L’Allemagne lance un projet de formation des imams financé par l’État  17/11/2019

L’Allemagne lance un projet de formation des imams financé par l’État























L’État allemand s’apprête à lancer en Basse-Saxe un projet pilote pour la formation des imams. Jusqu’à présent, la plupart des religieux musulmans étaient liés à une organisation soupçonnée d’avoir des liens avec le gouvernement turc.

Après de longs débats dans le pays, une nouvelle association pour la formation des imams, financée par le ministère allemand de l’Intérieur, doit ouvrir le 21 novembre. Le projet pilote devrait être lancé en Basse-Saxe, raconte la Deutsche Welle.

Pendant des années, les imams à la tête des communautés musulmanes d'Allemagne ont été formés par des organisations affiliées à l'étranger. La majorité des religieux travaillant avec 4,5 millions de musulmans étaient liés à la DITIB, l’Union islamo-turque pour les affaires religieuses, une organisation soupçonnée d’avoir des liens avec le gouvernement turc.

Le plan comprend «la création d’une association enregistrée en coopération avec des organisations musulmanes et des communautés de mosquées intéressées» avec la participation d'experts en théologie islamique, a déclaré le ministère d'État aux sciences et à la culture à la Deutsche Welle. Leur projet est prévu pour «fonctionner comme un modèle».

Ayant développé une «feuille de route» pour le programme de formation, le professeur Rauf Ceylan de l’Université d’Osnabrück a mis en garde contre les «attentes trop élevées», mais a souligné toutefois que «la qualité se manifestera, elle finira par être acceptée».

Bien que la théologie islamique soit enseignée dans plusieurs institutions universitaires en Allemagne, ses diplômés ne pouvaient pas travailler comme imams, car la pratique nécessite une formation spéciale.
L’expansion de la DITIB donne un coup de fouet à l’initiative

Le député vert Filiz Polat, dont le parti «réclamait depuis longtemps» un tel programme, a déclaré au média que cette initiative provenait de l’expansion de la DITIB, qui compte environ 900 mosquées affiliées. Cette organisation, qui entretiendrait des liens étroits avec le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan, a formé et financé la majorité des imams, à la tête de la communauté musulmane allemande, qui compte près de 4,5 millions de personnes.
La question du financement

Le financement du projet reste un obstacle, car la Constitution du pays ne permet pas à l’État d’intervenir ou d’influencer les affaires religieuses. L’État a toutefois réussi à préserver sa neutralité en lançant une association indépendante avec la participation du Conseil central des musulmans d’Allemagne (ZMD).

«Nous ne pouvons pas toujours nous plaindre qu’il y ait des imams étrangers», a déclaré le président du ZMD, Aiman Mazyek, qualifiant la décision de «développement positif, mais elle aurait dû être introduite il y a plusieurs décennies».

https://fr.sputniknews.com/societe/201911171042441145-lallemagne-lance-un-projet-de-formation-des-imams-finance-par-letat/

Commentaires

1.Posté par saidab le 17/11/2019 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Autrement dit : le christianisme est mort, vive le christianisme ! Ma foi, voilà que la laïcité emprunte des détours diablement spirituels pour mener grossomodo au paradis. Qui aurait imaginé un tel miracle de la verbiase* composite ? Les pays laïcs vont reconfigurer une pensée qui est le bien historique d'autrui ! Ils ne reculent devant aucune aberration. Après le saccage des ressources naturelles, le saccage des ressources spirituelles. Et cela se qualifie d'actions libératrices ... Mais tant pis pour les naïfs qui s'inclinent avec reconnaissance devant l'outrecuidance normalisée.

*https://www.alterinfo.net/L-eternel-retour-d-une-haine-sans-objet-4-FIN_a148508.html

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires