France/Affaire Ramadan : la saisine de l'organe de contrôle de la Justice rejetée  14/02/2018

France/Affaire Ramadan : la saisine de l'organe de contrôle de la Justice rejetée












Le ministère français de la Justice a décidé de ne pas saisir l'Inspection générale de la justice (IGJ), après une demande en ce sens des avocats du théologien musulman suisse Tariq Ramadan, inculpé pour viols, a-t-il indiqué mercredi à l'AFP.

"A ce stade, les critères de la saisine de l'Inspection générale de la justice ne sont pas réunis. L'information judiciaire est actuellement en cours. Elle vise à rassembler les éléments de preuve à charge et à décharge et c'est au juge de vérifier", a expliqué le ministère.

Les avocats de l'islamologue suisse, inculpé pour viols le 2 février et placé en détention provisoire, avaient réclamé la saisine de cet organe de contrôle de l'administration judiciaire car, estiment-ils, l'enquête préliminaire a été émaillée de dysfonctionnements ayant porté préjudice à leur client.

Ils pointent notamment le fait qu'une note envoyée aux autorités judiciaires le 6 décembre n'ait été transmise aux enquêteurs que le 1er février, soit au second jour de la garde à vue de M. Ramadan. Or, les avocats font valoir que ce document est un élément à décharge important pour leur client car elle fait état de l'agenda du théologien le 9 octobre 2009, date à laquelle une des deux femmes, désignée sous le pseudonyme de Christelle, l'accuse de l'avoir violée dans un hôtel à Lyon (est). Cette note mentionne notamment une réservation de billet d'avion pour une arrivée à Lyon prévue à 18H35, alors que la plaignante a évoqué un viol ayant eu lieu l'après-midi. La présence effective de Tariq Ramadan dans ce vol n'avait donc pu être vérifiée avant sa mise en examen.

Incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis, près de Paris, Tariq Ramadan a fait appel de son placement en détention provisoire et son recours doit être examiné jeudi par la cour d'appel de Paris.

https://www.lorientlejour.com/article/1100017/france-affaire-ramadan-la-saisine-de-lorgane-de-controle-de-la-justice-rejetee.html

Commentaires

1.Posté par Khayyan le 14/02/2018 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'état de santé de l'islamologue, atteint d'une sclérose en plaques et d'une maladie non identifiée, se serait fortement dégradé en détention, révèle « Le Parisien ».

Ce journal a fait un excellent travail d'enquête, il révèle dans ces derniers articles de nouveaux mensonges dans les recits des deux plaignantes. Il révèle aussi que la decision d'incarcerer Mr Ramadan repose uniquement sur les temoignages dementis par les faits des deux accusatrices.
Le magistrat se fonde sur le récit des victimes présumées. « Les déclarations de Christelle (NDLR : la première plaignante) sont particulièrement circonstanciées, réitérées et constantes […] . Sauf qu'un mensonge détaillés, réitéré et constant reste un mensonge. Le role d'un juge est de verifier si ces paroles ne sont pas contradictoires ni dementies par des faits présentés par l'accusé.
Or, les faits démontrent que ce sont de faux temoignages. L'incarceration n'est ni fondé ni motivé par des faits qui confirment les récits de viols, ils sont dementis par les faits. C'est une decision arbitraire qui pietine les regles de justice

Le plus grave, le tres mauvais etat de santé de Ramadan connu par les trois magistrats est incompatible avec une incarceration. C'est une decision encore plus grave, elle porte atteinte à la vie du justiciable. Incarcération fondée à charge, elle constitue en plus une volonté manifeste d'attenter à la vie de l'accusé, au vue de ses antecedents medicaux et du résultat previsible.

Le journaliste parle de maladies non identifiée. Je crains fort que Mr Tarik ait été empoisonné en prison comme Arafat le fut ? Ces jours sont peut-etre comptés.
Les temoignages des deux accusatrices se sont effondrés et une enquête à charge, constituent des éléments majeurs pour l'innocenter.
Devant ce scandale judiciaire qui ne manquera pas d'eclater aux yeux du monde entier, il est probable qu'ils aient décidé de l'empoisonner afin d'éviter que le scandale ne les rattrape. L'universitaire mort, il n'y a plus d'affaire, plus de danger d'etre traduit devant une cour de justice. Il se trouvera des medias à travers l'extreme-droite israelienne pour affirmer qu'il s'est suicidé donc il etait coupable.

il restera juste en memoire de l'opinion public un homme que des medias et des juges ont présenté comme un violeur.

J'espère que je me trompe. Cependant, le fait qu'il ne soit pas hospitalisé d'urgence constitue la preuve d'un acharnement meurtrier.

L'Etat français et ces fonctionnaires responsables devront en repondre devant la cour européenne.

2.Posté par Atr le 14/02/2018 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donc la disparition de preuves au tribunal c'est normal en republique bananiere française

3.Posté par salahdine france le 15/02/2018 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca saute aux yeux qu'il y'a volonté manifeste de nuire à Mr Ramadan autre que pour rendre justice dans des cas de viols.
Attention Mr Ramadan à ce que vous manger en prison, c'est comme ça qu'ils ont tuer Yasser Arafat
Il l'on confiné suffisamment longtemps dans sa mucaba pour que le poison est le temps de faire des dégats irréversibles.
Arafat a bien et bel ete empoisonne et la France se tait alors qu'elle a tous les elements qui le prouvent ! Bel exemple de democratie et d'asservissement

4.Posté par Khayyan le 15/02/2018 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors que son etat de santé s'aggrave, qu'il arrive en ambulance au tribunal, que le medecin qui l'a examiné declare que son etat est incompatible avec une incarceration, la juge en appel décide de donner sa decision le 21 fevrier, soit le temps pour que son etat empire.
Le dossier non seulement est vide et en plus les preuves apportées par l'accusé demontre que ces deux femmes ont menti.

Il est clair que la juge cherche à porter gravement atteinte à la vie de Mr Ramadan.

Il est urgent que les avocats denoncent clairement cette forfaiture, qu'ils portent plainte contre les jugements uniquement a charge, infondes et partisans de la juge de la detention, qu'elle devra rendre des comptes de la detoriation de la santé de Mr Ramadan.

Quant à l'alibi qui a disparu pour etre ignoré par les juges, alibi qui devoile le faux temoignage de la soi-disante Christelle, la reponse ubuesque de la ministre de la justice , "circulez on fait ce qu'on veut avec la procedure", les avocats doivent attaquer, cette justice politique, on se croirait dans la colonie du sionistan qui agit de cette facon avec les Palestiniens.


Ce que je trouve regrettable, c'est le silence de beaucoup de musulman. Je ne suis pas croyant ni l'ami de Ramadant, partsan Je constate que la religion est pour beaucoup un faire-valoir, un masque de respectabilité ou de differenciation petite-bourgeoise.

c'est pourquoi ils s'attachent aux apparences (vêtements, barbe, halal, imitation du prophete) mais des qu'il s'agit de combattre l'injustice d'une incarceration sans preuves, ou sont-ils nos dévots ?
. La sincérité d'un être quel qu'il soit s'eprouve à travers ses actes et non ses paroles.

Nombreux sont les inconscients et faibles d'esprit qui ne voient pas la guerre menée par les sionistes aux musulmans. Ils Croient que tout ira bien pour eux s'ils se taisent d'un silence complice.

5.Posté par Saber le 15/02/2018 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tarik est en prison privé de visite et de soin pour sa santé.L'occupant sioniste en France veut sa peau .

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires