé lundi 19 août l’agence de presse internationale de la communauté juive, Jewish Telegraphic Agency.

Le ministre de l’éducation de l’État israélien a informé que l’étude de la Shoah va désormais inclure « la persécution des Juifs d’Afrique du Nord » dans son programme d’histoire obligatoire pour la classe de terminale. L’histoire sera étudiée en 12e année et fera partie de l’examen national de baccalauréat, a précisé notre source.

« Pendant des années, l’histoire des juifs vivant dans les pays musulmans sous l’occupation nazie a été absente de notre discours », a déclaré le rabbin Peretz dans un communiqué, évoquant « les histoires douloureuses de milliers de juifs qui ont été envoyés dans des camps de concentration et forcés à participer aux marches de la mort ».

Le média de la communauté juive rappelle que l’étude de la Shoah a été supprimée quatre ans dans le cadre du programme d’études obligatoire de l’ancien ministre de l’Éducation Shai Piron, bien que les enseignants aient été autorisés à faire de l’Holocauste un projet de recherche.

Un demi-million de juifs d’Afrique du Nord persécutés

Pendant la Deuxième Guerre mondiale et après la mise en place du régime de Vichy en France, une législation antisémite a été imposée aux 415’000 juifs de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie.

En février 2018, le gouvernement allemand a accepté de verser des indemnités à prés de 25’000 juifs algériens, selon la « Jewish Claims Conference », organisation chargée de faire valoir les droits des juifs victimes de la répression nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’organisation juive a fait savoir que des indemnisations d’une valeur de 2556 euros seront versées à chacune des 25’000 personnes concernées ou à leurs descendants pour les personnes décédées. Selon Jewish Claims Conference, les personnes concernées par ces indemnisations ont toutes vécu en Algérie entre juillet 1940 et novembre 1942, et ont toutes été victimes de la répression du gouvernement français de Vichy, collaborant avec l’Allemagne nazie pendant la Deuxième Guerre mondiale, a indiqué la « Jewish Claim Conference ».

https://www.observalgerie.com/actualite-algerie/juifs-algerie-histoire-enseignee-ecoles-israel/

Commentaires

1.Posté par sinc le 21/08/2019 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtez de dire "Juifs Algériens" nous les algériens préférons "Juifs d'Algérie".
un juif algérien ça n'existe pas..

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires