MONDE

Une affaire exemplaire


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE



Claude Ribbe
Lundi 6 Juin 2011

Tribunal de New-York 6 juin 2011 : comité d'accueil à Strauss-Kahn
Tribunal de New-York 6 juin 2011 : comité d'accueil à Strauss-Kahn
À lire certains éditorialistes français, il faudrait résister à la tentation «séduisante» de voir dans l’affaire Strauss-Kahn un conte moral (sous-entendu simpliste) dans lequel un richissime homme blanc «de gauche» est prêt à renier ses « valeurs » pour s’en prendre à une femme damnée de la terre pauvre, noire et immigrée. Il n’y aurait, à en croire ces commentateurs, qui se couperaient la langue plutôt que de dire aussi qu'elle est musulmane et que Strauss-Kahn, lui, ne l'est pas, qu’un fait divers qui nous cacherait l’essentiel. Bref, nous aurions tort de nous intéresser à l’affaire qui risque de parasiter – quel malheur ! - la campagne présidentielle.

Au risque de choquer ces brillants esprits obligés de convoquer Bourdieu pour nous expliquer que, finalement, il n’y a «pas mort d’homme», rappelons quelques points. D‘abord l’ex-patron du FMI n’est pas plus de gauche que ne l’était Mitterrand et n’a jamais mis en place aucune politique économique durable qui corresponde le moins du monde au discours affiché. Les «valeurs» de Strauss-Kahn ? Un mépris absolu des femmes, des immigrés, des gens de couleur et plus généralement des pauvres et des faibles. Le paradoxe c’est que cet homme, qui à fait toute sa carrière à Sarcelles et dont la réussite est liée à la fortune et aux relations d’une femme, n’aurait jamais été autre chose qu’un prof d’économie dépourvu d'intérêt, un banal obsédé sexuel, sans ceux dont, précisément, il fait si peu de cas. Terrifié par la perspective de la prison, le voici qui ne se cache même plus d’être ce qu’il est : un particulier non seulement assoiffé de pouvoir mais aussi entièrement dépendant – au sens pathologique - du sexe et du luxe. Il s’installe dans un palais et tente de prouver à des Américains moyens qu’il était normal qu’une jeune soubrette africaine soit ravie de faire une gâterie à un quidam aussi répugnant et vulgaire que lui. Strauss-Kahn a totalement perdu le sens des réalités, c’est sûr. Tant mieux pour lui si, au fil de journées passées à jouer aux échecs sur son iphone, il se répète le nouveau slogan acheté à prix d’or à ses communicants : à savoir qu’il va être acquitté. Mais là où le problème devient intéressant, et dépasse largement le fait divers, c’est quand on sait que c’est cet homme-là qui a été mis en piste, à peu près sans discussion, par le parti socialiste français pour devenir le champion de la gauche. Que c’est cet homme là qui était annoncé, à grand renfort de « communication », comme le futur président de la République française. Que c’est pour cet homme-là que - s’il n’y avait pas eu le fameux « fait divers » -les éditorialistes de gauche, lecteurs de Bourdieu, auraient très certainement appelé les femmes, les immigrés, les gens de couleur et les pauvres à voter. L’affaire Strauss-Kahn n’est pas un épiphénomène. Appelons un chat un chat. Elle nous éclate en pleine figure pour nous montrer que nos donneurs de leçons sont largement aussi racistes et sexistes que ceux qu’ils prétendent critiquer. Ce n’est pas un hasard si, peu de jours avant qu’elle ne survienne, une certaine gauche avait tenté d’occulter la journée d’abolition de l’esclavage pour évoquer le spectre de Mitterrand. Ce jour-là, au lieu de se recueillir, les nègres n’avaient qu’à aller se trémousser place de la Bastille sur des airs de Yannick Noah ou Alpha Blondy, financés par Pierre Bergé en mémoire du cagoulard qui a fait du FN ce qu’il est aujourd’hui, mais qui, lui au moins, ne s'est jamais fait prendre la main dans la culotte d'une prolétaire. Il était aussi évident, ce soir- là, pour la gauche française, que les nègres votent en masse pour Strauss-Kahn qu’il était normal pour ce dernier qu’une Nafissatou Diallo accepte de se laisser sodomiser par un sexagénaire vicieux. Alors que le discours du parti socialiste soit parasité par l’affaire Strauss-Kahn ne me choque absolument pas. Aux Hollande et aux Aubry de nous expliquer pourquoi ils auraient pu, en d’autres circonstances, appeler à se mobiliser derrière un Strauss-Kahn, tout en n’ignorant rien, absolument rien, de son comportement sexuel borderline et de son train de vie hallucinant. Oui, l’affaire Strauss-Kahn est exemplaire. La manière dont certains la commentent ou l’ignorent l’est tout autant. Il ne s’agit pas seulement d’un naufrage politique. C’est également un naufrage intellectuel et moral complet, dont il reste à espérer que la France en général et le PS en particulier puissent sortir un tant soit peu régénérés.


Lundi 6 Juin 2011


Commentaires

1.Posté par xray le 06/06/2011 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Dominique Strauss-Kahn

Quand on sait les saloperies auxquelles se livrent les politiques, DSK a sa place en prison. Cela, quelle qu’en soit la raison.
On comprend que les politiques de tous bords gagnent à minimiser.


Ce n’est pas son genre.
Martine Aubry prend la défense de DSK. Elle prétend que ce n’est pas son genre.
Il est évident que lorsque l’on regarde Martine Aubry, celle-ci ne risque rien.
D’autres femmes de la classe politique n’en diront pas autant.


Les réseaux français
En France, il existe des réseaux pour alimenter, en femmes modestes, les perversions de ces personnages « importants ».


Dans ces réseaux, figurent des flics, des magistrats, etc.
Les victimes n’ont pas intérêt à porter plainte. Ces affaires de mœurs sont toujours étouffer au niveau des Préfets.

LA MAIN DU PRÉFET, quatrième partie
Page 211, « Le toubib interdit et la grosse affaire de mœurs »
http://mondehypocrite.midiblogs.com/files/cd_Le_Pr%C3%A9fet_29_12_05_b_pages_de_169_%C3%A0_241.2.doc

La niche à chien fait de la résistance.
http://www.euro-injustice101.blogspot.com/


2.Posté par Saint Just le 06/06/2011 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Strauss Khan c'est Docteur Jekill et Mister Hyde. Une face publique et une face cachée.

La face cachée est ignoble car cet homme élu par des citoyens français et payé avec nos impôts n'avait qu'un seul objectif : servir les intérêts d'Israël et ça au détriment des intérêts français.

Avec Strauss Khan à l'Elysée, la France n'aurait été qu'un simple pion entre les mains des sionistes.

Après la trahison de Sarkozy, agent de la CIA et d'Israël, il ne nous manquait plus que le Mossad à la tête de la République.

De toute façon avec un président comme Hollande le sioniste, Israël sera encore le vainqueur des prochaines élections.

Les Français ne décident plus rien de leur propre destinée.

Les sionistes décident pour nous. car désormais ils possèdent tous les pouvoirs dans notre pays.

Avant qu'il ne soit trop tard, il est vital que les Français ouvrent les yeux et se réveillent.

Le sionisme est un poison qui ronge les démocraties. Nous sommes tous en danger.


3.Posté par pa le 07/06/2011 01:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il méprisait l'Afrique, l'Afrique l'a fait tombé.
Le sexe, l'argent et le pouvoir étaient son moteur, ceux-ci en ont fait son malheur.
Les délits de l' intouchable sont aujourd'hui divulgués, la fameuse tromperie fini par s'effondrer .

Classe politique, journalistes, politologues, intellectuels et artistes de tous genres, nous ont pourtant vendu un tel bonhomme. Ils sont aujourd'hui discrédités. Combien de DSK sont encore à démasquer ?

Bien sûr, il y a la présomption d'innocence, les prouesses des meilleurs avocats qui parleront de la victime consentante. Il il y a également une machine à réhabiliter qui va se mettre en mouvement ,..... et la fortune familiale qui lui permet en attendant, un traitement VIP de luxe.

Dure pour les gens du peuple qui eux, coupables ou pas, ont droit à un bien triste sort.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires