MONDE

la révolution mondiale des consciences


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 31 Octobre 2018 - 02:26 Le discours enflammé de Kadhafi (Vidéo 08.02.1988)



njaisson@gmail.com
Jeudi 18 Août 2011

la révolution mondiale des consciences
L''histoire économique de l''Europe est ponctuée depuis la Renaissance par les crises économiques et sociales provoquées par le système de l''usure qui avait réussi à s''installer à la faveur de l''expansion économique, malgré les multiples échecs essuyés au Moyen Age à cause des interdits formulés par l''Eglise. Si la globalisation financière a pu voir le jour pour finalement dominer la planète entière dans un réseau étroit d''obligations financières mutuelles, c''est bien grâce à la complicité bienveillante des politiques et des clercs dans leur ensemble. Les uns ont accepté de se prêter à un jeu monétaire qui les servaient trop bien pour répondre à leurs demandes insatiables de déficits publics réclamés par des clientèles aussi imbéciles qu''égoïstes à qui on fait croire que l''argent poussait sur les arbres, tandis que les autres croyaient naïvement que l''ère de la monnaie émise sous forme de dettes était une sorte de manne moderne qui devait faire sortir l''humanité de deux mille ans d''égarement dans les ténèbres de la superstition chrétienne pour la faire rentrer dans un pays de cocagne ou les mots d''ordre républicains, » liberté, égalité, fraternité » trouveraient enfin leur application concrète. Malheureusement ce doux rêve n''a duré que le temps que s''installe la dictature des usuriers qui ont compris toute l''importance de maîtriser les libertés structurelles pour contrôler les libertés individuelles, selon le bon vieux principe de la doctrine marxiste-léniniste dont se sont inspirés tant le se système fédéral américain que l''Union européenne après et malgré le précédent malheureux de l''Union soviétique. Et c''est ainsi que les syndicalistes d''hier farouches partisans de la relance par la demande, c''est-à-dire par la création artificielle de monnaie transformée en revenus ou subventions, sont devenus les indignés d''aujourd''hui, quand les banquiers sont venus leur réclamer le paiement des largesses obtenues à crédit. Seulement il est un peu tard, trop tard même, pour prendre conscience des conséquences délétères du système de l''usure, alors que les précédents historiques abondent en matière de crise économique et sociale provoquée par les surplus de monnaie dette par rapport à la richesse réellement produite. Le plus grave dans ce piège qui se referme sur les peuples est bien l''absence de réservoir de croissance mondiale qui avait jusqu''ici toujours sauvé le système du crédit en permettant le refinancement de la dette des rentiers par les excédents des épargnants producteurs. Même la Chine se révèle gangrenée par le système de la monnaie dette avec un système bancaire fragilisée par les bulles spéculatives identiques à celles de l''Occident. Ainsi c''est l''humanité toute entière qui se retrouve enfermée dans le piège machiavélique tendu par les financiers internationaux et leurs acolytes que sont les ingénieurs sociaux et autres pédagogues collectivistes qui ont produit les hommes nouveaux dont la conscience socialiste était prête à accepter les mensonges de la finance, en contrepartie de l''hédonisme illusoire dans un monde prétendument égalitaire que les banquiers leur vendaient à crédit. Certes la duperie ne peut que déboucher sur un déchaînement de violence de part de tous ceux qui se sentent frustrés d''un bonheur qui reste d''autant plus illusoire qu''ils sont privés des moyens d''y accéder, mais la révolte est condamnée à servir une fois de plus les usuriers si elle ne débouche pas sur une véritable révolution mentale passant par l''épuration de trois siècles d''erreurs philosophiques et religieuses patiemment distillées par les sophistes de tout poil qui avait juré la perte de la civilisation chrétienne, qui jusqu''à la Renaissance avait su se prémunir contre la dictature des usuriers. Et c''est ici que la révolte des Indignés devient intéressante, parce que soit elle se limite à une contestation du système en alimentant une fois de plus le moulin des politiques hegeliens qui n''attendent qu''une nouvelle crise pour pousser plus loin la logique totalitaire du système, soit elle se mue en révolution des consciences qui renient les erreurs philosophiques anti-chrétiennes qui nous ont conduit au désastre absolu pour renouer avec les principes fondateurs de l''Occident chrétien. Personnellement je doute fort que les "révoltés" soient prêts à aller jusque là, du moins en Europe, parce que de l''autre côté de l''Atlantique où la révolte contre les Illuminati a commencé plus tôt se dessine un mouvement populaire de fond en faveur d''une transformation radicale du système économique et financier – avec la suppression de la FED et des lois eugéniques- en même temps qu''un retour à une conscience chrétienne de la vie individuelle et sociale battue en brèche par des décennies de propagande socialiste dans les médias et les écoles. Reste donc à savoir si la révolution amorcée par Ron Paul qui donne déjà le ton de la campagne présidentielle américaine de 2012 fera tâche d''huile en Europe en poussant nos politiques dits de droite à franchir le pas décisif qui les affranchira de la matrice mentale où les tiennent enfermés les tenants de la globalisation mentale de l’humanité placée sous le contrôle totalitaire des financiers internationaux.


Jeudi 18 Août 2011


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires