L'ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcini en garde à vue  26/09/2016

L'ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcini en garde à vue










Bernard Squarcini, ex-patron du renseignement intérieur spécialiste du terrorisme, a été placé en garde à vue par les enquêteurs de l'Inspection générale de la police nationale, le 26 septembre, dans le cadre d'une instruction parisienne.

Les motifs de sa garde à vue n'ont pas été précisés par les sources proches de l'enquête, selon l'agence AFP. L'ancien directeur central du renseignement intérieur (DCRI, actuelle DGSI), surnommé «le Squale», est un proche de Nicolas Sarkozy, qui avait été écarté de ses fonctions en mai 2012 après l'accès au pouvoir de la gauche. Un autre grand flic et ancien patron de la police judiciaire parisienne, Christian Flaesch, a également été interpellé et placé en garde à vue lundi 26 septembre dans ce dossier.

Ces deux auditions interviennent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le parquet de Paris pour violation du secret de l’instruction, entraves aux investigations, compromission et trafic d’influence, entre autres. En avril dernier, l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales avait saisi de nombreux documents lors de perquisitions réalisées au domicile et au bureau de Bernard Squarcini. Ces documents soulèvent des questions concernant la manière dont l'ex-patron du renseignement intérieur utilise ses relations avec des fonctionnaires afin de servir les intérêts d'entreprises privées pour lesquelles il travaille.

Reconnu comme spécialiste du terrorisme – islamiste, basque ou corse – «le Squale» avait par ailleurs été condamné en avril 2014 à 8 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris, pour avoir réquisitionné illégalement les factures téléphoniques détaillées d'un journaliste du Monde (les fameuses «fadettes», dans le jargon policier).
Christian Flaesch, limogé en 2013 pour une «faute de déontologie»

Christian Flaesch aurait quant à lui été placé en garde à vue, selon le journal Le Monde, afin d'être entendu au sujet de soupçons de violation du secret de l'enquête, au moment où il était en poste à la direction de la police judiciaire parisienne.

Il avait été limogé fin décembre 2013 du 36 quai des Orfèvres, après une mise en garde du parquet général au sujet d’un appel à son ancien ministre de tutelle, Brice Hortefeux, durant lequel il semblait lui expliquer comment préparer une audition dans l'un des dossiers judiciaires mettant en cause l'ex-président Nicolas Sarkozy. Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, avait dénoncé une «faute de déontologie». «Les faits pour lesquels [Christian Flaesch] est aujourd’hui en garde à vue sont distincts de l’affaire Hortefeux», a toutefois indiqué une source proche de l’enquête citée par l'AFP.

https://francais.rt.com/france/26863-lancien-patron-renseignement-interieur-bernard

Commentaires

1.Posté par oh-daz le 26/09/2016 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les pires ennemis de l'islam, les auteurs des pires complots contre les musulmans, ne sont, en fait, que des mafieux,
des criminels, des voleurs, des repris de justice, la plus épaisse crasse que la terre ait portée...
voilà pourquoi ils ont cette haine de notre religion en eux...

2.Posté par Saber le 27/09/2016 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les ennemis de l’islam et des musulmans ont été sélectionnés selon les critères des protocoles des fous de sion.

3.Posté par bob le 27/09/2016 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Règlement de compte quand tu nous tiens !

4.Posté par AS le 27/09/2016 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le flnc et la mosquée d'ajaccio brûlée, ca vient de part la... valls doit aussi être arrêté, il a participé a tous les attentats en france, en tunisie, libye, algérie, mali... hollande, juppé aussi, la chute des marchés a débuté, la loi martiale va être imposée et les guerres civiles vont débuter, selon les plans talmudiques, sauf qu'il y a toujours un mais... preparez vous au chaos total, absolu

5.Posté par gutan le 28/09/2016 03:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il a fait du lobbying en étant fonctionnaire, les hommes d’état font la même chose, si ont devait les enfermer, il resterai plus grand monde pour gouverner.

6.Posté par YOUSS le 28/09/2016 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas lui qui avait manipulé Mohammed Merah ?

7.Posté par Djamila le 23/04/2019 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

gutan
Mérah a été en relation avec un dénommé hassan un agent des services.Mérah a été en Israhell alors qu'il était surveillé par tous les services de france et de navarre.Mais bizarrement 4 mois avant les attentats ,les services ont ordonné l'arrêt de la surveillance de mérah.Faut regarder le doc de karl zéro.Tout est dedans
https://youtu.be/ecML1VKgSZc

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires