MONDE

Venezuela : Devant la situation d’urgence que nous vivons en tant que peuple travailleur vénézuélien. Mobilisation Populaire !


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE


Notre pays est sur le point d'entrer dans une thérapie intensive ! Notre vie quotidienne est caractérisée par la famine, les protestations, les pillages ou les tentatives de pillage. Depuis le mois de mai on comptabilise déjà 641 protestations, 21 par jour, dont 254 sont des pillages ou tentatives de pillage.


Plate-forme du peuple en lutte et du chavisme critique
Mardi 12 Juillet 2016

Les gens sont au bord du désespoir. L'inflation est générée par le gouvernement qui s’est mis d’accord pour augmenter les prix avec des patrons, il imprime des millions de billets sans soutien économique, il diminue la production des entreprises étatiques, il maintient un différentiel de change grotesque pour subventionner la bourgeoisie, tandis qu’est dévaluée la monnaie. Cela s’est encore aggravé avec d'autres mesures récentes du gouvernement, spécifiquement la création des dénommés CLAP (des Comités Locaux d'Approvisionnement et de Production), le mécanisme insuffisant et discriminatoire, rongé depuis son commencement par la gangrène de l'inefficacité, de la corruption et où règne l’arbitraire le plus absolu. Il faut ajouter le manque de médicaments et la grave crise sanitaire qui nous place dans un état de vulnérabilité totale.

Cette situation a amené le peuple, dans une certaine mesure, à écouter les chants des sirènes de la MUD qui, mettant à profit le désastre créé par le gouvernement et le capital, pêche en eaux troubles et cherche à capitaliser le mécontentement populaire qui grandit très vite.

Ceux qui continuent à avoir confiance dans le pouvoir créatif du peuple travailleur, ceux qui luttent dans des communautés, à la campagne, dans les centres de travail et d'étude, ceux qui continuons de croire en la transformation révolutionnaire de notre société, société où le peuple travailleur serait le protagoniste et le constructeur autonome de son propre destin,
nous exhortons tous les activistes populaires de nos communautés urbaines, les dirigeants paysans, les activistes et les lutteurs ouvriers, les indigènes, les étudiants et les jeunes combatifs engagés avec le peuple, à nous regrouper en un grand front de lutte pleinement autonome des dirigeants du PSUV et de la MUD ; nous appelons à la mobilisation organisée dans les rues du pays, dans les communautés, sur nos lieux de travail et d'étude, contre le «  paquetazo » d'ajustements qu’ appliquent le secteur privé et l'actuel gouvernement, cuisiné par le Conseil National de l'économie productive avec Cisneros, Van Donnent, Vollmer, l'Association bancaire, et d'autres exploiteurs remarquables.

Il devient urgent de construire une alternative politique à la polarisation bourgeoise et bureaucratique incarnée par le PSUV et la MUD.

Dans ce sens, sachant que nous sommes partie prenante du pouvoir constituant, nous proposons à tout notre peuple un plan de lutte à partir des mesures suivantes à savoir :

1. Un plan d'urgence alimentaire et sanitaire qui garantisse au peuple les aliments et les médicaments et qui inclut l'inspection sociale au moyen des conseils populaires élus démocratiquement dans des communautés et dans les centres de travail, chargés de distribuer la nourriture et les médicaments sans la participation de militaires corrompus ni des bureaucrates. La poursuite systématique de la contrebande et de la spéculation. Mise en service immédiate des «  corridors humanitaires » entre le Venezuela et les pays qui conforment les nouveaux blocs de pays de la région (CELAC, UNASUR, ALBA, PETROCARIBE, etc.) ;

2. La récupération du salaire et du pouvoir d'achat du peuple travailleur. Nous proposons une augmentation générale des salaires. Un salaire minimum égal au panier d'achat familial de base, recalculé tous les 3 mois avec l'inflation ;

3. La défense de l'emploi et du droit au travail. Arrêt des licenciements dans les entreprises publiques et privées ! Réadmission immédiate de tous les salariés victimes de licenciements injustes !

4. Contre la criminalisation de la protestation et pour la défense de la liberté démocratique. L'abrogation des lois et des règlements qui restreignent le droit de grève et de manifestation. Le rejet du comportement de collectifs armés contre les manifestations populaires. Condamnation des détentions arbitraires et des mesures judiciaires prises contre les camarades ouvriers/es, paysans et nos communautés populaires, poursuivis pour défendre leurs droits, ce qui constitue une pratique abusive du pouvoir ;

5. Contre la fuite des capitaux et le détournement de fonds destinés à la Nation ; nous proposons un audit public et citoyen des comptes de toutes les ressources économiques données aux entreprises importatrices, ainsi que leur rapatriement immédiat, avec les sanctions correspondantes contre les responsables de ces délits contre le peuple ;

6. Réforme agraire démocratique. Répartition de terres aux paysans pauvres et soutien technique de l'État ! Promotion de l’agro-industrie, ainsi qu’à la petite et moyenne agriculture, urbaine et rurale ;

7. Contre la livraison de nos ressources naturelles par le biais du décret sur l'Arc Minier de l'Orénoque et soutien à la Plate-forme pour l'Annulation du Décret de l'Arc Minier et au recours d'annulation présenté devant le Tribunal Suprême de Justice ;

8. Résiliation des contrats d'entreprises mixtes dans le secteur pétrolier. Pétrole 100 % étatique sans entreprises mixtes ni transnationales, géré directement par les travailleurs, les professionnels et les techniciens de l'industrie pétrolière ;

9. Moratoire sur le paiement de la dette externe. Nous proposons que l'argent destiné au paiement de la dette s’investisse dans l'achat direct par l'État d’aliments, de médicaments et dans d’autres facteurs de production, investissements également dans l'industrialisation et l'agriculture à grande échelle sous contrôle des travailleurs.

IL N'Y A PAS DE PEUPLE VAINCU ! NI BUREAUCRATIE, NI CAPITAL !

Plate-forme du peuple en lutte et du chavisme critique
juin 2016

Organisations qui sont à l’origine de ces processus divers et incluent :

Sinatra-UCV
Sirtrasalud–Distrito Capítal
Marea Socialista
Partido Socialismo y Libertad (PSL)
Batallón17
Colectivo Cultural Toromayma
Frente Nacional Comunal SimónBolívar
Asociaciónde Economía Crítica Noel Rodríguez
Programa “Tripalium, Memorias de la clase”, Radio Al Son del 23, 94.7 FM


Mardi 12 Juillet 2016


Commentaires

1.Posté par xano le 14/08/2016 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La famine est me semble t-il organisée par les capitalistes vénézuéliens eux mêmes ! Ceux qui crient au loup et qui n'ont qu'un seul objectif, reprendre le pouvoir pour privatiser les entreprises publiques et mettre l'économie vénézuélienne en coupe réglée. Exactement comme c'est en train de se passer au Brésil ! J'espère que le peuple vénézuélien ne cédera pas aux sirènes de l'opposition pilotée depuis Washington !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires