Economie et pouvoir financier

Une nouvelle agence de notation apparaît sur le marché


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 1 Septembre 2018 - 01:06 ‘Science économique’ – Imposture diabolique

Dimanche 12 Août 2018 - 08:00 Dette mondiale : où en est-on ?



Léonide Gourianov
Mercredi 26 Juin 2013

Une nouvelle agence de notation apparaît sur le marché
Un nouvel acteur est apparu sur le marché des agences de notation. Il s’agit de l’Universal Credit Rating Group, fondé par le russe RusRating, le chinois Dagong et l’américain Egan-Jones. La nouvelle structure se fixe comme objectif ambitieux à long terme de dépasser les grandes agences de notation du monde.

Universal Credit Rating est basé à Hong Kong et est dirigé par le PDG de RusRating Richard Heinsword. C’est lui précisément qui a formulé la tâche ambitieuse de devenir un acteur clé sur le marché en bousculant Standard & Poor's, Moody's et Fitch. « La grande troïka » est en butte à des scandales à répétition depuis le début de la crise financière globale. On ne cesse d’accuser ces géants de la notation d’avoir attribué des notes élevées à des titres qui étaient en réalité des « actifs toxiques ». Le marché des agences de notation a effectivement besoin de sang frais, c’est pourquoi le nouveau projet finira par trouver des clients, estime le directeur du département analytique du groupe Forex Club Andreï Dirguine :

« L’apparition d’un nouvel acteur sur le marché est un signe positif parce que la concurrence s’en trouvera plus serrée. Nous espérons qu’il pourra un jour gagner ses titres de noblesse dans l’arène internationale. L’agence sera certainement confrontée à certaines difficultés parce qu’il lui faudra se forger une solide réputation de fiabilité pour concurrencer la troïka. Cela demandera du temps mais il n’y a que le premier pas qui coûte. »

Il n’existe cependant aucune alternative réelle aux plus grandes agences de notation, Même l’UE qui reproche à la troïka d’avoir aggravé les problèmes de la dette, n’a pas encore réussi à créer sa propre agence indépendante parce que tout bute sur le financement. La conception de l’acteur indépendant prévoit que ses services seront payés non pas par les émetteurs des titres à qui on attribue une note mais par les acheteurs de ces actifs.
L’UE durcit entre-temps les règles du jeu pour les agences existantes. Récemment elles ont reçu pour directive de rendre leur travail plus transparent. D’autre part, les banques et les autres institutions financières sont invitées à faire davantage confiance à leurs propres évaluations des risques associés à tels ou tels investissements au lieu de dépendre exclusivement des conclusions tirées par les agences de notation.

http://french.ruvr.ru/2013_06_25/La-nouvelle-agence-de-notation-defie-la-grande-Troika-3067/



Mercredi 26 Juin 2013


Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires