RELIGIONS ET CROYANCES

Wahhabisme VS Chiisme duodécimain : le choc de deux doctrines de combat.


La conversion forcée de l'Iran au chiisme duodécimain au début du 16ème siècle est une stratégie de combat entreprise par les Safavides afin de tracer un limes de séparation religieuse et idéologique devant les avancées Ottomanes. Rien d’étonnant donc de la voir rentrer aujourd’hui en conflit avec une autre stratégie de même nature. Et pour cause la doctrine de Mohamed Abdel Wahab fut elle aussi un mouvement de contestation religieuse et politique qui a crée de facto une séparation entre le sunnisme ottoman et le sunnisme arabe. Ce Wahhabisme élaboré en selle et psalmodié au galop et mis au service de la famille Saoud, est depuis hostile à tout mouvement, État ou idéologie qui, de près ou de loin, peut contester le pouvoir saoudien.


Cide
Mercredi 22 Juillet 2015

En Orient tout est compliqué. Surtout depuis que cette fâcheuse manie bien orientale qui consiste à mal nommer les choses l'a rendu aujourd’hui presque impossible. C'est en effet en Orient que, pour longtemps, on a nommé République la dictature militaire kémaliste. Et c'est aussi dans ce même Orient que l'on qualifie de démocratie encore et toujours la théocratie ethnique israélienne.
Sans oublier tous ces partis uniques dictatoriaux, affublés jadis de nationalistes arabes, et dont nous récoltons aujourd’hui les amers fruits de leurs tristes semailles autoritaires.

Bref en Orient, tout est dans la forme, le reste, lui, peut attendre. Et c'est encore cette mauvaise habitude qui endeuille actuellement la région. C'est ainsi que l'on transforme un choc inéluctable entre deux régimes archaïques, l'iranien révolutionnaire et le saoudien conservateur, en guerre de religions.
De même en Syrie la lutte d 'émancipation d'une masse déshéritée contre son oppresseur minoritaire en guerre confessionnelle. La vérité c'est que ce processus socio-politique qui traverse le monde arabe depuis quelques années n'a rien de religieux. Il est en effet la partie visible d'une authentique lutte des classes à la sauce orientale. Autrement dit tous ses acteurs majeurs opèrent sous faux drapeaux. Ainsi l’hégémonie impériale perse deux fois millénaire est maquillée aujourd’hui en idéologie révolutionnaire peinte d'une coloration religieuse.
Alors qu'en réalité le modus operandi de l’État perse est resté exactement le même sur plus de deux mille ans.
En fait les gardiens de la révolution iranienne d’aujourd’hui sont les dignes héritiers des immortels du Grand Roi Xerxès d'hier. Les deux servaient en effet le même maître : à savoir l’État iranien peu importe sa forme variante ou l’idéologie de circonstance qui le gouverne.

D'ailleurs les historiques mercenaires, indispensables lévriers de la marche impériale perse et boucliers de ses frontières, et contre lesquels Alexandre Le Grand s'est battu à Granique, s'appellent aujourd’hui Hezbollah au Liban, Alaouites en Syrie ou Houthis au Yémen.


La confession chiite, certes commune entre les coalisés, n'est ici qu'un casus belli fallacieux indispensable cependant pour engager les hostilités et raffermir les pas .
Il suffit pour s'en convaincre de voir le triste sort réservé en Iran aux arabes de l'Ahwaz, majoritairement chiites pourtant.
C'est d'ailleurs avec ces mêmes prétendus chiites houthis que l'Arabie saoudite s'est alliée en 1962 pour contrer le régime révolutionnaire et progressiste de Nasser. Autant dire en somme que l'Iran est la seule religion de l'Iran et que le trône des Saoud est la seule religion de l'Arabie.
Le sunnisme d'un coté ou le chiisme de l'autre ne sont ici que des pavillons de complaisance arborés pour se donner une raison ou se faire des alliés.
En réalité la conversion forcée de l'Iran au chiisme duodécimain au début du 16ème siècle est une stratégie de combat entreprise par les Safavides afin de tracer un limes de séparation religieuse et idéologique devant les avancées Ottomanes. Limes qui, certes, a bien tenu depuis. Rien d’étonnant donc de la voir rentrer aujourd’hui en conflit avec une autre stratégie de même nature.


Et pour cause la doctrine de Mohamed Abdel Wahab fut elle aussi un mouvement de contestation religieuse et politique qui a crée de facto une séparation entre le sunnisme ottoman et le sunnisme arabe. Ce Wahhabisme élaboré en selle et psalmodié au galop et mis au service de la famille Saoud, est depuis hostile à tout mouvement, État ou idéologie qui, de près ou de loin, peut contester le pouvoir saoudien.
Cette triangulation de combat entre les trois acteurs moyen orientaux (Iran, Turquie, Arabie saoudite) ne laisse désormais aucun espoir quant à une pacification du discours religieux et confessionnelle, condition pourtant sine qua non à tout éclairci dans le ciel ombrageux de cette lutte des classes détournée et avortée.

D’où l'importance d'un retour heureux de cette mystique Égypte dans l’équation Moyen orientale. L ’Égypte, la plus chiite de toutes les terres sunnites et la plus chrétienne de toutes les terres musulmanes, est en effet la terre promise pour tous les consensus recherchés. Elle comprend plus que toute autre nation le fait religieux. Ce qui obligea tous ses anciens conquérants au fil des siècles à tenir compte de sa mystérieuse dévotion. Quitte, parfois, d'y remédier malicieusement. C'est après tout en Égypte que les pharaons se sont prétendus divins. Alexandre Le Grand s'y est prétendu fils d'Amon. De même que Napoléon s'y est déclaré musulman.
Hélas, rien de tel ne se fera avant le départ de Sissi et son régime. C'est dire combien le monde islamique est loin d’être arrivé au bon port. Entre temps le sang musulman continuera de couler pour tout et au nom de n'importe quoi. Sauf pour ou au nom de l'islam.


Mercredi 22 Juillet 2015


Commentaires

1.Posté par Mila le 22/07/2015 11:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toujours des mensonges !

2.Posté par as le 22/07/2015 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien vu cide, les deux sectes sont talmudistes et conduisent au neant... suivez les Messagers d'Allah swt, suivez Muhammad saws et les Decrets Divins d'Allah awj... sortez de ce sectarisme dajjaliste, qui est corrompu par le pouvoir et le desir de garder son trone sur le dos des peuples Musulmans... ce sont des mafias allies a l'ennemi d'Allah awj, sheytan et son fils e dajjal! ce sont ces sectes denonces par le Sceau de la Prophetie qui amenent les guerres et massacres par proxys , pour le compte de leurs maitres sionistes

3.Posté par Zaheer le 22/07/2015 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aurais dit Saoudisme vs chiisme duodécimain.

4.Posté par Ali le 22/07/2015 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bien dit Frère as!.

5.Posté par Al Tayr le 22/07/2015 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zaheer

Merci de préciser parce les ignorants "antisionistes" qui critiquent Muhammad ibn Abdelwahhab (rahimullah) sans l'avoir jamais lu sont légion du internet.

Le Wahabisme est à la base une réaction théologique Islamique visant à réaffirmer le Tawhid (l'unicité divine et son corollaire LE CULTE EXCLUSIF d'ALLAH (swt)) en réaction au culte des "saints" et autres necrolatries semi-païennes qui étaient en vigueur de manière massive dans le Monde Arabo-Musulman jusqu'à il n'y a pas très longtemps.

Ce qu'ont fait les SAOUD du Wahabisme par la suite c'est une autre Histoire...C'est comme si vous critiquiez Jésus (as) sur la base du comportement du peuple americain et de ses gouverneurs.

6.Posté par Saber le 22/07/2015 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qu'ont fait les SAOUD du Wahabisme par la suite c'est une autre Histoire.?

L'action la plus saine et la plus simple c'est de mettre cette doctrine du wahabisme sous les semelles de notre prophète Mohammed asws.

7.Posté par Al Tayr le 22/07/2015 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Saber

Je doute que le Prophète (saws) intercèdera pour vous le jour du jugement dernier si vous aller prier et invoquer sur les tombes de marabou maghrébins ou que vous alliez divinisier Ali (raa) et sa descendance. Si vous lisez le Coran, vous verrez qu'Allah(swt) vous dit des dizaines et dizaines de fois, que la PIRE injustice que vous puissiez lui faire, c'est de lui donner des associés.
Le principe même de l'action de Abdelwahab (rahimoullah) était pertinente et salutaire même si ses alliances et les méthodes qui ont été utilisée l'étaient beaucoup moins.

Le Prophéte (saws) a dit :

« Que la malédiction d’Allah soit sur les juifs et les chrétiens, car ils ont pris les tombes de leurs prophètes comme lieux de prière. » - Sahih Boukhari

« Les peuples qui vous ont précédés prenaient les tombes de leurs prophètes et de leurs pieux comme lieux de prière. Ne prenez donc pas les tombes comme lieux de prière car je vous interdis cela. » - Sahih Mouslim

Nous sommes tout à fait conscient des "lacunes" du wahabisme, néanmoins à choisir entre un rigorisme littéraliste mais néanmoins scrupuleusement respectueux du tawhid ( le cœur même de l'Islam) et les hérésies crypto-païennes chiites ou un Islam des lumières occidentalisé open-bar dévoyé, le choix est vite fait...

8.Posté par hasbeen le 23/07/2015 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si j'essaie de comprendre, ... un choix ? - Allah a-t-il donné le choix quant à l'adoration ? c'est croire que la Tradition du Prophète de l'islam est un self service .. le wahabisme étant un demi-mal ....après tout si on le compare aux Loupiotes occidentales - saviez-vous que l'expression "Lumière" a été dérobée et plagiée aux ... Musulmans .. par les ambassadeurs français de l’époque ... ? -- ils connaissaient le sens de Nor -

le wahabisme s'est construit avec tellement d'adversité - Muhammad ibn Abdelwahhab (rahimullah) fut avant tout le précurseur d'un mouvement de libération - celui des arabes. pour ceux de la péninsule - et ils ont eu leur victoire, ils ont chassé les turcs de chez eux et ils ont pris le butin, amassé depuis 13 siècles. Le butin personnel et présents faits au Prophète ont été pillés - aucun gouverneur de la Mecque et Médine n'a osé le faire depuis 13 siècles, les saoudiens et ses adeptes religieux l'ont fait. (la même technique est utilisée aujourd'hui à échelle mondiale ... )

tout comme le monde sunnite demande aux iraniens de contenir leur "chiisme duodécimain" dans leur frontière, à juste titre -- il devient logique et nécessaire d'éxiger désormais de la saoudie qu'elle garde son dogme, sa .. doctrine dans les limites de ses frontières.

.. et il me semble que ce fut une demande de la presque totalité des Oulémas Sunnites et Chiites lors du 1er Congrès Islamique - le ... "wahabisme" suscitait déjà bcp de frictions à l'époque - à postériori, on peut les comprendre.

le monde musulman et ses croyants se sentiront déjà plus sereins et délivrés de ces jougs qui représentent le même mal.

le Prophète Mohammed psl a légué autre chose qu'un littéralisme rigoureux et surtout aride.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires