MONDE

Zika et H1N1 – Circulez, y’a rien à voir


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Konrad Stachnio
Jeudi 11 Février 2016

Dans mon article publié en juillet dernier, intitulé Pourquoi le Pentagone a-t-il besoin de laboratoires en Ukraine ?, j'ai écrit : « Il se pourrait que la prochaine étape du développement de la démocratie ukrainienne soit une épidémie virale accidentelle. »
 

    Et nous y voilà : « Plus de 20 soldats ukrainiens ont trouvé la mort et plus de 200 autres ont été hospitalisés dans un court laps de temps à cause d'un nouveau virus mortel résistant à tout remède. Le Renseignement de la République populaire de Donetsk a rapporté que la Grippe californienne se propage de l’endroit même où ont été réalisées les recherches sur ce virus. Situé près de la ville de Kharkov, ce laboratoire est une base d’experts militaires étasuniens. Les informations concernant l’épidémie qui menace ont été annoncées par le vice-commandant de l'armée de Donetsk, Eduard Basurin.
 

    Quelques dizaines de gens sont déjà morts en Ukraine, et le virus est arrivé en Pologne. Pourtant, il est traité ici comme ce qui arrive naturellement en janvier et février. Le virus Zika est aussi une infection accidentelle de ce genre. Lundi Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, a déclaré : « Je dis maintenant que les cas récents de microcéphalie et autres anomalies neurologiques signalées en Amérique latine, qui suivent des cas similaires en Polynésie française en 2014, constituent une urgence de santé publique internationale. »
 

    Tout cela semble être un peu plus compliqué.
 

    Nous avons de nombreux points de vue différents sur la question. Ils doivent être présentés pour mieux comprendre l’affaire. Comme nous en a informé Jon Rappoport lors d’une interview pour Infowars, « Au Brésil, les cas de microcéphalie ont été analysés, et dans seulement six cas sur 270 le virus Zika a été trouvé. Selon mes informations, chaque année, nous sommes devant des milliers de cas de microcéphalie, 25.000 cas seulement aux USA. »
 

    D'autre part, nous lisons sur trinfinity8.com, « Fin 2014, le ministre brésilien de la Santé a annoncé qu'un nouveau vaccin dcaT sera obligatoire pour toutes les femmes enceintes à partir de 2015. Comme il était obligatoire, les mères ayant des bébés avec des anomalies congénitales ont reçu ce nouveau vaccin pendant leur grossesse. L’opportunité du vaccin dcaT et la hausse soudaine des malformations congénitales est plus que juste une petite coïncidence. Les conséquences de ce vaccin non testé sont balayées sous le tapis. Ce qui nous amène une fois encore à Bill Gates, roi de l'eugénisme et des vaccins.
 

    En 2015, le Programme de recherche sur les vaccins de Vanderbilt a reçu une subvention de 307.000 dollars de la fondation Bill & Melinda Gates pour étudier les réponses immunitaires des femmes enceintes qui reçoivent le vaccin dcaT (dose réduite de vaccins coqueluche acellulaire associé à des anatoxines tétaniques et diphtériques). On ne peut pas trouver les résultats bruts.
 

    Est-il étonnant qu'ils aient attribué précipitamment la cause des anomalies congénitales à autre chose ? Le fait que le Brésil ait soumis les femmes enceintes à un tel vaccin, non testé et obligatoire, est génocide, et ils le savent maintenant. Ils ont acheté du Kool-Aid sans faire de recherche préventive. Ou peut-être ont-ils reçu assez d'argent pour fermer les yeux. En conséquence, les USA poussent à présent au développement d’un vaccin contre le virus Zika. N’avions-nous pas déjà été poussés dans cette voie, avec la panique Ebola de la presse, et la ruée prévisible afin de tirer parti d’un vaccin lucratif pour tous ceux qui craignent pour leur vie (qu'ils avaient déjà attendant en coulisse) ?
 

    Autre fait intéressant, selon le site Prison Planet, les cas de microcéphalie apparaissent seulement dans la région où des moustiques génétiquement modifiés ont été propagés par la société Oxitec. Comme nous l'apprend ce document, Oxitec est aussi liée à Bill Gates :

    En 2005 Ruscoe a rejoint les comités exécutif et scientifique d'Innovative Vector Control Consortium (IVCC) pour développer des partenariats commerciaux et accorder des subventions (dont 50 millions de dollars de la fondation Bill et Melinda Gates) afin de découvrir et développer de nouveaux produits chimiques et des systèmes d'information pour éliminer les insectes vecteurs de la malaria et de la dengue. En 2005, Oxitec a obtenu son financement de Grand Challenges in Global Health, dirigé par la fondation Gates. IVCC finance aussi Syngenta pour le développement de nouveaux insecticides afin d’enrayer le paludisme dû aux moustiques.

 

    Tout ceci a immédiatement fait de Bill Gates la cible de la haine publique, en dépit de ses efforts philanthropiques [sic, NdT] dans le monde entier. En ce qui concerne les moustiques génétiquement modifiés, le New York Times en a dit ceci : « Quand on en vient à la tuerie d’humains, aucun autre animal ne s’en approche même de loin ».
 

    Comme nous l'apprenons de Business Insider, « Bill Gates a mis ce graphique sur son blog du 25 avril. Il montre le nombre de personnes tuées chaque année par diverses espèces animales. Le gros bloc rouge en bas pourrait vous surprendre. » Selon la bande annonce de Mosquito Week, « Le nombre de décès dus aux moustiques est absolument hallucinant. La plupart du temps, à part l’homme en temps de guerre, le moustique est le tueur d’humains champion. »
 

    Dans cette interview, Bill Gates à exprimé à son tour son inquiétude sur ce fléau qui, selon lui, peut nous tomber dessus, même au cours de son vivant. Dans cette vidéo, James Corbett nous dit qu'à la suite du rejet des programmes de vaccination dans certains pays du tiers monde, le programme « mosquito vaccine », parrainé par Bill Gates, fournira le vaccin aux populations, même sans le consentement des gouvernements concernés. Comme nous le lisons sur le site Infowars, mercredi, la fondation Bill et Melinda Gates a attribué individuellement 100.000 dollars à des scientifiques de 22 pays, dont le financement d'une proposition du Japon pour transformer les moustiques en « seringues volantes » administrant les vaccins.
 

    Dans cette vidéo, Gates dit que nous pouvons « faire un progrès incroyable et donner au monde une chance », si nous appliquons cette « innovation » particulière.
 

    Cette innovation comporte la vaccination. Selon Bill Gates les avantages du vaccin sont les suivants : amélioration de la santé, réduction de moitié des maladies chez l’enfant et réduction de la croissance de la population. Sous la vidéo, un commentateur a posé la question qui pourrait en déranger quelques-uns :

    Comment font les gens sains pour réduire la population ? Réponse : Ne naissant point ... ils ne peuvent mourir.

 

    Si je comprends bien Gates et son épouse Melinda, plus une société est développée, moins naissent d’enfants. Tous les efforts de la fondation Bill et Melinda Gates tournent autour de donner la possibilité aux gens vivant dans les pays du Tiers Monde, de décider du nombre d'enfants qu’ils auront. Selon eux, étant plus évolués socialement, le nombre de leurs enfants sera moindre, comme cela c’est passé en Europe. Gates, par son action, veut réduire la population de 10 à 15% – si, dit-il, nous pouvions faire « du très bon travail ». Donc, si je comprends bien Bill Gates, une réduction de la population de 10 à 15% est prévue du fait que les gens bénéficiant d’une meilleure qualité de vie ne voudront pas avoir beaucoup d'enfants.
 

    Doit-on comprendre qu’avec les vaccins, le risque de tomber malade des enfants et leur taux de mortalité potentiel étant réduit, cela se traduira par l'amélioration du bien-être humain et donc la diminution du nombre de naissances, qui entraînera à son tour la réduction de la population de 10 à 15% ?
 

    Les paroles de Melinda sont très importantes ici : « Il y a un mouvement mondial en attente qui devait apparaître, et qui est prêt à prêter main forte à cette idée pas vraiment controversée » (contrôle des naissances).
 

    En 2012, lors de sa conférence à TED, Melinda Gates a déclaré, « Je pense que le but ici est très clair  : les femmes veulent l'accès universel à la contraception et, pour que cela arrive, les gouvernements riches et pauvres doivent faire de la contraception une priorité absolue. » Cette conférence était intitulée « Remettons le contrôle des naissances à l'ordre du jour  ». Se décarcassant pour distribuer des vaccins, Bill Gates dit être motivé par le fait que les pays du tiers monde n’ont pas assez de nourriture et d'emplois pour tout le monde – ce qui explique sa bonté. Or, il porte une attention similaire envers les pays plus développés.
 

    À Washington, devant le groupe de réflexion The American Enterprise Institute, Bill Gates a dit ceci  : « Le remplacement de logiciel, que ce soit les pilotes ou les serveurs ou les infirmières ... ça progresse. ... La technologie permettra au fil du temps de réduire la demande d'emplois, en particulier dans l'extrémité inférieure des qualifications. ... Dans 20 ans, la demande de travail pour de nombreux savoir-faire sera sensiblement moins forte. Je ne pense pas que les gens aient cela dans leurs schémas de pensée. » Prenant en compte ces tendances, des pays autres que les pays du tiers monde pourront-ils compter sur l'aide de la fondation Bill et Melinda Gates pour surmonter ces défis  ?
 

    Konrad Stachnio, un journaliste indépendant installé en Pologne, a animé un certain nombre de programmes radio et télévisés pour l'édition polonaise de Prison Planet. En exclusivité pour le magazine en ligne New Eastern Outlook.
 

NEO, Konrad Stachnio, 11 février 2016

Original : journal-neo.org/2016/02/11/the-zika-and-hini-nothing-controversial-here-move-forward/
Traduction Petrus Lombard



Jeudi 11 Février 2016


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires