Proche et Moyen-Orient

Un nouveau Printemps arabe est imminent, selon un rapport de l’ONU


Selon un rapport de l’ONU, la génération jeune, urbaine et instruite fournit « des opportunités historiques » pour la région, mais elle pourrait manifester si elle est freinée


MEE
Vendredi 2 Décembre 2016

Des Marocains manifestent contre les coûts élevés de la vie en juin 2013 (AFP)
Des Marocains manifestent contre les coûts élevés de la vie en juin 2013 (AFP)
Selon un rapport de l’ONU, le Moyen-Orient pourrait faire face à un nouveau « Printemps arabe ». Le rapport indique en effet que les jeunes de trouvant pas de travail et de place au sein de la société, ils pourraient s’orienter vers des moyens « plus directs et plus violents » pour se faire entendre.

Le rapport arabe sur le développement humain, publié mardi par le programme de développement des Nations Unies, spécifiait que les gouvernements arabes devraient saisir « des opportunités historiques » et récolter le « dividende démographique » fournis par une nouvelle génération de jeunes urbaine et très instruite.

Le rapport avertissait toutefois que l’incapacité de les aider à réaliser leur potentiel pourrait provoquer une vague de manifestations à travers la région, comme celle observée il y a presque six ans, connue sous le nom de Printemps arabe.

Le chômage des jeunes est bien plus élevé que la moyenne mondiale, une cause potentielle de troubles graves.

En effet, le chômage de la jeunesse s’élève à 30 %, soit deux fois plus que la moyenne mondiale de 14 %, tandis que la moitié des jeunes femmes arabes à la recherche d’emploi n’en trouvent pas.

Selon le rapport, les économies arabes risquent de ne pas être en mesure de trouver les 60 millions d’emplois nécessaires pour absorber la nouvelle génération de jeunes arabes avant 2020.

Les mouvements de protestation sont cycliques selon ce rapport, et bouillonnent tous les cinq ans : les troubles en Afrique du Nord ont atteint leur pic en 2001, 2006 et 2011, et sont devenus chacun plus tumultueux que le précédent.

Il déclarait que les jeunes entre 15 et 29 ans représentaient un tiers de la population de la région, tandis qu’un autre tiers avait moins de 15 ans, et concluait que « la jeunesse dans le monde arabe a des difficultés à obtenir une inclusion économique et sociale totale au sein de leurs sociétés ».

Et bien que moins susceptibles de voter que la moyenne mondiale, les jeunes arabes étaient plus enclin à protester.

Les jeunes arabes, selon le rapport, « pourraient préférer des moyens plus directs et plus violents, surtout s’ils sont convaincus que les mécanismes existants de participation et de reddition des comptes sont inefficaces ».

Dans le même temps, la nouvelle génération est « la plus large, la plus éduquée et la plus urbanisée de l’histoire de la région arabe ».

« La vague de soulèvements qui a balayé la région arabe depuis 2011 nous a montré que nous ne pouvons plus traiter les jeunes de la région comme passifs ou comme une génération en attente », déclare Sophie de Caen, Directrice intérimaire du Bureau régional pour les États arabes du PNUD.

« Aujourd'hui, les jeunes de la région sont plus instruits, plus connectés et plus mobiles que jamais. Les pays arabes peuvent récolter l'énorme dividende démographique que représentent les jeunes s'ils investissent dans l'amélioration des capacités et l'élargissement des possibilités qui leur sont offertes. »

Les défis auxquels les jeunes font face

Le rapport de huit pages mentionnait les différents problèmes relatifs au développement de la jeunesse, y compris l’identité et la participation civile, l’éducation et l’emploi, l’émancipation des femmes et la mobilité.

Il appelait les États arabes à investir dans leur jeunesse, à l’émanciper et à s’engager dans des processus de développement, tout en les mettant en garde contre les problèmes non adressés du chômage, de la pauvreté et de la marginalisation.

« Le fait de ne pas traduire les progrès en matière d’éducation en emplois décents pour les jeunes au rythme de la croissance démographique, réduit non seulement les avantages du dividende démographique, mais peut aussi alimenter les tensions sociales et économiques dans la région », selon le rapport.

Au sujet des guerres et des conflits violents, le rapport a prédit que d’ici 2020, presque trois Arabes sur quatre pourraient « vivre dans des pays vulnérables aux conflits ».

Selon le rapport, bien qu’accueillant 5 % de la population mondiale, le monde arabe en 2014 comptabilisait 68 % des morts relatifs aux combats, 47 % des déplacés internes et 58 % des réfugiés.



Traduit de l’anglais (original).


Vendredi 2 Décembre 2016


Commentaires

1.Posté par haroon le 02/12/2016 03:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les révoltes contre les élites submergeras toutes les nation du monde arabes a commencé par le Maroc est l''Algérie est bien d''autres monarchies plus aisée financièrement c''est l''apocalypse du changement le rejet de l''autorité souveraines.
Chaos.....

2.Posté par ! le 02/12/2016 04:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les révoltes et printemps arabe seront évidemment ORGANISES par les mêmes qui détruisent et colonisent les richesses de la Syrie.
A qui profitera ce nouveau printemps éventuel ?

3.Posté par Vivio le 02/12/2016 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout simplement , c'est le temps de la transition est arrivé

4.Posté par oh-daz le 02/12/2016 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Printemps arabes : saison 2
Les dates et lieux des prochains printemps arabes sont dans les tiroirs de la nébuleuse c i a.-onu....hé oui !
Des pays très convoités, comme l'Algérie, ne sont pas encore passés a la trappe....

5.Posté par yukof le 02/12/2016 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui bien sur Ben Ali et Moubarack sont tombés à cause de l'occident .... certains ont vraiment un problème mental

6.Posté par oh-daz le 02/12/2016 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...." oui bien sur Ben Ali et Moubarack sont tombés à cause de l'occident "....OUI ! bien sur ! exactement !...
Les u s.-sion remplacent leurs serpillères comme et quand ils veulent...la preuve, voyez les nouveaux placés
en égypte et tunisie...
Mais force est de constater que le véritable objectif de ces """"printemps arabes""""""est la désintégration de
pays visés; pour preuves, la Libye, la Syrie.......aux suivants ! ! !

7.Posté par YYY le 02/12/2016 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les pays visés sont porteur de la langue Arabe...Il est possible que les chiites à l'instar des Sion soient à l'origine d'attentats faiseurs de désordres...

8.Posté par Saber le 02/12/2016 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La langue arabe est le voile protecteur d'ordre divin que tous les menteurs même unis ne pourront déchirer.

9.Posté par haroon le 02/12/2016 23:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L''oppression est un des facteurs de la révolte dans les pays arabes aujourd''hui personnes n''acceptera la soumissions nous sommes tous aptes à considérer se qui est recevable ou pas
Il ne reste plus que la foie en Dieu ultime recours.

10.Posté par Saber le 03/12/2016 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand les abeilles susurrent, ce n'est pas au sujet de l'impureté qu'elles se rassurent.

11.Posté par Tata le 04/12/2016 05:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jeter de l'huile sur le feu, ils ne peuvent que se réjouir d'une nouvelle fitna qui finira par un chaos généralisé, quoi que c'est déjà le cas. Même si c'est taghout mérite la pendaison, il y a une autre facon d'agir que prôner la violence.

12.Posté par oh-daz le 04/12/2016 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

..." Un nouveau Printemps arabe est SOUHAITABLE, selon un rapport de l’ONU "...

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires