52 pourcent des Israéliens croient que l’armée d’occupation israélienne a échoué  15/08/2006


Un sondage de Globes-Smith publié lundi a montré que la majorité des Israéliens (52 pourcent) croient que l’armée israélienne a échoué dans son offensive au Liban.

D’après le sondage, 58 pourcent du public croit qu’Israël a accompli peu des objectifs de la guerre, plus de 16 pourcent 11 jours auparavant.

Le sondage a montré que seuls 3 pourcent des Israéliens croient que le pays a atteint la plupart ou tous ses objectifs d’avant la guerre, mois de 33 pourcent une semaine plus tôt.

D’après le sondage, si les élections étaient tenues aujourd’hui, le parti Kadima du premier ministre Ehud Olmert recevrait moins de 20 sièges (contre 29 reçus dans les élections de mars), tandis que le parti travailliste du ministre de la défense Amir Peretz en recevrait 12 (contre 19 obtenus dans les récentes élections).
Al Manar

Les Libanais défient la destruction des maisons et des villages et retournent en faisant des signes de victoire  14/08/2006

Les Libanais défient la destruction des maisons et des villages et retournent en faisant des signes de victoire


Des centaines de Libanais bravaient lundi une route bombardée, retournant chez eux dans leurs voitures de la Syrie voisine sur le principal passage frontalier.

Les voitures, chargées de familles de réfugiés libanais et de leurs biens, contournaient un grand cratère sur la route au point frontalier de Masnaa à l’est du Liban.

Des douzaines de personnes, portant des sacs, ont aussi traversé à pieds. Un officier de la sécurité générale a dit que des Libanais qui avaient cherché refuge en Syrie avaient commencé à traverser le passage même avant que le cessez-le-feu ne prenne effet à 5h00 GMT.

Le poste frontalier de Masnaa, comme presque tous les points de passage pour la Syrie, avait été fermé en pratique aux véhicules par une succession de frappes aériennes israéliennes depuis le début de la guerre ouverte d’Israël contre le Liban le 12 juillet.

Des résidents retournaient aussi aux villages du sud et aux quartiers sud de Beyrouth à travers le Liban.

Des conducteurs klaxonnaient, et des centaines de voitures étaient bloquées sur une route étroite menant au sud de Sidon avec des passagers marquant le V de la victoire avec leurs doigts. « Du premier jour, le Hezbollah nous a dit qu’il nous ferait retourner à nos maisons et maintenant, il garde sa promesse. »

Traduction : manar-fr.com
Al Manar

Les visites s'accumulent sur le blog du président iranien  14/08/2006

Les visites s'accumulent sur le blog du président iranien
Les avis des visiteurs du site Internet du président iranien Mahmoud Ahmadinejad sur l'intention des Etats-Unis et d'Israël de déclencher la troisième guerre mondiale sont partagés.

Bien que le site ne soit ouvert que tout récemment, 14.000 personnes ont déjà participé au vote.

A la question "Croyez-vous que l'agression américano-israélienne contre le Liban dissimule le désir de déclencher la troisième guerre mondiale?", 47 % des sondés (6.613 personnes) ont répondu "oui" et 53 % (7.515), "non". Un millier de personnes ont donné leurs réponses rien que cette dernière heure.

La version arabe du site Internet d'Ahmadinejad est datée du 8 août.

Les experts interrogés par la chaîne de télévision Al-Arabiya estiment que le but du site d'Ahmadinejad est de s'assurer le soutien des simples gens à l'étranger.
RIA Novosti

Lukoïl entend construire une raffinerie de pétrole et un pipeline en Turquie (médias turcs)  14/08/2006


Lukoil a demandé aux autorités turques l'autorisation de construire une raffinerie de pétrole dans la province de Zonguldak, sur la mer Noire, et de poser un pipeline entre le port d'Izmit, sur la mer de Marmara, pour acheminer en Europe le brut transformé, annoncent lundi des médias turcs.

"Le géant pétrolier mondial Lukoil envisage de transporter le brut transformé à la raffinerie de Zonguldak au moyen d'un pipeline qui rejoindra Izmit en contournant le détroit du Bosphore", écrit le quotidien turc Sabah. "Lukoil a fait part de ce projet au Comité pour la réglementation des marchés énergétiques de la Turquie", relève le journal. A ce que sait le Sabah, le pétrole sera acheminé au moyen de tankers jusqu'aux marchés internationaux, principalement européens.

A propos de l'intention de Lukoil de construire une raffinerie en Turquie, des experts pensent que ce projet pourrait remettre en question l'ambitieux projet turc concernant la construction du pipeline Samsun-Ceyhan par un consortium constitué par le holding énergétique turc Calik et la société pétrogazière italienne ENI, écrit le Sabah.

Le quotidien Cumhurieyet annonce lundi de son côté que le gouvernement turc avait proposé à Lukoil de construire la raffinerie en question non pas à Zonguldak, mais à Samsum, une autre province turque.

Dans une interview accordée à ce journal, le gouverneur de la province de Zonguldak, Yavuz Erkmen, a annoncé qu'il n'y avait pas lieu pour l'instant de s'inquiéter. "Lors des négociations avec les représentants de la société (Lukoil) décision a été prise d'effectuer les investissements dans la province de Zonguldak. Je ne crois pas que la situation puisse évoluer négativement", a ajouté le gouverneur.

La raffinerie envisagée devrait avoir une capacité de 8-10 millions de tonnes de brut par an. Environ 3 milliards d'investissements seront nécessaires, avait annoncé la direction de Lukoil selon laquelle l'accès de cette société russe au marché turc entraînerait un regain de la concurrence étant donné que Lukoil extrait elle-même le pétrole et dispose d'un réseau de distribution. Selon le patron de Lukoil, Vaguit Alekperov, des stations service Lukoil seront opérationnelles sur les route turques dès le mois de septembre.
RIA Novosti

Liban: cesser le feu malgré une résolution 'injuste et unilatérale' du Conseil de sécurité (Ahmadinejad)  14/08/2006

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a qualifié lundi lors d'une réunion du gouvernement la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur le conflit israélo-libanais "d'injuste et unilatérale", tout en confirmant la nécessité d'un cessez-le-feu, a fait savoir le service de presse de la présidence iranienne.

"Bien que la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la crise libanaise ait un caractère injuste et unilatéral, il faut cesser le feu conformément à ce document", a-t-il déclaré.

Le président a souligné que, grâce à la résistance opposée par le peuple libanais, le régime sioniste n'avait atteint aucun de ses objectifs.

Mahmoud Ahmadinejad a mis l'accent sur la nécessité et la volonté de l'Iran d'apporter une aide humanitaire et financière pour le rétablissement de l'économie libanaise ruinée, soulignant que "le régime sioniste et ses alliés - les Etats-Unis et la Grande-Bretagne - devaient compenser les préjudices causés au peuple et au gouvernement libanais".
RIA Novosti

Israël poursuivra son blocus maritime et aérien au Liban  14/08/2006

Israël maintiendra son blocus aérien et maritime au Liban jusqu'à la mise en place d'un mécanisme de contrôle des territoires méridionaux du pays et des livraisons illégales d'armes au Hezbollah, ont annoncé des sources militaires israéliennes citées par des médias arabes. Cette déclaration des autorités militaires israéliennes a été faite après l'entrée en vigueur lundi à 6h00 GMT du cessez-le-feu entre Israël et le Hezbollah.
RIA Novosti

Le Liban se prépare à fêter sa victoire face au régime sioniste  14/08/2006

Le régime sioniste a explicitement reconnu son échec envers le Hezbollah libanais. Au lendemain de l'aval du Hezbollah et du gouvernement libanais à la résolution 1701 du Conseil de sécurité, le cabinet du régime sioniste l'a approuvée au terme d'une réunion de longue haleine de cinq heures.

A l'issue de la séance, le chef de la diplomatie israélienne, Tzipi Livni a reconnu qu'aucune armée dans le monde, n'était pas en mesure de désarmer le Hezbollah libanais.

Suite à l'échec de l'armée israélienne face au Hezbollah et la crise intérieure, en Israël, le Premier ministre sioniste , Ehud Olmert, pour l'heure en difficulté, a refusé de parler à la presse, au terme de la réunion du cabinet.

Entre temps, la Knesset a exigé qu'un comité indépendant soit mis sur pied pour mener une enquête sur les éléments et les responsables qui étaient à l'origine de l'échec d'Israël, au sud Liban. Les journaux israéliens qui étaient, depuis le déclenchement de la guerre, l'objet d'un black-out total, ont fini par reconnaître qu'en dépit des soutiens politiques et militaires des Etats-Unis à Israël, avec pour but de démanteler le Mouvement de la Résistance islamique du Liban et le silence de l'ONU, à ce propos, Washington partage l'échec scandaleux d'Israël.

Entre temps, les médias du monde entier évoquent les revers d'Israël face au Hezbollah libanais, avant de préciser que le Liban est, depuis 33 jours, le laboratoire de nouvelles armes israéliennes, mais tout est, finalement, terminé en faveur du Hezbollah.

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a annoncé un accord entre le Liban et Israël sur une cessation des hostilités, aujourd'hui lundi à 5 heures GMT.

Or, en dépit du cessez-le-feu qui doit s'établir, certaines sources médiatiques font état du bombardement, tôt dans la matinée, des régions du sud et de l'est du Liban par des chasseurs israéliens. Lors de ce raid aérien, des maisons d'habitation et les installations urbaines ont été endommagées.

Le bombardement d'un village, dans la banlieue de Balbeek, à l'est du Liban a fait 9 morts en martyr et plus de 40 blessés.

Les forces du Hezbollah ont repoussé les assauts des fantassins israéliens. Lors de ces affrontements, 11 soldats sionistes ont été tués et 10 chars "Merkava" détruits.

"Après l'approbation de la résolution de l'ONU sur le cessez-le-feu entre Israël et le Liban, il est le temps de comprendre la vérité."; a déclaré hier, l'envoyé spécial de l'ONU au Liban, Nahad Mahmoud.

Et d'ajouter:" Cette guerre était un choix d'Israël, pour détruire le Liban et massacrer des milliers d'hommes, mais, le peuple libanais se prépare de fêter sa victoire face au régime de Tel-Aviv.

De leur côté, la plupart des pays islamiques ont félicité la nation et le gouvernement libanais, notamment Seyyed Hassan Nasrallah, à l'occasion de cette performance spectaculaire.
IRIB

Le délégué du Hezbollah a qualifié d’inéquitable la nouvelle résolution du Conseil de sécurité  13/08/2006

Un délégué du Hezbollah au Parlement libanais a qualifié d’injuste la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU stipulant de mettre un mettre à la guerre au Liban.

Dans une interview exclusive avec la chaîne Al Alam, Abdollah Ghassir a réitéré : la résolution 1701 a été approuvée à la suite de longs compromis et des débats politiques car dans cette résolution, les pays occidentaux ont envisagé davantage le droit d’Israël.

Et le député du Hezbollah au Parlement libanais de réitérer : dans la résolution 1701 du Conseil de sécurité, les démarches criminelles de l’ennemi sioniste contre le Liban ont été négligées, ce qui exige que non seulement le Hezbollah mais tous les Libanais qui font tout leur possible pour maintenir la souveraineté du pays protestent contre cette résolution.

De même le député du Parlement libanais a déclaré : le déploiement des effectifs de l’armée au sud du Liban n’est pas contre la résistance, plutôt c’est l’accent mis sur la souveraineté nationale du Liban.
IRIB

L’échec des agresseurs au Moyen-Orient  13/08/2006

Un député du Majlis iranien a déclaré que la résistance du Hezbollah du Liban avait exposé l’échec de l’Amérique et du régime sioniste sur le plan militaire et politique.

Ahmad Bloukian, un député du Majlis islamique a ajouté : le Hezbollah libanais se dotant d’arme de foi et dirigé par seyyed Hassan Nassrallah a brisé le mythe invincible de l’armée du régime sioniste, un régime qui est vide de contenu.

Blouki se déclarant surpris du silence de la Communauté mondiale, des institutions et des organisations internationales face aux attaques du régime sioniste a déclaré que ce mutisme avait rendu plus arrogant et rebelle le régime sioniste.
IRIB

Les députés du Parlement égyptien ont menacé d’observer un sit-in devant l’ambassade du régime sioniste au Caire  13/08/2006

Plus d’une centaine de députés du Parlement égyptien ont menacé d’observer un sit-in devant l’ambassade de Tel-aviv au Caire tant que l’ambassadeur du régime sioniste ne sera expulsé du pays.

Selon l’agence IRNA, le Porte-parole des "Frères musulmans" au Parlement égyptien, Hamdi Hassan a déclaré : De même il est prévu qu’aujourd’hui dimanche, les représentants indépendants et ceux d’opposition demandent aux pays arabes de prendre des positions comme celles de leur nation devant les agressions odieuses du régime sioniste.

Et Hamdi Hassan d’ajouter : Ils souhaitent en adressant une note à l’ambassadeur américain au Caire annoncer que compte tenu du soutien multilatéral de Washington, ils ne désirent pas que l’ambassadeur du régime sioniste reste sur le sol égyptien.

Et le Porte-parole des "Frères musulmans" au Parlement égyptien de réitérer : Dans une autre note qu’ils remettront à l’Ambassade du Venezuela, les membres du Parlement égyptien salueront la position de ce pays face au régime sioniste et la rupture des relations du Venezuela avec ce régime.

IRIB

Le Hezbollah fait tomber un hélicoptère  13/08/2006

Le Hezbollah fait tomber un hélicoptère
Les combattants du Hezbollah ont fait tombé un hélicoptère israélien au sud du Liban a ont tué quatre autres soldats israéliens, alors que les combats continuent.

L’hélicoptère israélien a été descendu par nouveau type de missile, samedi soir, dans la ville libanaise de Yater, à 6 km au nord de la frontière, a dit le Hezbollah.

Israël a confirmé qu’il y avait des victimes suite au crash d’un hélicoptère au Liban.

L’armée israélienne a dit que c’était le premier engin aérien descendu au Liban depuis sa guerre avec le Hezbollah commencée le 12 juillet.

A Beyrouth, un porte-parole du Hezbollah a dit que le mouvement shiite avait descendu l’hélicoptère dans le village frontalier de Yater.

« Les combattants de la Résistance Islamique (branche armée du Hezbollah) ont tiré des roquettes sur un hélicoptère portant des soldats qui essayaient d’atterrir sur la colline de Yater », a-t-il dit.

« Il a été frappé et est tombé », a-t-il ajouté. Le Hezbollah dit que l’hélicoptère a été descend par un nouveau type de missile nommé "Waad".

Au moins onze soldats israéliens ont été tués samedi.

Article tiré d’Al-Jazeera

Traduction : manar-fr.com
Al Manar

Réaction de la ligue arabe à la résolution 1701 du Conseil de sécurité  12/08/2006

La délégation de la Ligue arabe au Conseil de sécurité, dirigée par le Chef de la diplomatie qatarie, Cheïkh Hamad Ibn Jassem al-Thani, a qualifiée de déséquilibrée la résolution 1701 du Conseil de sécurité.

Le Ministre qatari des affaires étrangères a fait savoir que la délégation s'était résignée à ladite résolution pour venir à bout de l'hécatombe du peuple innocent libanais et empêcher les nouvelles destructions infrastructurelles, mais qu'elle n'était pas contente de la teneur inéquitable de la résolution.
IRIB

L’adoption de la résolution concernant le Liban  12/08/2006

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a finalement adopté, sous des pressions amércianes, une résolution concernant la crise libanaise. Dans sa résolution 1701, le Conseil de Sécurité de l’ONU se dit inquiet de la recrudescence des conflits entre Israël et le Hezbollah libanais et appelle les deux parties à établir un cessez-le-feu permanent pour mettre un terme aux hostilités et rendre le terrain favorable aux démarches ultérieures. Cette résolution demande, également, au régime sioniste de se retirer, progressivement, du sud du Liban, après l’établissement du Cessez-le-feu en vue de favoriser le déploiement des forces de l’ONU et de l’armée libanaise, dans cette région. La résolution appelle, aussi, à l’échange des prisonniers et à la remise, par Israël, de la carte des régions minées, au Liban. Cette résolution demande au Hezbollah d’arrêter ses attaques contre la palestine occupée et au régime sioniste de ne pas procéder à des actes d’agression contre le Liban, ce qui signifi de laiser les mains libres à ce régime pour lancer des attaques contre le Liban sous prétexte de vouloir se défendre.
IRIB

Entretien téléphonique Poutine-Ahmadinejad  11/08/2006

Entretien téléphonique Poutine-Ahmadinejad
Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu au téléphone avec son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad pour aborder la situation au Proche-Orient, a annoncé vendredi le service de presse du Kremlin.

"Les deux chefs d'Etat ont examiné la situation au Proche-Orient. Ils ont constaté une nette aggravation de la situation au Liban et dans la région en général", a précisé le Kremlin.

A la demande du président iranien, Vladimir Poutine lui a fait part des efforts diplomatiques déployés par la Russie en vue de mettre un terme à l'effusion de sang. Le projet de résolution russe sur un cessez-le-feu humanitaire déposé au Conseil de sécurité de l'ONU constitue un pas dans ce sens, a souligné le chef de l'Etat russe.
RIA Novosti

Proche-Orient: Israël rejette la proposition russe d'armistice humanitaire  11/08/2006

Proche-Orient: Israël rejette la proposition russe d'armistice humanitaire
Le représentant d'Israël à l'ONU Dan Gillerman a critiqué vendredi la proposition de la Russie de décréter un armistice humanitaire de 72 heures dans la zone du conflit libano-israélien.

Un cessez-le-feu temporaire dans ces conditions permettra au Hezbollah de regrouper et de compléter ses forces, c'est pourquoi nous estimons que c'est une mauvaise idée", a déclaré Dan Gillerman à la radio Kol Israël.

Néanmoins, il a souligné que la Russie continuait à jouer un rôle positif dans les efforts diplomatiques déployés en vue de régler le conflit et a exprimé la certitude que Moscou ne torpillerait pas le projet franco-américain de résolution sur la cessation des hostilités et les principes du règlement politique.

Le représentant permanent de la Russie à l'ONU Vitali Tchourkine a déclaré jeudi aux journalistes que la délégation russe avait proposé de conclure un "armistice humanitaire" de trois jours en raison de l'absence de consensus sur le projet franco-américain de résolution.

"Malheureusement, à l'étape actuelle, nous avons constaté que cette résolution ne serait pas adoptée dans les jours qui viennent. La Russie propose de décréter un armistice humanitaire de 72 heures en vue de relancer les efforts diplomatiques visant à parvenir au règlement du conflit", a déclaré M. Tchourkine.

"Nous n'avons pas l'intention d'entrer en compétition. Si les Américains ou les Français proposent demain un projet plus fondé, nous pourrions leur céder la palme", a-t-il souligné.

De l'avis de Dan Gillerman, la résolution franco-américaine sera élaborée et soumise au vote au Conseil de sécurité de l'ONU samedi au plus tard. A la différence du Liban, Israël qualifie le projet rénové de prometteur.

"Une nouvelle proposition positive est en voie de préparation et pourrait mettre fin à la guerre", a déclaré Otniel Shneller, conseiller du premier ministre israélien, cité par les médias israéliens.

M. Shneller a rappelé les paroles du premier ministre Ehud Olmert: "Si le projet (de résolution) n'est pas adopté, la décision du cabinet est déjà prête".

Il s'agit probablement de l'extension de l'opération terrestre au Liban conformément à la décision du cabinet de sécurité. Le début de la nouvelle étape de la campagne a été reporté afin de donner une chance au règlement diplomatique.
RIA Novosti

Venezuela: homologation internationale des réserves de pétrole  11/08/2006

Venezuela: homologation internationale des réserves de pétrole
Le Venezuela a abordé l'homologation internationale de ses réserves de pétrole, a annoncé vendredi la radio nationale.

Le gouvernement vénézuélien évalue les réserves des gisements de pétrole dans la ceinture du fleuve Orinoco (sud-ouest du pays) à 235 milliards de barils au moins. Les réserves prospectées s'élèvent à 80,5 milliards de barils et on extrait tous les jours dans le pays 3,4 millions de barils de pétrole.

Le gouvernement et le consortium national Petroleos de Venezuela ont signé des contrats avec plusieurs compagnies énergétiques étrangères portant sur la coopération dans la prospection de nouveaux gisements. Des spécialistes argentins, brésiliens, indiens et chinois travailleront sur 54.000 kilomètres carrés du "champ pétrolifère" de la zone d'Orinoco avec ceux de Grande-Bretagne, de Norvège et de France qui y sont déjà présents.

Si les prévisions des experts vénézuéliens sont confirmées, le pays deviendra (avec ses 315,5 milliards de barils de pétrole prospectés) le leader mondial du pétrole, laissant derrière lui l'Arabie saoudite dont les réserves sont évaluées à 262 milliards de barils.
RIA Novosti

Les Musulmans américains critiquent les propos de Bush  11/08/2006


La communauté musulmane des Etats-Unis s'est dite consternée par les propos offensants de Bush, formulés aussitot après la diffusion des informations concernant un vaste projet d'attentat visant les avions de ligne britanniques. " Après que Scotland Yard eut déjoué le projet d'attentat, Bush l'a félicité pour sa victoire contre "le fascime islamique", Or cette expression ne pourrait que prêter à davantage de confusion dans l'esprit du public occidental, a estimé le directeur éxecutif du CAIR, Conseil des relations Islam-Amérique. "Le président Bush ne doit pas détourner cet incident pour cautionner l'idée d'une guerre religieuse entre musulmans et non musulmans, car cette fois nous ne restons pas sans réagir, a-t-il affirmé lors d'un point de presse. Les déclarations de Bush ont été également condamnées par le porte-parole du conseil des relations publiques des Musulmans qui siège à Los Angeles.
IRIB

Un agent britannique introduit dans un groupe de terroristes  11/08/2006

Un agent britannique introduit dans un groupe de terroristes
Les attentats dans les avions partant de la Grande-Bretagne ont été prévenus grâce aux efforts d'un agent britannique introduit dans un groupe de terroristes, a fait savoir la chaîne de télévision CNN en se référant à ses sources proches de l'enquête.

Selon la chaîne, au moins deux terroristes arrêtés ont eu des contacts avec des représentants d'Al Qaïda au Pakistan.

La police britannique a annoncé jeudi la prévention d'une série d'attentats de grande envergure dans le transport aérien. Selon Scotland Yard, la nuit dernière, les unités antiterroristes britanniques, ont arrêté à Londres plus de 20 personnes impliquées dans le complot visant à faire exploser des avions de ligne au-dessus de l'Atlantique.

Selon l'information qui n'est pas encore confirmée, les terroristes avaient l'intention de faire exploser simultanément une dizaine d'avions en vol sur toutes les lignes.
RIA Novosti

Thabo Mbeki a redemandé qu’un terme soit mis aux crimes d’Israël, au Moyen-Orient  11/08/2006

Thabo Mbeki a redemandé qu’un terme soit mis aux crimes d’Israël, au Moyen-Orient
Le Président sud-africain a redemandé qu’un terme soit mis aux crimes d’Israël, au Moyen-Orient.

Selon l’Agence IRNA, dans un message adressé, à l’occasion de la journée mondiale de la femme, mercredi, le Président sud-africain, Thabo Mbeki, a fait part de ses inquiétudes, quant à la situation prévalant, au Moyen-orient, notamment, au Liban et en Palestine, et a demandé que tous les efforts soient conjugués, pour instaurer une paix équitable et stable, dans la région du Moyen-Orient.

Thabo Mbéki a ajouté que les nations du Moyen-Orient étaient victimes d’attentats, de massacres et de bombardements atroces, en ajoutant, également, que c’était les femmes et les enfants, qui étaient les plus grandes victimes de cette guerre du Moyen-Orient.
IRIB

Le Chef du Mossad a annoncé qu’Israël, dans l’offensive contre le Liban, était considéré, dans le monde arabe, comme le perdant  11/08/2006

Le Mossad a annoncé qu’Israël, dans la guerre avec la Résistance islamique libanaise, était considéré, dans le monde arabe, comme le perdant.

Selon « News Israël », le Chef du Mossad, Mochir Dakar, après la tenue de la séance du cabinet du régime sioniste, mercredi, qui a duré 6 heures, a déclaré que le monde arabe considérait Israël, à sa grande surprise, comme le perdant, dans sa guerre contre le Hezbollah libanais.

D’après le Chef du Mossad, la résistance islamique du Hezbollah, face à Israël, a comblé de joie les Palestiniens et a ébranlé l’Amérique et ses alliés.

Le régime sioniste, qui croyait pouvoir, en quelques heures, par une vaste attaque, mettre à genoux la Résistance islamique du Liban, à présent, après un mois d’agression, a perdu des centaines de ses effectifs et a été mis au pas sur les frontières libanaises.
IRIB



Publicité

Brèves



Commentaires