Israël est responsable des «incursions de colons» sur l'Esplanade des mosquées  13/08/2019

Israël est responsable des «incursions de colons» sur l'Esplanade des mosquées













Le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, Nabil Abu Rudeineh, a tenu dimanche le gouvernement israélien pour responsable des "incursions de colons" aux abords de la mosquée d'Al-Aqsa dans la ville sainte d'El-Qods occupée. Dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle palestinienne WAFA, M. Rudeineh a déclaré que M. Abbas était en contact avec "toutes les parties concernées pour stopper l'escalade israélienne" contre le peuple palestinien et les lieux saints, avertissant l'occupant israélien qui ne devrait pas "transformer ce conflit politique en conflit religieux". Dimanche, premier jour de l'Aid al-Adha, des affrontements entre policiers de l'occupation israélienne et fidèles palestiniens sur l'esplanade des Mosquées, ont fait au moins 61 blessés parmi les Palestiniens.Après la prière à la mosquée Al-Aqsa, située au milieu de l'esplanade, des centaines de Palestiniens ont commencé à scander en arabe "Par notre âme, par notre sang, nous nous sacrifions pour toi Al-Aqsa". Des accrochages ont éclaté et les forces d'occupation, qui contrôlent l'accès de l'esplanade, ont utilisé des grenades assourdissantes pour tenter de disperser des manifestants, d'après des correspondants de presse sur place. L'esplanade des Mosquées se trouve à El-Qods-Est, secteur palestinien de la ville occupée depuis 1967 par Israël, qui l'a ensuite annexée sans que cela ne soit reconnu par la communauté internationale. L'esplanade est le troisième lieu saint de l'islam. La Jordanie, de même que l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), ont dénoncé "l'agression" contre l'esplanade des Mosquées par les forces israéliennes, aussi blâmées par le secrétaire général de la Ligue arabe qui a appelé la communauté internationale à calmer le jeu pour éviter "une bataille religieuse dans la ville sainte" d'El-Qods occupée. "Cela montre la dimension religieuse du conflit" israélo-palestinien, a de son côté réagi Ismaïl Haniyeh, chef du mouvement de résistance palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Ghaza depuis 2007.

https://www.lexpressiondz.com/info-en-continu/israel-est-responsable-des-incursions-de-colons-sur-l-esplanade-des-mosquees-318171

Israël: les travailleuses philippines interdites d'enfants sous peine d'expulsion  13/08/2019

Israël: les travailleuses philippines interdites d'enfants sous peine d'expulsion
























En Israël, une travailleuse philippine et son fils de 13 ans, né en Israël, étaient sur le point d'être expulsés dimanche soir avant d'être placés en zone de rétention dans l'aéroport, selon une association qui les soutient. La jeune femme, Rosemarie Perez et son fils Rohan symbolisent le cas de centaines de femmes venues légalement en Israël pour travailler mais à qui on interdit d'avoir des enfants, sous peine d'être expulsées.

Rohan est un jeune garçon « né d'une mère qui est venue en Israël pour travailler et s'occuper de personnes âgées 24h sur 24, six jours par semaine, un travail que personne ne veut faire ici », nous explique Beth Franco, porte-parole de l'association United Children of Israël, qui défend les droits des enfants de travailleurs immigrés, que nous avons joint au téléphone.

« Rohan, son fils, est né ici, il a étudié ici, il a grandit ici, a la mentalité d'ici, il est complètement Israélien ».

Interdites d'enfant par contrat

Or quand ces femmes viennent en Israël, elles n'ont pas le droit de fonder une famille : « elles signent un contrat selon lequel elles n'ont pas droit d'avoir un enfant en Israël, poursuit Beth Franco. Si c'est le cas, elles doivent l'envoyer dans leur pays, sinon elles perdent leur visa. Elles deviennent illégales automatiquement.

Mais que pouvez-vous attendre de jeunes femmes qui arrivent ici pour travailler ? Elles sont jeunes, elles sortent, elles tombent amoureuses... Avant de faire venir des gens en Israël, il fallait penser à l'avenir. Maintenant les autorités essaient d'expulser ces femmes et leurs enfants et en même temps elles font venir de nouveaux travailleurs tous les jours.»

A quelle logique sera répond-il ? interroge encore Beth Franco. Quelque 28.000 travailleurs originaires des Philippines résident en Israël. La plupart sont employés dans l'aide à la personne ou à domicile et leur visa est conditionné au fait qu'ils ne fondent pas de famille dans le pays, sauf conditions exceptionnelles.

Les autorités israéliennes ont expulsé une travailleuse philippine et son fils adolescent, qui est né et a grandi en Israël, a indiqué ce mardi une ONG défendant la cause d'enfants menacés d'expulsion par l'Etat hébreu. L'autorité de l'immigration en Israël a confirmé cette expulsion.

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190812-israel-travailleuses-philippines-interdites-enfants-sous-peine-expulsion
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/israel-expulse-une-travailleuse-philippine-et-son-fils-de-13-ans-20190813

Le FBI aurait effectué un raid sur une île appartenant à Epstein dans les Caraïbes  13/08/2019

Le FBI aurait effectué un raid sur une île appartenant à Epstein dans les Caraïbes























Une petite île américaine des Caraïbes appartenant au financier Jeffrey Epstein, retrouvé mort dans sa cellule, a fait l'objet d'un raid du FBI, selon plusieurs médias.

Des agents du FBI ont, selon plusieurs médias, effectué le 12 août un raid sur une petite île américaine des Caraïbes appartenant au financier Jeffrey Epstein, retrouvé mort dans sa cellule samedi après avoir été inculpé de multiples agressions sur mineures, relate l’AFP.

Deux responsables anonymes des forces de l'ordre, cités par la chaîne NBC, ont confirmé que la police fédérale américaine avait lancé une perquisition dans la résidence de M.Epstein sur l'île de Little St. James, dans les îles Vierges, que le riche homme d'affaires aurait acquise dans les années 1990.
«L'île de la pédophilie»

Certains médias américains l'ont surnommée «l'île de la pédophilie», en raison des jeunes filles mineures que M.Epstein y aurait fait venir.

Le tabloïd britannique Daily Mail avait publié un peu plus tôt des informations similaires sur ce raid, avec des photos et des vidéos semblant montrer des agents en uniforme du FBI déployés sur l'île.

Contacté, le FBI, qui a ouvert une enquête samedi sur la mort du financier, n'a pas immédiatement confirmé ces informations.

Ce raid survient alors que le ministre américain de la Justice et le procureur fédéral de Manhattan ont promis, malgré sa disparition, de poursuivre l'enquête sur les multiples agressions sexuelles commises par M.Epstein et de traquer ses éventuels complices.

Jeffrey Epstein, 66 ans, a été retrouvé mort vers 06h30 samedi dans sa cellule de la prison fédérale de Manhattan, apparemment d'un suicide. Il attendait son procès après avoir été inculpé début juillet, et risquait jusqu'à 45 ans de prison.

https://fr.sputniknews.com/societe/201908131041919813-le-fbi-aurait-effectue-un-raid-sur-une-ile-appartenant-a-epstein-dans-les-caraibes/

«Plusieurs victimes» d’Epstein étant «de nationalité française», une ONG insiste sur une enquête  13/08/2019

«Plusieurs victimes» d’Epstein étant «de nationalité française», une ONG insiste sur une enquête























Citant une «source fiable», l’ONG Innocence en danger pointe «plusieurs victimes de nationalité française» d’Epstein et exhorte à une enquête en France. Dans une lettre ouverte adressée au procureur de la République de Paris, l’ONG estime qu’en perdurant, son silence serait une «atteinte grave aux victimes».

Dans une lettre ouverte rendue publique par L’Obs, l’ONG Innocence en danger demande au procureur de la République de Paris de lancer une enquête en lien avec l’affaire Epstein, accusé de trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle.

«De source fiable, Innocence en danger a eu confirmation récemment que plusieurs victimes du réseau prostitutionnel, créé par Jeffrey Epstein et ses complices, sont également de nationalité française», indique la lettre.

Selon l’organisation, «la gravité» des faits qui se sont déroulés dans le cadre de cette affaire de «dimension internationale» «interdit toute cécité et toute surdité au sein de notre institution judiciaire française».

«Il relève de vos fonctions et de votre pouvoir de prendre enfin la parole […] pour inviter et aider tous potentiels témoins et victimes à sortir de l’ombre et à se rapprocher de vos services d’enquête», estiment les auteurs de la lettre ouverte.

Invitant le procureur à rompre le silence qui, en perdurant, «constituerait une atteinte grave aux victimes avec des conséquences indéniables dans notre société», l’ONG appelle également tous les «enquêteurs américains et […] toutes éventuelles victimes et/ou tous éventuels témoins» à témoigner.
Un réseau pédocriminel en France?

Jeffrey Epstein a été arrêté le 6 juillet aux États-Unis après un séjour de plusieurs semaines en France. Deux jours plus tard, il avait plaidé non coupable. En juillet, le journaliste David Perrotin a indiqué sur sa page Twitter qu'il était possible que ce financier et ancien professeur, dont la fortune est estimée à plus de 500 millions de dollars, ait également un réseau pédocriminel en France. Epstein s’est donné la mort par pendaison dans sa cellule le 10 août, a rapporté le New York Times. Une enquête a été ouverte concernant ce «suicide apparent».
Schiappa et Taquet demandent une enquête en France

Dans un communiqué du 12 août, les secrétaires d'État Marlène Schiappa et Adrien Taquet ont demandé l'ouverture d'une enquête en France sur l'affaire Epstein. «L’enquête américaine a mis en lumière des liens avec la France», a fait ressortir le document. Les membres du gouvernement ont jugé ainsi fondamental, «pour les victimes, qu’une enquête soit ouverte en France afin que toute la lumière soit faite».

Réagissant à cette demande des secrétaires d’État, la garde des Sceaux Nicole Belloubet a rappelé qu'il n'appartenait pas au gouvernement de décider des «poursuites». Contacté par l'AFP, le parquet de Paris a fait savoir lundi que «les éléments transmis sont en cours d'analyse et de recoupement».

https://fr.sputniknews.com/france/201908131041920193-plusieurs-victimes-depstein-etant-de-nationalite-francaise-une-ong-insiste-sur-une-enquete/

Sydney : un assaillant au couteau neutralisé par des passants avec une chaise et un cageot (VIDEO)  13/08/2019

Sydney : un assaillant au couteau neutralisé par des passants avec une chaise et un cageot (VIDEO)
























Au moins une personne a été poignardée dans une rue du centre de Sydney après qu'un individu a tenté de s'en prendre aux passants avec un couteau. Il aurait crié «Allah Akbar», avant d'être neutralisé par des passants, puis arrêté.

Ce 13 août, un homme a été immobilisé par plusieurs personnes qui l'ont pris en chasse alors qu'il déambulait muni d'un couteau dans le centre-ville de Sydney, en Australie. L'individu a poignardé au moins une personne, mais son état ne serait pas critique selon la police citée par The Sydney morning Herald.

L'assaillant, qui aurait crié «Allah Akbar» en montant sur une voiture, a été immobilisé par des passants à l'aide notamment d'une chaise et d'une petite cage, le temps de l'arrivée des forces de l'ordre, comme le montrent des images de la scène.

L'AFP rapporte que l'homme aurait également crié «Abattez-moi !» en brandissant son couteau. Il a ensuite été arrêté par la police, qui a fait savoir que son état était stable.

Rapidement diffusée sur les réseaux sociaux, une vidéo filmée par un journaliste de 7NEWS Sydney montre l'intervention de plusieurs personnes qui parviennent à neutraliser l'individu.



La scène s'est déroulée dans la rue Clarence, en plein cœur du centre-ville, le quartier a rapidement été bouclé pour sécuriser l'intervention. Plusieurs images témoignent par ailleurs de l'interpellation de l'individu par les forces de l'ordre.



Selon The Sydney morning Herald, la police a tenu à féliciter ceux qui ont permis l'arrestation rapide de l'assaillant, les qualifiant de «héros».

https://francais.rt.com/international/64972-sydney-assaillant-couteau-neutralise-avec-chaise-cageot-video

Le quartier d'affaires de Sydney visé

Le 2 juillet, la police australienne avait annoncé l'arrestation de trois personnes soupçonnées d'être en lien avec le groupe djihadiste Etat islamique (EI) pour la préparation d'attentats visant des missions diplomatiques, des postes de police ou des installations militaires à Sydney.

Les trois hommes, âgés de 20, 23 et 30 ans, ont été arrêtés au cours de raids dans la banlieue de la ville, après avoir éveillé les soupçons par leurs activités sur internet. Deux d'entre eux vont être inculpés pour appartenance à une organisation terroriste et préparatifs en vue d'attentats terroristes. Le troisième, présenté comme un «associé», va être inculpé avec des charges moins importantes.

Leurs cibles potentielles comprenaient des bâtiments diplomatiques, des postes de police, des installations relevant de la défense, des tribunaux ou encore des églises, selon la déclaration d'un responsable de la police fédérale, Ian McCartney.

https://francais.rt.com/international/64972-sydney-assaillant-couteau-neutralise-avec-chaise-cageot-video

Le prix de l'or atteint un record historique dans les devises nationales de 73 pays  12/08/2019

Le prix de l'or atteint un record historique dans les devises nationales de 73 pays























Le prix de l'once d'or a atteint son maximum depuis 2013, mais la conversion en monnaies nationales de différents pays pourrait être bien plus intéressante, indique Vestifinance.

Sur le marché mondial, il est convenu d'évaluer le cours de l'or en dollars. Mais le prix de ce métal précieux dans les devises nationales dans 73 pays a atteint un record historique, écrit le site d'information Vestifinance. Cela pourrait être dû à l'effet de dévaluation de nombreuses monnaies par rapport au dollar américain.

Par exemple, au Canada, l'once d'or vaut 100 dollars canadiens de plus que lors du pic précédent. Alors qu'en roubles l'or n'a valu plus cher que pendant la panique boursière de février 2016, tandis que le prix du métal précieux était à peine plus élevé à l'époque.

L'une des raisons principales de la hausse du prix de l'or sur le marché mondial, selon les experts, est la demande pour le métal physique.

On estimait jusqu'à présent qu'un cartel bancaire diminuait artificiellement le prix de l'or. Étant donné que les contrats à terme pour ce métal sont en fait des contrats «papier» dont la majorité n'est pas orientée sur les livraisons, il était assez facile de le faire.

Mais la situation a changé à présent et, selon Bill Murphy, patron du GATA (Gold Anti-Trust Action Committee, comité anticartel sur le marché de l'or), le cartel ne dispose plus de suffisamment d'or physique pour étouffer la demande. C'est la cause principale de la hausse significative des prix, et pas du tout les taux directeurs bas ou négatifs, ou encore la dette élevée. Les taux étaient déjà bas, mais cela n'empêchait pas les prix de l'or de diminuer ou d'être vendus dans l'intervalle.
Réserves de change: la Russie devant l'Arabie

Par ailleurs, la Russie, qui a acheté activement de l'or ces dernières années, pourrait pour la première fois en huit ans se placer quatrième dans le classement des réserves de change, en devançant l'Arabie saoudite. Pendant que Riyad accroît ses dépenses, Moscou mène une politique budgétaire d'austérité et maintient l'excédent, écrit l'agence de presse Bloomberg.

Aujourd'hui que le prix du baril est passé sous la barre de 60 dollars, de nombreux pays de l'Opep, et notamment l'Arabie saoudite, ont de plus en plus de mal de maintenir les dépenses publiques: ils sont contraints de piocher dans leurs réserves. Alors que le budget russe a été constitué sur une base du baril à 40 dollars, c'est pourquoi les réserves russes continueront d'augmenter.

Selon les dernières informations, les réserves de change russes s'élèvent à près de 517 milliards de dollars - un record depuis 2014. La part du métal précieux dans les réserves avoisine 100 milliards de dollars. Étant donné que l'once a atteint son maximum depuis 2013, ce choix semble justifié.

https://fr.sputniknews.com/presse/201908121041916941-le-prix-de-lor-atteint-un-record-historique-dans-les-devises-nationales-de-73-pays/

La Ligue arabe condamne la prise d'assaut d'Al-Aqsa par les forces d'occupation israéliennes  12/08/2019

La Ligue arabe condamne la prise d'assaut d'Al-Aqsa par les forces d'occupation israéliennes























La Ligue arabe a condamné, dimanche, la prise d'assaut perpétrée par les forces armées d'occupation israéliennes dans les cours saintes de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem occupée, après la prière de l'Aïd al-Adha.

"L'événement, qui s'est déroulé au vu et au su des forces d'occupation israéliennes et à leur demande, témoigne de la politique israélienne en cours visant à normaliser la présence juive au Haram al-Sharif et à réduire la présence des fidèles même lors des jours bénis de l'Aïd Al-Adha", a dénoncé le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, dans un communiqué de presse

Aboul Gheit a tenu le gouvernement israélien entièrement responsable de "cette dangereuse escalade pratiquée systématiquement au profit des colons extrémistes". Il a confirmé que ces politiques délibérées et barbares attisaient les flammes du fanatisme dans la région, et menaçaient de déclencher un conflit religieux dans la ville de Jérusalem.

Le secrétaire général de la Ligue arabe a appelé la communauté internationale à s'opposer à "la campagne israélienne délibérée, hostile, agressive et profanatrice qui exploite le soutien de l'administration américaine et la couverture politique qu'elle offre pour poursuivre la judaïsation de Jérusalem occupée et provoquer les Palestiniens, en s'emparant de la mosquée Al-Aqsa et en l'envahissant de colons extrémistes".


https://french.palinfo.com/53355
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information

États-Unis : de "graves irrégularités" dans la prison où est mort Jeffrey Epstein  12/08/2019

États-Unis : de "graves irrégularités" dans la prison où est mort Jeffrey Epstein



























Le riche financier Jeffrey Epstein est mort en prison samedi alors qu'il était accusé d'agressions sexuelles sur mineures. Le ministre de la Justice américain s'est dit "consterné" en apprenant les carences pour sécuriser la prison.

Deux jours après la mort de Jeffrey Epstein en prison, à New York, l'enquête se poursuit autour de l'apparent suicide de ce riche financier accusé d'agressions sexuelles sur mineures. Lundi, le ministre de la Justice américain William Barr a indiqué qu'il y avait de "graves irrégularités" dans la prison où il est mort.
Des irrégularités "profondément inquiétantes"

"Nous avons maintenant connaissance de graves irrégularités dans la prison qui sont profondément inquiétantes et qui nécessitent une investigation approfondie", a déclaré William Barr lors d'une conférence de presse. Il s'est dit "consterné" et "franchement en colère" en apprenant les carences "pour sécuriser de manière adéquate" cette prison, alors que les théories du complet abondent depuis samedi. "Je vous assure que l'enquête va continuer, visant quiconque complice d'Epstein", a-t-il ajouté.

Plusieurs médias avaient indiqué dimanche que le financier, parmi les détenus les plus en vue du pays, avait été laissé seul dans sa cellule alors qu'ils étaient censés être deux, et que les rondes prévues toutes les 30 minutes n'avaient pas été respectées. Le financier, qui avait été retrouvé blessé le 23 juillet après apparemment une première tentative de suicide, ne bénéficiait par ailleurs plus de surveillance renforcée anti-suicide depuis le 29 juillet.
Une prison pourtant réputée sûre

Jeffrey Epstein, 66 ans, qui fut longtemps proche de nombreuses personnalités du monde politique et de la jet-set, a été retrouvé mort vers 6h30 samedi matin à la prison fédérale de Manhattan, réputée particulièrement sûre, où il attendait son procès qui devait commencer au plus tôt en juin 2020.

Sa mort, plus d'un mois après son arrestation pour de multiples agressions présumées sur mineures, a suscité une vive indignation, notamment parmi ses victimes déclarées qui ne le verront jamais répondre de ses actes devant un tribunal. Il risquait jusqu'à 45 ans de prison.

https://www.europe1.fr/international/etats-unis-de-graves-irregularites-dans-la-prison-ou-est-mort-jeffrey-epstein-3913937

Norvège : l'auteur de l'attaque d'une mosquée refuse de s'expliquer  12/08/2019

Norvège : l'auteur de l'attaque d'une mosquée refuse de s'expliquer
























L'auteur d'une fusillade dans une mosquée des environs d'Oslo, également suspecté du meurtre de sa demi-sœur, a été placé en détention provisoire. Selon son avocate, «il rejette les accusations et exerce son droit à ne pas s'expliquer».

Yeux au beurre noir, visage tuméfié mais souriant, l'auteur d'une fusillade dans une mosquée dans les environs d'Oslo, également suspecté du meurtre de sa demi-sœur, a été placé en détention provisoire le 12 août et devrait répondre d'«acte terroriste» et d'«homicide». Agé de 21 ans, Philip Manshaus, à qui la police prête des «vues d'extrême droite» et des «positions xénophobes», rejette les accusations portées contre lui et a demandé à être relâché.

Visage, cou et mains couverts d'hématomes et d'égratignures vraisemblablement occasionnés quand des membres de la mosquée l'ont maîtrisé, il a fait sa première apparition publique le 12 août lors de sa présentation devant le tribunal d'Oslo.

Vêtements sombres et cheveux courts, il est entré dans le prétoire en souriant aux caméras.

A l'issue de l'audition à huis clos, le juge a ordonné sa mise en détention provisoire pour quatre semaines, dont les deux premières en isolement total.

Selon son avocate Unni Fries, Philip Manshaus avait demandé sa remise en liberté. «Il rejette les accusations et exerce son droit à ne pas s'expliquer», a-t-elle déclaré à la presse.

S'il n'a pas encore été formellement inculpé, la police a, à ce stade de la procédure, élargi les qualifications pour y inclure celle d'«acte terroriste», en plus d'«homicide».
Signalé dans le passé

Muni d'au moins deux armes, Manshaus a ouvert le feu le 10 août dans le centre islamique al-Noor à Baerum, banlieue résidentielle d'Oslo. Seuls trois fidèles se trouvaient dans la mosquée à ce moment-là. Un homme de 65 ans, présenté dans les médias comme un ancien officier de l'armée pakistanaise, s'est jeté sur lui pour le maîtriser et a été légèrement blessé dans l'empoignade.

La police a indiqué, le 12 août, disposer d'une vidéo des faits filmée avec une caméra «GoPro» fixée sur un casque que portait l'assaillant.

Manshaus est aussi soupçonné d'avoir tué sa demi-sœur adoptive de 17 ans, dont le cadavre a été retrouvé quelques heures après la fusillade au domicile qu'ils partageaient. La victime, identifiée comme étant Johanne Zhangjia Ihle-Hansen, était d'origine chinoise et avait été adoptée par l'actuelle conjointe de son père.

Le 12 août, les services norvégiens de renseignement intérieur (PST) ont indiqué que le jeune homme leur avait été signalé «il y a environ un an», sans qu'ils y donnent suite. «Le tuyau était plutôt vague et n'allait pas dans le sens d'un projet terroriste imminent», a expliqué leur chef, Hans Sverre Sjovold, lors d'une conférence de presse.

PST, qui dit recevoir des quantités de signalements similaires, n'a pas modifié le niveau de menaces en Norvège, toujours considéré comme peu élevé.
«Guerre des races» et «Valhalla»

Peu avant l'attaque de la mosquée, un homme utilisant le nom Philip Manshaus avait posté sur le forum EndChan un message appelant ses lecteurs à déplacer la «guerre des races» d'internet vers la vie réelle («irl»). Son auteur déclaré avoir été choisi par «saint tarrant», apparemment en référence à Brenton Tarrant, l'auteur de l'attaque contre deux mosquées qui avait fait 51 morts en mars à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Le message se concluait par «Le Valhalla attend», une allusion au lieu où, dans la mythologie nordique, reposent les valeureux guerriers défunts.

L'attaque a semé la peur au sein de la minorité musulmane norvégienne, qui fête actuellement l'Aïd al-Adha, et a entraîné un renforcement des mesures de sécurité autour des célébrations.

Connaissances et voisins dressent quant à eux dans les médias le portrait d'un jeune homme jovial, normal et intelligent mais dont le comportement aurait changé au cours de l'année passée. Selon la radiotélévision publique NRK, Manshaus serait devenu féru de la religion chrétienne et aurait adopté des points de vue de plus en plus extrémistes.

Se disant en guerre contre une «invasion musulmane», l'extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik avait, le 22 juillet 2011, tué 77 personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, puis en ouvrant le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoya.

https://francais.rt.com/international/64968-norvege-auteur-attaque-mosquee-refuse-s-expliquer

La France dans le viseur de l'ONU pour avoir organisé un transfert de djihadistes vers l'Irak  12/08/2019

La France dans le viseur de l'ONU pour avoir organisé un transfert de djihadistes vers l'Irak
























Selon le rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires de l'ONU, la France a organisé en janvier le transfert de 13 djihadistes français du Kurdistan vers l'Irak. Elle aurait ainsi «bafoué» les droits de l’Homme.

A quel jeu joue la diplomatie française en Irak ? Le rapporteur spécial de l'ONU, Agnès Callamard, s'est en effet alarmée dans un courrier transmis au chef du gouvernement français du transfert de 13 djihadistes français du Kurdistan syrien vers l’Irak en janvier 2019, où ils ont été ensuite condamnés à mort.

Selon Le Figaro, l'institution reproche à Paris d'avoir «bafoué» les droits de l’Homme. C’est ce qu’estime l’ONU concernant le transfert de 13 djihadistes français du Kurdistan à l’Irak au mois de janvier. Le rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires a affirmé au quotidien que le document transmis à Matignon présentait «des faits étudiés et analysés à propos d’actions françaises susceptibles d’avoir bafoué les droits de l’homme et les conventions internationales».

"Ils encourent la peine de mort grâce au soutien actif ou passif des autorités françaises"

Selon Agnès Callamard, qui dit s'être entretenue avec des djihadistes français transférés et condamnés, ceux-ci «étaient détenus en Syrie, impliqués d’une façon ou d’une autre dans des actes de Daesh» puis «extradés en Irak où ils encourent la peine de mort grâce au soutien actif ou passif des autorités françaises». De même source, cette action de la France s'apparenterait à des condamnations à mort «par procuration». Un Etat interdisant la peine de mort ne devrait ainsi pas pouvoir transférer un individu à un pays qui la pratique encore.

Alors que la question du rapatriement en France des djihadistes français est sensible dans l'opinion, ce n'est pas la première fois que Paris est accusé d'ingérence dans les affaires des pays de la région. Début août, Le Point rapportait par exemple le témoignage d'un djihadiste affirmant que la France avait délégué aux autorités irakiennes la gestion de son cas. «L’Irak ne peut nous reprocher aucun délit ou crime commis sur son territoire. Si la France nous a fait transférer en Irak, c’est parce qu’elle n’a pas de preuve contre nous, elle n’a pas grand-chose pour nous faire condamner», accusait-il.

https://francais.rt.com/france/64964-france-dans-viseur-onu-pour-organise-transfert-djihadistes-irak

La marine israélienne se prépare à affronter une catastrophe naturelle  12/08/2019

La marine israélienne se prépare à affronter une catastrophe naturelle























Des exercices navals internationaux auxquels la France, les USA et la Grèce ont participé, ont été réalisés par Israël début août, afin de se préparer à une catastrophe naturelle majeure et de consolider la place du pays comme «puissance en Méditerranée orientale».

Un séisme majeur a fait de nombreux dégâts en Israël, causant la mort de 7.000 personnes et la destruction de 10.000 bâtiments: voici le scénario de catastrophe naturelle qui a servi de base aux exercices navals réalisés par la marine israélienne du 5 au 8 août.

Plusieurs pays y ont participé, notamment la France, les États-Unis et la Grèce sous le regard observateur de six autres pays -dont le Canada, l'Italie, l'Allemagne, le Royaume-Uni- et celui de l'Otan.
Imitation d’une catastrophe naturelle

Considéré comme le «plus important exercice naval (international) jamais dirigé par la marine israélienne» par des experts, ce type de manœuvre permet de se préparer «à toute éventualité dans le cas où nous devrions porter secours à des civils lors d’une catastrophe naturelle», a précisé le commandant Itamar Netzer à i24NEWS.

Réunis dans le port de Haïfa, les vaisseaux des quatre pays ont effectué de premiers exercices de secours en mer. Le tremblement de terre à Haïti en 2010, d’une magnitude de 7,0 à 7,3 a servi de modèles à ces entraînements.
Faux blessés et entrailles

À bord d’une frégate israélienne, des situations d’urgence ont été mises en scène avec de faux blessés soignés par des soldats, parmi des flaques de simili-sang et de fausses entrailles. Selon les dires de M.Netzer, les bateaux israéliens peuvent être équipés de tous le matériel nécessaire pour secourir les blessés:

«La marine israélienne dispose non seulement de ses propres médecins et de son personnel médical mais nous avons également des blocs opératoires et des unités de soins intensifs qui peuvent être déployés à bord de nos bateaux, également adaptés à ce genre de scénario».

Avec ces exercices, «un message de dissuasion» a été envoyé par l’État hébreu à ses ennemis pour consolider sa place de «puissance en Méditerranée orientale», a déclaré à l’AFP le vice-président de l’Institut de Jérusalem pour la stratégie et la sécurité (JISS).

https://fr.sputniknews.com/international/201908121041916823-la-marine-israelienne-se-prepare-a-affronter-une-catastrophe-naturelle/

Des militaires américains débarqueraient en Turquie pour établir une zone de sécurité en Syrie  12/08/2019

Des militaires américains débarqueraient en Turquie pour établir une zone de sécurité en Syrie























Une centaine de militaires américains ont été transférés dans la province turque de Sanliurfa afin de participer aux activités d’un centre de coordination des opérations conjointes dans une zone de sécurité dans le nord de la Syrie, selon les médias turcs.

90 militaires américains ont débarqué dans la province turque de Sanliurfa. Ils participeront à l’établissement d’un centre de coordination des opérations conjointes dans une zone de sécurité dans le nord de la Syrie, a annoncé lundi 12 août la chaîne de télévision Habertürk.

Le média indique que les militaires ont été transportés par avion dans le chef-lieu de province d’où ils sont partis en bus pour la ville frontalière d’Akcakale.

Comme annoncé mercredi 7 août, la Turquie et les États-Unis ont convenu à Ankara de mettre en place une zone tampon dans le nord de la Syrie. Le ministère turc de la Défense nationale a fait savoir que les deux pays avaient décidé de créer un centre des opérations conjointes pour le nord de la Syrie.
Réaction de Damas

Damas a rejeté catégoriquement cet accord représentant, selon le gouvernement syrien, une attaque flagrante contre la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie, ainsi qu’une violation grossière du droit international et de la Charte de l’Onu.

«La Syrie rejette catégoriquement l'accord des deux occupants américain et turc sur la création de ce qui est appelé zone de sécurité», a fait savoir le ministère syrien des Affaires étrangères.

https://fr.sputniknews.com/international/201908121041916888-des-militaires-americains-debarqueraient-en-turquie-pour-etablir-une-zone-de-securite-en-syrie/

«C’est une connerie»: le chef des ports français de la Manche sur les craintes du Brexit  12/08/2019

«C’est une connerie»: le chef des ports français de la Manche sur les craintes du Brexit























Rien ne se passera dans les ports des deux côtés de la Manche en cas de Brexit sans accord, malgré les craintes de longues files d’attente de poids lourds, a estimé le chef des ports français de la Manche, Jean-Marc Puissesseau, cité par The Telegraph.

Le Brexit sans accord ne causera aucun chaos dans les ports de Douvres et de Calais, a déclaré le journal britannique The Telegraph, en se référant aux propos de Jean-Marc Puissesseau, président de la société française d'exploitation des ports du détroit (SEPD), qui gère les ports de Calais et de Boulogne-sur-Mer.

«Les autorités britanniques ont beaucoup fait […]. Je peux vous assurer qu'elles sont prêtes. Il y a certains individus au Royaume-Uni qui attisent ce catastrophisme pour leurs propres raisons. Cela a suscité beaucoup d'inquiétude, mais, fondamentalement, c'est une connerie. Rien ne va se passer au lendemain du Brexit», a indiqué M.Puissesseau, cité par le quotidien.

D’après ce dernier, le seul changement sera le nouveau statut de pays tiers pour le Royaume-Uni, mais le trafic restera fluide si les deux parties «font leur devoir».

Les ports français prêts depuis des mois

En février, M.Puissesseau avait déjà déclaré à FranceInfo qu’il n'y aurait pas de bouchons dans le port de Calais.

«Qu'il y ait un deal ou pas, nous sommes prêts», avait-t-il affirmé.

D’après lui, la SEPD avait dépensé six millions d’euros pour réaliser les travaux nécessaires –construire des parkings, un SIVEP (Service d’inspection vétérinaire et phytosanitaire), et modifier la circulation dans la zone tourisme.
Qu’en est-il du côté britannique de la Manche?

Malgré les assurances de M.Puissesseau, seules 70.000 des 240.000 entreprises britanniques exportatrices vers l’UE ont sollicité un numéro d’identification d'opérateur européen (EORI) utilisé dans les téléprocédures liées au dédouanement des marchandises, rappelle The Daily Mail.

Selon Duncan Buchanan, responsable de l’association britannique du transport routier de marchandises (Road Haulage Association), le dispositif EORI n’est qu'une pièce du puzzle et les problèmes les plus importants concernent les documents d'importation et d'exportation. Le contrôle obligatoire de ces papiers à la frontière pourrait transformer le comté de Kent, surnommé le Jardin de l’Angleterre, en parking pour poids lourds.

«Si tout le monde arrive à Calais avec les bons documents, il n'y aura pas de problèmes, mais même aujourd'hui on ne peut pas obtenir les informations du gouvernement sur les papiers dont on a besoin pour que le camion soit considéré comme prêt à partir. C'est un trou noir d'information. Certains peuvent avoir à faire appel à un agent de dédouanement», a noté M.Buchanan.

Selon les estimations des médias, environ 10.000 poids lourds débarquent chaque jour à Douvres.
Brexit sans accord: dépenses supplémentaires

Fin juillet, la Confederation of British Industry (CBI), le plus important syndicat patronal britannique, a estimé que le Royaume-Uni et l’UE n’étaient pas préparés à un éventuel Brexit sans accord le 31 octobre. Selon la CBI, cela risque de perturber plusieurs secteurs de l'économie britannique.

Le nouveau ministre britannique des Finances, Sajid Javid, a annoncé en juillet que Londres investirait 2,1 milliards de livres supplémentaires (2,3 milliards d’euros) dans les préparatifs à un Brexit sans accord et notamment dans la création d’un nouveau parking pour poids lourds dans le Kent. Cette somme augmente de 50%, soit porte à 6,3 milliards de livres (6,8 milliards d’euros), les dépenses globales pour le Brexit sans accord et fait doubler le montant pouvant être dépensé en 2019, note le Daily Mail.

https://fr.sputniknews.com/international/201908121041917302-cest-une-connerie-le-chef-des-ports-francais-de-la-manche-sur-les-craintes-du-brexit/

Des obus seraient tombés près de l'ambassade US à Bagdad après des explosions dans un dépôt d'armes  12/08/2019

Des obus seraient tombés près de l'ambassade US à Bagdad après des explosions dans un dépôt d'armes













De fortes explosions se sont produites dans le sud de Bagdad, des obus sont tombés dans la zone verte qui abrite entre autres l'ambassade américaine, a annoncé Sky News Arabia.

Des obus sont tombés dans la Zone verte, une enclave hautement sécurisée de la capitale irakienne, où se trouve notamment l'ambassade des États-Unis, ainsi que dans des quartiers voisins, après des explosions dans un dépôt d'armes et de munitions, relate la chaîne de télévision Sky News Arabia.

Des sirènes d'alerte ont retenti dans l'ambassade américaine.

Pour l'instant, les données sur d'éventuelles victimes ou dégâts matériels ne sont pas disponibles.

«Des groupes de sécurité civile cherchent actuellement à éteindre l’incendie alors que des obus continuent de tomber de façon aléatoire dans les quartiers d’habitation voisins», a déclaré à Sputnik un représentant des forces de sécurité de Bagdad.

La chaîne de télévision Al-Sumaria avait précédemment annoncé, se référant au commandement opérationnel de la capitale irakienne, que plusieurs explosions avaient retenti dans un camp des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi situé dans le sud de Bagdad. Selon la chaîne de télévision, les explosions ont eu lieu pendant l'élimination des stocks de munitions dont la durée de conservation a expiré.

La Zone verte est un territoire de 10 km2 au bord du Tigre dont l’accès a été interdit aux Irakiens suite à l’entrée des troupes de la coalition dirigée par les États-Unis et le Royaume-Uni en Irak en 2003. Ce quartier abrite les sites gouvernementaux et les ambassades étrangères dont celle des États-Unis. La Zone verte a plusieurs fois été la cible d’attaques terroristes malgré des mesures de sécurité renforcées.

Détails à suivre

https://fr.sputniknews.com/international/201908121041918264-des-obus-seraient-tombes-pres-de-lambassade-us-a-bagdad-apres-des-explosions-dans-un-depot-darmes/

L'apparition de la marine chinoise dans le Golfe, une perspective réelle?  12/08/2019

L'apparition de la marine chinoise dans le Golfe, une perspective réelle?























Pour la première fois de l'histoire, Pékin a annoncé son éventuelle participation à une coalition navale. Et ce n'est pas tout: il est question d'actions conjointes avec les États-Unis dans le golfe Persique.

Certains politiciens n'y voient que des jeux diplomatiques mais si la Chine envoyait vraiment ses navires dans la région du golfe Persique, cela lui permettrait de changer significativement son statut naval dans le monde dans un avenir proche, écrit le quotidien Vzgliad.

Ni Jian, ambassadeur de Chine aux Émirats arabes unis, a déclaré que la marine chinoise pourrait se joindre à la coalition navale des États-Unis dans le Golfe afin de garantir la sécurité maritime.

«Nous allons réfléchir à l'accompagnement de nos navires commerciaux par la flotte militaire. Nous étudions la proposition américaine au sujet des mécanismes d'accompagnement dans le Golfe», a-t-il déclaré.

Le Royaume-Uni a déjà accepté de rejoindre la coalition américaine, alors que la France et l'Allemagne se sont abstenues. Les États-Unis ont appelé à créer cette mission dans le Golfe après l'interpellation, par la marine iranienne, du pétrolier Stena Impero battant pavillon britannique.

Il a été annoncé hier que Pékin continuait d'acheter activement du pétrole iranien malgré l'interdiction de Washington: en juillet, la Chine a importé entre 4,4 et 11 millions de barils de pétrole iranien selon le service de suivi des mouvements des cargos pétroliers.

Comme l'a noté le Financial Times, le pétrole n'est pas du tout transporté par des intermédiaires mais par des navires appartenant officiellement à la compagnie publique chinoise CNPC. Toutefois, le volume des livraisons a tout de même fortement chuté par rapport à l'an dernier, quand l'interdiction américaine n'était pas encore en vigueur.
La participation chinoise bien en vue?

Konstantin Kossatchev, président de la commission des affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), n'exclut pas que des navires de guerre chinois puissent être projetés dans le Golfe.

«C'est possible en théorie. La Chine est un pays souverain comme les autres. Elle a ses intérêts et les possibilités de réaliser son potentiel naval dans différentes régions. Mais je serais très étonné qu'elle rejoigne la coalition américaine. Cette idée est très douteuse. A ce que je sache, même parmi les alliés américains il existe des divergences à ce sujet, alors supposer que les Chinois accepteront cette sorte de collaboration avec les USA, un rival politique, voire un adversaire? Ce n'est pas du tout plausible», a-t-il déclaré au journal Vzgliad.

L'union des efforts avec les États-Unis dans le Golfe signifierait un grand tournant dans la politique chinoise, estime l'analyste militaire Alexandre Golts.

«C'est très probablement une ruse diplomatique. Les Chinois diront certainement qu'ils ont analysé les propositions américaines et qu'elles ne leur convenaient pas. Cela fait longtemps que nous n'entendons plus parler du partenariat américano-chinois dans le secteur militaire. D'un autre côté, pour s'affirmer dans le Golfe les Chinois doivent disposer de leurs propres bases navales. Ils prévoient déjà une présence militaire en Afrique, mais la Chine ne possède pas de bases dans le Golfe. Alors que l'utilisation de bases américaines, par exemple, ne signifierait pas un déploiement sérieux», a-t-il expliqué.

Pendant ce temps, les politiciens américains, au contraire, durcissent leur rhétorique hostile vis-à-vis de la Chine. Ainsi, le nouveau secrétaire à la Défense américain Mark Esper, lors de son entretien à Tokyo avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, s'est permis un ton presque insultant.

«L'activité militaire de la Chine et sa politique économique spoliatrice et calculatrice représentent une menace pour les normes du droit international que nous cherchons à défendre», a déclaré le chef du Pentagone.

«Le comportement des Américains vis-à-vis de l'Iran porte atteinte aux intérêts économiques de la Chine. Car elle possède des échanges conséquents avec l'Iran, de sérieux investissements dans ce pays», a indiqué l'expert du Centre d'analyste stratégique et technologique Vassili Kachine, de l'Institut de l'Extrême-Orient affilié à l'Académie des sciences de Russie. De plus, la sécurité énergétique de la Chine est remise en question parce que le pays reçoit une grande partie du pétrole qu'elle consomme de cette région, rappelle l'expert.

«La Chine fait partie des principaux partenaires économiques du Moyen-Orient, une grande source d'investissements pour la région. Elle y a investi plus d'argent que quiconque», conclut Vassili Kachine.
Présence militaire de la Chine dans la région

Alexandre Khramtchikhine, directeur adjoint de l'Instit d'analyse politique et militaire, rappelle que la flotte chinoise se trouve depuis longtemps dans cette région.

«Les Chinois y sont présents depuis longtemps. Du moins, ils sont en permanence dans l'Ouest de l'océan Indien. Ils possèdent une base officielle à Djibouti. Le principal prétexte pour son existence est la lutte contre les pirates, qui sont en réalité plus ou moins neutralisés depuis longtemps», a déclaré l'expert au journal Vzgliad.

«En ce qui concerne le Golfe, le conflit n'y cesse jamais, il est toujours en phase militaire ouverte ou de pré-guerre», a-t-il noté.

Sachant que, selon lui, malgré l'attisement du conflit la Chine n'entrera pas en guerre avec les USA. Par ailleurs, la déclaration de l'ambassadeur chinois aux Émirats arabes unis doit être perçue comme une tentative de Pékin de réduire l'imprévisibilité dans ses relations avec les USA dans le contexte de la guerre commerciale actuelle.

De son côté, Alexeï Maslov, directeur du Centre d'études stratégiques de la Chine auprès de l'université russe de l'amitié des peuples, admet tout à fait l'apparition de navires de guerre chinois prochainement au large de l'Iran, des Émirats arabes unis et de l'Arabie saoudite. Selon lui, la Chine «a l'intention de s'essayer au rôle de membre d'une coalition militaire pour faire parler d'elle comme d'une puissance militaire mondiale».

De plus, avait précisé plus tôt Alexeï Maslov, techniquement les navires militaires chinois peuvent déjà se trouver pendant une longue période loin de leurs côtes et n'ont pas besoin de bases navales étrangères. Mais l'expert n'avait pas exclu que les États-Unis puissent à terme regretter le fait que les Chinois se mettent vraiment à patrouiller dans le Golfe.

Il a été annoncé vendredi que Tokyo avait également l'intention d'envoyer ses navires de guerre dans cette région. Toutefois, on ignore s'il rejoindra formellement la coalition américaine. Selon les sources du journal Nikkei, les Forces d'autodéfense sont prêtes à lancer un accompagnement autonome de navires de fret japonais dans le golfe d'Oman et le détroit de Bab-el-Mandeb.

Il n'est pas non plus exclu que cette région soit patrouillée par l'aviation déployée à la base japonaise de Djibouti. Sachant que les militaires japonais seront autorisés, si besoin, à ouvrir le feu à volonté.

En ce qui concerne l'Iran, sa position officielle se résume au fait que tous les navires de guerre des pays tiers dans le Golfe représentent un danger. Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a qualifié vendredi l'apparition de toute force extérieure dans le Golfe de «source de menace» pour Téhéran.

https://fr.sputniknews.com/presse/201908121041916265-lapparition-de-la-marine-chinoise-dans-le-golfe-une-perspective-reelle/

Affaire Epstein: Belloubet répond à la demande de Schiappa d'ouvrir une enquête en France  12/08/2019

Affaire Epstein: Belloubet répond à la demande de Schiappa d'ouvrir une enquête en France























Commentant la demande de Marlène Schiappa et Adrien Taquet d'initier une enquête en France après la mort de Jeffrey Epstein, Nicole Belloubet a affirmé qu’il n'appartenait pas au gouvernement de décider des «poursuites».

Après que les secrétaires d'État Marlène Schiappa et Adrien Taquet ont demandé l'ouverture d'une enquête en France sur l'affaire Epstein, la garde des Sceaux Nicole Belloubet a réagi en rappelant qu'il n'appartenait pas au gouvernement de décider des «poursuites».

«Les poursuites ne sont pas des décisions du gouvernement. Depuis 2013, les instructions individuelles sont prohibées, conformément au principe d'indépendance de l'autorité judiciaire», a souligné Nicole Belloubet, dans un message transmis à l'AFP.

Contacté par l'AFP, le parquet de Paris a fait savoir lundi que «les éléments transmis sont en cours d'analyse et de recoupement».

«Les premières vérifications sont actuellement en cours afin de déterminer si une enquête doit être ouverte sur le territoire français», a-t-on précisé.
«Suicide apparent»

Epstein s’est donné la mort par pendaison dans sa cellule le 10 août, a rapporté le New York Times. Une enquête a été ouverte concernant ce «suicide apparent».

Ce décès a engendré une vague de théories, comme celle selon laquelle Epstein aurait été tué afin de l’empêcher d’incriminer d’autres personnes.
L’inculpation

En 2008, Jeffrey Epstein avait été accusé d’avoir payé des adolescentes en échange de services sexuels et d’avoir agressé sexuellement des mineures à plusieurs reprises. Le banquier avait plaidé coupable et encourait la prison à vie, mais a reçu, à l’issue de négociations, la sentence de 13 mois de prison.

Il a été interpellé en juillet 2019 à New York sur des accusations de trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle. Il a plaidé non coupable, mais de par ces nouveaux chefs d’accusation, le milliardaire était passible de 45 ans d’emprisonnement.

https://fr.sputniknews.com/france/201908121041917278-affaire-epstein-belloubet-repond-a-la-demande-de-schiappa-douvrir-une-enquete-en-france/

Pour la 3e fois pendant l'Aïd, la police israélienne permet à 1729 colons d'envahir al-Aqsa  12/08/2019

Pour la 3e fois pendant l'Aïd, la police israélienne permet à 1729 colons d'envahir al-Aqsa
























La police israélienne a annoncé, dimanche, qu'elle a permis à 1729 juifs de faire incursion dans la moquée d'al-Aqsa, au premier jour de l'Aïd, a rapporté le journal israélien Maariv.

Le journal a rapporté que le nombre des colons ayant envahi la mosquée d'al-Aqsa en "commémoration de la destruction du Temple" a augmenté de 17% par rapport à celui de l'année dernière à la même occasion (1440 colons).

Le responsable des médias au Département des Waqfs islamiques de Jérusalem, Firas al-Debs, a déclaré, dans un bref communiqué dont Anadolu a eu copie, que les incursions des colons a été assurée par la sécurité de la police israélienne, sur deux phases dans l'après-midi.

Plus tôt dans la journée de dimanche, la police israélienne a réprimé les fidèles palestiniens à la suite de leur protestation contre des tentatives d'incursion.

Par ailleurs, la police israélienne a permis aux colons d'envahir la Mosquée d'al-Aqsa à deux reprises dans la matinée en leur permettant d'entrer en groupes réduits, àa cause de la présence des milliers de fidèles musulmans sur les places de la mosquée pour y accomplir la prière de l'Aïd al-Adha.

La police israélienne a attaqué les manifestants palestiniens et a arrêté 5 d'entre eux après la prière d'al-Dhohr, selon des témoins oculaires et une vidéo relayée sur les réseaux sociaux.

Cependant, la police de l'occupation a permis aux colons d'accéder à la mosquée via la Porte des Maghrébins après avoir réprimé les fidèles palestiniens qui accomplissaient la prière de l'Aïd.

Selon les données du Croissant Rouge palestinien, 61 Palestiniens ont été blessés lors des affrontements, dont 16 ont été transférés à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

https://www.aa.com.tr/fr/politique/pour-la-3e-fois-pendant-la%C3%AFd-la-police-isra%C3%A9lienne-permet-%C3%A0-1729-colons-denvahir-al-aqsa/1555009

«Eviter tout recours à la violence» : des députés LREM interpellent l'exécutif... hongkongais  12/08/2019

«Eviter tout recours à la violence» : des députés LREM interpellent l'exécutif... hongkongais
























20 députés macronistes ont co-signé un communiqué au sujet des manifestations qui se succèdent depuis près de deux mois à Hong Kong. Le texte met notamment en garde contre la répression exercée par les autorités. «La paille et la poutre» ?

Jean-François Cesarini, député LREM du Vaucluse et président du groupe parlementaire d'Etudes à vocation internationale entre la France et Taïwan, a publié ce 11 août sur Twitter un communiqué intitulé «Lettre ouverte aux dirigeants de Hong Kong, aux dirigeants de Pékin et aux acteurs du mouvement citoyen hongkongais», daté du 8 août et signé par 20 députés du parti présidentiel.

"Nous souhaitons rappeler que toute répression aveugle n'a jamais fait avancer une société et ne fragilise que celui qui l'emploie"

Regrettant «le silence assourdissant» de la classe politique française au sujet des manifestations, parfois violentes, visant l'exécutif hongkongais depuis près de deux mois, les auteurs du texte entendent de leur côté sensibiliser leurs «amis chinois» à la voix du dialogue. Ainsi, les signataires du communiqué veulent, entre autres, interpeller les autorités chinoises : «Nous souhaitons rappeler que toute répression aveugle n'a jamais fait avancer une société et ne fragilise que celui qui l'emploie.» Et d'insister, en conclusion : «Ouvrir le dialogue, permettre l'expression de toutes les opinions, éviter le recours à la violence, voici le triptyque de principes que nous envoyons, en amis.»



Des macronistes face au maintien de l'ordre : la paille et la poutre ?

Affirmant ne pas vouloir «donner des leçons à quiconque», les auteurs de la lettre ne manquent par ailleurs pas de dresser un parallèle avec la situation en France, faisant une référence implicite au mouvement citoyen des Gilets jaunes. «En France également, des mouvements revendicatifs nous obligent à plus d'écoute, plus de débat, plus de démocratie», peut-on lire dans le communiqué. Toutefois, ce dernier se garde de toute allusion aux inquiétudes de plusieurs acteurs internationaux concernant les méthodes françaises de maintien de l'ordre dans le cadre la mobilisation citoyenne qui vise l'exécutif français.

Parmi les nombreuses réactions à l'international, l'ONG Amnesty international publiait dès le mois de décembre 2018 son enquête sur l'usage de la force lors de manifestations de Gilets jaunes, qui a occasionné des dizaines de blessés graves, pour certains mutilés. Au mois de mars 2019, l'ONU exprimait à son tour ses inquiétudes concernant un «usage excessif de la force» dans le cadre de la même mobilisation. D'aucuns oseraient aujourd'hui conseiller aux députés macronistes co-signataires du communiqué, une lecture de l'Evangile selon Matthieu chapitre 7, et notamment le passage suivant : «Comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien ?»

https://francais.rt.com/international/64960-eviter-tout-recours-violence-deputes-lrem-interpellent-executif-hongkongais

Affaire Epstein: Marlène Schiappa et Adrien Taquet demandent l'ouverture d'une enquête en France  12/08/2019

Affaire Epstein: Marlène Schiappa et Adrien Taquet demandent l'ouverture d'une enquête en France























Les secrétaires d'État Marlène Schiappa et Adrien Taquet ont demandé l'ouverture d'une enquête en France sur l'affaire Epstein, dans un communiqué de presse.

Les secrétaires d'État Marlène Schiappa et Adrien Taquet ont demandé dans un communiqué de presse l'ouverture d'une enquête en France sur l'affaire Epstein.



La mort en prison du milliardaire américain Jeffrey Epstein «met fin à la préparation du procès prévu initialement en 2020 et laisse ainsi de nombreuses questions sans réponse», avance le communiqué.

Sa mort «ne doit pas priver les victimes de la justice à laquelle elles ont droit», soulignent les auteurs. Il s’agit d’une «condition à une protection plus efficace à l’avenir d’autres jeunes filles face à ce type de réseaux organisés, face à ce type de prédateurs».

«L’enquête américaine a mis en lumière des liens avec la France», fait ressortir le document. Mme Schiappa et M.Taquet jugent ainsi fondamental, «pour les victimes, qu’une enquête soit ouverte en France afin que toute la lumière soit faite».

Le milliardaire de Wall Street, inculpé le 8 juillet d’exploitation sexuelle de mineures et d’association de malfaiteurs en vue d’exploiter sexuellement des mineures, s’est donné la mort le 10 août au Metropolitan Correctional Center, à Manhattan, où il était incarcéré dans l'attente d'un procès qui devait s’ouvrir dans plusieurs mois. Selon le New York Times, le financier s'est pendu.

https://fr.sputniknews.com/france/201908121041914552-affaire-epstein-marlene-schiappa-et-adrien-taquet-demandent-louverture-dune-enquete-en-france-/

Certaines règles de surveillance d’Epstein ont été violées, selon le New York Times  11/08/2019

Certaines règles de surveillance d’Epstein ont été violées, selon le New York Times























Des révélations anonymes sur les mesures de surveillance non respectées de Jeffrey Epstein ont été publiées par le New York Times. Des rondes toutes les 30 minutes n’ont pas été faites cette nuit-là et aucun autre détenu n’a été placé dans sa cellule à la suite d’une éventuelle première tentative de suicide fin juillet.

Sur fond de théories du complot et de l’indignation qui règne aux États-Unis à la suite de la mort de Jeffrey Epstein dans sa cellule, accusé de trafic sexuel, certaines révélations anonymes confiées au New York Times émergent.

Des responsables pénitentiaires ont déclaré que les mesures de surveillance du détenu n’avaient pas été respectées la nuit du décès, notamment l’obligation d’effectuer des rondes toutes les 30 minutes et de garder un second détenu dans sa cellule.

Ainsi, le milliardaire de Wall Street, qui avait été retrouvé avec des traces au cou le 23 juillet, suggérant qu’il avait essayé de se suicider, s’est retrouvé seul pendant un certain temps la nuit du 9 au 10 août, poursuit le quotidien. Ainsi, la décision a été prise de placer un deuxième détenu dans la cellule pour des raisons de surveillance.

Cependant, le Metropolitan Correctional Center de Manhattan est affecté par un manque de personnel. Pour cette raison, les deux gardes de l’unité concernée faisaient des heures supplémentaires le jour du suicide d’Epstein, a indiqué la source.

Ces révélations de violation de règles de détention de Jeffrey Epstein au Metropolitan Correctional Center sont susceptibles de faire l’objet d’enquêtes menées par le Département de la justice et le F.B.I, a précisé le quotidien.
La mort de Jeffrey Epstein

Le financier américain a mis fin à ses jours par pendaison dans sa cellule, selon le New York Times. Il a été trouvé mort à 6h30 du matin (heure locale). Selon le ministère de la Justice, le FBI a ouvert une enquête sur son «suicide apparent».
Accusations du milliardaire

Jeffrey Epstein, avait été inculpé pour exploitation de mineurs pour la première fois en 2008. Le banquier a été accusé d’avoir payé des adolescentes en échange de services sexuels et d’avoir agressé sexuellement des mineures à plusieurs reprises.

L’homme, qui avait alors plaidé coupable, encourait la prison à vie, mais n’avait finalement écopé que de 13 mois de prison à des conditions très favorables à l’issue d’une négociation de peine. Il était inscrit depuis sur la liste américaine des délinquants sexuels et était impliqué dans plusieurs procès.

Le 6 juillet 2019 il a été arrêté à l’aéroport à New York sur des accusations de trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle. Deux jours plus tard, il a plaidé non coupable. Avec les nouvelles accusations pesant sur lui, Jeffrey Epstein était passible de 45 ans d’emprisonnement.
Théories de complot

La mort de M.Epstein accusé d'avoir mis en place un réseau de traite sexuelle a suscité une vague de théories du complot relayées sur les réseaux sociaux, comme celle selon laquelle M.Epstein aurait été tué pour l’empêcher d’incriminer d’autres.

Au cours des années, il était devenu proche de dizaines d'hommes politiques, dirigeants d'entreprises, scientifiques, universitaires et autres personnalités, dont Donald Trump, l'ancien président américain Bill Clinton, le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II d’Angleterre et Leslie H. Wexner, milliardaire et PDG de Limited Brands comprenant les marques Victoria's Secret et Bath & Body Works.

https://fr.sputniknews.com/international/201908111041914052-certaines-regles-de-surveillance-depstein-ont-ete-violees-selon-le-new-york-times/

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 3624


Publicité

Brèves



Commentaires