ALTER INFO

Waciny appelle les intellectuels à arborer le drapeau palestinien aux balcons


Waciny Laredj a exhorté tous les intellectuels arabes à faire de la journée du vendredi prochain, une journée de solidarité avec le peuple palestinien et de soutien au soulèvement de la population d’Al Qods pour défendre leur droit dans la mosquée d’Al Qods.


echoroukonline.com
Lundi 24 Juillet 2017

Waciny Laredj, écrivain algérien icon-photograph
Waciny Laredj, écrivain algérien icon-photograph
L’auteur de Kitabu El Amir (Le Livre du prince) a publié sur son compte (facebook, instagram) un message dans lequel il a appelé tous les intellectuels activant sur les réseaux sociaux à consacrer une journée entière pour écrire et écrire uniquement sur la Palestine et Al Qods.

«Ils n’écrivent plus rien d’autre que sur la souffrance palestinienne, leurs joies qui ne meurent pas et la fierté du peuple et des martyrs qui ont donné leur vie et interverti toutes les équations de la peur», a-t-il insisté.

Par ailleurs, il a appelé les intellectuels arabes à mettre les drapeaux palestiniens dans les balcons vendredi prochain « à partir de minuit et une minute (0h 1mn) jusqu’à minuit du jour suivant».

Pour le professeur de littérature moderne, il s’agit là du moindre geste que l’on puisse faire à un peuple, dont bon nombre de martyrs meurent quotidiennement.

En outre, il a appelé à ce que l’initiative soit généralisée et soutenue via son compte facebook et instagram.

«L’empiétement israélien ne vient pas uniquement de la force des sionistes appuyés par l’occident colonisateur, mais également de la passivité arabe qui a donné une occasion supplémentaire à Israël d’aller au-delà de son plan criminel pour l’expansion des colonies jusqu’à la prise de contrôle définitif d’Al Qods (Jérusalem), et la création du Grand-Jérusalem, y compris Jérusalem-Est, dont les colonies et les programmes de logements couvrent Al Qods. Grande gloire à toute goutte de sang versée dans cette terre saine pour la défense du droit national, religieux, humain et civilisationnel», soutient-il.

Waciny qui a écrit un roman sur la Palestine intitulé Sonata li achbahi al quds (Les Fantômes de Jérusalem), s’est rappelé de sa première visite à Al Qods en 2013 où il a commencé la rédaction d’un autre roman Mamlakatu al faracha (Le Royaume du papillon), et à travers son beau texte transparent, l’écrivain est revenu sur la question palestinienne omniprésente dans l’esprit de chaque Algérien. «Il y a quelques années et suite à une crise cardiaque qui a été agitée au point de renverser plusieurs choses dans la vie, un sentiment étrange m’a traversé l’esprit. J’ai aperçu plusieurs pays qui représentent presque le monde entier ou peut-être sa plus grande partie. Toutefois, il y a eu une chose très proche du cœur que je n’ai jamais vue. J’aurais aimé le vivre un peu, moi qui suis ce petit enfant qui colle les oreilles à la grande radio placée au coin et savoure les victoires arabes. Quand il sort dehors pour jouer avec ses pairs le jeu de la guerre avec lequel il a grandi, il n’incarne que le personnage du Palestinien qui gagne toujours », a-t-il écrit.

«Même lorsqu’il a affaire à des semblables plus grands et plus expérimentés que lui, il refusait de se retrouver dans le camp des perdants. Et quand la situation se dégénère, il jure en prononçant un petit mensonge d’être le premier à avoir ouvert le feu par la bouche mais dont l’ennemi n’a rien entendu et bien que celui-ci parvienne à le surprendre par derrière et lui placer l’arme de bois sur le front. Cette situation a fait de la Palestine non seulement une affaire de la terre et d’injustice mais un rêve qui ne meurt jamais et qui reste ancré dans les profondeurs», a-t-il renchéri.



Lundi 24 Juillet 2017


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires