L’Islande risque d’être disqualifiée de l’Eurovision en raison de drapeaux palestiniens en direct  20/05/2019

L’Islande risque d’être disqualifiée de l’Eurovision en raison de drapeaux palestiniens en direct























En dépit du règlement de l’Eurovision, concours se voulant «apolitique», des membres du groupe musical islandais Hatari ont brandi des banderoles aux couleurs du drapeau palestinien. Selon les règles de l'Union européenne de radiotélévision, il est possible d’interdire l’Islande de participer au concours en 2020.

Le déploiement de banderoles palestiniennes lors de la finale du concours Eurovision de la chanson qui se déroulait à Tel Aviv pourrait être sanctionné par les organisateurs, a fait savoir le 19 mai la radiodiffusion publique israélienne.

«Les Islandais seront apparemment punis par l'Union européenne de radio-télévision, qui n'est vraiment pas tolérante envers ceux qui violent ses règles», a déclaré Eldad Koblenz, le patron de la radiodiffusion publique israélienne.



Selon les règles de l'Union européenne de radio-télévision, les candidats qui ne respectent pas le règlement d'un «événement non politique» peuvent être disqualifiés. Un porte-parole de l'UER a refusé de se prononcer, affirmant que l'affaire était en discussion.

Interrogé sur les autres sanctions possibles, le porte-parole a évoqué la possibilité de sanctions financières.

Le groupe islandais Hatari, qui s’est classé 10e, a fait part de sa position politique en brandissant des banderoles aux couleurs du drapeau palestinien durant l’annonce des résultats, ce qui lui a valu des sifflets du public.

Ces candidats étaient connus pour leur sensibilité pro-palestinienne avant même de se qualifier pour l'Eurovision. Ils n’ont ainsi pas hésité à inviter Benyamin Netanyahou à un combat de glima, une forme de lutte scandinave.

La chanteuse Madonna a également eu un geste de soutien controversé envers les Palestiniens. Deux de ses danseurs portaient cousus dans le dos un drapeau israélien pour l'un et un drapeau palestinien pour l'autre.

Madonna a commis une «erreur» en utilisant des drapeaux palestinien et israélien lors de sa prestation durant la finale de l'Eurovision 2019, a déclaré dimanche la ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, avant le conseil hebdomadaire des ministres.

«C'était une erreur, on ne peut pas mélanger la politique à un événement culturel, avec tout le respect que je dois à Madonna», a-t-elle fait remarquer.

Elle s'en est prise aussi à la Société de radiodiffusion publique israélienne KAN laquelle, selon Mme Regev, a failli à sa mission en laissant des drapeaux palestiniens apparaître à l'écran.

https://fr.sputniknews.com/culture/201905201041178526-lislande-risque-detre-disqualifiee-de-leurovision-en-raison-de-drapeaux-palestiniens-en-direct/
https://fr.sputniknews.com/international/201905201041174093-ministre-israelienne-madonna-erreur-eurovision/

Commentaires

1.Posté par Bledmiki-99 le 20/05/2019 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S’ils veulent être en cohérence avec leur règlement, ils n’ont qu’à Reprendre tous les européens qui squattent la Palestine depuis 1948. La Palestine n’est pas en Europe !

2.Posté par Margote le 21/05/2019 07:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ah ah ah ah encore une bonne des ssionistes nazis assassins d'enfants LA PALESTINE AUX PALESTINIENS POINT !!!

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires