Henri Sterdyniak : Emmanuel Macron a été élu «pour remettre en cause le système social français»  06/12/2019

Henri Sterdyniak : Emmanuel Macron a été élu «pour remettre en cause le système social français»
























Sur le plateau de RT France, Henri Sterdyniak, économiste à l'OFCE et membre des Economistes atterrés, a fait part de son opposition à la réforme des retraites. Selon lui, celle-ci «modifie complètement un certain nombre de compromis sociaux».

Henri Sterdyniak était invité par RT France a donner son avis sur la réforme du système des retraites portée par le gouvernement, contre laquelle plusieurs centaines de milliers de Français ont manifesté dans tout le pays. Henri Sterdyniak est économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) et signataire du Manifeste des Economistes atterrés. Rédigé en 2010, ce texte réunit un certain nombre d'économistes hétérodoxes opposés aux politiques néo-libérales.

Pour Henri Sterdyniak, la réforme des retraites «modifie complètement un certain nombre de compromis sociaux». Il estime nécessaire pour l'exécutif d'«apporter des réponses» à la colère sociale qu'il soulève, tout en estimant que cela «risque d'être coûteux». Et prévoit un recul prochain du gouvernement sur la réforme, estimant que «le projet a quand même du plomb dans l'aile».

"Emmanuel Macron a été élu non pas par les électeurs mais par les classes dirigeantes"

Interrogé sur la pertinence d'une réforme des retraites aujourd'hui, il répond que «tout dépend ce qu'on appelle la réforme des retraites». «Il va y avoir plus de retraités donc on a le choix entre deux solutions : soit on maintient la part des retraites dans le PIB et on baisse de 20% le niveau des retraites [...] soit on dit : "on va maintenir la situation actuelle où les retraités ont a peu près le même niveau de vie que les actifs et en échange on va petit à petit augmenter les cotisations." C'est un choix social».



Selon l'économiste, il y a néanmoins «des convergences nécessaires» à réaliser entre les régimes public et privé. Il dénonce la volonté du gouvernement de mettre en place un système à points, déplorant l'absence de «garanties sur ce que sera le niveau [des] retraites» et craint «des baisses très importantes» de ce niveau.

«Le gouvernement n'est pas là pour satisfaire tout le monde»

Henri Sterdyniak rappelle le fait que le système de retraites français était, en 2018, en «léger excédent» et non en déficit. Il craint néanmoins l'apparition d'un déficit pour l'année 2019, lié aux mesures prises par le gouvernement depuis l'élection d'Emmanuel Macron, et qui rendent plus difficile le financement du système de retraites (défiscalisation de la prime de fin d'année et des heures supplémentaires, gel du point d'indice de la fonction publique...).

Il estime que «le gouvernement n'est pas là pour satisfaire tout le monde». «Emmanuel Macron [...] a été élu pour remettre en cause le système social français, pour réduire la part des dépenses publiques et sociales, pour réduire les impôts, pour caler la France sur le modèle libéral», ajoute-t-il «Ce n'est pas dans son ADN de maintenir des services publics satisfaisants, maintenir des retraites satisfaisantes et maintenir des allocations chômages satisfaisantes», juge l'économiste.

Craignant pour l'avenir, il affirme que «beaucoup de couches de la population se sentent menacées, donc on est dans un conflit qui est dur et qui, normalement, va durer».


https://francais.rt.com/france/68673-henri-sterdyniak-emmanuel-macron-a-ete-elu-remettre-cause-systeme-social



Commentaires

1.Posté par Margote le 07/12/2019 07:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Premiere en France l'election de macron par le crif
Dire la vérité aux français est ce qu'ils comprennent ?
sécu dans le rouge
caisse retraite dans le rouge
mensonges sur mensonges
ils peuvent dire et faire ce qu'ils veulent qui peut le vérifier ?
Macron destructeur de la France il termine le travail de Sarko et de Hollande
un an que les français lui disent "dehors" mais non il est là le président le plus minable,le plus pitoyable de tous les temps pour cette pauvre France

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires