Sciences et croyances

Une révolution biologique grâce à l’impression en 3D


Dans la même rubrique:
< >


Olga Sobolevskaïa
Mercredi 27 Février 2013

Une révolution biologique grâce à l’impression en 3D

Les organes humains peuvent être élevés, mais aussi assemblés à partir des cellules, comme un puzzle en trois dimensions. Cette opération est réalisée à l’aide d’une bio-imprimante.

Hier encore, la bio-fabrication en 3D semblait relever de la science-fiction. Mais aujourd'hui les biologistes russes savent comment mettre cette technologie en pratique. Il s’agit sans exagération d’une véritable révolution scientifique.

Des cellules sont placées dans une imprimante spéciale au lieu de l’encre. L’impression en 2D est ensuite réalisée d’après un modèle informatique. Chaque couche est « imprimée » séparément. Au final, on obtient un organe en 3D.

L’unité d’impression d’une bio-imprimante, ce ne sont pas des cellules particulières, mais des sphéroïdes. Il s’agit de conglomérats de cellules sous forme de boules immergées dans de l’hydrogel. Des tissus différents sont construits à partir de sphéroïdes différents, chaque tissu possédant un trou à part dans la cartouche. Les sphéroïdes ne sont pas des éléments séparés, ils fusionnent pour former le tissu du futur organe.

Mais pour pouvoir lancer l’impression, il faut commencer par créer les sphéroïdes. Ce problème est résolu à l’aide d’appareils robotisés. Ces appareils sont construits de manière différente à chaque fois et leur productivité est différente. Le record – c’est 10.000 sphéroïdes par seconde. Pour pouvoir fabriquer un organe, il faut élaborer un schéma à l’aide d’un ordinateur.

Car l’organe – c’est une structure complexe avec un réseau dense de vaisseaux sanguins. A l’aide des sphéroïdes, les biologistes ont réussi à imprimer les vaisseaux et tout le réseau vasculaire.

L’impression biologique sera avant tout testée sur les animaux. Et l’étape suivante est celle de la reconstitution informatique d’un rein ou du foie.
Selon les experts, un premier véritable organe humain « imprimé » grâce à cette méthode verre le jour vers 2030.

http://french.ruvr.ru



Mercredi 27 Février 2013


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires