Israël accuse la Turquie de contribuer au renforcement militaire du Hamas  13/02/2018

Israël accuse la Turquie de contribuer au renforcement militaire du Hamas











Israël a accusé lundi la Turquie de contribuer au renforcement militaire du mouvement islamiste palestinien Hamas, après l'arrestation puis l'expulsion par l'Etat hébreu d'un ressortissant turc.

Une enquête du Shin Beth, le service de sécurité intérieur israélien, a permis de déterminer "que le Hamas mène en Turquie des activités économiques et militaires sans entraves, car des responsables turcs ferment les yeux et, à l'occasion, les encouragent".

Des citoyens turcs, "dont certains sont proches du gouvernement" assistent le Hamas dans ses activités, a ajouté le Shin Beth, sans donner plus de précisions sur le type d'aide fournie. Selon la même source, le ressortissant turc Cemil Tekeli, soupçonné d'aider les "terroristes" du Hamas, été arrêté le 1er janvier en Israël avant d'en être expulsé.

Un Arabe israélien, Dharam Jabarin, présenté comme son complice, a également été arrêté et doit être jugé dans les prochains jours. D'autres suspects Arabes israéliens ont été interpellés, a ajouté le Shin Beth dans un communiqué, sans fournir leur nombre.

Lors des interrogatoires de Cemil Tekeli "il s'est avéré que la Turquie contribue au renforcement militaire du Hamas", a indiqué le Shin Beth. L'enquête a par ailleurs permis de révéler d'importantes activités de blanchiment d'argent du Hamas en Turquie portant sur plusieurs millions de dollars. Ces fonds ont été transférés en Cisjordanie occupée et ont servi à recruter des Arabes israéliens, a ajouté le communiqué.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël en 1948. Ils représentent 17,5% de la population israélienne.

La Turquie, l'un des principaux soutiens du Hamas, avait critiqué début février le décision de Washington de placer le chef de ce mouvement islamiste, Ismaïl Haniyeh, sur sa liste "terroriste", tout en exprimant le souhait que cette sanction n'aura pas d'impact sur l'aide turque fournie à la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

Le Hamas était déjà depuis 1997 sur la liste américaine des "organisations terroristes étrangères". Son chef rejoint une autre liste, celle des "terroristes mondiaux spécialement désignés". Selon le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, Ismaïl Haniyeh "menace la stabilité au Moyen-Orient", et "sape le processus de paix" avec Israël.

Concrètement, les sanctions financières qui accompagnent son inscription sur la liste visent à l'empêcher d'accéder "aux ressources nécessaires pour ourdir et mener à bien ses activités terroristes", avait-il expliqué.

https://www.lorientlejour.com/article/1099643/israel-accuse-la-turquie-de-contribuer-au-renforcement-militaire-du-hamas.html

Commentaires

1.Posté par Ali le 13/02/2018 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut bien que quelqu'un aide ces pauvres palestiniens, Israël arment bien le pkk, pyd, ypg qui commettent des attentats en Turquie. Il est claire qu' on va au clash entre Turquie et USA et consorts. Le peuple Turc est derrière Erdogan, selon plusieurs enquêtes , plus 89% des turcs le soutiennent

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires