«Ayez le courage de dire non», Nicolas Hulot alerte sur le CETA  22/07/2019

«Ayez le courage de dire non», Nicolas Hulot alerte sur le CETA























Nicolas Hulot appelle les députés à ne pas voter pour le texte sur l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada qui doit être ratifié le 23 juillet par l'Assemblée nationale. Selon l'ancien ministre de la Transition écologique, il faut faire «enfin preuve de cohérence».

À la veille du vote sur le traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (CETA), à l'Assemblée nationale, le président d'honneur de la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'Homme diffuse sur le site de Franceinfo une lettre ouverte, dans laquelle il demande aux députés de ne pas ratifier le traité.

«Demain, comme le voudraient tant de Français, ayez le courage de dire non. Faisons enfin preuve de cohérence », lance Nicolas Hulot au début de sa lettre ouverte aux élus, ce 22 juillet au matin.

«Le plan d’action, que j’ai moi-même endossé à l’automne 2017, n’a pas produit les résultats escomptés et les attentes légitimes n’ont pas été comblées», constate l’ex-ministre.

Selon lui, les «garanties nécessaires sur le veto climatique, les farines animales, les nouveaux OGM, la sauvegarde du principe de précaution à l'européenne» n'ont pas été apportées. «Nous avons échoué à réformer la politique commerciale européenne».

«Pourtant ces accords commerciaux de nouvelle génération, le CETA étant le premier d’entre eux, emportent toutes nos batailles et leurs conséquences dépassent largement nos frontières. Le gouvernement a dû finalement reconnaître que les normes qui s’appliquent sur le sol européen et celles qui s’appliquent à l’importation ne sont pas les mêmes en matière sanitaires et phytosanitaires».

Essayant d'alerter sur les risques sanitaires et environnementaux d'un tel traité, Nicolas Hulot rappelle que «la Commission européenne a commencé à relever nos limites maximales de résidus (LMR) autorisés pour certaines substances et produits. En les multipliant par 10 par exemple pour la clothianidine, un pesticide néonicotinoïde interdit en Europe, utilisé au Canada sur les pommes de terre».

«La convergence vers le haut a du plomb dans l’aile. Il suffit de visionner les comptes rendus succincts des comités de suivi du CETA pour constater que si le Canada est à l’offensive quant à la rigueur de nos normes, l’Union européenne ne montre aucune volonté de questionner l’utilisation par le Canada de 46 substances interdites en Europe».

Et de s'interroger: «En réalité, au-delà des éléments de langage, qui sait vraiment pourquoi il faut ratifier absolument et maintenant le CETA? Demain, comme le voudraient tant de Français, ayez le courage de dire non. Faisons enfin preuve de cohérence».
Vote sur le CETA

Approuvé en février 2017 par le Parlement européen, l'accord commercial entre l'Union européenne et le Canada doit être approuvé par les 38 assemblées nationales et régionales d'Europe. L'Espagne et le Royaume-Uni l'ont déjà ratifié, mais l'Allemagne et l'Italie n'ont pas encore accordé formellement leur feu vert, rappelle l’AFP.

Concrètement, le CETA, qui concerne au total 510 millions d'Européens et 35 millions de Canadiens, supprime les droits de douanes sur 98% des produits échangés entre les deux zones, élargit certains services à la concurrence et renforce la coopération en matière réglementaire.

Il permet aussi la reconnaissance de 143 produits d'origine géographique protégée (AOP) au Canada, dont l'agriculture gagne à l'inverse un accès accru au marché européen. «C'est la reconnaissance de notre modèle agricole français et européen», s'est félicité M.Lemoyne.

https://fr.sputniknews.com/france/201907221041740215-ayez-le-courage-de-dire-non-nicolas-hulot-alerte-sur-le-ceta/

Commentaires

1.Posté par salahdine france le 22/07/2019 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Autant je peux comprendre le point de vue de hulot en matiere environnementale, autant la diplomatie économique est nécessaire pour faire avancer les choses sinon le Canada ou autre, peuvent creer des normes à l'infini et les imposées à l'Europe.

2.Posté par Peter le 23/07/2019 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les normes sont en réalité une dictature commerciale, etablie pour que le peuple n'y ai plus aucun autre choix que de s'y soumettre...alors qu'il peut contester !
Les relever constament a la hausse est preuve de tricherie, sa va aider l'industrie du cancer et de big-pharma, allant jusqu'a détruire la nature pour imposer ses brevets OGM et chimiques...encore plus nocifs !

Un chemin pavée par des tricheurs et des menteurs, vers la dépopulation lente et sournoise...en passant par la case "se remplir les poches".

3.Posté par Christian SÉBENNE le 23/07/2019 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

réponse @ salahdine France,

Nicolas Hulot a mis le corps entier dans le pot de confiture en acceptant de ce fourvoyer avec un exécutif qui n’a aucune légitimité, car pour mémoire les élections présidentielles de 2017 sont une insulte et un viol total de notre Constitution.

Partant de là, M. Hulot devait s’attendre à être impliqué dans des irrégularités et des ignominies à flux tendu comme cela s’est avéré et s’avère en allant crescendo via notre extermination si nous ne réagissons pas en prenant les fourches…

Hélas, par expériences, l’on a payé pour les divers Traités qui furent signés dans notre dos et contre notre gré, notamment, dans, et avec cette Europe mortifère de tous les dangers et qui se révèle chaque jour passant être une dictature féroce contre les peuples, au profit d’un ramassis d’escrocs et d’assassins.

Sans notre accord, l’union européenne a fait rentrer combien de pays dans cette désunion européenne où l’on a subi les catastrophes qu’il en est résulté pour nos entreprises, souvenez vous du « plombier polonais », mais encore ces routiers roumains entre autres qui ont plantés toutes nos entreprises de transports, car n’ayant pas les mêmes charges etc… etc…

La Cerise sur le gâteau étant l’escroquerie de l’Euro-banksterization issue du Traité de Maastricht, que même l’un des géniteurs de la loi Pompidou/Giscard/Rothschild de 1973, VGE Giscard d’Estaing avait reconnu que ceci avait été une grave erreur de sa part… ne parlons même pas des dérives de l’OTANazie perpétrées par Sarkôzy.

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/12/28/293-loi-de-1973-les-aveux-de-rocard-et-deux-nouvelles-pistes-pour-comprendre-l-effet-veritable-de-la-loi

http://www.contrelacour.fr/loi-de-1973-critique-pierre-yves-rougeyron/

Enfin, et pas des moindres, la perle, l’on a découvert comment l’union européenne avait fait rentrer Israël par une porte dérobée au sein de l’Europe, sans que quiconque soit au courant et ce, dans la plus stricte irrégularité, mais nos “cousins“ qui prennent rapidement la grosse tête, perdant tout sens de la mesure, établissait tout de go un parlement juif européen… De Gaulle avait annoncé la couleur en 1967.

https://www.contre-info.com/tag/parlement-juif-europeen

Les agriculteurs qui se sont tous conformés aux desiderata draconien de l’union européenne on voit où cela a mené, les paysans réduits à la misère, à la clochardisation aux suicides en masses, déjà en 2009, année funeste pendant laquelle 850 agriculteurs s’étaient suicidés, alors que la fortune de la France et son indépendance furent basés sur la qualité de son agriculture qui, il n’y a pas si longtemps de cela nourrissait la Russie de ses surplus agricoles.

L'Europe c'était la Paix qu'ils sermonnaient tous...!!!

Les propos du réveil bien tardif « des vacances de monsieur Hulot » sont certes salutaires, mais feront t’ils revenir aux réalités une bande de députés plus enclin à déserter l’hémicycle pour aller se vautrer au Mur des Lamentations en violation totale du droit international, plutôt que de défendre les droits et acquis de nos compatriotes.

https://www.alterinfo.net/Quand-des-parlementaires-francais-pietinent-le-droit-international-en-Palestine-occupee_a148558.html

Alors, lorsque l’on est confronté à des “parlementeurs“ irresponsables et immatures, insensibles aux misères du peuple matérialisées par le mouvement des Gilets Jaunes, et uniquement capables de bêler en chœur l’Article 49.3 pour nous faire avaler la pilule, tôt ou tard le peuple sera légitimé à utiliser l’Article 11.43 en conformité avec l’Article 35 de notre Constitution de 1793.

Puissent les “parlementeurs“ écouter la voix de la raison et du bon sens, en votant contre le CETA.

Patriote et souverainiste

Cordialement

Christian Sébenne

4.Posté par Adam le 24/07/2019 06:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le peuple dispose de toute la liberté et de toute la force, il faut juste s'unir par la fraternité et l'entre-aide.... Il est urgent de reconstruire le tissu social maintenu en disparate...l'humanité est en danger....il n'est jamais trop tard pour bien.

A bon entendeur !!

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires