MONDE

VATICAN II INFILTRE PAR LES JUIFS


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



ZEINAB ABDELAZIZ
Mercredi 25 Juin 2014

VATICAN II INFILTRE PAR LES JUIFS
Vatican II infiltré par les juifs
Zeinab Abdelaziz

Peu nombreux sont ceux qui savent comment le Concile Œcuménique Vatican II a été infiltré par les juifs pour aboutir à ce tournant inimaginable, ou plutôt à cette cassure déroutante, qui fit table rase de la Foi catholique, pour réhabiliter les juifs du meurtre déicide et faire tomber la responsabilité de ce crime à l’humanité entière !

Je mets de côté la part qui incombe aux musulmans, selon ce décret, puisque nous ne croyons point à la crucifixion de Jésus, ni à l’idée qu’il mourut, qu’il fut enterré trois jours puis ressuscita, comme dit l’Eglise, et pas les Textes. Non seulement parce que le Qur’ān le dément nettement, étant la seule parole Révélée, Inaltérée, mais aussi : parce que toute logique scientifique ou médicale ne peut oser admettre qu’un cerveau humain puisse refonctionner après une mort parfaite et un enterrement de trois jours. D’un autre côté, ce même décret, par le fait qu’il impose la responsabilité de ce meurtre à « l’humanité entière », révèle en soi le sous-entendu du décret de l’évangélisation du monde. On voit que le tout était déjà planifié, avant ce Concile, que les musulmans devront être convertis au christianisme et porteront aussi le poids de ce meurtre déicide !!

Le nombre d’écrits qui aborde ce sujet dépasse sûrement l’étendue d’un modeste article, mais il suffit de rappeler l’affaire Mgr Lefèvre, les dits de Mgr Fellay ou ceux du Cardinal Yves Congar (1904-1995), et son fameux « Journal du Concile » (2002), dont il demanda de remettre la publication jusqu’après l’an 2000.

Ce qui fut entendu au cours des sessions du Concile Vatican II donne la certitude absolue que ce sont les juifs, faussement convertis, qui menaient le jeu dudit Concile. Le point culminant de ce Concile a été sans doute l’ouverture inimaginable vers le judaïsme-sioniste en réhabilitant les juifs d’un meurtre dont les accusations non seulement se trouvent encore dans les Textes jusqu’à nos jours, mais qui ont été imposées aux adeptes par l’Eglise avec une main de fer, meurtres et tortures y compris, à travers l’histoire du christianisme, sa papauté, et leurs écrits. Donc, balayer deux mille ans d’une histoire ecclésiastique aussi surchargée de textes et de batailles internes, devait sûrement avoir comme conséquence logique : l’éloignement des adeptes, laïcs et clergé y compris, appelé justement « l’hémorragie silencieuse de l’Eglise ». C’est la moindre des choses qui puissent arriver suite à un tel renversement!

Cités à titre d’exemples, les principaux juifs convertis pour agir de l’intérieur, dont les noms reviennent dans les références, sont les suivants : le Cardinal Augustin Béa, Mgr John Œsterreicher et Mgr Gregory Baum, les évêques Walter Kempe d’Allemagne, Serge Mendez Arceo du Mexique, Cuernavaca, Suenens, Frings, Dœpfner et tant d’autres, sans oublier le fameux Lustiger. Ils furent parmi les acteurs qui répandirent l’idée prétendant que le peuple juif n’est pas le responsable de la mort du Christ, que cette responsabilité incombe à l’humanité entière, et que les juifs ont été injustement persécutés par les catholiques. Théorie forgée dans les cercles les plus intimes du lobby juif.

Ces demandes ont été présentées au Concile au mois de juin 1962 par le Cardinal Béa, qui les reçut directement, comme disent les références, de l’Ordre B’nai Brith, maçonnerie exclusive des juifs. Inutile d’ajouter que le contact direct entre les loges juives et le Cardinal Béa s’établissaient à travers les juifs convertis. Puis, quelques courants orienteurs se manifestèrent sur la manœuvre judéo-maçonnique sous forme écrite, orale, ou par des cardinaux et des évêques qui intervinrent personnellement, et surtout les deux illustres Label A. Katz, Président de la B’nai Brith, et Nahum Goldmann, Président du Congrès Mondial Juif, de sorte qu’ils menèrent la manœuvre à découvert ! La présence de ces deux derniers, deux juifs haut placés, dans un Concile catholique pose sûrement des points d’interrogations.

Il est vrai que de nombreux pères refusèrent de discuter la proposition du Cardinal Béa, relatif à la réhabilitation des juifs du meurtre déicide, mais l’offensive a été reprise au cours de la troisième session conciliaire. On leur a demandé un vote favorable, avant qu’il leur soit possible de réfléchir sur les conséquences catastrophiques d’une telle approbation.

Un recul révélateur :
Un petit recul révèle que le complot judaïque contre l’Eglise catholique fut démasqué en février 1936 par le journal « Catholic Gazette » de Londres, organe officiel de la Société Missionnaire Catholique d’Angleterre, dans un article intitulé : « The Jewish peril and the Catholic Church » (le péril juif et l’Eglise Catholique), qui mettait en garde ses coreligionnaires en rapportant des discussions tenues au cours d’une série de réunions secrètes de juifs à Paris. Il est intéressant de relever quelques phrases-clé de ces responsables juifs "surveillés" à leur insu :
* Tant que toute Religion, tout Patriotisme, toute dignité n’auront pas été liquidés, notre règne sur le monde ne pourra venir ;
* Nous avons encore un long chemin à suivre avant de pouvoir détruire notre principal opposant : l’Eglise catholique ;
* Nous avons fondé de nombreuses associations secrètes qui travaillent pour notre finalité (…), il reste dans notre secret que ces gentils qui, en s’unissant à nous, trahissent leurs propres et leurs plus précieux intérêts ;
* Ces gentils qui arrivent à être membres de nos loges, ne peuvent jamais soupçonner que nous les utilisons pour construire leurs propres prisons, sur les terrasses desquelles nous allons ériger le trône de notre roi universel d’Israël ;
* Nous avons mené une partie de son clergé à se transformer en pionnier pour notre cause ;
* Nous avons poussé quelques-uns de nos fils à s’intégrer au corps catholique avec la mission explicite de travailler beaucoup plus efficacement pour la désintégration de l’Eglise catholique, en créant en son sein des situations scandaleuses…

La suite du déroulement:
En plein Concile, et jusqu’au mois de décembre 1963, seule des ecclésiastiques apparaissent comme uniques promoteurs de la réhabilitation du peuple juifs par l’Eglise catholique. Le premier évêque qui aborda la question fut Sergio Mèndez Arceo, qui s’avère être descendant de Sépharites. Une rencontre entre le Président de la B’nai Brith, Label Katz, Nahum Goldmann, et le Cardinal Béa eut lieu, au terme de laquelle ce dernier reçu un mémoire destiné au Concile, et qui contenait intégralement les thèmes du décret sur les juifs, présenté au cours de la séance plénière !

En même temps, les media-liges reproduirent et développèrent l’idée qu’il n’existe aucune relation de responsabilité entre les juifs qui crucifièrent le Christ et les communautés actuelles de ce peuple… et le matraquage de propagande se lança avec un gentil petit slogan : « être antisémite c’est être anti-chrétien ». Adieu donc Jésus-Christ et les Apôtres qui apostrophèrent si violemment les juifs ! Mais concessions exigent, dit-on, malgré les Textes des évangiles…

Un paragraphe du journal Le Monde, du 19 novembre 1963 semble fort révélateur : « L’organisation juive internationale B’nai Brith a exprimé son désir d’établir des relations plus étroites avec l’Eglise Catholique. Le dit Ordre vient de soumettre au Concile une déclaration dans laquelle est affirmée la responsabilité de l’humanité entière dans la mort de Jésus-Christ. Si cette déclaration est acceptée par le Concile, a déclaré M. Label Katz, Président du Conseil International de la B’nai Brith, les communautés juives étudieront les moyens de coopérer avec les autorités de l’Eglise (catholique) »…

Une remarque en passant, le Sieur Béa, un allemand jésuite, plus-ou-moins inconnu parmi ses semblables, fut nommé Cardinal par le pape Jean XXIII. Il prit aussitôt comme principaux collaborateurs deux juifs convertis, l’un venant des Etats-Unis, l’autre du Canada. Quant aux principaux auteurs du décret « De Judaeis », ce sont les juifs convertis Mgr Œsterreicher, ancien prédicateur dans la cathédrale de Saint Patrice de New York, et Mgr Gregory Baum, qui affirma un jour : « Nous, nous ne lisons plus les nombreuses déclarations de Jésus-Christ contre son peuple, contenues dans la Bible », et surtout sa fameuse phrase : « Aucun œcuménisme n’est possible sans la réconciliation de l’ancien et du nouvel Israël ». Ce qui révèle amplement les finalités politiques du dit Concile : la réhabilitation a été imposée pour faire passer la reconnaissance de l’Etat d’Israël par le Vatican.

Il est décevant de voir comment l’Eglise tend la main à ses bourreaux, et surtout à ces usurpateurs sionistes de la Palestine, qui fondèrent leur Etat sur trois-cent villages palestiniens aplatis aux bulldozers, l’expulsion de quelques millions de Palestiniens, l’embargo meurtrier à Gaza et des attaques au phosphore blanc, et s’accaparèrent de 98 % de la Palestine... Et puis, le pape ose parler de paix, ose formuler une prière à trois pour cette paix ! Et pour boucler le tout, voilà que le tout dernier élu des papes postconciliaires, ce vrai jésuite, a été mettre une gerbe de fleurs sur la tombe du fondateur de l’Etat d’Israël.

Il est vrai qu’avec ce geste nous sommes loin, très loin même de l’antijudaïsme chrétien, de ces fameux docteurs de l’Eglise, dans les textes desquels apparait une nette et ferme dénonciation des erreurs judaïques, principale cause des désordres des temps, comme ils disent… Loin aussi de quelques Apôtres, dont Saint Paul, fondateur du Christianisme actuel, ou des déclarations anti-judaïques de Pie IX, qui non seulement les qualifia de "Chiens" et de "Bœufs", mais déclara que « les juifs représentaient aujourd’hui la Synagogue de Satan ». Quel écart !…

Tel a été le plan juif pour pénétrer au sein de l’Eglise catholique, par le biais de « convertis » ou par l’intermédiaire d’ecclésiastiques affiliés aux loges maçonniques, dans le but de la transformer en un instrument de leur conspiration pour la domination du monde. Si on tient compte des déclarations de Mgr Fellay disant : « il y avait sûrement un plan qui a été élaboré pour la préparation d’un gouvernement mondial et d’une religion mondiale (…), qu’au Vatican même quatre loges étaient présentes à l’œuvre », on saisira, peut-être, un peu mieux ce qui se passe, on saisira surtout que tout cela se passait bien avant qu’on ne parle ouvertement du Nouvel Ordre Mondial...

Le 25 juin 2014


Mercredi 25 Juin 2014


Commentaires

1.Posté par stella le 26/06/2014 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et vous pensez Madame que seule la religion catholique a été infiltrée ? Penchez vous également sur la religion musulmane et vous serez édifiée !!!

2.Posté par guibus le 26/06/2014 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette infiltration correspond parfaitement aux prophéties de fatima (portugal), surtout la 3eme qui parlait explicitement du vatican, et qui n'a jamais été révélée au grand public, sauf sous la forme d'un faux grossier.

3.Posté par njama le 28/06/2014 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien (août 2006)

par Mgr Riah Abu El-Assal, Évêque de l’Église épiscopale de Jérusalem et du Moyen-Orient.
Mgr Swerios Malki Mourad, Archevêque du patriarcat orthodoxe syrien de Jérusalem.
Sa Béatitude Mgr Michel Sabbah, Patriarche latin de Jérusalem (1987-2008).
Sa Grâce Mgr Munib Younan, Évêque de l’Église évangélique luthérienne en Jordanie et en Terre sainte.


« Bénis soient les bâtisseurs de paix ils seront appelés les enfants de Dieu » Mathieu (5:9)

Le sionisme chrétien est un mouvement politique théologique moderne qui adopte les positions idéologiques les plus extrêmes du sionisme, nuisant ainsi à l’établissement d’une paix juste entre la Palestine et Israël. Le programme chrétien sioniste fournit une vue mondiale où l’Évangile est identifié avec l’idéologie de l’empire, du colonialisme et du militarisme. Dans sa forme extrême, il met l’accent sur des évènements apocalyptiques conduisant à la fin de l’histoire plutôt qu’au vécu actuel de l’amour du Christ et de la justice.

Nous rejetons catégoriquement les doctrines chrétiennes sionistes comme des enseignements faux qui corrompent le message biblique de paix, de justice et de réconciliation.

De plus, nous rejetons l’alliance contemporaine des dirigeants chrétiens sionistes et d’organisations qui ont des éléments dans le gouvernements d’Israël et des États-Unis qui imposent actuellement leurs projets de frontières établies de manière préventives et unilatérales et de domination de la Palestine. Ceci conduit inévitablement à des cycles de violence sans fin qui sapent la sécurité des peuples du Moyen-Orient et du reste du monde.

Nous rejetons les enseignements du sionisme chrétien qui facilite et soutient ces politiques comme elles prônent l’exclusivité raciale et la guerre perpétuelle plutôt que l’évangile de l’amour universel, de la rédemption et de la réconciliation enseignée par Jésus-Christ. Plutôt que de condamner le monde au destin d’Armageddon, nous appelons chacun à se libérer de ces idéologies du militarisme, de l’occupation. Au lieu de cela, qu’ils poursuivent le salut des nations !

Nous appelons tous les chrétiens de toutes les Églises sur chaque continent à prier pour les peuples palestinien et israélien, tous deux souffrant comme victimes de l’occupation et du militarisme. Ces actions discriminantes transforment la Palestine en ghettos paupérisés entourés de colonies exclusivement israéliennes. L’établissement des colonies illégales et la construction du mur de séparation sur des terres palestiniennes confisquées réduit la viabilité d’un État palestinien de même que la paix et la sécurité de toute la région.

Nous appelons toutes les Églises qui restent silencieuses, à rompre leur silence et parler de réconciliation avec justice en Terre sainte.

Par conséquent, nous nous engageons à suivre les principes suivants comme voie alternative :

Nous affirmons que toutes les personnes ont été crées à l’image de Dieu. Elles doivent à leur tour honorer la dignité de chaque être humain et respecter ses droits inaliénables.

Nous affirmons que les Israéliens et les Palestiniens peuvent vivre ensemble en paix, justice, et sécurité.

Nous affirmons que les Palestiniens sont un seul peuple, à la fois musulman et chrétien. Nous rejetons toutes les tentatives pour subvertir et fragmenter leur unité.

Nous appelons tous les personnes à rejeter les vues étroites du sionisme chrétien et d’autres idéologies qui privilégient un peuple aux dépends des autres.

Nous nous engageons dans la résistance non-violente comme le moyen le plus efficace de mettre fin à l’occupation illégale pour obtenir une paix juste et durable.

Nous mettons en garde dans l’urgence sur le fait que le sionisme chrétien et ses alliances justifient la colonisation, l’apartheid et la construction d’un empire.


Dieu demande que justice soit faite. Aucune paix durable, sécurité ou réconciliation n’est possible sans une base de justice. Les demandes pour la justice ne vont pas disparaître. Le combat pour la justice doit être poursuivi de manière diligente, et avec persistance, mais de façon non-violente.

« Homme, on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi : rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu « Michée 6:8

C’est là que nous puisons notre position. Nous réclamons la justice. Nous ne pouvons rien faire d’autre. La justice seule garantit la paix qui conduira à la réconciliation avec une vie de sécurité et de prospérité pour tous les peuples de notre terre. En se tenant au côté de la justice, nous nous ouvrons au travail de paix – et travailler pour la paix fait de nous des enfants de Dieu.

http://www.voltairenet.org/article143427.html

“Ils disent ‘Paix ! Paix !’ et il n’y a point de paix” (Jr 6,14).

Le document Kairos de Palestine 14 décembre 2009

par Lucy Thaljieh, Nora Kort, Mgr Rafiq Khoury, Rev. Fadi Diab, Rev. Mitri Raheb, Rev. Naim Ateek, Rev. P. Jamal Khader, Rev. Yohana Katanacho, Sa Béatitude Mgr Michel Sabbah, Sa Grâce Mgr Munib Younan, Son Éminence Mgr Theodosios Atallah Hanna, Cedar Duaybis, Geries S. Khoury, Nidal Abu El Zuluf, Rifat Kassis, Yusef Daher

Un groupe de leaders religieux, représentant les principales confessions chrétiennes (à l’exception des Églises évangéliques anglo-saxonnes), demande aux théologiens de ne pas légitimer les injustices faites aux Palestiniens. Ils rappellent le devoir des fidèles de résister au mal et les appellent en particulier à participer au boycott des produits israéliens. En outre, ils dénoncent la définition juive de l’État d’Israël et appellent au respect de tous.

lire l'article: http://www.voltairenet.org/article163283.html

4.Posté par njama le 28/06/2014 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère Zeinab

Vous avez tout à fait raison de souligner cette rupture fondamentale de Vatican II qui est une "volte-face théologique" comme la qualifie cet article :
"Reconnaître, dans la religion juive, une tradition biblique accompagnant l'Église chrétienne sur son chemin est une saisissante innovation qui a pour origine la déclaration Nostra Aetate du Concile Vatican II. D'après le tableau qu'en brosse Christine Athans (1), toute la théologie chrétienne élaborée depuis le deuxième siècle était contaminée par l'idée que l'Église avait remplacé l'Israël «ancien» dans la relation d'alliance avec Dieu, ce qui ne laissait aux Juifs qu'un statut misérable et marginal, que seule la conversion au Christianisme pouvait leur permettre de surmonter. Le bref mais important chapitre quatrième de Nostra Aetate est venu corriger cette perspective."
http://www.rivtsion.org/f/index.php?sujet_id=563

on ne peut accepter l'imposture que vous dites de faire tomber la responsabilité de ce crime à l’humanité entière !
Nostra Aetate (que vous connaissez très bien, je le sais pour vous avoir lue) dit ceci sur la religion juive :

"Du fait d’un si grand patrimoine spirituel, commun aux chrétiens et aux Juifs, le saint Concile veut encourager et recommander la connaissance et l’estime mutuelles, qui naîtront surtout d’études bibliques et théologiques, ainsi que d’un dialogue fraternel. Encore que des autorités juives, avec leurs partisans, aient poussé à la mort du Christ [13], ce qui a été commis durant sa Passion ne peut être imputé ni indistinctement à tous les Juifs vivant alors, ni aux Juifs de notre temps. S’il est vrai que l’Église est le nouveau Peuple de Dieu, les Juifs ne doivent pas, pour autant, être présentés comme réprouvés par Dieu ni maudits, comme si cela découlait de la Sainte Écriture. Que tous donc aient soin, dans la catéchèse et la prédication de la Parole de Dieu, de n’enseigner quoi que ce soit qui ne soit conforme à la vérité de l’Évangile et à l’esprit du Christ.

[13] Jn 19, 6. ("Lorsque les principaux sacrificateurs et les huissiers le virent, ils s'écrièrent: Crucifie! crucifie! Pilate leur dit: Prenez-le vous-mêmes, et crucifiez-le; car moi, je ne trouve point de crime en lui.")

http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_decl_19651028_nostra-aetate_fr.html#_ftnref13

J'appelle ça une AUTO-ABSOLUTIO.
Le christianisme n'a pas inventé l'anti-judaïsme mais il l'a renouvelé depuis le premier siècle, ... et ce jusque la moitié du XX° siècle où, l'Église catholique catéchisait ses baptisés que les Juifs étaient les assassins du Christ (donc déicide). La génération de mes grands parents pourraient témoigner qu'ils ont bu de ce lait (ou "laid")
On ne peut pas délocaliser l'antisémitisme chrétien culturel, il est typique du christianisme d'Occident, il est européen.
Que l'Église catholique fasse amende honorable de ses turpitudes théologiques fratricides, soit, mais tout cela n'a rien à voir avec l'idéologie politique du sionisme jailli dans l'effervescence de tous les nationalismes, pas plus qu'avec la création politique de l'État d'Israël, et n'implique nullement la reconnaissance de la part du Vatican de l'un et l'autre.

Les tentatives d'OPA de l'Occident chrétien sur le Moyen-Orient ne sont pas nouvelles ...

Peut-être connaissez-vous déjà cette magnifique lettre de Résistance (?) traduite de l'arabe

La Lettre ouverte des Chrétiens arabes du Machrek à Sa Sainteté le Pape (Benoit XVI, mai 2009)

[...]
Nous l'Orient arabe chrétien nous ne voulons pas de ce néo christianisme judéo-chrétien et nous refusons que l'Occident chrétien utilise l'influence spirituelle occidentale des églises, catholiques et protestants pour implanter en Orient et particulièrement dans le monde arabo chrétien l'idée ou l'influence de judaïsation.

Votre Sainteté le Pape, sachez que Je suis une chrétienne arabe! Je ne suis pas une adepte de l'Église d'Orient mais une adepte de l'Église maronite dont une délégation s'est rendue en Jordanie pour votre rencontre. Je suis la petite-fille du patriarche Huwaik qui était le dernier patriarche des maronites dans la lignée de ceux qui ont persisté à refuser la soumission des Chrétiens à Rome et à Byzance et à leur tête le moine bédouin al-Homsi qui a légué l'héritage chrétien aux Maronites et qui s'est révolté contre l'Occident négateur des racines orientales du Christianisme. Nous portons en nous la conscience de ses racines historiques et spirituelles qui nous attachent à la terre arabe. Le Christ appartient à cette terre arabe comme nous nous appartenons à cette terre arabe et de ce fait nous ne reconnaissons aucune autorité étrangère sur notre terre qu'elle soit politique, militaire, religieuse ou spirituelle.

Par conséquent, en ma qualité d'Arabe, je m'incline devant vous par respect pour votre personne, mais cela ne m'empêche pas de vous rappeler ma fierté d'appartenir à cette terre arabe. Cette terre est le berceau de toutes les Religions et de toutes Révélations monothéistes. Notre religion et notre spiritualité nous ne la recevons donc de personne ni d'aucune puissance si ce n'est de notre terre arabe et de son histoire. Nul ne peut générer une rupture dans notre personnalité ni une rupture avec notre terre et notre conscience arabe. Aucune révolution dans notre région ne peut opérer les mutations attendues par l'Occident car la révolution fomentée ne peut apporter les révisions et les réformes qui modifient radicalement notre identité, notre conscience et notre foi qui ne peuvent venir que de notre propre volonté et des défis à relever.
[...]
Les Chrétiens d'Orient arabe ne sont pas une minorité

Sur la base de cette réalité historique que nous n'avons pas choisie mais que le Ciel a choisi pour nous, nous avons reçu votre aimable invitation à préserver le pluralisme religieux dans notre région. Elle appelle deux réserves:

- La première réserve votre : le pluralisme n’est pas venu vers nous du fait de la migration ou de la colonisation, mais du fait que nous vivons depuis toujours sur notre terre arabe avec des arabes comme nous qui sont de plus nos frères dans la foi. Chacun de nous sur cette terre a choisi librement sa religion et son culte. Tant du côté de l'islam que du christianisme, tous sur cette terre arabe nous avons la foi sans connaître la contrainte, et dans les deux camps nous avons par la foi et la fraternité de foi l'expression réelle et authentique de la première et véritable manifestation des droits des droits de l'homme et de la liberté de croyance depuis toujours.

- La deuxième raison, que vous connaissez d'ailleurs, est que c'est l'Occident qui est le générateur historiquement du racisme et du sionisme avec tous les résultats connus et notamment ceux que cet occident exerce depuis des décades contre le monde arabe pour saper cette cohésion sociale et religieuse dans le monde arabe. L'Occident n'a jamais cessé de faire des plans et des luttes géostratégiques pour saper l'unité arabe et la richesse de sa diversité religieuse. Nous connaissons les programmes soigneusement conçus visant à créer des conflits confessionnels dans la région et les intentions planifiées pour déplacer les Chrétiens du monde arabe et à supprimer ce pluralisme millénaire de la Palestine, de l'Égypte, du Soudan et de l’Irak. Quelle rupture amère et cruelle l'Occident a réalisé en Irak sapant le pluralisme naturel qui existait dans ce pays avant son invasion par les américains. Ce qui a été fait en Irak est tellement horrible et scandaleux que nous sommes en droit de vous interpellez vous qui exprimez votre préoccupation sur le sort des chrétiens dans le monde arabo musulman : Qu’avez-vous fait pour la survie des chrétiens et qu'avez-vous fait pour protéger leurs biens et leurs propres terres contre l’invasion étrangère occidentale alors que la terre sur laquelle vivent les chrétiens arabes est partie indivisible du monde arabe ?

En conséquence Votre Sainteté, sachez que nous - Arabes chrétiens - nous ne sommes une minorité en aucune façon, tout simplement parce que nous étions des Arabes chrétiens avant l'Islam, et que nous sommes toujours des Arabes chrétiens après l'Islam. Nous n'avons besoin d'aucun protectorat occidental. La seule protection que nous cherchons est comment nous protéger du plan occidental qui vise à nous déraciner de nos terres et à nous envoyer mendier notre pain et notre dignité sur les trottoirs de l'Occident. Nous refusons d'être un instrument de subversion et de coercition contre le monde arabe que vous soumettez continuellement à la pression et au chantage. Au meilleur des cas, contre nos pays, vous nous proposez d'être des migrants dans vos pays.

Je sais, bien que ce que je dis ne soit pas clair pour tous les chrétiens. Cent ans de discours sur les chrétiens comme minorités dans le monde arabe, cent ans d'ignorance dans lesquels ont été confinés les musulmans et les chrétiens, cent ans de montage de conflit entre les communautés laissent des traces. Il s’agit de pousser les communautés arabes à la rupture et à la haine ou à la suspicion dans des états arabes qui ont perdu, du fait colonial, la notion des droits des citoyens et qui ont été manipulés à promouvoir de pseudo droits pour chaque différents groupes.

Toutes ces manœuvres donnent la preuve de la volonté occidentale à intimider les peuples arabes, à les diviser et à susciter dans la communauté chrétienne la vocation d’une minorité qui doit nécessairement solliciter l'aide étrangère contre la communauté musulmane. Ce travail de sape finit fatalement par trouver un écho au sein des ignorants du monde arabe même si dans ces ignorants on trouve des gens instruits à qui il manque la logique des faits ou la probité morale pour voir les complots qui se trament contre leur nation. L’instruction seule ne suffit pas pour comprendre la stratégie de l'Occident à fomenter l'intolérance et les troubles dans le monde arabe.

C'est dans cet esprit et dans ce sens, que j'ose comprendre le pluralisme dont vous vous voulez être le porte-parole ou l'écho dans notre région. Le pluralisme est compris pour notre part comme valeur chrétienne d'amour et de partage visant donc à l'éradication de l'esprit de l'intolérance. Tout message qui sort de cette conception de la pluralité est considéré par nous comme volonté de nous faire accepter la colonisation et le colonisateur qui vient occuper notre pays sinon nous éradiquer si on refuse d'accepter ce choix. Ces tactiques mises à l'œuvre contre nous et contre la terre arabe sont connus et nous refusons d'abdiquer à la volonté colonialiste et sioniste.

En aucun cas les arabes n'ont été une cause directe ou indirecte à la persécution des Juifs qui reste imputable aux seuls européens qui doivent en assumer les conséquences et les responsabilités.

Nous comprenons l'interprétation de l'esprit du christianisme en tant que "Solidarité avec les pauvres, les immigrés, les victimes de la plus grande tragédie humanitaire", sans que cela entraîne, en notre qualité d'arabes, une quelconque responsabilité dans les crimes commis contre les Juifs par l'Europe et en particulier par l'Allemagne dont vous êtes citoyen. Dans cette tragédie il faut avoir le courage et la probité d'appeler un chat un chat: Nous n'allons pas aborder ici la tragédie des Juifs par les nazis, non seulement parce que ce n'est pas le moment, mais aussi parce qu'elle relève de votre entière responsabilité d'européens dans laquelle nous les arabes nous n'avons pris aucune part aussi minime soit-elle.

Les Arabes, ici ou ailleurs, n'ont jamais persécuté les Juifs un jour, et ils ne les ont pas obligés de vivre un jour dans les ghettos à l'intérieur des pays arabes. Les juifs ont toujours vécu sur les terres arabes comme des citoyens ordinaires. Le seul et premier Ghetto juif sur notre terre arabe est celui établi par l'État sioniste pour parquer des juifs en les séparant des arabes sur des terres appartenant aux arabes. Ce ghetto juif réalisé par des sionistes s'appelle l'État d'Israël.
[...]
Ces populations chrétiens de Palestine, qui n'acceptent que d'être des citoyens arabes, vous ont-elles raconté comment deux villages chrétiens ont été rayé de la carte de Palestine lors de l'annexion sioniste de la Palestine. Malgré qu'ils aient obtenu gain de cause en 1950 devant la cour suprême, la plus haute instance judiciaire de l'État hébreux en Palestine, à ce jour aucun chrétien n'a été autorisé a récupéré sa terre, sa demeure et ses biens confisqués. La décision de retour des populations déplacées dans leur pays d'origine, est une résolution qui reste que de l'encre sur papier. Est-ce que l'un de ses déplacés et de ses spoliés vous a t-il dit qu'il ne pouvait pas faire le pèlerinage de Nazareth à Bethléem, et vice-versa à cause de l’occupation sioniste ?
[...]
Les chrétiens arabes de l'Orient sont des croyants et non des vassaux de l'Occident
[...]
Vous devez vous libérez du markéting américano sioniste et de son plan dévastateur tant pour les Chrétiens que pour les musulmans de l'Orient arabe. Le conflit ou le clash des civilisations est un artifice qui est mis en œuvre pour véhiculer le plan de domination américano sioniste de la région et pour ceux qui s'alignent sur les vues américaines et sionistes. Se taire sur ce plan ou se faire complice c’est partager avec eux la responsabilité d’entraîner dans leur sillage le monde vers une catastrophe sans nom.
[...]

Au nom des droits de Marie et de Jésus sur nous les arabes, faites l'effort de nous comprendre un tant soit peu, votre Sainteté, et cessez de vous comportez avec nous, vous et l’Occident, comme si nous étions vos vassaux.

La justice et l'équité exigent que nous soyons traités comme des adeptes de Jésus à part entière et elles vous commandent de nous laissez tranquilles vivre avec nos frères de foi comme le veut Jésus et non comme le veut l'Occident.

Auteur : Hayat al Huwik Atia Chercheur et journaliste libanaise

Bien à vous
Que Dieu vous garde
njama

5.Posté par zeinab abdelaziz le 30/06/2014 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 4. njama le 28/06/2014 20:46

Je relève une phrase de votre texte : « on ne peut accepter l'imposture que vous dites de faire tomber la responsabilité de ce crime à l’humanité entière ! Nostra Aetate (que vous connaissez très bien, je le sais pour vous avoir lue),

Désolée, ce n’est pas moi qui dis cette « imposture », c’est la phrase avec laquelle cette partie des documents du Concile a été présentée. D’ailleurs elle n’est pas la seule qui puisse être qualifiée d’imposture, surtout dans les gestes et textes des papes post-conciliaires :

* le 17 novembre, à Mayence, dans une allocution adressée aux dirigeants des communautés juives d’Allemagne, Jean-Paul II utilise, pour qualifier les juifs, et cela en contradiction nette avec les Textes, cette formule révolutionnaire : « Le peuple de Dieu de l’Ancienne Alliance jamais révoquée par Dieu » ! Pour qui connait un peu ces textes, c’est plus que choquant…

* le 13 avril 1986, ce même Jean-Paul II, premier pape à accomplir ce geste, il se rend en visite à la Synagogue de Rome. Il rappelle, dans son allocution, l’enseignement du Concile Vatican II :
« On ne peut imputer aux juifs en tant que peuple, aucune faute atavique ou collective pour ce qui a été commis durant la passion de Jésus. Ni indistinctement aux juifs de ce temps-là, ni à ceux venus ensuite, ni à ceux d’aujourd’hui » !

* Le catéchisme de l’Eglise Catholique précise l’infaillibilité d’un Concile œcuménique. C’est pourquoi les papes Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI et François considèrent que leur papauté est dédiée à la mise en œuvre de ce qui fut décidé au cours du Concile Vatican II. Selon ce Concile, le pape a qualité de « pasteur et de docteur suprême de tous les fidèles ». Ce qui veut dire qu’ils ont le droit de bafouer textes et dogmes, non selon leur fantaisie, mais selon ceux qui tiennent leurs ficelles en mains !

* Jules Isaac, juif français (1877-1963), consacra son existence à étudier et à dénoncer les racines chrétiennes de l’antisémitisme et à prôner un redressement radical de l’enseignement de l’Eglise concernant le peuple juif. Que peut-on lui dire, coup de chapeau ? !!

Ce n’est donc pas sans raison que je peux ajouter : Vatican II est le changement le plus extraordinaire ou le plus drastique de l’Eglise au cours des derniers siècles.

Merci pour votre vœux, j’en ai fort besoin de sa réalisation…

6.Posté par Thom Aldrin le 06/07/2014 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce ne sont pas des juifs mais....des jésuites !!!

Je penses que c'est une erreur de dire que les juifs ce sont emparé du Vatican. Ce ne sont pas les juifs et ça ne date pas de Vatican II mais de l'an 1540 !!!.

Dans un premier temps il est important de revenir dans l'histoire du judaïsme pour éclairer une partie du problème. En effet, depuis très longtemps, des confusions se font sur le judaïsme et les juifs. Les juifs historiques ou authentiques ( a condition que leur comportement ne les disqualifie pas de leur qualité de juif comme de commettre des meurtres et l'usure par exemple) sont sémites (issues de Sem, qui est fils de Noé et frère de Cham et Japhet) Ils ont pour cousins les peuples arabes...
Il existe d'autre juif, ce sont tout ces juifs d'Europe centrale et de l'Est qui sont majoritairement d'origine Khazar et ne sont pas des juifs d'origine mais des juifs convertis !!!!

les Juifs Khazars se sont convertis au judaïsme par opportunisme, ils ont ensuite essemé dans toutes l'Europe et un certain nombre ont très rapidement dérivés du judaïsme parce que comme ils étaient seulement convertis et pas d'origine juive, ils n'avaient pas autant d'engagement morales a respecter les fondements du judaïsme....Voila pourquoi beaucoup de juif d'origine Khazars ont commencé a devenir des banquiers et pratiquer l'usure, ce qui est un crime très grave pour le judaïsme!!!

Il fut aussi crée des groupes de juifs khazars avec des pratiques de plus en plus éloignés du judaïsme (je rappel que les khazars ont embrassé le judaïsme pour ne pas être envahie par ses voisins du nord et du sud et pour profiter de la communauté juive mondiale pour faire des affaires)

Et puis un jour, un noble espagnol d'origine juive qui avait comme rêve de s'emparer de toujours plus de pouvoir, fut blessé lors du siège de la ville de Pampelune lors d'une bataille de siège qui opposait le roi des français, François 1er et Charles Quint. Il passa longtemps alité pour guérir de ses graves blessures et eu alors le temps de réfléchir a la situation, ainsi que d’être le sujet d'une illumination mystique diabolique. Il s'est rendu compte que la violence apparente n’était pas la solution pour acquérir du pouvoir. l'affrontement était un gaspillage d’énergie et les gains étaient totalement négligeable. En effet, quand on agresse quelqu'un, la réaction la plus évidente c'est que l’agressé répond de la même manière avec une bonne chance de neutraliser l’agression d'origine.
Il élabora une nouvelle stratégie de conquête: la fourberie .
Ca consiste a faire croire a sa victime qu'on prend fait et cause pour ses idées et l'aider avec force energie... puis discrètement prendre le contrôle de la cause pour l'utiliser dans le bus de faire progresser sa propre cause

Ce personnage fonda alors un ordre pseudo religion et authentiquement paramilitaire avec la ferme intention d'infiltrer la plus puissante organisation religieuse de l’époque, l'Eglise Catholique.

Cet ordre n'a eu de cesse, depuis 1540 que de dévorer l'Eglise catholique de l’intérieur. Ensuite ils ont rapidement créé des groupes comme les sionistes actuels mais aussi prendre le contrôle de groupes existants comme la Franc maçonnerie. Cet ordre maléfique est a l'origine également du Nazisme et du système bancaire mondiale pour avoir contribué a piller les ressources de l'Afrique et de Amérique du Sud pendant la colonisation. En effet, ce groupe s'est enrichi d'une manière colossale avec les fruits du pillage puisque l'ordre en question a, depuis sa reconnaissance par le Vatican en 1540, envoyé des missionnaires partout dans le monde pour infiltrer, tromper, provoquer des conflits et dresser des royaumes les uns contre les autres....C'est cet ordre paramilitaire et faussement religieux qui demanda a ces juifs d'origine khazar de créer des banques afin d'y amasser les richesses volés dans l’hémisphère sud...et rester dans l'ombre pour tirer les ficelles

La situation en Syrie, en Irak et en Ukraine, est le fruit des complots organisés par l'ordre noir des jésuites pour faire triompher l'imposture qu'est Israël actuel....le sionisme a été créé par eux et ils veulent provoquer un conflit mondial pour que les grandes puissances s’anéantissent mutuellement afin que seule l'imposture jésuite qu'est Israël en sorte vainqueur et la nouvelle super puissance de l'avenir....tout çà avec un faux troisième temple et un faux Mashiah juif pour tromper les juifs authentiques et les naïfs croyants qui ne voit pas le projet diabolique derrière ce projet criminel !!!

Je vous invite a prendre connaissance du dossier complet que j'ai crée sur ce sujet avec téléchargement de livre écrit mais dont les éditions ont été épuisés et sont accessibles gratuitement en PDF.

Chacun doit comprendre que la tromperie et les faux semblants sont deux indices de la présence et des actions des jésuites!!!

bonne lecture

https://www.facebook.com/notes/thom-aldrin/la-piste-jesuite-au-complet/665291070181090

Thomaldrin

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires