MONDE

Une nouvelle « Marche des millions »


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 3 Septembre 2018 - 01:26 COMPLICITÉ ?

Jeudi 23 Août 2018 - 19:30 LA LETTRE DU PAPE AU PEUPLE DE DIEU



Andreï Smirnov
Samedi 15 Septembre 2012

Une nouvelle « Marche des millions »

Ce concept a été inventé l'hiver dernier pour désigner les actions de protestation de l’opposition. Les organisateurs peuvent espérer la venue à Moscou de plusieurs dizaines de milliers de protestants de toute la Russie, sont persuadés les experts. La nouvelle manifestation de l'opposition aura lieu ce samedi 15 septembre.

Les observateurs politiques soulignent que le mouvement n’a toujours pas formulé de revendications claires. Leur conclusion : l’opposition planifie des provocations uniquement pour susciter une réaction ferme des autorités.

La première « Marche des millions » a été organisée par l’opposition russe le 10 décembre 2011. La manifestation a été provoquée par les résultats des élections législatives qui se sont déroulées quelques jours plus tôt. Les manifestants ont dénoncé la falsification du scrutin. Les autorités parlaient de 25.000 participants à la « marche » sur la place Bolotnaïa à Moscou, tandis que les organisateurs ont compté environ 80.000 personnes.

La deuxième « Marche des millions » a eu lieu en février 2012. L’opposition est sortie dans les rues à nouveau en mars, après les élections présidentielles, et en mai de cette année. Et après les vacances d’été, elle veut revenir dans les rues de Moscou avec de nouvelles forces ce samedi 15 septembre. La mairie de Moscou a autorisé le défilé des membres de l’opposition entre la station de métro « Pouchkinskaïa » et l’avenue Sakharov, où un meeting sera organisé, en passant par les boulevards du centre de la capitale. Les autorités ont approuvé la participation de 25.000 personnes à l’événement. Toutefois, le leader du « Front de gauche » Sergueï Oudaltsov s’attend à la participation de 50.000 personnes.

Malgré des déclarations fortes de la part des chefs de l'opposition qui, outre Sergueï Oudaltsov, comprend également l’avocat et homme d’affaires Alexeï Navalny, ainsi que le célèbre homme politique Boris Nemtsov, le mouvement traverse actuellement une crise logique. Il s’agit toujours du même problème – l’absence de programme politique clair, souligne le directeur général du Centre d'information politique Alexeï Moukhine.

« Ces « Marches des millions », justement, n’attirent pas des millions de manifestants. A peine quelques dizaines de milliers de personnes y participent. Les organisateurs sont confrontés au problème de la baisse de fréquentation de ces meetings, ne formulant toujours aucune revendication politique concrète susceptible faire descendre plus de personnes dans la rue. Ils se limitent au thème de la confrontation avec les autorités. Cela montre dans une certaine mesure l’impuissance politique de l'opposition russe ».

Ces actions n'auront d'effet que si les autorités russes répondent aux provocations en adoptant une atttitude très ferme. C'est exactement ce qu’attendent les organisateurs des manifestations, considère AlexeïMoukhine. Quant au président de l'Institut de stratégie nationale, Mikhaïl Remizov, il soutient le point de vue de son collègue, ajoutant que le mouvement de protestation sous sa forme actuelle en Russie ne propose aucun projet ou mécanisme politique clair.

« Pour moi ce mouvement de protestation, né à l'hiver 2011, ressemble aux mouvements du genre « Occupy Wall-Street », plutôt qu’aux révolutions de couleur. Ce mouvement a des révendications abstraites et il y a très peu de chances pour qu’elles soient satisfaites. Il s’agit d'exigences qui ne prévoient pas de mécanisme politique précis de réalisation. Autrement dit, il s'agit d'une protestation, qui ne repose sur aucune action politique permettant d’aboutir à des résultats concrets. Elle a pour seul but de s'exprimer ».

En effet, la principale motivation des manifestants - c’est «participer pour participer», explique le président de la Fondation « Opinion publique » Alexandre Oslon.

« Ceux qui voient dans ce processus une possibilité d’alimentation énergétique sont de plus en plus nombreux à participer à ce genre d’actions politiques. La participation devient  le but en soi de ces manifestations. Je pense que les personnes présentant ce profil  psychologique seront plus nombreuses dans les rues. Il s'agit de personnes jeunes, avec un niveau d’éducation plus bas qui sont facilement influençables et peuvent influer sur les autres avec leur énergie ».
La crise du mouvement protestataire, dont parlent les experts, se reflète également dans les interventions des membres de l’opposition. Certains blogueurs se sont déjà prononcés contre « des meetings sans contenu», qui, selon eux, ne provoquent rien d’autre qu’une réaction négative des autorités et la déception des citoyens

french.ruvr.ru



Samedi 15 Septembre 2012


Commentaires

1.Posté par claudio le 15/09/2012 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je proposerai bien à ces "opposants" russes, manifestement téléguidés de l'étranger, de leur échanger notre benêt Hollande contre le Vrai Président Poutine. Allez ! Chiche ?
Quand à la tête de la nation on a un homme comme Poutine, qui à une certaine idée de la grandeur de la Russie, on le chouchoute on prie pour sa réussite et surtout, on le respecte.
Cette trempe de protestataires semblent ne rien avoir appris de de triste période du catastrophique Boris Nikolaïevitch Eltsine, l'homme qui a presque ramené la Russie à l'âge de pierre. Mais il faut reconnaître que c'est du temps de ce farfelu que certains de ces "opposants" se sont rempli les fouilles au détriment du patrimoine de leur patrie.


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires