Le ministre italien des Affaires étrangères dénonce la politique américaine au Moyen-Orient  26/08/2006



Le ministre italien des Affaires étrangères dénonce la politique américaine au Moyen-Orient et déclare que la politique de Washington vise à soutenir Israel et à créer une impasse politique dans la région.

Dans un entretien publié hier par le quotidien sioniste Haaretz, le ministre italien des Affaires étrangères, Massimo d’Alema, a déclaré que cela fair désormais des années que les Etats-Unis ont prédi la mort des Nations Unis et c’est au moment de la chute de Bagdad que Richard Prel, le haut conseiller de la maison blanche et du pentagone a affirmé que les Nations-Unis ont chuté au moment de la chute de Bagdad.


Massimo D’Alema a poursuivi que la politique offensive américaine au Moyen-Orient qui se dessine en collaboration étroite avec le régime sioniste, est vouée à l’ échec mais aujourd’hui l’Italie et l’Europe doivent démontrer à Israel que seule une intervention internationale peut garantir leur sécurité.


L’idéologie américaine est fondée sur le principe que l’on peut diriger le monde par la domination absolue du libéralisme alors que cette idéologie a causé de nombreux dégàts dans le monde et actuellement les Etats-Unis cherchent une porte de sortie.



Le ministre italien des Affaires étrangères a mis en garde le ministre israélien soulignant que la force multinationale sans accord du gouvernement libanais ne s’engagera pas dans le désarmement du mouvement de la resístanse libanaise le Hezbollah car cela ne pourra aboutir sous la pression et par l’utilisation de la force.


irna

Ahmadinejad : l'Iran n 'est une menace pour aucun état  26/08/2006


Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré catégoriquement samedi que « l'Iran ne repésente aucune menace pour aucun état, même pour le régime sioniste, qui est pourtant certainement l'ennemi des pays de la région."
Le président iranien a tenu à rassurer la communauté internationale en affirmant que l'Iran n'"est pas une menace pour les pays étrangers et même pour le régime sioniste", lors de l'inauguration de l'usine.


Il a également dit que l'Iran poursuivrait certainement ses programmes nucléaires à des fins pacifiques.


Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a inauguré samedi l'usine de production d'eau lourde d'Arak dans le centre de l'Iran qui servira à un réacteur nucléaire en construction.


L'eau lourde de l'usine sera utilisée comme liquide de refroidissement et comme fluide modérateur de l'activité du réacteur expérimental de 40 MW, qui doit être achevé en 2009.


Un jeune ingénieur, M. Khazaïe, entouré de collègues, a expliqué que tous étaient "très fiers parce que le projet a été réalisé du début à la fin par des scientifiques iraniens, sans l'aide de personne".

irna

La phase des manoeuvres maritimes « Frappes de Zolfaghar » ont débuté dans les eaux du Golfe Persigue et la mer d’Oman  26/08/2006



Les manoeuvres militaires, du nom de code « Frappes de Zolfaghar », organisées par l’armée de la République Islamique d’Iran se sont poursuivies avec leur phase maritime la nuit dernière dans les eaux du Golfe Persigue et de la mer d’Oman lancées officiellement par le mot de passe «Ya aba abdallah Hossein».

Le porte parole de ces manoeuvres militaires dans un entretien aujourd’hui avec l’IRNA a rajouté que le site sur lequel se déroule cette phase de manoeuvres est de 250 000 kilomètres carrés et se feront en 5 phases distinctes.


L’amiral Habib Safari a précisé aue le but de ces manoeuvres est la préparation des forces maritimes irqniennes, une optimisation des equípements modernes et l’amélioration de l’efficacité des roquettes.


Les manœuvres, lancées à la fin de la semaine dernière se sont déroulées dans les provinces d’Azerbaïdjan de l’est et de l’ouest, du Khorassan, du Kurdistan et du Sistan-Baloutchistan.

irna

Le directeur de l'hôpital El-Najar affirme que l'occupation utilise des armes chimiques et toxiques  26/08/2006


Le directeur de l'hôpital Abou Youssef El-Najar à Rafah, Dr. Ali Moussa, a affirmé que les forces de l'occupation israéliennes ont utilisé, depuis leur retrait de la bande de Gaza, de nouvelles armes étranges.

Il a précisé que la plupart des blessures qui sont arrivées à l'hôpital, ont conduit à des amputations suite aux graves déchirures des tissues.

Dr. Moussa a affirmé, hier mercredi 23/8, lors d’une conférences de presse, que l'hôpital a reçu, dès le début de l'opération israélienne contre la bande de Gaza appelée « pluies d’été », plus de 245 blessés dont la plupart ont été atteints par des éclats d’obus et missiles israéliens en conduisant à leurs handicaps.

Dr. Moussa a ajouté que les forces de l'occupation israélienne utilisent des matières chimiques pour tuer les citoyens palestiniens, en affirmant que la majorité des corps de martyrs qui sont arrivés à l'hôpital étaient déchirés en fragments et leurs membres séparés. Un grand nombre de ces blessés sont toujours dans un état très critique dû à des complications causées par ces armes meurtrières sionistes.
palestine-info.cc

Le Salvador décide de transférer son ambassade de Jérusalem à Tel Aviv  26/08/2006


Le Salvador a annoncé vendredi que son ambassade va être transférée à Tel Aviv, sans préciser la date du transfert.

Cette décision est venue une semaine après celle du Costa Rica, ainsi que d’autres pays auparavant.

Il n'y aura bientôt plus d'ambassade étrangère à Jérusalem.

Le ministère des Affaires étrangères du Salvador a précisé dans un communiqué que le "Salvador répète qu'il reconnaît le droit à l'existence d'un Etat palestinien.

On note que la Ligue arabe avait rompu ses relations avec le Costa Rica après qu’il a établi son ambassade à Jérusalem en 1982.

palestine-info.cc

IRAN/NUCLEAIRE : Point de presse du porte-parole du Quai d'Orsay  25/08/2006


(L'ONU a fixé la date du 31 août pour que l'Iran suspende tout enrichissement de l'uranium, faute de quoi le pays tomberait sous le coup de sanctions internationales. Mais le ministre des Affaires étrangères a mis en garde, dans un entretien à RTL, contre une confrontation entre Téhéran, le monde musulman et l'Occident. Y a-t-il une harmonie entre les positions des six puissances ou des divergences ? Nous voulons savoir clairement quelle est la position de la France sur ce dossier.)


La position de la France a été exprimée par le ministre ce matin. Notre position est celle de la communauté internationale. C'est la résolution 1696 qui a été adoptée le 31 juillet dernier et que vous connaissez, qui présente à l'Iran un certain nombre de demandes, qui lui donne un délai pour satisfaire ces demandes et qui prévoit également qu'il y aura un rapport du directeur général de l'AIEA sur la mise en oeuvre par l'Iran des mesures qui ont été demandées. C'est notre référence commune. Il y a également dans cette résolution un paragraphe 8 qui concerne les mesures qui pourraient être prises si l'Iran ne se conformait pas aux demandes de la communauté internationale.

Ce que le ministre a dit ce matin, c'est que nous ne sommes pas dans un esprit de confrontation avec l'Iran. Il y a encore sans doute une marge disponible d'ici le 31 août, il y a encore une possibilité de dialogue et de contact qui existe. Comme le ministre l'a dit lui-même, la main reste tendue.
Il y a encore la possibilité de revenir sur ces questions.

(Une réunion du Conseil de sécurité est-elle possible ou

envisagée sur l'Iran ?)


Sur l'Iran, je n'ai pas de détail sur le calendrier. Il n'est pas exclu qu'il y ait des contacts techniques qui s'établissent avec les Iraniens. Il y aura vraisemblablement une concertation qui s'établira entre les six pays qui s'étaient déjà retrouvés à Paris au mois de juillet. Ensuite nous verrons quel sera le calendrier au Conseil de sécurité, c'est un peu tôt pour le dire.

(Que voulez-vous dire par "contacts techniques" avec

les Iraniens ?)


C'est une possibilité qui existe dans les prochains jours, si on estime utile de part et d'autre qu'il y ait des contacts techniques permettant de clarifier certains aspects du document qui a été transmis par l'Iran.

(On sait que le gouvernement américain a proposé l'idée de sanctionner l'Iran dès le 22 août, jour de la réception de la réponse.
Hier, les Américains ont dit que les Iraniens avaient jusqu'au 31 août pour répondre, avant qu'on ne passe aux sanctions au sein du Conseil de sécurité. En même temps, les Russes ont dit que l'idée de sanctions aujourd'hui était prématurée et que les sanctions ne fonctionnaient pas. Où en est la France, en cas

d'une non-réponse iranienne après le 31 août ?)


Nous nous en tenons à ce qui a été dit ici-même à Paris, le 12 juillet, lors de la réunion des six, et à ce qui est dit dans le paragraphe 8 de la résolution 1696. C'est l'accord de la communauté internationale. Le 31 août, nous verrons où nous en serons et, à ce moment là, il y aura sans doute nécessité d'une concertation de la communauté internationale, à la lumière des textes qui existent et notamment de cette résolution 1696, notre référence commune sur ce dossier iranien./.





Pour consulter les points de presse précédents :
http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/pointpresse.asp

Les Etats-Unis proposent des missiles Patriot à la Turquie  25/08/2006

Le groupe américain Lockheed Martin a proposé à la Turquie des missiles aériens Patriot en version perfectionnée (PAC-3 pour Patriot Advanced Capability) et promis d'en transmettre à Ankara la technologie de production, annonce vendredi la presse turque.

Lockheed Martin a déjà mené des négociations préalables avec les entreprises d'armements turques Aselsan et Roketsan sur un contrat de livraison de Patriot pour 1 milliard de dollars, souligne le Turkish Daily News.

"Nous menons de sérieuses négociations avec les autorités turques, militaires et civiles, et nous espérons que les PAC-3 répondront aux conditions que la Turquie pose dans le domaine de la DCA", écrit le journal, citant le vice-président du groupe américain, John Ward.

La proposition de Lockheed Martin a été faite jeudi à l'occasion de la préparation par le département pour l'industrie militaire de la Turquie d'un appel d'offres pour la livraison de missiles aériens nécessaires à la création d'un système de DCA national, souligne le journal Yeni Safak.

La décision d'acheter des armes de DCA avait été prise par le gouvernement en février dernier. 800 millions de dollars seront alloués à ce projet.

Selon les médias turcs, les Patriot auront pour concurrents le missile russe S-300 PMU-2 (Favorit) et le système américano-israélien Arrow-2.

La centrale russe Rosoboronexport avait déjà annoncé son intention de répondre à cet appel d'offres.
RIA Novosti

La Corée du Nord posséderait une ou deux bombes nucléaires (ministre sud-coréen)  25/08/2006

La Corée du Nord pourrait posséder une ou deux bombes nucléaires, a estimé le ministre de la Défense de la Corée du Sud, Yoon Kwang Ung, lors d'un entretien au siège du parlement de son pays, a annoncé vendredi l'agence américaine Associated Press, citant des médias sud-coréens.

Aucun commentaire de représentants officiels du ministère sud-coréen de la Défense n'a encore été fait, souligne l'agence.

La Corée du Nord s'est déclarée puissance nucléaire en février 2005 mais on ne sait pas jusqu'à présent si Pyongyang possède effectivement la bombe atomique.
RIA Novosti

Le ministre de la Défense russe rejette les allégations israéliennes sur l’utilisation d’armes russes par le Hezbollah  25/08/2006



le vice-premier ministre et ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov, rejette les allégations israéliennes sur l’utilisation d’armes russes anti char notanment par le Hezbollah qualifiant ces allégations de sans fondement.

Selon l’agence de presse russe, Ria Novosti, Sergueï Ivanov a également fait remarquer que le régime sioniste n'avait communiqué à la Russie aucune pièce à conviction prouvant que le mouvement de la résistance libanaise le Hezbollah a utilisé au Liban des missiles antichars de fabrication russe.


"Aucune preuve attestant la possession par le Hezbollah de missiles antichars "Kornet" ne nous a été présentée", a déclaré le ministre russe de la Défense en commentant les informations parues dans plusieurs grands moyens d'information selon lesquelles le mouvement chiite aurait utilisé des armements russes. Il a qualifié ces informations de "pures élucubrations".


"En ce qui concerne les lance-roquettes antichars portables utilisés au Liban et évoqués par les médias, il serait ridicule de les présenter comme des armes modernes", a poursuivi Sergueï Ivanov.


Il a fait remarquer que les armes soviétiques jadis exportées à l'étranger sont qualifiées aujourd'hui de russes. Par conséquent il faut se montrer très prudent lors de l'identification des armes.


irna

Rencontre Merkel-Chirac à Paris  25/08/2006

A leur rencontre dans le cadre du processus de Blaesheim qui se tiendra vendredi à Paris, la chancelière d'Allemagne Angela Merkel et le président français Jacques Chirac se pencheront probablement sur le problème du Liban.

Comme l'a appris RIA Novosti au Département de la presse et de l'information du gouvernement fédéral, les rencontres informelles n'ont pas d'ordre de jour concerté d'avance et se déroulent ordinairement au régime libre.

C'est un échange de vues direct entre les hommes d'Etat sur les problèmes brûlants des deux pays, par conséquent, on peut s'attendre à ce que la chancelière et le président abordent le problème libanais qu'il ont mentionné au cours de leur récent entretien téléphonique, ainsi que les moyens de régler le conflit proche-oriental.

Les deux pays se prononcent pour le règlement pacifique le plus rapide possible au Proche-Orient et apportent activement leur contribution politique et humanitaire au règlement de ce problème.

Les interlocuteurs examineront en détail le "sujet libanais", en mettant l'accent sur l'application dans les plus brefs délais de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU.

La lutte contre le terrorisme, le problème iranien (selon les hommes politiques allemands, ce problème est également urgent) et certains aspects actuels de la coopération bilatérale franco-allemande seront également abordés.
RIA Novosti

La chancelière allemande exhorte la communauté internationale à faire pressions sur l'Iran  24/08/2006

La chancelière allemande, Angela Merkel, a exhorté jeudi la communauté internationale à faire pressions sur l'Iran pour régler le problème nucléaire de Téhéran.

"Si la Russie, la Chine, l'Union européenne, les Etats-Unis et de nombreux autres pays du monde ne feront pas qu'insister sur le respect de leurs exigences, mais expliquent aussi les avantages de nos initiatives, ce sera une telle pression à laquelle nul ne pourra résister s'il ne veut évidemment pas être isolé", a déclaré Mme Merkel dans une interview à la télévision allemande.

Interrogée sur son évaluation de la réponse donnée par Téhéran aux initiatives de la communauté internationale, la chancelière allemande a dit: "Nous continuons d'étudier très attentivement la réponse de l'Iran". "Quoi qu'il en soit, d'après tout ce que j'entends on ne peut pas en être satisfait", a-t-elle souligné.

Et d'ajouter qu'il manque le principal dans la réponse de Téhéran, c'est-à-dire la phrase que "Téhéran suspend ses activités d'enrichissement d'uranium pour se mettre à la table des négociations".

"Il manque cette phrase déterminante dans la réponse, et cela doit être corrigé", a précisé Mme Merkel.

Ce disant, elle a souligné que l'Allemagne va s'employer à l'obtenir, et que la communauté internationale doit, pour sa part, faire preuve de solidarité dans cette question.
RIA Novosti

Trois soldats libanais tués dans l’explosion d’une bombe israélienne  24/08/2006



Trois soldats libanais ont été tués, essayant de décharger une bombe israélienne qui n’avait pas encore explosé, mercredi. « Trois experts en désamorçage ont été tués en essayant de démonter une bombe dans la périphérie du village de Tebnin », à l’est de la ville portuaire sud de Tyre, a dit un porte-parole militaire.

Il a dit que les trois soldats faisaient partie d’une équipe de démineurs qui ramassaient des obus et des bombes n’ayant pas explosé dans les régions du sud du Liban fortement bombardées par l’armée israélienne.

Leur mort a élevé à 44 le nombre de soldats libanais tués depuis qu’Israël a lancé son offensive militaire au Liban le 12 juillet.

Quelques 20 Libanais ou personnels de l’ONU ont aussi été blessés dans des opérations de déminage. Ces bombes sont des armes internationalement interdites.

Traduction : manar-fr.com
Al Manar

Un responsable turc promet d'envoyer des troupes au Liban  24/08/2006


Le ministre turc du Transport, Binali Yildirim, a annoncé mercredi que son pays enverrait des troupes au Liban pour soutenir la reprise du pays, a rapporté l'agence de presse semi-officielle Anatolie.

Des soldats turcs seront envoyés au Liban pour aider à la reconstruction et à la reprise du pays et la force de maintien de la paix ne sera pas impliquée dans les conflits avec le Hezbollah, a indiqué M. Yildirim, dans la province d'Erzincan (est), cité par l'agence Anatolie.

"Dans le domaine culturel, nous sommes très proches du peuple libanais", a-t-il ajouté.

Mardi, avant son départ pour Damas en vue d'une visite en Syrie, le ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gul avait déclaré que le gouvernement turc prendrait une décision sur le déploiement des troupes au Liban après l'écoute des parties concernées.

De plus, M. Gul avait relevé mardi à Damas que la Syrie soutiendrait la participation de la Turquie à une force de maintien de la paix des Nations Unies au Liban, si Ankara décidait d'y contribuer.

Depuis l'entrée en vigueur le 14 août d'une résolution de cessez-le-feu, adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU, mettant fin à 34 jours de conflit entre Israël et le Hezbollah, la Turquie a affirmé qu'elle pourrait contribuer à l'envoi de troupes à la force élargie de maintien de la paix de l'ONU au Liban.


Source: xinhua
Zeynel CEKICI

La victoire du Hezbollah, une menace pour l’Arrogance mondiale  24/08/2006

Pour l’experte française, Mme Nahal Shahl, la victoire du Hezbollah est une grande menace pour l’Arrogance mondiale.

Elle a qualifié, dans son entretien avec notre journaliste, d’héroïques les opérations du Hezbollah.

« Ni Israël, ni les Etats-Unis, ne pourront comprendre comment le Hezbollah a gagné cette guerre. Israël n’a lésiné sur aucun crime, dans son invasion, mais il n’a pas eu raison de la résistance. », a déclaré Mme Nahla Shahl.

Elle a, ensuite, évoqué la violation de la résolution 1.701 par le régime sioniste. « En réalité, cette résolution n’a pas été élaborée de manière à assurer un cessez-le-feu permanent. Israël cherchait, par ce biais, à reprendre souffle, pour attaquer, de nouveau, le Liban. », a constaté cette experte française.
IRIB

Un analyste américain: G.W. Bush était certain que l’Iran refuserait le paquet de propositions  24/08/2006



L’analyste américain de politique nationale et aussi Historien, Garret Porter, dans un article publié mercredi sur Internet, a souligné que G.W. Bush avant même que l’Iran ne fournisse de réponse au paquet de propositions était certain que l’Iran refuserait le paquet de propositions.

Selon cet analyste, pour une raison similaire et meme avant que l’Iran ne donne sa réponse aux ambassadeurs des membres permanents du conseil de sécurité plus l’Allemagne, le président américain avait entamé des entretiens pour envisager des sanctions contre la République Islamique d’Iran.


Ainsi, toujours selon cet analyste américain ce qui d’apparence apparaissait comme des négociations multilatérales pour résoudre la question nucléaire iranienne n’ était en réalité qu’un moyen pour le gouvernement de G.W.Bush de faire échouer la politique multilatérale qui s’apparentait à un obstacle à la politique extrémiste américaine.


La Maison Blanche a déclaré mercredi qu'elle examinait soigneusement la réponse de l'Iran à l'offre que lui ont faite les six puissances afin de résoudre la question nucléaire.


"Nous y prêtons la plus grande attention et nous l'examinons avec le soin qu'elle mérite", a dit aux journalistes la porte-parole adjointe de la Maison Blanche Dana Perino.
irna

L’entretien téléphonique entre Kofi Annan et G.W Bush sur l’Iran  24/08/2006



Le porte parole de la maison blanche a déclaré que Kofi Annan, le secrétaire général des Nations Unis dans un entretien téléphonique mercredi, à son initiative s’est entretenu sur la question nucléaire iranienne avec le président américain, G.W. Bush.

Le porte-parole n’a pas donné de plus amples informations sur cet entretien informel qui aurait duré 14 minutes.


Le porte parole de la maison blanche, mercredi répondant aux questions des journalistes à Washington a déclaré: “comme cela est clairement stipulé dans la résolution 1969 du conseil de sécurité, il est prévu que le 31 aout une reunión soit organisée et d’ici l à, les membres permanents du conseil de sécurité restent en contact et je ne dispose pas de davantage d’informations à ce sujet.


Interrogé par un journaliste sur la possibilité de fortes sanctions contre l’Iran, le porte parole de la maison blanche a repondu que nous laissons nos alliés s’entretenir sur cette question afin de parvenir à une solution et nous annoncerons notre decision une fois celle-ci préparée.

irna

Elham : l'Iran est préparé à faire face à n'importe quelle situation concernant sa question nucléaire  24/08/2006


Le porte-parole du gouvernement iranien, Gholam-Hossein Elham mercredi a indiqué que bien que l'Iran s'attende à une réaction raisonnable et juste à sa réponse à la proposition des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne, il est préparé à faire face à n'importe quelle situation concernant sa question nucléaire.

Il a dit à l’IRNA que tous les problèmes sont censés être résolus dans le cadre des principes internationaux.


« Au cas où aucun cadre international ne serait pris en compte et si nous trouvons le limat de ces entretiens injustes, nous procéderons selon leur approche.


« Pour défendre les droits inaliénables de la nation iranienne, nous restons soumis aux droits, aux cadres et aux réglements internationaux et nous nous y conformerons » a t’il ajouté.


Interrogé sur la réponse fournie par l'Iran au groupe des 5+1 dans les délais impartis, l’Iran s'attend à ce que qu’il y ait une analyse de cette réponse: « nous avons décidé que notre réponse devrait se poursuivre diplomatiquement plutôt que d'être traitée par les médias."
irna

Un soldat israélien tué et trois autres blessés après un retour d’une opération au Liban en violation claire de la résolution 1701 de l’ONU  23/08/2006

Un soldat israélien tué et trois autres blessés après un retour d’une opération au Liban en violation claire de la résolution 1701 de l’ONU


L’armée israélienne a confirmé mercredi qu’un soldat avait été tué durant une opération nocturne dans le sud du Liban qui en a blessé trois autres, disant que les troupes avaient « heurté une mine de terrain israélienne ».

« Un soldat a été tué et trois autres blessés, dont deux sérieusement, par l’explosion d’une mine alors qu’ils revenaient d’une opération au sud du Liban », a dit un porte-parole de l’armée. Il n’a pas fourni d’autres détails.

Traduction : manar-fr.com
IRIB

Nicolas Burns : 'Washington est prêt à négocier avec l'Iran.'  23/08/2006

"Nous sommes prêts à négocier avec l'Iran.", a affirmé le sous-Secrétaire d'Etat américain, Nicolas Burns, à l'antenne de Radio NPR. Evoquant les relations de la RII avec la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Union européenne, la Russie et la Chine, Nicolas Burns a fait part de la totale disponibilité de son pays à négocier avec l'Iran. "Nous sommes, aujourd'hui, disposés à négocier avec l'Iran, quoique nous n'ayons pas eu, pendant 27 ans, de pourparlers officiels avec ce pays.", a-t-il fait savoir. Le sous-Secrétaire d'Etat a, nonobstant, demandé à l'Iran de suspendre son programme nucléaire civil.

IRIB

Hans Blix : la suspension d’enrichissement d’uranium dans le paquet de propositions fait à l’Iran constitue une erreur  23/08/2006



Hans Blix, ancien directeur de l'AIEA et ancien chef des inspecteurs en armements de l’Onu en Irak, a declaré que les conditions de suspension d’enrichissement d’uranium dans le paquet de propositions incitatives faites à l’Iran constitue une erreur précisant que l’Occident demande à l’Iran de renoncer à son plus grand levier de pouvoir et qu’une fois cette suspension effective, il ne restera alors plus aucune question à debattre dans les negociations.

L’ ancien directeur de l'AIEA, mardi, a souligné la necessité de poursuivre les négociations entre l’Occident et la République Islamique d’Iran sur le dossier nucléaire iranien et s’est déclaré certain que la République Islamique d’Iran n’envisage pas de déviaion de son programme nucléaire.


Hans Blix a poursuivi que l’Iran n’est pas en train de produire des armes nucléaires ce que confirme les rapports de l’agence américaine de renseignement, la CIA qui a déclaré que l’Iran ne serait pas en mesure de fabriquer de telles armes avant 2010 voire 2012.
irna



Publicité

Brèves



Commentaires