Jordanie: Motion parlementaire pour interdire l'importation de gaz israélien  19/01/2020

Jordanie: Motion parlementaire pour interdire l'importation de gaz israélien

























Le Parlement jordanien (la première chambre du Parlement) a voté à l'unanimité le transfert au gouvernement d’une motion visant l'interdiction de l'importation de gaz d'Israël.

C’est ce qui ressort d'une séance tenue dimanche matin par le Parlement, et suivie par le correspondant d'Anadolu.

Le vote prévoyait que la motion soit envoyée au gouvernement, pour la rédaction et qu’elle soit renvoyée pour discussion au parlement, qui a également voté pour lui octroyer le caractère «d'urgence».

Le vote de dimanche intervient après avoir été inscrit, jeudi dernier, par le président du parlement, Atef Tarawneh, à l'ordre du jour de la session d'aujourd'hui.

En ce qui concerne les aspects législatifs et constitutionnels, la motion a besoin de passer par plusieurs étapes avant de devenir une loi effective; la plus importante est la rédaction d'un projet de loi par le gouvernement puis son transfert à la Chambre des représentants (la première chambre du Parlement) pour commencer sa discussion, avant d’être transféré au Sénat (la deuxième chambre du Parlement).

Une fois que les deux parties du Parlement se seront entendues sur les détails du projet de loi, celui-ci sera soumis au roi du pays pour publier un arrêté royal et, au dernier stade, il sera publié au Journal officiel, pour devenir une loi 30 jours après sa publication.

Il convient de noter que 58 députés jordaniens (sur 130) ont signé un mémorandum en décembre dernier pour préparer une proposition de loi visant à annuler l'accord signé en 2016 avec l'Etat israélien mais rejeté par la rue .

En mars 2019, la Chambre des représentants a adopté à l'unanimité une décision de rejet de l'accord sur le gaz, mais la Cour constitutionnelle a alors rendu une décision selon laquelle l'accord "ne nécessite pas l'approbation de l'Assemblée nationale (le Parlement dans ses deux chambres)" car il est signé entre deux entreprises et non deux gouvernements.

Selon un accord signé en septembre 2016, un consortium américano-israélien développant les réserves israéliennes de gaz en Méditerranée orientale doit fournir du gaz à la Jordanie à partir du gisement "Leviathan". L'accord porte sur 8,4 millions de mètres cubes de gaz par jour sur une période de 15 ans, avec une option de 1,4 million de mètres cubes supplémentaires, selon l'Américain Noble, principal partenaire du consortium.

Le 1er janvier 2020, la National Electric Power Company of Jordan (Nepco) a annoncé le début de la phase d'essai de l'importation de gaz naturel d'Israël. Cette période doit durer trois mois, en vertu de l'accord entre les deux pays. Le gouvernement jordanien assure que l'accord avec l'Etat hébreu va réduire de 600 millions de dollars par an la facture énergétique du royaume, dépourvu de ressources et qui est confronté à des difficultés financières.

La Jordanie a des alternatives à Israël pour importer du gaz, représenté par le gaz égyptien, qui a commencé son pompage expérimental depuis le dernier trimestre 2018 vers le Royaume, en plus du gaz irakien et algérien.

https://www.aa.com.tr/fr/politique/jordanie-motion-parlementaire-pour-interdire-limportation-de-gaz-isra%C3%A9lien-/1707607

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires