Ban Ki-moon, préoccupé, par les incursions israéliennes, dans l'espace aérien libanais  15/03/2007

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, s'est déclaré préoccupé, par les incursions israéliennes, dans l'espace aérien libanais, dans un rapport au Conseil de sécurité de l'ONU. Ban Ki-Moon demande à Israël de "revoir sa politique de survol du sol libanais qui constitue une violation continue de la résolution 1.701 et de fournir toutes les informations sur les bombes à sous-munitions utilisées pendant la guerre du Liban". Le Secrétaire général de l'ONU, qui appelle la Syrie, l'Iran et tous les États de la région à tout faire, pour assurer le respect de la résolution 1.701, estime, par ailleurs, «urgent», de progresser, sur le problème des Fermes de Chebaa, occupées, par Israël, et revendiquées, par le Liban, demandant, dans ce domaine, la coopération totale du Liban, de la Syrie et des Israéliens, pour une définition précise du territoire controversé.
Mehrnews

Manouchehr Mottaki considère qu’Israël et les USA constituent les principales menaces pour la paix au Moyen-Orient  15/03/2007

Manouchehr Mottaki, ministre iranien des Affaires étrangères, a qualifié les USA et le régime sioniste de principales menaces pour la paix au Moyen-Orient.

Le chef de la diplomatie iranienne a porté cette accusation pendant son intervention à la Conférence Internationale de Désarmement qui se tient à Genève et a rappelé la confession du premier ministre israélien, Ehud Olmert, selon laquelle Tel-Aviv est en possession d'armes nucléaires ajoutant enfin qu’Israël est le seul pays de la zone qui refuse de signer le Traité de Non-prolifération.


"Un Israël nucléaire constitue à lui seul une énorme menace pour la région et la paix internationale et il est nécessaire que la communauté internationale prenne des mesures pratiques et sérieuse sur ce dossier" a t’il recommandé.


Evoquant les pressions du Conseil de Sécurité pour obliger l’Iran à renoncer à son programme d'enrichissement d'uranium, il a précisé : "il est étrange que tandis qu'aucune mesure ni aucune action effective pour contrôler ce véritable foyer de danger nucléaire au Moyen- Est n’est prise, mon pays, lui, subissent de fortes pressions sous différentes formes pour qu'il renonce à son droit inaliénable et évident à l'exploitation pacifique de l'énergie nucléaire."
IRIB

L'Unesco: Israël doit immédiatement mettre fin à ses opérations de fouilles à Beitol Moghaddas  15/03/2007

L'Unesco a demandé l'arrêt immédiat des opérations de fouilles à proximité de la Mosquée d'Al-Aqsa. Selon l'Afp, les experts de l'Unesco ont demandé hier à Tel-Aviv d'arrêter ses fouilles archéologiques à proximité de la Mosquée d'Al-Aqsa et de négocier à ce propos avec les parties concernées. Les membres du groupe technique de l'Unesco qui se trouvaient du 27 février au 2 mars à la Noble Qods, ont écrit dans leur rapport que vu le fait que les fouilles faites à proximité de la Mosquée d'Al-Aqsa étaient suffisantes pour évaluer la situation archéologique du lieu, ces fouilles doivent être terminée tout de suite. Le régime sioniste a débuté les fouilles à proximité de la Mosquée d'Al-Aqsa, ont suscité la colère des musulmans du monde entier.
IRIB

Les sionistes ont molesté l'un des participants à la conférence de holocauste  15/03/2007

Les juifs extrémistes du groupe Zaka ont molesté un juif anti- sioniste en Pologne. Selon l'AP, Moshe Arye Freedman qui réside en Autriche a été molesté le vendredi dernier dans la ville de Lizask dans le sud est polonais. Freedman a déclaré hier que Yehuda Meshi-Zahav qui est membre du groupe extrémiste Zaka accompagné de deux autres, l'ont attaqués. Moshe Arye Freedman comptent parmi les personnalités juives anti-sionistes qui avaient participé à la conférence de Téhéran sur la véracité de l'holocauste.
IRIB

Kadima boude Olmert  15/03/2007

Le parti centriste de Kadima a entamé, dès hier, mercredi, ses agissements, en vue de limoger son Président, Ehud Olmert, et de préparer le terrain à la tenue d'élections anticipées, en Israël. "A l'approche de la publication des résultats de la Commission d'enquête sur la gestion de la guerre contre le Liban, des résultats qui risquent de mettre en cause la personne même du Premier ministre, Kadima se prépare à tenir une réunion d'urgence, pour décider de la tenue d'élections anticipées, affirme "Haaretz", dans son numéro d'hier. Il est, également, prévu que les ténors de Kadima, Shimon Peres, en tête, participent, activement, à ces débats. Celui ci qui assume, actuellement, le poste de vice-Premier ministre est pressenti pour lui succéder. Depuis la défaite sioniste, au Liban, la polémique contre Olmert ne cesse d'enfler, Olmert, qui est, par ailleurs, impliqué, dans plusieurs scandales financiers.
IRIB

Ankara ne sait pas où est Asghari  15/03/2007

Ankara confirme avoir délivré un visa à l'ancien vice-Ministre iranien de la défense, Ali Reza Asghari, mais ne sait pas où il se trouve actuellement. "M. Asghari s'est rendu, le 7 décembre dernier, en Turquie, mais, actuellement, nous n'avons plus aucune information sur lui.", a annoncé le Porte parole du Ministère turc des A.E., Levent Bilman, à l'antenne de Presse TV. Selon une information, diffusée, mardi, par la chaîne de télévision turque TCRT, les services de renseignements turcs seraient impliqués dans l'enlèvement du ressortissant iranien. D'autres rumeurs font état d'un projet de kidnapping orchestré, conjointement, par la CIA, le Mossad et les services de renseignements turcs.
IRIB

Les Grecs ont protesté contre le film anti-iranien « 300 »  15/03/2007

Les Grecs ont, aussi, protesté contre le film anti-iranien de Hollywood « 300 ». Selon l’IRNA, ce film, qui a été produit, par la compagnie américaine "Warner", dans l’objectif de porter atteinte à la riche culture et brillante civilisation de l’Iran, a, même, suscité les protestations des Grecs, et, notamment, des intellectuels. Le médecin grec, Vangelis Kalapaki, qui a vu ce film, a déclaré qu’il n'était basé sur aucun document historique, et que ce n'était qu’un film monté de toutes pièces, dépourvu de toutes vérités. Un autre citoyen grec a déclaré à l’IRNA que des pays sans culture se moquaient de grandes civilisations, et que les grandes civilisations, comme celle de l’Iran, ne pourraient pas être atteintes par de tels films. La chaîne radiophonique grecque "Net" a souligné, également, hier, que le film « 300 » n’avait aucune base historique. "Net" a ajouté que « 300 » est plutôt une comédie ridicule. Les médias grecs ont condamné ce film tendancieux et l’ont qualifié d’œuvre anti-artistique et de produit allant dans le droit fil des intérêts du gouvernement de Washington. La plupart des critiques grecs précisent que la production de ce film reflète les complexes des Etats-Unis vis-à-vis de l’Iran.
IRIB

Ahmadi Moghadam: 'L'Iran jouit d'un quotient sécuritaire élevé.'  15/03/2007

Le Commandant des forces de l'Ordre de la RII a déclaré: "En dépit des menaces accrues des puissances hégémoniques, l'Iran bénéficie d'un quotient sécuritaire élevé." Selon notre journaliste, qui participait, mercredi soir, aux cérémonies, au cours desquelles le nouveau Commandant des forces de la région du Sistan-Baloutchistan, au sud Est de l'Iran, a été présenté, le Général Ahmadi Moghadam a déclaré: "D'après les preuves et documents, les puissances hégémoniques, en dirigeant des malfaiteurs, cherchent à déstabiliser la sécurité du pays."

Le Général Ahmadi Moghadam a souligné qu'avec la mise en marche d'une base opérationnelle portant le nom du cher Messager de l'Islam(S) et la mise en application de projets destinés à contrôler les frontières, des progrès considérables ont été enregistrés, depuis l'année dernière, dans le rehaussement du niveau de la sécurité, à l'est de l'Iran.
IRIB

Crise nucléaire: 'la résolution du Conseil de sécurité contre l'Iran a des objectifs politiques'  15/03/2007

L'Ambassadeur chinois à l'ONU le confirme, l'avant-texte de la résolution anti-iranienne du Conseil de sécurité a été rédigé dans un esprit partisan. "Le nom des entreprises et des personnes qui devront être sanctionnés remplissent plusieurs pages; ce qui montre l'aspect politique de ce vote.", a estimé Wang Guang Ya, mercredi soir, en allusion à l'avant- texte de la résolution que le Conseil de sécurité s'apprête à adopter contre l'Iran et son nucléaire civil. "Pékin est hostile à toute idée de sanction contre l'Iran.", a ajouté M Guang Ya. Les Etats Unis et la Grande Bretagne cherchent à infliger de nouvelles mesures restrictives à l'Iran, sous prétexte qu'il a refusé de suspendre l'enrichissement de son uranium. Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité + l'Allemagne se sont réunis, rappelons-le, mercredi après-midi, à New York, pour donner suite à la dite résolution, mais ils se sont séparés, sans parvenir à aucun consensus.
RIA Novosti

Iran: les Six produiront un projet de résolution jeudi  15/03/2007

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne devraient présenter jeudi un projet de résolution sur l'Iran.

"Un projet de résolution sur l'Iran sera présenté jeudi à 11h00 locales au Conseil de sécurité. Nous disposerons de suffisamment de temps pour pouvoir l'examiner, nous avons envoyé le texte dans nos capitales pour consultations", a déclaré aux journalistes l'ambassadeur sud-africain Dumisani Kumalo, qui préside au conseil au mois de mars.

Dumisani Kumalo a indiqué que des modifications pourraient être apportées au texte au cours de son examen par le Conseil de sécurité au complet. D'après lui, le vote pourrait intervenir au milieu de la semaine prochaine.

Parmi les nouvelles sanctions envisagées contre l'Iran il y a un embargo sur les déplacements à l'étranger des personnes liées aux programmes nucléaire et balistique ainsi que sur les livraisons de matériels de guerre et d'armements, une extension de la liste des actifs financiers étrangers susceptibles d'être gelés, la suspension de l'octroi de crédits d'exportation.

La résolution sera accompagnée de la liste des personnes physiques et juridiques qui seront frappées par ces sanctions.

Mercredi avant le début des consultations l'ambassadeur chinois Wang Guangya avait déclaré que Pékin n'était pas disposé à appuyer le document dans sa forme actuelle.
RIA Novosti

Pas d'obstacle devant la formation d'un gouvernement d'union nationale en Palestine (Fatah)  14/03/2007

Il n'existe aucun obstacle à la formation du gouvernement d'union nationale en Palestine qui devrait être présenté dans les prochains jours par Ismaël Haniyeh conformément à l'accord de la Mecque" a déclaré Qadourah Faras, membre du Fatah dans un entretien exclusif avec la chaîne Al Alam. " Tous les groupes et partis politiques palestiniens mènent des efforts pour le succès de ce gouvernement" a-t-il ajouté.
IRIB

Les Etats-Unis se laissent réserver le droit aux tests nucléaires (vice-ministre américain de l'Energie)  14/03/2007

Les Etats-Unis se laissent réserver le droit aux tests nucléaires mais espèrent que cela n'aura pas lieu, a annoncé le premier adjoint au secrétaire américain à l'Energie Clayton Sell intervenant mercredi au Centre Carnegie de Moscou.

"Comme la Russie, nous nous réservons le droit aux tests nucléaires mais nous espérons que cela n'aura pas lieu", a-t-il indiqué.

Selon l'officiel, les Etats-Unis sont intéressés à la réduction des armes nucléaires dans le monde.

"Mais la réalité est telle que tant que l'arme nucléaire existera dans le monde, il nous faudra en maintenir les stocks", a-t-il noté.

Actuellement, les Etats-Unis procèdent au remplacement de vieilles armes contre de nouvelles, plus fiables et mieux protégées contre les terroristes, a ajouté M. Sell.
RIA Novosti

Washington invite Moscou à coopérer au renforcement du régime de non-prolifération  14/03/2007

Les Etats-Unis et la Russie doivent coopérer pour renforcer le régime de non-prolifération, a déclaré mercredi devant les journalistes à Moscou le vice-ministre américain de l'Energie, Clay Sell.

"La Fédération de Russie et les Etats-Unis sont objectivement intéressés au renforcement du régime de non-prolifération. Ce sont justement nos deux pays possédant les plus gros potentiels nucléaires et balistiques dans le monde qui doivent jouer un rôle leader dans la promotion et l'élaboration de mesures plus sévères en matière d'affirmation du régime de non-prolifération", a estimé M. Sell.

Selon le vice-ministre américain de l'Energie, le régime actuel de non-prolifération des armes nucléaires a de sérieuses lacunes. "Il permet, par exemple, de mettre au point des technologies d'enrichissement de matériaux nucléaires. Mais se sont justement ces know-how qui permettent finalement de produire des matériaux pouvant être utilisés pour créer l'arme nucléaire", a fait remarquer M. Sell.
RIA Novosti

La Russie nie avoir reçu un paiement de Téhéran pour la centrale de Bouchehr  14/03/2007

L'Agence russe pour l'énergie atomique a réfuté mercredi l'information rapportée par l'Organisation iranienne de l'énergie atomique selon laquelle Téhéran aurait versé le 1er mars 12,7 millions de dollars pour la construction de la centrale nucléaire de Bouchehr.

"L'information de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique concernant un versement le 1er mars de 12,7 millions de dollars pour la construction de la centrale nucléaire de Bouchehr est totalement absurde. La partie russe n'a rien reçu", a déclaré à RIA Novosti le porte-parole de Rosatom, Sergueï Novikov.

La Russie avait déjà annoncé que l'Iran n'effectuait pas à temps les paiements pour le chantier de Bouchehr, ce qui pourrait retarder les délais prévus pour le lancement de la centrale.
RIA Novosti

Ahmadinejad : 'le peuple iranien ne reculera pas d’un pouce'  14/03/2007

Mahmoud Ahmadinejad, président iranien, a déclaré aujourd'hui mercredi dans un discours public qu'il a pronocé dans la ville de Yazd : "le peuple iranien poursuivra son chemin pour accéder à la technologie nucléaire à des fins pacifiques et ne reculera pas d’un pouce."
Mahmoud Ahmadinejad, qui effectue sa 26ème visite dans une province iraniennes depuis sa élection en tant que président de la République islamique d’Iran, dans son discours au palais des sports de Shahid Nasiri a évoqué l'opposition des ennemis au développement et au progrès de l’Iran : "la raison pour laquelle ils sont contre le peuple iranien c’est que celui-ci a hissé le drapeau de la justice, de la dévotion à Dieu et de la liberté et qu’il ne s’est laissé troublé ni par les menaces ni par la force; ce qui préoccupe avant tout les ennemis de l’Iran c’est que ce pays ne se transforme en exemple pour le reste des nations."

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a appelé les pays occidentaux à changer leurs comportements à l'égard des peuples du monde et à ne pas exercer des pressions sur l'Iran via les organisations internationales.


"Le peuple iranien a découvert la voie qui le conduit à son propre honneur et dans tous les coins de cette terre il défendra tous ses droits de manière ferme, persévérante et unie" a t’il ajouté.


LES ENNEMIS DE L’IRAN SE TROMPENT

Le président iranien s'est déjà adressé aux ennemis de son pays pour leur dire: "si vous croyez que vous pouvez prendre des décisions à la place du peuple iranien comme à l'époque coloniale, vous vous trompez lourdement."

"Les ennemis du peuple iranien sont contre le développement et le progrès de ce pays et quant au programme nucléaire, ils ont choisi d’adopter une attitude hostile, mais, jusqu'à présent, la seule chose qu'ils aient obtenu c’est une mauvaise réputation et l’échec face au peuple iranien"a-t-il poursuivi.


Dans cette allocution prononcée aujourd'hui dans la ville de Yazd, le président iranien a souligné que l'énergie atomique n'est pas une question politique et ne se limite pas à Etat spécifique, ajoutant que toutes les populations du monde soutiennent le droit légitime de l'Iran à l'obtention de l'énergie nucléaire pacifique.


Il a affirmé, enfin, que les pressions exercées à l’encontre du peuple iranien n'obligeront pas l'Iran à accepter la soumission, mais elles renforceront sa fermeté et sa détermination à défendre ses droits légitimes.


IRIB

l’Amérique menace le Soudan  14/03/2007

Les Etats-Unis et d'autres pays vont envisager un ensemble de mesures punitives contre le Soudan pour son refus d'autoriser le déploiement d'une force internationale dans la région du Darfour, a indiqué mardi le département d'Etat. Tom Casey, porte-parole du ministère, a déclaré aux journalistes que Washington et d'autres capitales perdaient patience devant les "manoeuvres dilatoires" de Khartoum pour ce qui est d'accepter une force mixte de l'Union africaine et de l'Onu au Darfour. Dans une lettre adressée ce mois-ci aux Nations unies, le président soudanais Omar Hassan Bachir a fait valoir divers arguments contre le projet de l'Onu de renforcer des observateurs militaires de l'UA dépourvus de moyens efficaces, dans le cadre d'un plan intérimaire. "Dans la mesure où le Soudan continue de faire obstacle à la mise en place de cet accord, les Etats-Unis et d'autres membres de la communauté internationale devront réfléchir sérieusement à mettre en oeuvre des mesures supplémentaires pour faire face à la crise humanitaire au Darfour", a dit Casey.
IRIB

La réunion de l'AIPAC, symbole du soutien sans faille à Israël  14/03/2007

Le gotha du Sionisme international a paradé à New-York! La parade annuelle de l'AIPAC, Comité des affaires publiques américano-israéliennes, a fourni, cette année, encore, l'occasion d'exposer aux yeux de la planète terre l'interminable lune de miel qui est celle que partage l'Amérique avec le régime sioniste. En qualité d'hôte de marque, le vice-Président Cheney y a chanté l'idylle américano-israélienne, sans doute, l'une des plus vibrantes de tout son mandat, en tant qu'éminence grise de Bush: "L'Amérique, a t-il lancé, sous un tonnerre d'applaudissements, ne lachera jamais son meilleur ami et allié au Moyen Orient, fut-ce au prix de prolonger sa présence irakienne." Ce discours aux accents épiques n'a pas tardé d'être relayé par celui de la Secrétaire Rice, qui a souligné, comme à son habitude, l'incontournable rôle que joue le partenariat Tel-Aviv-Washington, dans la naissance de ce qu'elle a eu le toupet démesuré de qualifier de "monde libre". Selon cette lecture, si l'Irak agonise, sous les bottes des occupants, si l'Afghanistan tend à connaître un sort identique, si l'Iran est sous la menace et si le Liban s'asphyxie politiquement, c'est parce qu'il y a là le passage obligé vers un monde meilleur, dont les bâtisseurs seraient Israël et l'Amérique. On se rappelle fort bien ce sanglant été 2006, lorsque même la Secrétaire s'est élevée contre le tollé d'indignation internationale, suscité, par le massacre des civils libanais. A l'époque, elle avait comparé les irréparables séquelles de l'offensive sioniste à des douleurs nécessaires et inévitables, pour accoucher d'un Liban démocratique. Mais l'ennui, dans cette lecture américaine du mot "Démocratie", c'est qu'elle souffre de profondes contradictions. Comment convaincre, en effet, les Palestiniens, les Irakiens, les Libanais, les Iraniens et les Afghans, pour ne citer qu'eux, de la justesse, de l'utilité et de l'efficacité d'une "Démocratie" à l'américaine, alors que cette démocratie est, à chaque instant, conditionnée par les impératifs des intérêts, à long et à moyen terme, d'Israël? Peut-on vendre une liberté qui n'en porte que le nom?
IRIB

En Haïti, le Président vénézuelien s’en est pris, violemment, à son homologue américain  13/03/2007

En tournée latino-américaine, le Président américain s’est pris, violemment, à la politique de George W Bush, qui, lui, aussi était en tournée dans l’Amérique Latine. « Bush est l’empereur, le plus féroce, le plus terrifiant, le plus assassin, jamais vu tout au long de l’histoire. Avec son bellicisme, il a perturbé le calme partout dans le monde » a déclaré, Hugo Chavez, lundi soir, devant des journalistes, au cours d’une conférence de presse conjointe, avec le Président haïtien et le vice-Président cubain. « Bush représente l’arrogance, le colonialisme et l’hégémonie » a-t-il souligné.
IRIB

Mort de 13 personnes, en Somalie  13/03/2007

Les attaques au mortier contre la résidence du Président somalien, Abdallah Youssef, ont laissé 13 morts. Aujourd'hui, mardi, des obus de mortier ont touché la résidence du Président somalien, Abdallah Youssef, causant la mort d'au moins 13 civils. Auparavant, certains rapports avaient fait état de la mort de 5 autres personnes. Lors d'un attentat à la bombe, au passage de la voiture de l'Adjoint du maire de Mogadiscio, Ibrahim Sawaï, dans le centre de la capitale, 3 employés de la mairie ont perdu la vie. Lors de heurts entre des soldats éthiopiens et des assaillants, qui avaient tendu une embuscade à un convoi de militaires éthiopiens, au moins, deux civils, ont été tués, et 9 autres, blessés. Rappelons qu'épaulée, par les Etats-Unis, l'armée éthiopienne, qui se trouve, à l'heure actuelle, en Somalie, est parvenue à réprimer les forces des Tribunaux islamiques et à les contraindre à se retirer de Mogadiscio et de quelques autres villes somaliennes.
IRIB

'L’Iran ripostera à toute politique maximaliste et extrémiste.', a mis en garde le Secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne  13/03/2007

« L’Iran résistera et ripostera à toute politique maximaliste et extrémiste. », a prévenu le Secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne et principal négociateur nucléaire iranien, Ali Larijani, dans une allusion à la position et à l’attitude hégémonique et arrogante de certains pays occidentaux. Larijani s’est adressé, ainsi, au groupe 5+1, qui a haussé le ton, après sa réunion d’hier, pour exiger l’arrêt des activités nucléaires iraniennes. « L’Occident croit qu’il peut provoquer, par le recours aux menaces et aux intimidations, des différends internes, pour assurer ses exigences maximalistes, mais l’expérience a montré que les pressions extérieures ne pourront en rien affecter la volonté du peuple iranien de faire valoir ses droits légaux et légitimes. » a indiqué aux journalistes iraniens et étrangers, Ali Laridjani, qui parlait, au cours d’une conférence de presse conjointe, à Téhéran, avec le vice-Président Irakien, Taregh Al-Hachemi.
IRIB



Publicité

Brèves



Commentaires