Dans cette ville, ceux qui n’achètent qu'une seule baguette sont verbalisés  24/03/2020

Dans cette ville, ceux qui n’achètent qu'une seule baguette sont verbalisés













Il est interdit d’acheter une seule baguette dans les boulangeries de Sanary-sur-Mer, dont la mairie a décidé de frapper d’une amende tous ceux qui sortiraient tous les jours pour acheter du pain au lieu de faire des réserves.

Mauvaise nouvelle pour les amateurs de pain frais à Sanary-sur-Mer, dans le Var. le maire de la ville a en effet décidé de renforcer les mesures de confinement contre le coronavirus et a appelé à faire des réserves de pain.


Dans sa commune, le confinement est appliqué avec des règles un peu plus dures qu’ailleurs.

«Des personnes qui sortent tous les jours pour aller chercher leur baguette, ou bien deux carottes et deux poireaux… Je trouve que c'est un manque de respect pour l'ensemble de la collectivité et pour les soignants qui ont autre chose à faire que de s'occuper de personnes inconscientes», a déclaré le maire de la ville, Ferdinand Bernhard, à Franceinfo.

Ceux qui dérogeront à la règle risquent une amende de 135 euros, a précisé pour sa part CNews.

«Quand vous sortez sept fois dehors pour acheter votre pain, vous multipliez le risque de contamination par sept pour le boulanger, pour vous et pour les entourages de l'un et de l'autre», a martelé le maire, ajoutant pourtant que « c’était une façon d’illustrer la problématique».

La mairie a également pris d’autres mesures en ce sens.
Un périmètre restreint

Ainsi, les habitants ne peuvent désormais sortir que dans un périmètre de 200 mètres autour de leur domicile, que ce soit pour pratiquer une activité physique ou promener leurs animaux de compagnie.

«J'ai constaté, hier comme avant-hier, que la fréquentation était nettement plus restreinte. Je me réjouis donc des décisions que j'ai prises», a-t-il encore dit à Franceinfo.

Les marchés alimentaires sont suspendus et les kiosques à journaux fermés depuis la semaine dernière.

Les contrevenants ne sont pas nombreux: seulement quelque 80 contraventions ont été infligées en quatre jours dans la commune de 17.000 habitants. Ferdinand Bernhard a d’ailleurs fait remarquer qu’une partie de l'argent récolté serait reversée aux soignants de l'hôpital de Toulon.

https://fr.sputniknews.com/france/202003231043373189-dans-cette-ville-ceux-qui-nachetent-quune-seule-baguette-sont-verbalises/

Commentaires

1.Posté par Saber le 24/03/2020 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une ambiance de folie collective qui s'installe.

2.Posté par pauvremonde le 25/03/2020 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et le couvre-feu, les aides à domicile auxiliaires de vie ne peuvent plus soigner, nourrir, consoler les personnes âgées. En plus même dans les temps "autorisées" elles doivent produire autant d'autorisation de sortie que de personnes soignées : c'est n'importe quoi:!

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires