Néolibéralisme et conséquences

Une église va devenir un centre commercial


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 9 Septembre 2018 - 03:10 La frivolité de la Valeur, ce cochon de Picasso



Gilles Devers
Lundi 11 Avril 2011

Une église va devenir un centre commercial

caddie-plein-argent1.jpgUne église transformée en temple… de la consommation. Le compromis est signé avec un investisseur spécialisé dans l’installation de centres commerciaux et le diocèse s’apprête à mettre la clé sous la porte, empochant au passage 1,3 million d’euros. Motif : des coûts de fonctionnement trop élevés pour des paroissiens dont le nombre est en chute libre. Un ca rare, mais tout à fait légal.

 

L’histoire est celle de l’église Saint-François d’Assises Vandœuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle. L’économe du diocèse de Nancy, Michel Petitdemange, explique : « Nous avons mis en vente cette église Saint-François d'Assises en 2007 car il y a eu une évolution de la pratique et du quartier : aujourd'hui, seule une petite centaine de fidèles s'y rendent, alors qu'elle peut accueillir plus de 700 personnes. Face à un public aussi restreint, les 1000 m² de l'église et les 6000 m² de jardin qui l'entourent devenaient trop coûteux pour le diocèse ». Et il ajoute « Evidemment, un certain nombre de paroissiens sont amers car ils l'ont construite, s'y sont mariés, y ont baptisé leurs enfants. Mais il faut s'adapter ».

 

 

Vendre une église à un investisseur ? Diable ! C’est pourtant tout-à-fait possible car cette église a été construite en 1960. Donc avec un financement privé, cent pout cent privé, comme pour la mosquée de votre quartier. T112.jpg

 

 

On l’oublie souvent, mais l’essentiel du patrimoine religieux catholique est resté public : la loi du 9 décembre 1905 prévoyait des attributions gratuites aux associations catholiques qui se constitueraient au cours de l’année 1906. Mais il n’y en eu qu’une poignée, et le Législateur a du abdiquer en adoptant la loi du 2 janvier 1907 qui bouleversait la loi de 1905 : les églises sont restées publiques et l’entretien à la charge des collectivités publiques. Si l’église Saint-François d’Assises de Vandœuvre-lès-Nancy avait été construite avant 1905, les fidèles y seraient toujours bien au chaud, aux frais du Conseil municipal.

 

 

Le problème s’était ainsi posé, mais en sens inversé, à Plounérin, dans les Côtes-d'Armor. Une belle et imposante église de style néogothique, construite sur la fin du XIX°, fermée par arrêté préfectoral en 2007 car elle ne répondait plus aux normes de sécurité. Certes. Mais Plounérin compte 750 âmes, soit environ 400 foyers fiscaux, et quelques dizaines de fidèles pour la grande église. La mairie est propriétaire, et l’option était 250 000 euros pour la démolition ou plus de deux millions d'euros pour la rénovation. La mairie a organisé un référendum consultatif ce mois de juin, et c’est le oui qui l’a emporté. Il reste juste à faire un emprunt… qui sera payé par les impôts des habitants.

 

PLOUNR~1.JPG





Lundi 11 Avril 2011


Commentaires

1.Posté par le_tout_puissant le 11/04/2011 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Satanique au plus au point!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires