Ankara dénonce le plan «mort-né» de Trump pour le Proche-Orient  28/01/2020

Ankara dénonce le plan «mort-né» de Trump pour le Proche-Orient























Le plan proposé par le Président américain dans le cadre du règlement au Proche-Orient est voué à l’échec car il est «mort-né», a fustigé le ministère turc des Affaires étrangères.

La Turquie a qualifié les propositions de Donald Trump de vouées à l’échec et a souligné qu’elle ne soutiendrait pas les démarches qui pourraient légitimer «l’occupation israélienne» des territoires palestiniens.

«Ce soi-disant plan de paix des États-Unis est mort-né. Il est axé sur la destruction du processus de règlement entre les deux États», a déclaré la diplomatie turque. «Le peuple palestinien et ses terres ne sont pas à vendre. Jérusalem est une ligne rouge.»

Abbas rejette le plan de Trump

Le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, déclare que le plan américain ne «passera pas» et que Jérusalem n’est pas à vendre.

La Palestine est prête aux négociations, non avec les États-Unis, mais sous l’égide du quartet Russie, États-Unis, Onu et UE.
«Accord du siècle»

Les propositions du Président des États-Unis pour le Proche-Orient prévoient l'institution d'un État palestinien et le maintien du statut de Jérusalem en tant que capitale indivisible d'Israël.

D’après son plan, la capitale du futur État palestinien sera située à Jérusalem-Est, où les USA «ouvriront avec fierté» leur ambassade.

Mahmoud Abbas dénonce un «complot» dans l’«accord du siècle» de Trump

Le plan de Trump ne «passera pas», car Jérusalem n’est pas à vendre, a affirmé le Président palestinien, Mahmoud Abbas, qui dénonce un «complot».

Le plan de paix américain pour le Proche-Orient ne «passera pas», a soutenu le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à Ramallah au terme d'une réunion des factions palestiniennes, incluant le Hamas.

«Jérusalem n’est pas à vendre, et votre complot ne passera pas», a-t-il lancé. Nous ne permettrons pas de négliger les droits historiques du peuple palestinien.»

Selon lui, les Palestiniens vont jeter ce plan dans «la poubelle de l’histoire», alors qu’il viendra l’heure où Washington sera obligé de reconnaître l’État palestinien et ses frontières de 1967.

La Palestine est prête à négocier, non avec les États-Unis, mais sous l’égide du quartet Russie, États-Unis, Onu et UE.

https://fr.sputniknews.com/international/202001281042974793-ankara-denonce-le-plan-mort-ne-de-trump-pour-le-proche-orient/
https://fr.sputniknews.com/international/202001281042974752-mahmoud-abbas-denonce-un-complot-dans-laccord-du-siecle-de-trump/

Commentaires

1.Posté par YYY le 29/01/2020 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abbas aboie c'est un chien qui aboie face à un autre chien, pour endormir le peuple...
depuis qu'il négocie ( plusieurs décennies / 'Ash-roun) tout va pour Ashara et Ell, ainsi il négocie à leur avantage, c'est de la traîtrise.

un réveil...
''... l'unité nationale, en ravivant les formes de résistance en arrêtant de la traquer et en mettant fin à la coordination de sécurité avec l'occupation israélienne. ...
déclarer clairement (mettre en œuvre)
la mise en œuvre des décisions du Conseil central de se retirer de l'occupation, de mettre fin à la coordination de sécurité, de libérer les prisonniers politiques et de revenir à la charte nationale palestinienne d'origine...''
https://www.alterinfo.net/notes/Le-FPLP-faire-face-a-l-accord-du-siecle-en-activant-la-resistance-et-en-mettant-fin-a-la-coordination-de-securite_b42253676.html

2.Posté par Naceur le 29/01/2020 22:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Palestine est prête aux négociations, non avec les États-Unis, mais sous l’égide du quartet Russie, États-Unis, Onu et UE.
«Accord du siècle»

NON

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires