RELIGIONS ET CROYANCES

Un inquiétant précurseur de l’islam radical - La pensée religieuse d’Ibn Taymiyya


Dans la même rubrique:
< >

Théologien et jurisconsulte musulman, Ibn Taymiyya, né en 1263 à Harran en Turquie et mort en 1328 à Damas, est aujourd’hui autant cité que contesté. Son exégèse a repris de l’influence au XVIIIe siècle avec la montée du courant wahhabite et s’est renforcée au XIXe avec l’émergence de l’école salafiste. Aujourd’hui, il est source d’inspiration, tant pour les salafis quiétistes non politisés et opposés à la violence que pour les djihadistes qui cherchent des justifications idéologiques à la violence de leurs actions.


Mercredi 3 Décembre 2014

Un inquiétant précurseur de l’islam radical - La pensée religieuse d’Ibn Taymiyya
Selon le penseur défunt Mohamed Abed Al-Jabiri, l’islam est par excellence une religion d’exégèse. Qu’elles soient sunnites ou chiites, les différentes écoles d’interprétation ont produit une tradition de lecture approfondie et critique des textes religieux qui a dépassé les aspects proprement religieux pour aborder les comportements pratiques quotidiens des gens, autorisant une mainmise de la théologie sur tous les domaines de la vie.
Développée au fil des siècles, l’exégèse a dépassé les questions proprement théologiques […], les théologiens ont étendu leurs interprétations aux domaines de la politique, de la guerre, et des groupes non musulmans. À cet égard, Ibn Taymiyya occupe une place spécifique dans la théologie politique et religieuse.

Un penseur influent

Aucun exégète n’a eu autant d’influence dans les domaines religieux et politico-religieux qu’Ibn Taymiyya. Il est né en 1263 après J.-C., alors que l’empire arabo-musulman se démantelait et que le monde islamique sombrait dans la décadence, une décadence qui a marqué sa pensée et ses fatwas, dont l’interprétation littérale serait le meilleur rempart contre les ennemis de l’islam et le meilleur remède susceptible de rendre aux musulmans leur pouvoir.
Ibn Taymiyya avait un savoir encyclopédique et des écrits sur le dogme  ; il avait discuté celui des autres exégètes, dont principalement le dogme des mu’tazilah1, revenant sur des points de détail du texte coranique et les hadiths du Prophète, à tel point qu’il fut appelé «  cheikh al-islam  ». Il fut influencé par la doctrine d’Ahmed Ibn Hanbal2, connu pour sa lecture rigoriste [..] du texte sacré. Il développa la théorie du djihad chez les musulmans, auquel il donna des dimensions à la fois matérielles et religieuses, convoquant à ce propos les versets coraniques consacrés au djihad. À partir du verset «  Ô prophète  ! Combat les mécréants et les imposteurs, confond-les, l’enfer est leur demeure, vil destin  !  » (Sourate 9, verset 73), il insista sur des propos tels que le devoir de «  déclarer son inimitié au mécréant  », d’«  humilier le non musulman et de profaner ses lieux de culte  », de considérer que «  les juifs et les chrétiens sont maudits, ainsi que leur religion  ». Au point d’adopter la théorie d’une «  demeure de l’islam  » et d’une «  demeure de la mécréance  », ce qui revient à déclarer la guerre à tout non musulman, théorie chère aux organisations djihadistes qui prolifèrent aujourd’hui dans les mondes arabe et musulman [...].
Or, ni dans le Coran ni dans la biographie du prophète Mohammed, on ne trouve de trace d’expressions telles que «  demeure de l’islam  » ou «  demeure de la mécréance  », qui apparaissent au cours de la période omeyyade dans les textes de Ibn Hanbal.

«  Allah descendra ici-bas comme je descends vers vous, là, maintenant  »

Le grand voyageur Ibn Battuta3 fut le contemporain d’Ibn Taymiyya. Ainsi, dans son ouvrage Tuhfat al-nuzzar fi ʿajâ’ib l-amsar wa-qaraʾib l-asfar 4) se trouve consigné le récit d’un vendredi à la mosquée de Damas, où la prière était dirigée par Ibn Taymiyya. Le voyageur y reconnaît qu’Ibn Taymiyya était «  la grande figure de Damas  » et y admet que les Damascènes l’avaient en haute estime  ; cependant, il y ajoute qu’Ibn Taymiyya «  avait quelque chose dans la tête  », euphémisme pour signifier l’«  esprit dérangé  » de l’imam. Ce détail est mentionné non pas par un pair jaloux ou un résident damascène de sorte qu’on puisse l’imputer à un règlement de compte, mais par un voyageur qui a voué sa vie à parcourir le monde et à noter avec précision les récits de ses observations.
Quoiqu’il en soit, c’est avec étonnement qu’Ibn Battuta relate que ce vendredi-là, Ibn Taymiyya s’était exprimé devant l’assistance en ces termes : «  Allah descendra ici-bas comme je descends vers vous, là, maintenant  », en descendant d’une marche de son estrade. Pendant qu’il s’étendait sur cette image, un musulman de l’école malikite5 dans l’assistance s’était levé pour protester contre la manière dont Ibn Taymiyya parlait de l’Être divin  ; la foule de croyants s’était alors emportée et précipitée sur le protestataire, le rouant de coups de poings et de chaussures […]. Ibn Battuta était loin de se douter que la pensée de cet homme «  à l’esprit dérangé  », qui a frappé d’impiété les chrétiens et les juifs et d’apostasie tous les autres rites de l’islam […], allait s’étendre à l’ensemble du monde musulman, jusqu’aux confins du Maghreb.
Abstraction faite des remarques d’Ibn Battuta sur Ibn Taymiyya, ce dernier n’a cessé d’inspirer les organisations religieuses à caractère politique, et est considéré comme le père spirituel des mouvements salafistes, en particulier du mouvement wahhabite, fondé par Mohammed Ibn Abdel Wahhab dans le Hijaz et devenu la base dogmatique de la charia en Arabie saoudite. De même, Ibn Taymiyya était la source d’inspiration de Hassan Al-Banna, fondateur du mouvement des Frères musulmans en Égypte dans le premier quart du XXe siècle, devenu de plus en plus rigoriste sous l’influence d’Abou Ala Al-Mawdoudi et de Sayid Qutb.
La pensée d’Ibn Taymiyya a envahi les organisations salafistes, guidé Al-Qaida et le Front Al-Nosra  ; elle est également la source d’inspiration de Daech, notamment au sujet de la conduite à tenir envers les non musulmans : les enjoindre de se convertir à l’islam, au risque de leur imposer une jizya (un impôt), quand ils ne sont pas expulsés ou mis à mort.

Un retour en force

Huit siècles après sa mort, la pensée d’Ibn Taymiyya s’impose avec force, d’où l’importance de parler de lui aujourd’hui […]. Certes, l’exégète est le fils d’une époque tumultueuse marquée par le chaos et les guerres contre les musulmans […]. De même, il a connu l’apogée des débats théologiques en islam qui en étaient alors à discuter de la nature de l’Être divin, de l’Inspiration et de la sacralité du Coran, ce qui l’a incité […] à prononcer des fatwas encore plus rigoristes que celles du rite hanbalite dont il était l’adepte […].
Néanmoins, il importe de discuter de sa légitimité à guider la pensée théologique aujourd’hui. Nous touchons ici au problème des institutions religieuses qui accordent aux propos d’Ibn Taymiyya et d’autres exégètes une valeur sacrée et valable de toute éternité […].

Soulèvements arabes et lectures obsolètes

Les soulèvements arabes ont levé le voile sur l’obsolescence et le figement de ces lectures au fil du temps, dont les termes sont maintenus à la lettre par les institutions religieuses, voire imposés par la force dans certains endroits. L’ampleur des horreurs commises par les organisations extrémistes dans les lieux où elles ont réussi à s’imposer a poussé des personnalités de l’establishment religieux à condamner les exactions et à nier qu’elles puissent relever de l’islam, sans toutefois mentionner que la violence trouvait sa matrice dans la pensée et l’exégèse, en général produites et enseignées dans les pays arabes.
Sous la pression du pouvoir politique, certaines institutions religieuses officielles se sont publiquement prononcées, en Égypte et en Arabie saoudite, contre les pratiques de l’Organisation de l’Etat islamique (OEI). Ainsi, le cheikh d’Al-Azhar, Ahmad Al-Tayyeb, a déclaré que les éléments de Daech étaient «  des criminels au service du sionisme, qui défigurent l’image de l’islam  », reprenant ainsi la théorie du complot et omettant le fait que les combattants dans ces organisations sont les enfants légitimes des sociétés arabes effondrées […]. Quant au mufti de l’Arabie saoudite, le cheikh Abdel Aziz al-Cheikh, il a déclaré : «  Daech est un groupe inique et agresseur, les musulmans doivent le combattre s’il s’en prend à d’autres musulmans.  » Une telle déclaration signifie explicitement le droit de Daech à s’en prendre à des non musulmans, de même que […] le mufti ne renvoie pas à la responsabilité du dogme régnant dans son pays dans l’ascension de ce mouvement.

[…]

L’interdiction de penser le religieux

Pendant de longues années […], les débats et l’interprétation (al-ijtihad) des textes religieux étaient de l’ordre du tabou, dont il était interdit, sauf aux institutions religieuses, de discuter. De nombreux intellectuels furent réprimés pour avoir osé des explications et des interprétations fondées sur des lectures rationnelles et historiques [...]. Parmi ces derniers, citons Ali Abdel-Razzaq, Taha Hussein, Nasr Hamed Abou Zeid, Mohammed Arkoun, Abdallah Al-Alaïli, Khaled Mohamed Khaled et bien d’autres  ; ils furent accusés d’hérésie et d’apostasie, allant jusqu’au takfir6 et l’appel à la mise à mort.
Cet «  interdit de penser  », selon l’expression d’Arkoun, a été mis à mal au cours des dernières années, notamment après les soulèvements arabes et l’arrivée de l’islam politique sur le devant de la scène […]. Le débat sur la relation entre le religieux et le politique a commencé à s’imposer dans les médias et les productions intellectuelles, favorisé par des dissensions au sein même des institutions religieuses, dont certaines sont étroitement liées aux pouvoirs politiques […], et est confirmé par la prolifération par dizaines de courants se réclamant de l’islam politique. Les tabous brisés sont devenus un fait accompli, d’autant que les soulèvements arabes ont altéré le prestige de l’institution religieuse […]. Le conflit et l’échange d’accusations entre les institutions religieuses d’un côté et des dignitaires religieux de l’autre participent d’une dynamique positive, puisqu’elle dénonce les affirmations factices des uns et/ou des autres […] ainsi que l’instrumentalisation du texte religieux au profit de tel ou tel bord politique.

 
1NDT. Al-Mu’tazilah est un courant théologique apparu à la fin de la période omeyyade et qui s’est considérablement développé à l’époque abbasside. Il tente de concilier révélation et raison, considérant que la raison est à même d’arbitrer entre le bien et le mal.
2NDT. Ahmed Ibn Hanbal est un théologien et jurisconsulte musulman contemporain de la transition du califat des Omeyyades aux Abbassides, fondateur de l’une des quatre écoles juridiques de l’islam sunnite, l’école hanbalite (les trois autres étant les écoles hanéfite, chafiite et malikite). La philosophie principale d’Ibn Hanbal se fonde sur le strict respect du Coran et de la tradition, autrement dit la condamnation de toute interprétation de la lettre du texte.
3Ibn Battuta est un explorateur et un voyageur originaire de Tanger. Il a parcouru une partie de l’Afrique en remontant le Nil, a traversé le Levant, l’Anatolie, la Perse, la Mésopotamie, l’Arabie, l’Asie centrale, l’Inde, la Chine. Il parcourut également le Mali et l’Andalousie.
4Voyages, tomes I, II, III , aux éditions la Découverte, parus respectivement en 1997 pour les deux premiers et en 2001 pour le troisième.
5L’école malikite, dont le fondateur Malik Ibn Anas a vécu à Médine, puise ses sources du droit dans le Coran et les hadiths certes, mais recourt également aux pratiques des premiers compagnons du Prophète, ainsi qu’aux traditions locales et au raisonnement par analogie lorsque la lettre de la Tradition se montre incapable de fournir des éléments de réponse à une question.
6NDT. Exclusion de l’islam pour accusation d’impiété.


Mercredi 3 Décembre 2014


Commentaires

1.Posté par Al-muriid le 03/12/2014 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bismi l-Làhi r-Raxmàmi r-Raxiim.


De nos jours, beaucoup de personnes considèrent à tort Ibn Taymiyyah Al-Qaràniyy (naissance : 661H ~1263 G - mort exécuté suite à son emprisonnement pour ses hérésies en 728H~1328 G) comme un chaykhou l-Islàm. Issu d’une famille de savants, il fut un jeune faqiih del’École de Jurisprudence hanbaliyy. Il acquiert une très grande renommée. Mais, ayant pris la grosse tête, il devint de plus en plus orgueilleux et s’avèra être une proie facile pour Chaytàn.

Voyez-vous, l’orgueil et la grosse tête ont amené Ibn Taymiyyah à défier voire rabaisser le savant, le linguiste, le poète, le grammairien Sibawayh savant, linguiste-grammairien et auteur du livre "Al-Kitàb- Le Livre" qui est une référence en matière de grammaire arabe.

Un jour, en rencontrant Ibn Taymiyyah à Damas, le savant, le linguiste, le poète, le grammairien Abuu Xayàn al-Andalusiyy auteur d’un éminent livre de Tafsiiru l-Qur’àn,lui a fait un poême à son honneur. Mais, Ibn Taymiyyah lui asséna devant les gens ceci :

« Je défi Sibawayh […], il s’est trompé 80 fois dans son "Le livre " ; et toi tu n’es même pas capable de détecter et de comprendre que se sont des erreurs ! »

Ibn Taymiyyah s’écarta de plus en plus de la voie de ‘Ahlu s-Sunnah wa l-Jamà^ah(Majorité des Musulman sounnites) au point de jeter le takfiir sur ^Abdu l -Làh Ibn ^Umar.
Vous vous rendez compte, Ibn Taymiyyah a osé traiter de mécréant(quelqu’un qui a pratiqué le chirk)le musulman pieux, le saint de Allàh, ^Abdu l -Làh Ibn ^Umar. Est-il besoin de rappeler que ^Abdul -Làh Ibn Umar est le fils du Calif bien-guidé ^Umar Bin Khattàb ?
Dès son jeune enfance, ^Abdul -Làh Ibn ^Umar s’est distingué par son attachement à la Religion et au Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam qui était l’époux de sa tante. Lorsqu’il passait la nuit chez le Prophète ^alayhi salàm, il se réveillait pour accomplir des nawàfiil(prières surérogatoires nocturnes)à aux côtés du Prophète. Il est rapporté dans le "Çaxiix" de Al- Bukhàriyy, au chapitre “le Mérite des compagnons” un xadiith (le n° 3740) le concernant et dont le sens est:
« Certes ^Abdu l -Làh Ibn ^Umar est un homme vertueux (çàlix) »

Pire, Ibn Taymiyyah est allé jusqu’à bafouer et à remettre en question les BASES DE LA CROYANCE( AL-‘UÇUULU D-DIIN).


LES HÉRÉSIES ET LES DÉVIANCES D’IBN TAYMIYYAH


À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

2.Posté par Al-muriid le 03/12/2014 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES HÉRÉSIES ET LES DÉVIANCES D’IBN TAYMIYYAH


Sur plusieurs points, Ibn Taymiyyah contredit les bases dela Croyance(Al-‘Uçuulu d-Diin), notammant sur le Tawxiid (Science de l’Unicité divine) et sur le Tanziih(Science qui exempte Dieu de toute ressemblance avec Ses créatures). Voici quelques cas d’hérésie d’ Ibn Taymiyyah .

POUR IBN TAYMIYYAH, DIEU EST DANS LE CIEL.

Dans son livre "Majmu^ al-Fatàwa", volume 5, page 406, tente de justifier sa croyance que Dieu est dans le ciel par le fait qu’il serait mentionné, dans al-‘Injiil falsifié : “Votre Père Qui est aux cieux”.

Cette phrase figure au milieu d’une longue liste de phrases qu’Ibn Taymiyyah utilise pour tenter de prouver sa croyance. Il considère donc que cette phrase qui figure dans l’Évangile falsifié constitue une preuve. Franchement, est-il logique de baser son argumentation à partir d’un livre qui a été falsifié, en l’occurrence l’Évangile ?!

RAPPEL :

Dieu a révélé les 104 Livres parmi lesquels : La Thora(At-Tawràt) pour Moise, l’Évangile(Al-‘Injiil pour Jésus, Les Psaumes(Az-Zabuur) pour David, et le Coran(Al-Qur’àn) pour Muxammad. Il faut retenir que tous ces livres- excepté le Coran et le Les Psaumes(Az- Zabuur)- ont été falsifiés.

Donc, les versions actuelles et multiples, le plus souvent contradictoires, rédigées en fonction des intérêts de leurs auteurs, sont de loin différentes des Livres d’origine. D’où l’émergence de croyances comme le Judaïsme, le Christianisme, etc. et les nombreuses sectes qui en dérivent.

Deux siècles après l’élévation de ^Iisà ^alayhi s-salàm au deuxième ciel, sa religion droite, l’Islàm, fut falsifiée ainsi que l’interprétation de l’Évangile. Il y a eu tellement de versions que le Roi Constantin rassembla ces ouvrages et suggéra à leurs auteurs de se mettre d’accord entre eux. Ainsi, ils ont choisi quatre parmi ces livres et les restants furent brûlés. Mais, les falsificateurs innovateurs ont persisté dans leur mécréance et dans leur égarement et se sont divisés en soixante-douze groupes.

IBN TAYMIYYAH DIT QUE DIEU VA S’ASSEOIR AVEC LE PROPHÈTE MUXAMMAD SUR LE TRÔNE(AL-^ARCH)


À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

3.Posté par Al-muriid le 03/12/2014 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IBN TAYMIYYAH DIT QUE DIEU VA S’ASSEOIR AVEC LE PROPHÈTE MUXAMMAD SUR LE TRÔNE(AL-^ARCH)

Dans son livre intitulé "Mufassa l-‘I^tiqàd", dans ses "Majmu^ al-Fatàwa", volume 4, p.374. Ibn Taymiyyah dit que Dieu fera asseoir Prophète Mouhammad avec Lui sur le Trône ? Il ment en attribuant cette parole à Mujàhid qui fut l’honorable élève de Ibn ^Abbàs, l’exégète par excellence du Coran ! Que Dieu préserve Mujàhid de tout mal !
Le Trône est le plus immense des corps créés par Allàh. À ce propos, Le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam a dit ce qui signifie :

« Les sept cieux par rapport au Piédestal (Al-kursiyy) sont comme un anneau dans le désert. Et la supériorité du Trône par rapport au Piédestal est telle la supériorité du désert par rapport à un anneau.» Xadiith rappporté par Ibnu Xibbàn.


Notre maître ^Aliyy Bin ‘Abii Tàlib radiiya l-Làhu ^anhu, le plus savant de tous les Compagnons a dit en ce qui concerne le Trône :

« Certes, Dieu a créé le Trône par manifestation de Sa Toute-Puissance et Il ne l’a pas pris comme emplacement pour Lui-même. » Cette parole est rapportée par ‘Abuu Mançuur Al-Baghdàdiyy.

Rappelons que la Science de notre maître ^Aliyy Bin ‘Abii Tàlib radiiya l-Làhu ^anhu est tellement étendue que le Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam a dit ce qui signifie:

« Je suis la maison de la Science, ^Aliyy en est la porte.»


QUE DIRE À PARTIR DE CE QUI PRÉCÈDE ?

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

4.Posté par Al-muriid le 03/12/2014 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUE DIRE À PARTIR DE CE QUI PRÉCÈDE ?


Les anthropomorphistes (Karràmiyyah, Wahhabites, soi-disant Salafistes, etc.) en faisant l’exégèse des versets et des paroles prophétiques non-explicites, leur ont donné des faux sens, des contre-sens et des non-sens.

De la sorte, les exégèses qu’ils font, vont jusqu’à attribuer à Dieu des caractéristiques propres aux créatures. Ainsi, dans leurs interprétations de ces textes, ils localisent Dieu dans le ciel, Lui donnent des membres ou des organes (mains, yeux, oreilles, etc.) et même Lui donnent la position assise et la mobilité.

Cela est évidemment de la mécréance (kufr) ; en effet Dieu dit dans Le Coran Honoré [V.74 ; S.n°16] ce qui signfie : « N'attribuez pas des semblables à Allàh ! »

D’hier à aujourd’hui, cette mauvaise interprétation a ouvert la voie à de très nombreuses dérives justifiant la violence aveugle et l’excommunication de la majorité des Musulmans par les adeptes des groupes égarés, hérétiques et intégristes tels les Wahhabites, les soi- disant salafistes, les soi- disant^Iibàdu r-Raxmàn et Jihadistes, etc. dont les principaux inspirateurs sont Ibn Taymiyyah, M. ^Abdi l-Wahhàb, Sayyid Qutb, etc.

LA RÉALITÉ DE DIEU




Dieu dit dans le Coran honoré :

• [V. 74; S. n°16] ce qui signifie : « Ne donnez pas àAllàh des similitudes ! »


• [V.60 ; S. n°16 ] ce qui signifie : «Et à Allàh appartient les attributs de perfection qui sont dignes de Lui et qui sont sans pareils. »

Le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam a dit ce qui signifie:
(( Là fikrata fi r-Rabb ))
« On n’imagine pas Le Créateur » Xadiith rapporté par ‘Abu l-Qàçim Al-‘Ançàriyy.


Dieu a les Attributs de perfection qui sont : l’Existence, l’Unicité, le Non-Commencement, la Non-Fin, le Fait de N’Avoir Nul Besoin, , la Toute-Puissance, l’Omniscience, la Volonté, l’Ouïe, la Vue, la Parole, la Vie, la Non-Ressemblance avec les créatures.
De plus, les Musulmans ne croient pas que l’homme soit à l’image de Dieu, Le Seigneur n’est pas pour nous ce que les Juifs appellent « Notre Père, notre Roi »ni ce que les Chrétiens appellent « Dieu le Père ».
Force est de rappeler que Dieu n’est comparable à aucune créature. Lui-même le dit dans le Coran honoré [V.11;S. n°42] ce qui signifie :

« Rien n’est tel que Lui.»

Tout ce qui existe, à savoir les cieux, la terre et ce qui est compris entre eux, le temps sont créés par Dieu ; donc Dieu ne dépend ni du temps ni de l’espace, et comme l’ont dit les Imams Dhu n-Nuun Al-Miçriyy et ‘Axmad, que Dieu les agrée:

« Quoique tu imagines dans ton esprit, Dieu en est différent.»

C'est dans ce sens que l’éminent savant du Salaf, l'Imam ‘Abu l-Xaçan Al-Ach^ariyy, que Dieu l’agrée, a dit :

«La première obligation qui incombe à tout esclave de Dieu est la connaissance de Dieu, de Son Prophète et de Sa Religion qu’Il agrée.»


L' Imàm Al-Ghazàliyy, que Dieu l’agrée, a dit que l'adoration n'est valable qu'après avoir connu Celui Qui mérite d'être adoré.

Et l'Imàm Ar-Rifà^iyy, que Dieu l’agrée, de préciser :

«L'extrême connaissance de Dieu est la certitude de Son Existence sans référence à un lieu ni à une manière d'être.»

Il s'agit donc d'une connaissance, non pas à travers d’une localisation, mais qui permet plutôt de distinguer entre Le Créateur de toute chose, Lui Qui n'a ni fin et Qui n'a besoin de rien, et la créature qui est dans une totale dépendance.

C'est en cela que la fameuse citation du premier Calife Abuu Bakr, que Dieu l'agrée, est très instructive :

« S’avouer incapable de cerner la Réalité de Dieu, c'est la vraie compréhension. Et chercher à connaître cette Réalité, c'est de la mécréance et de l'association à la divinité (chirk/ Bokkàlé ak Allàh).» Rapporté par Badru d-Diin Az-Zarkachiyy Ach-Chàfi^iyy.

Le Savant(Al-^Àlim), le Saint(Al-Waliyy), Sëriñ Tuuba, Xàdimu r-Raçuul, que Dieu l’agrée, a composé en vers un livre "Jawharu n - Nafiis"( Le précieux joyau) sur la Juriprudence selon l’École(Madh-hab) de l’Imàm Màlik, que Dieu l’agrée, inspiré du Traité de Jurisprudence écrit par le Savant màlikiyy ^Abdu r-Raxmàn Al-‘Akhdariyy, que Dieu l’agrée,
Au sujet de Dieu, il a écrit au V.25 :

« Il(Dieu) est différent de la totalité de Ses créatures… »

Seul Dieu connaît Sa Réalité et celle de Ses Attributs. Dès lors, le fait de connaître Dieu pour les créatures que nous sommes passe par l'affirmation de Ses Attributs de perfection et par la négation de ce qui n'est pas digne de Lui.

À PROPOS DE L’INTERPRÉTATION DES VERSETS DU CORAN ET COMMENT EN EST-ON ARRIVÉ À l ’ANTHROPOMORPHISME (TACHBIIH) ?

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

5.Posté par Al-muriid le 03/12/2014 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À PROPOS DE L’INTERPRÉTATION DES VERSETS DU CORAN ET COMMENT EN EST-ON ARRIVÉ À l’ ANTHROPOMORPHISME(TACHBIIH) ?


Dieu dit dans le Coran honoré : [V.7 ; S. n°3] ce qui signifie :


«Il (Dieu) est Celui Qui a fait descendre sur toi (Muxammad) le Livre. On y trouve des versets clairs, explicites (Muxkamàt) qui sont la Matrice et d'autres non explicites (Mutachà-bixàt). Ceux dont les cœurs penchent vers l'erreur s'attachent aux versets non- explicites en leur donnant une interprétation fausse, afin de propager l'égarement par goût du désordre et de la discorde.»


Le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam a dit ce qui signifie:

« Ce que je crains le plus pour ma Communauté c’est celui qui interprète le Qur’àn en le plaçant en dehors de son contexte » Xadiith rapporté par l’Imàm Al-Bukhàriyy.



Allant dans le même sens que le Prophète ^alayhi salàm, l’Imàm Ach- Chàfi^iyy- que Dieu l’agrée- l’illustre fondateur de l’une des quatre Écoles de Jurisprudence, et dont l’École (Madh-hab) est suivie par des millions de Musulmans( Égypte, Indonésie, Arabie, Comores, etc.) a dit:

«Il n’est permis à personne de donner un avis sur la religion de Dieu sauf à la personne qui connaît le Livre de Dieu, ses versets abrogatifs et ceux qui sont abrogés, ceux dont le sens est clair et ceux dont le sens est obscur, leur interprétation et comment ils furent révélés, ceux qui furent révélés à la Mecque et ceux qui le furent à Médine, ce qui était voulu par eux et la raison pour laquelle Dieu les fit descendre […]»

À ce sujet, notons de passage qu’un grand savant qui s’appelle As-Suyuutiyy a écrit un livre " ‘Asbàb an-Nuzuul " concernant les circonstances dans lesquelles ont été révélés les différents versets du Coran honoré.

Par conséquent, c’est de la mécréance (kufr) d’attribuer à Dieu des caractéristiques propres aux créatures, de dire et de penser que Dieu se trouve dans le ciel ou dans un quelconque endroit.


En effet, Dieu dit dans Le Coran Honoré [V.74 ; S.n°16] ce qui signifie :


« N'attribuez pas des semblables à Allàh ! »


À propos de l’exemption de Dieu des membres, du corps et du mouvement, l’Imàm Al-Bayhaqiyy a dit dans son livre " Al-‘I^tiqàd ":

« Nous avons su par Sa Parole [V.11;S. n°42] ce qui signifie : « Rien n’est tel que Lui.» et par les preuves- selon la raison- qu’en ce qui concerne Allàh, al-xadaqa ne Lui convient pas, « al-yadayn » ne sont pas des mains et que « al- wajj » n’est pas une image/face.

Donc, ce ne sont pas des attributs propres à Son Être, nous les confirmons par le Livre et par la Sunnah sans attribuer de ressemblance, sans « tachbiih »(anthropomorphisme) .»

Et il dit en résumé : « C ’est un devoir de savoir que « al-‘istiwà’» de Dieu n’est pas un « ‘istiwà’ » de prise de position, de redressement après s’être allongé, ni un établissement dans un endroit, ni un contact avec quoi que ce soit avec Ses créatures. Mais, Il est « mustawin ^alà ^archihi » tout comme Il nous l’a appris, à savoir sans comment, sans endroit.
Il est exempt de toute ressemblance avec Ses créatures, Son « ’ityan » n’est pas un déplacement d’un endroit à un autre, Son « majiy »’ n’est pas un mouvement, Son « nuzuul » n’est pas une descente, Son « wajj » n’est pas un corps, Son « wajj » n’est pas une image/face, Son « yad » n’est pas une main et Son « ^ayn » n’est pas un œil.»


QU’EST-CE ‘AHLU S-SUNNAH WA l-JAMÀ^AH (MAJORITÉ DES MUSULMANS SOUNNITES) ?


À SUIVRE IN CHÀ’ ALLÀH.

6.Posté par Al-muriid le 03/12/2014 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QU’EST-CE ‘AHLU S-SUNNAH WA l-JAMÀ^AH (MAJORITÉ DES MUSULMANS SOUNNITES) ?


Le Compagnon pieux et vertueux ^Awf bin Màlik radìya l-Làhu ^anhu a dit :

« Le Messager de Dieu çalla l-Làhu ^alayhi sallam a dit ce qui signifie: (( Al-Yahuud se sont scindés en 71 groupes, un seul ira au Paradis et les 70 iront en Enfer. An-Naçàrah se sont scindés en 72, un seul groupe ira au Paradis et les 71 iront en Enfer.
Par Celui Qui détient l’âme de Muxammad en Sa Puissance, ma Communauté sera scindée en 73, un seul groupe ira au Paradis et les 72 iront en Enfer. )) On a dit : " Yà Raçuula l-Làh, il s’agit de qui ? " Il a répondu : (( Al- Jamà^ah)).

Al- Jamà^ah est le terme prophétique et providentiel qui désigne ‘Ahlu s-Sunnah wa l-Jamà^ah, c’est-à-dire la majorité(As-Sawàdu l-‘a^dham) des Musulmans sounnites qui suivent, conservent et transmettent la Tradition du Prophète çalla l-Làhu ^alayhi sallam qui est arrivée jusqu’à nous par une chaîne de transmission ininterrompue ; depuis les Compagnons (Saxàbah) en passant par leurs disciples (Tàbi^iin), les Savants des trois premiers siècles de l’Hégire(Salaf) et ceux des siècles suivants(Khalaf).

C’est ainsi qu’il nous est parvenu du Prophète çalla l -Làhou ^alayhi wa sallam :

( ^Alaykumu sawàdu l-‘A^dham man chadh-dha chadh-dha ‘ila n-nàr ) ce qui signifie :

« Attachez-vous à la grande majorité, celui qui se singularise se retrouvera en enfer ! ».

Les ‘Ach^ariyy et les Màturiidiyy, qui suivent les quatre Écoles de Jurisprudence(Madhà-hib)- fondées par les Imàm ‘Abuu Xaniifah, Màlik, Ach-Chàfi^iyy et Axmad Ibnu Xanbal- forment la Majorité des Musulmans Sounnites (‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah). Ce sont eux qui suivent la voie de la modération et du juste milieu.
Cela consiste tout simplement à adorer Dieu- Lui Qui est Unique et Qui n’a besoin de rien et Qui ne ressemble à aucune de Ses créatures- selon ce qui est ENSEIGNÉ PAR LE CORAN ET LA SUNNAH, tout en se gardant de tous les extrémismes, des mauvaises innovations (bid^ah sayyi’ah) et du laxisme.

CHAYKH ^ABDU L-QÀDR AL-JIILÀNIYY

Chaykh ^Abdul-Qàdr Al-Jiilànyy était un savant(^àlim), un saint(waliyy) et un maître çuufiiy véridique. C’est un chaykhu l- Islàm et imàm de ‘Ahlu s-Sunnah wa l-Jamà^ah qui a consacré sa vie à adorer Dieu et à enseigner et à défendre la Sunnah. Dieu l’a honoré, entre autres, en le faisant rencontrer le Prophète Al-Khadir ^alayhi s-salàm.
Chaykh ^Abdul-Qàdr Al-Jiilànyy a un fils qui s’appelle Abdu l-Wahhàb. Peu avant son décès, a demandé le conseil à son père -que Allah l’agrée- qui lui a dit :

« Attache-toi à faire preuve de piété à l’égard de Allàh et à Lui obéir ! Ne crains personne et ne te fie à personne ! Pour tous tes besoins, fie-toi à Allàh ^azza wa jall et demande-Lui ; et ne te fie qu’à Lui subxànahu : le Tawxiid , le Tawxiid, le Tawxiid ! Tout cela est dans le Tawxiid ! »



Au sujet de Dieu, Chaykh ^Abdul-Qàdr Al-Jiilànyy a dit :

«Niez et confirmez : niez-Lui ce qui n’est pas digne de Lui ; et confirmez -Lui ce qui est digne de Lui ; c’est ce qu’Il agrée pour Lui et c’est ce que Son Messager çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam nous a enseigné. »


Vous aurez remarqué que ces paroles de sagesse de dites par Chaykh ^Abdul-Qàdr Al-Jiilàny sont un rejet catégorique de l’anthropomorphisme(tachbiih) que prônent les adeptes des groupes égarés, hérétiques et intégristes tels les Wahhabites, les soi- disant salafistes et Jihadistes, etc. dont les principaux inspirateurs sont Ibn Taymiyyah, M. ^Abdi l-Wahhàb, etc.

QUE DIRE POUR CONCLURE ?

À SUIVRE IN CHÀ’ ALLÀH.

7.Posté par Al-muriid le 03/12/2014 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUE DIRE POUR CONCLURE ?


Les Wahhabites, les soi-disant salafistes d’Al-Qà’idah -A.Q.M.I.- Ançaru d- Diin, tout comme les ^Iibadu r-Raxmàm et d’autres sectes hérétiques, pervers et corrompus sont visés par la parole prophétique, qu’a rapportée Nu^àm Bin Xammàd qui la tient du Compagnon-çaxàbah- Xudhayfaf Ibnu l-Yamàn, dont le sens est :



« Des gens demandaient au Messager de Dieu çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam au sujet du bien et moi je lui demandais au sujet du mal de peur qu’il m’atteigne. Alors j’ai dit : " Yà Rasuul li l -Làh nous étions dans une jàhiliyyah et dans un mal, Allàh nous a apporté le bien que voici. Est-ce que qu’après ce bien viendra un mal ?" [..]

Il a dit : (( Oui, Il y aura des gens qui appellent aux portes de Al- jahannam (l’enfer) ; et celui qui leur répond favorablement dans cette direction, ils le jettent dedans)) . J’ai dit : "Décris-les nous Yà Rasuul li l-Làh " il a dit : (( Ils ont la même peau que nous et ils parlent notre langue)). »

Al-Xamdu li l-Làh, le Prophète- que les bénédictions de Dieu soient abondantes sur lui- nous a laissé le Coran et la Sunnah honorés comme sources de bonne guidée, nous permettant de distinguer le vrai du faux, et de pouvoir dénicher les suppôts de Satan !

Al-Xamdu li l-Làh! Lui Qui a fait que cette Communauté (‘Ummah) compte en permanence des Savants (^Ulamà’) des Saints (Al-‘Awliyà’) et des guides religieux pieux, sincères, justes, respectables et fiables qui suivent les nobles traces du Prophète çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam, sur qui nous pouvons compter.

Donc, tout musulman doit suivre et préserver l’Islam que le Prophète Muxammad ^alayhi salàm a enseigné et qui est arrivé jusqu’à nous par une chaîne de transmission ininterrompue ; depuis les Compagnons (Çaxàbah) en passant par leurs disciples (Tàbi^iin), les Savants des trois premiers siècles de l’Hégire(Salaf) et ceux des siècles suivants(Khalaf).



Cela revient à adorer Dieu tout en se gardant de tous les extrémismes ( Wahhabites, les soi-disant salafistes d’Al-Qà’idah -A.Q.M.I.- Ançaru d- Diin, le MUJAO, les Xizbu t-Taxriir et Xizbu t- Xizbu t- Takfiir, Le Front al-Nosra, É.I.I.L.(devenu Émirat "islamique" en français et Daesh en arabe), ceux qui se font appeler Ançàru l-Sunnah, Frères musulmans, tout comme les ^Iibàdu r-Raxmàm et d’autres sectes hérétiques etc.), les mauvaises innovations (bid^ah sayyi’ah) des faux çuufiyy et du laxisme.

Raison pour laquelle, j’exhorte tous ceux qui ont fait le bon CHOIX tout comme ceux qui ne l’ont pas encore fait, d’aller apprendre dans les Mosquées, Zawiyah, et Centres ‘Ahlu Sunnah /ou de s’attacher davantage à la Croyance (Al-^Aqiidah) de ‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah(Majorité des Musulmans sounnites) qui la seule à même de nous garantir le viatique pour l’Au-delà. Et c’est cela LE DROIT CHEMIN(AÇ-ÇIRÀTUL L-MUSTAQIIM)



Patientons et repentons-nous en sachant que la mort va arriver inévitablement et que cette vie sur terre est presque finie. Nous serons Tous jugés par Le Seigneur des mondes. Attelons-nous à ce pour quoi Dieu nous a créés : L’adorer, faire le bien et éviter le mal ; recommander le bien et interdire le mal !

Provoquons les causes, qui soient conformes à ce que Dieu ordonne, afin d’améliorer notre situation personnelle, familiale, socio-économique et financière !

Louanges à Allàh, Lui Qui est Tout-Puissant sur toutes choses ! Que Ses bénédictions soient abondantes sur Muxammad, notre bien-aimé et intercesseur !

Que Dieu, Le Très Miséricordieux, nous fasse miséricorde, par la barakah des Saints (Al-‘Awliyà’)! Àmiin !

Al-xamdu li l -Làhi Rabbi l-^àlamiin. Wa bàraka l-Làhu fiikum !

8.Posté par issa le 03/12/2014 20:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout le monde qui lit un tant soit peu attentivement les textes d ibn tayyimiyya verrà qu il est loin d être un esprit dérangé

9.Posté par Al Tayr le 03/12/2014 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien que n'étant pas un "homme parfait", Ibn Taymiya (rahimoullah) semble encore déranger certains koufar et leur arabes de services car sa pensée est un rempart éprouvé à toutes les tentatives de "libéralisation" et d'infiltration des ennemis de l'Islam dans les sources légale Islamique. Quand vous avez un petit "musulman" qui vient avec légèreté nous expliquer que le combat d'Ibn Taymiya (rahimoullah) contre les multitudes de sectes hérétiques qui pullulaient au Moyen-Orient durant les invasions conjointes des croisés et mongols, et au delà de leur trahisons politiques systématiques contre la majorité Musulmane, n'est pas "Islamiquement" justifié, est une preuve patente hypocrisie ou de malhonnêteté intellectuelle.

10.Posté par Saber le 04/12/2014 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais, ayant pris la grosse tête, il devint de plus en plus orgueilleux et s’avèra être une proie facile pour Chaytàn. ?
@Al-muriid
Barak allahou fik, tu as exprimé l'essentiel à travers cette phrase. Qu'Allah protège tout musulman de l'erreur.
فَإِذَا قَرَأْتَ ٱلْقُرْآنَ فَٱسْتَعِذْ بِٱللَّهِ مِنَ ٱلشَّيْطَانِ ٱلرَّجِيمِ
L'abeille - Al-Nahl
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[16:98]
Lorsque tu lis le Coran, prends refuge en Dieu contre Satan le lapidé.

11.Posté par Jean Devriendt le 04/12/2014 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas un "exégète", ni au sens actuel du terme ni au sens ancien du terme. Un exégète, en 2014 écrit l'histoire de la rédaction du texte, sa structure littéraire, le fonds culturel et parfois littéraire aussi auquel a été emprunté tel ou tel passage : il établit l'archéologie de la rédaction de chaque ligne, en recevant tous ses arguments d'une archéologie a-religieuse. chose interdite en Islam. Ne posant aucun discours sur la divinité et son action, il n'est pas non plus théo-logien. Ces mots venus du christianisme sont inadaptés à l'islam, et entretiennent de fausses idées. b[Exégèteset théologiens ont pour fonction de penser le religieux.]b
Qu’elles soient sunnites ou chiites, les différentes écoles d’interprétation ont produit une tradition de lecture approfondie et critique des textes religieux qui a dépassé les aspects proprement religieux pour aborder les comportements pratiques quotidiens des gens, autorisant une mainmise de la théologie sur tous les domaines de la vie.
: non, car la critique du texte coranique serait de le dire écrit de l'homme d'après des écrits antérieurs, principalement syriaques, et modifiés en un nouveau corpus afin de proposer une nouvelle croyance. C'est cela le travail des exégètes (et il convient d'admettre enfin que les textes juifs ont été fixés et n'ont plus changé depuis le 1er siècle av. l'Ere Chrétienne, tandis que la bible chrétienne s'est fixée telle qu'aujourd'hui vers 120 ap. l'Ère Chrétienne.
Comment nommer ces écrivains ? Ce sont des penseurs de l'application de la chariah (leur question n'est ni la nature du texte, ni la quiddité divine).

Il est grand temps de donner aux écrivains musulmans des titres qui soient les leurs et de cesser ces confusions avant qu'elles ne soient vertement reprochées, tout d'abord par des spécialistes, puis par un plus large public.
Une fois ceci posé, le texte ici proposé devient beaucoup plus clair.
Ibn Taymiyya est un de ces penseurs légistes qui a nourri en particulier le rigorisme, et de là, peut être cité dans les précurseurs et autorités de l'islamisme contemporain. Il éclaire donc un paradoxe de cet islamisme qui à la fois se veut sans médiation dans la proximité du texte coranique, mais qui est le fruit d'une histoire complexe.

12.Posté par ytre le 04/12/2014 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous lis Al-muriid. Je n'ai pas de connaissance du Coran, je souhaite uniquement la discussion....
Sourate 24
An-nur, la lumière.
"""AU NOM D'AllAH""", le tout miséricordieux, le très miséricordieux, Voici une sourate que Nous avons fait descendre et que Nous avons imposée et que Nous y avons fait descendre des versets afin que que vous vous en souveniez.. ( ?)
- Je reprends trois passages que vous partagez:
L'extreme connaissance de Dieu est la certitude de son existence sans référence à un lieu ni à une manière d'etre.
S'avouer INCAPABLE de cerner la réalité de Dieu, c'est la vraie compréhension

Quoique tu imagines dans ton esprit Dieu est différent.


Je le nomme Dieu-lumière, qui n'a rien avoir avec la sourate 24 et je ne suis pas (esclave) dans le sens de privé de liberté ou serviteur.

13.Posté par Martinez le 04/12/2014 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le passage tiré du récit de Ibn Battuta m'intrigue fort, tout semble indiqué que la scène se passe dans une mosquée :

-"se trouve consigné le récit d’un vendredi à la mosquée de Damas, où la prière était dirigée par Ibn Taymiyya."
-"un musulman de l’école malikite5 dans l’assistance s’était levé pour protester"
-"en descendant d’une marche de son estrade."

Et pourtant :

-"la foule de croyants s’était alors emportée et précipitée sur le protestataire, le rouant de coups de poings et de chaussures"

Des chaussures ?

14.Posté par bky le 04/12/2014 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Al-muriid@
Salam frère je te remercie pour ton travail ! Tu as parfaitement explicité les choses ! Mais les yeux qui se ferment ne verront rien (Al Tayr - issa@ ). Merci beaucoup pour ta contribution.

15.Posté par Hamid le 04/12/2014 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@al-muriid
Baracoulahoufik pour tes interventions

16.Posté par Hamid le 04/12/2014 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@martinez
Les textes anciens sont tous en arabe,
Chaussure est une erreur de traduction tous simplement

17.Posté par Zaheer le 04/12/2014 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Al mourid ; "Ibn Taymiyyah s’écarta de plus en plus de la voie de ‘Ahlu s-Sunnah wa l-Jamà^ah(Majorité des Musulman sounnites) au point de jeter le takfiir sur ^Abdu l -Làh Ibn ^Umar."

Les personnes qui savent de quoi il retourne apprécieront à sa juste valeur cette affirmation et d'autres qui parsème tes textes constitués de beaucoup de raccourcis diffamatoires.

18.Posté par Zaheer le 04/12/2014 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

13.Posté par Martinez le 04/12/2014 09:30

Tu fais bien de douter de la véracité de ce passage parce qu'il ne se trouve dans aucun de ces récits.

19.Posté par Zaheer le 04/12/2014 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

13.Posté par Martinez le 04/12/2014 09:30

Mea culpa. Ce passage se trouve bien dans les récits des voyages d'ibn Battuta. (vol 1) http://ddata.over-blog.com/2/75/61/01/Ibn-Battuta-Voyages-I-De-l--Afrique-du-Nord-a-La-Mecque-t.pdf

Il y a des erreurs grossières dans ces textes. Il est écrit que la mosquée des ommeyades abrite en son sein le tombeau de prophète Zacharie alors que ce serait la tête de son fils Jean Baptiste qui s'y trouverait, même si pour les savants aucun compagnons n'a mentionné tout ça...
D'après ces récits les pyramides auraient aussi une base ronde et que des coqs de la taille dune autruche existait en Chine? Bref j'arrête là...
J'ignore les raisons de telles erreurs.

20.Posté par MAKKI le 05/12/2014 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et un autre détail: quand Ibn Battuta le menteur est entré à Damas, Ibn Taymiyah était déjà en prison et n'en est sorti que vers le cimetière!

21.Posté par tiziouzou le 06/12/2014 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ makki:tu traites ibn battuta de menteur?je présume que tu portes cette grave accusation sans preuve ,uniquement parce qu'il ne partage pas ta aquidah mouchabihah (anthropomorphiste)?

22.Posté par MAKKI le 07/12/2014 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

non monsieur tiziouzou c'est toi qui défend ce menteur qui ne savait pas qui était son dieu, comme toi d'ailleur. Donc maintenant Ibn battuta est entré à Damas comme il l'a clairement déclaré le 9 Ramadan 726 alors qu'Ibn Taymiyah était en prison depuis le 16 Sha'baan 726 soit plus de 25 jours. Enfin ce genre de mensonge ne trouve acquéreur qu'auprès d'ignorants de ta catégorie qui n'ont jamais ouvert un livre a Ibn taymiyah car s'ils l'avaient fait ils auraient vu qu'il était l'un des plus fervents détracteurs des partisans de l'anthropomorphisme!

23.Posté par Hamid le 07/12/2014 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Débattez
Mais n insultez pas
Et encore moins les savants
Même si vous ne les appréciez pas
Et peut être que nous en vous lisent
On apprendra quelleque chose

24.Posté par tiziouzou le 07/12/2014 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pour ce qui est des dates dont tu fais mention,ca reste a verifier car tu perds toute crédibilité en affirmant qu 'ibn taymiya combattait les anthropormophistes,lui qui est connu de tous pour attribuer le corps et les membres a Allah azzawajel....

25.Posté par MAKKI le 07/12/2014 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ce qui est des dates c'est Ibn battuta qui les a citées. Et tous les savants savent qu'Ibn taymiyah a été emprisonné avant le Ramadan 726. Et pour ce qui est de l'attribution d'un corps donnes moi une seule citation d'ibn taymiyah attribuant "al jism" à ALLAH ta'ala. Puis à propos des membres si tu as envie de t'en prendre à ton Seigneur en lui reprochant d'avoir apprit à Ses créatures qu'IL avait des mains, un visage et autres attributs! ou bien prends en toi à Muhammad sallallahu 'alayhi wa sallam d'avoir osé dire qu'ALLAH avait des doigts, des pieds, des yeux, qu'Il pouvait être joyeux, en colère, rire, parler etc. Quant à Ibn taymiyah et les savants étant sur la croyance des compagnons du prophète sallallahu 'alayhi wa sallam, ils n'ont fait que d'attribuer ce qu'ALLAH s'est attribué et que le prophète lui a attribué, sans falsification des sens des mots, ni négation, ni anthropomorphisme, icontrairement aux Ash'aris qui ont un dieu muet, aveugle, sourd, ne pouvant bouger, etc, bref un dieu néant!!!

26.Posté par tiziouzou le 08/12/2014 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les 4 imams ont déclarés que celui qui attribuent l'endroit ou le corps a Allah fait de la mécréance ainsi que :al qurtubi,ibn kathir,al ghazali,nawawi,ibn al jawzi,hassan al basri,abdallah ibn abbas,tabari,tirmidhi!sans compter les boukhari,muslim,jafar as siddiq et d'autres(la liste est longue) dont les imams ashari et maturidi ont tous fait des interpretations des versets équivoques concernant Allah afin de ne pas prendre au sens littéraire ces versets!maintenant si tu preferes te fier aux interpretations anthropomorphistes d'une minorité de savant contemporains qui sont tous issue du meme endroit,c'est ton choix makki!leur seul reference c'est ibn taymiyya et ils occultent tous les illustrent savants passés qui ont fait l'unanimité de leurs vivant et posterieurement!je ne cherche pas a débattre ou te forcer a adhérer a cette croyance qui a tjrs été la croyce de la majorité de la oumma dans le monde,c'est juste un rappel pour toi.libre a toi de faire des recherches et d'etre sincere dans ta quete de verité.perso entre une frange minime de savants (ibn baz,fawzan,albani) et les montagnes de sciences que sont les illustres savants passés durant de nombreux siècles,mon choix est fait...

27.Posté par MED le 08/12/2014 18:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Remontons donc à la Source
Il y a un Hadith sahih qui dit ceci: le Prophète Mohammed (ASWS) est la Maison du Savoir, et Sidna ALi (ASWS) en est la Clef. Partant de là, la rationalité veut que la Voie vers le Savoir soit celle qui remonte à cette source en suivant la descendance de la Famille du Prophète (ASWS) . Une Famille qui comportait à son origine déjà , l'Elite religieuse , avec à sa tête, le 4è Khalife qui amassa son savoir et détint son Titre directement du Prophète (ASWS) en personne. Difficile d'avoir meilleures garanties!
"entre une frange minime de savants (ibn baz,fawzan,albani) et les montagnes de sciences que sont les illustres savants passés durant de nombreux siècles,mon choix est fait... " J'adhère en partie à une telle approche qui se fonde sur un critère , bien défini en plus, mais je trouve que le critère quantitatif reste insuffisant. C'est pourquoi j'ai suggéré un autre critère qualitatif qui me semble t-il est déterminant et fondamental pour faire le tri. Ceci dit, cela reste un avis d'un simple musulman.

28.Posté par MAKKI le 08/12/2014 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu n'as répondu à rien du tout mais simplement essayé de montrer tes muscles en citant des noms. Bref en ce qui concerne Ibn 'abbas, les 4 imams, al hassan albasri, atabari, ibn kathir, albukhari, Muslim, atirmidhi tu as mentis à leur propos. Tous sans exception attribuent à ALLAH les attributs qu'IL s'est attribués sans falsification des sens des mots, ni négation, ni anthropomorphisme. Et jamais tu ne pourras prouver le contraire. Maintenant on n'est pas là pour se disputer des hommes mais plutôt déterminer le vrai du faux dans ce sujet qui est relatif à notre Seigneur. Le sujet n'a jamais été l'attribution de l'endroit dans le sens où on affirme qu'un des 4 points cardinaux contiendraient notre Seigneur car en effet ça personne parmi les savants de Ahl asunnah ne l'a prétendu et l'attribuer à Ibn taymiyah est une calomnie que jamais tu ne pourras prouver. Mais le sujet est: est-ce que les Imams ont falsifiés les sens des textes comme tu le crois. Et on veut par falsification le fait de sortir le texte de son sens apparent et littéral sans preuve. Je prend pour exemple le hadith rapporté par Ahmad, Albukhari d'après le messager d' ALLAH salallahu 'alayhi wa salam qui lorsqu'il a reçu une délégation de juifs qui lui dirent: "Ô Muhammad Nous trouvons dans la Torah qu' ALLAH mettra les cieux sur Un doigt les terres sur Un doigt les arbres sur Un doigt l'eau et le sable sur Un doigt et le reste des créatures sur Un doigt et dira: Je suis le Roi. Le prophète souria alors jusqu'à ce que parurent ses prémolaires "par agrément de leurs propos" puis récita le verset du Qoran: "Ils n'ont guère considéré ALLAH à Sa juste Valeur, alors que toute la terre sera empoignée par lui le jour de la résurrection et les cieux pliées dans Sa main droite". le prophète a-t-il le droit d'agréer les propos de ces anthropomorphes juifs sans leur dire: non écoutez! vous avez mal comprit il faut trouver un sens à ces verset autre que celui apparent! ALLAH n'a pas de doigt ni de main! Jamais de sa vie ô peuple d'élus Ash'aris il n'a trouvé important de dire aux gens à qui il parlait d'ALLAH, de Ses attributs tel le visage, les mains, les yeux, les pieds, l'ouie, la vue, la pudeur, la miséricorde, la joie, la colère, le rire, l'établissement au dessus du Trône etc etc...: faites attention à ne pas comprendre par là qu'ALLAH a des attributs mais la seule chose qu'il leur rappelait c'est: "laysa kamithlihi chayun wa huwa asami'u al'alim" rien ne lui est SEMBLABLE et IL est l'Entendant le Voyant! et c'est ça l'anthropomorphisme que les savants dont Ibn taymiyah combattaient.

29.Posté par MAKKI le 08/12/2014 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en ce qui concerne le hadith: "je suis la ville de la science et 'Ali en est la porte" le minimum qui a été dit de la part des savants du hadith c'est qu'il est faible bien que la majorité d"entre eux le considèrent clairement fabriqué! Et 'Ali n"a pas besoin que l'on invente des hadiths pour savoir que c'est le meilleur des humains après les prophètes, abu bakr, 'omar et 'uthman. En effet le prophète salallahu 'alayhi wa sallam a dit: Ô 'Ali! ne t'aime qu'un véritable croyant et ne te déteste qu'un hypocrite!

30.Posté par tiziouzou le 08/12/2014 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ makki mon but comme deja dit n'est pas de débattre ou savoir qui a raison.mon but est la quete de verité alors cesse d'etre partisan d'une cause qui divise et verifie ce que les imams que je t'ai cité ont declaré en terme de aqidah ou concernant les attributs d'Allah.derniere chose j'ai verifié les dates dont tu faisais mention plus haut ,en effet,ibn taymiyya a bien été arreté le 16 chaban 726,Mais il fut relaché très peu de temps après ainsi que ses partisans a l'exception de ibn al qayim al jawziya!donc ca lui laisse le temps de faire ce preche ou il dit qu'Allah descend au 1er ciel comme ibn taymiyya descend les marches du mimbar pr illustrer cette descente!si t'es sincere dans ta recherche de verité et si ton orgeuil ne prends pas le dessus sur ta raison,tu feras ces recherches inshallah . @ med gardes pr toi ta propagande chiite qui ne sert qu'a diviser la communauté et repens toi en suivant la voie des sunnites!c'est le seul conseil que je puisse te donner et le plus important

31.Posté par tiziouzou le 08/12/2014 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et j'avais oublié makki apres avoir traité ibn battuta de menteur avec des raccourcis historiques tu me traites moi de menteur sans avoir verifié mes dires!moi jte pardonne mais les morts ne sont pas là pour pardonner....

32.Posté par MAKKI le 09/12/2014 00:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiziouzou tu es trop fort. Tu réussi à trouver un livre où il est dit qu'Ibn taymiyah a été relaché peu de temps après; à mon avis ta haine aveugle envers cet homme a du te faire écrire ce livre ce soir car tout le monde s'accorde sur ce fait: ibn taymiah après avoir été emprisonné au mois de cha'ban de ladite année ne sorti de la prison que sur les épaules des gens (mort!) Et enfin apprends une chose qui te sera utile la prochaine fois avant de propager ce mensonge qui risque de te couter beaucoup de hasanat le jour où t'en auras besoin: Ibn taymiyah n'a jamais été autorisé à monter sur un minbar à Damas!

33.Posté par MAKKI le 09/12/2014 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiziouzou j'oubliais: "mon but comme deja dit n'est pas de débattre ou savoir qui a raison.mon but est la quete de verité" ça s'appelle une contradiction

34.Posté par MED le 09/12/2014 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un autre Hadith,sahih lui aussi, dit que la Communauté de Mohammed (ASWS) sera divisée en 73 groupes et un seul ira au Paradis et les 72 autres , en Enfer ...Donc , cher Savant tiziouzou , avec ou sans "ma propagande chiite" , la Oumma Musulmane sera de toutes façons divisée. Et toi qui semble rechercher beaucoup plus un certain confort en te fondant dans ta "majorité", la foule quoi , au lieu de rechercher ,comme moi ,simplement la Vérité , toi donc , tu risque d'avoir une surprise et d'aller là où tu ne t'y attends pas . A moins que ce hadith aussi soit fabriqué, n'est ce pas Makki !? Auquel cas je me ferais un plaisir de vous orienter, l'un et l'autre, vers un savant ,comme vous, de l'Ecole Musulmane Sunnite-Chiite , pour débattre en Direct et devant toute la Communauté de la Aquida Musulmane et de la Sunna Ennabaouia. Non, vous avez bien lu : Ecole Sunnite-Chiite, du moment que ses savants se revendiquent eux aussi de la Sunna Ennabaouia authentique! Je suis persuadé que vous vous enrichirez mutuellement , et qu'a tout le moins, vous ajouterez un peu d'humilité à votre Grand Savoir, pendant que nous, Aama Sunnite Malekite, nous glanerons quelques lumières salutaires de votre confrontation ...Surtout si vous arrivez à trancher ce débat sur l' héritage de la Sunna Ennabaouia! Quelques conseils à mon tour : munissez vous des recueils de Boukhari , de Muslim et de tous les autres livres écrits par les illustres savants de l'Ecole Sunnite . En effet, ce jeune et prétentieux savant chiite , pour épargner cette critique facile à certains de ses détracteurs , ne craint pas de jouer sur le terrain de l'adversaire! Il faut aussi élever le débat et éviter si possible de vous accuser mutuellement de menteur , de falsificateurs et autres délicatesses du même genre...Quant à Makki,le 4è Khalif , dont tu parle en disant "Ali" tout court, fais quand même exception , étant membre de la Famille de notre Prophète Mohammed (ASWS) et , à ce titre, il mérite ici aussi le respect que tu dois de toutes façons témoigner aux Membres de cette Famille à chacune de tes cinq prières quotidiennes...

35.Posté par MAKKI le 09/12/2014 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur MED je n'ai nullement besoin que tu me conseille d'avoir albukhari, Muslim et autre car la louange est à ALLAH je les ai et retourne vers eux et surtout leurs commentaires car n'étant pas savant, je ne peux me permettre de comprendre les ahadiths nabawiyah de mon propre chef. Cela dit tu peux toujours arrêter de souffler dans ta flûte, tu n'enchanteras ici personne par tes efforts pour me faire passer pour un dénigreur de 'Ali radyallahu 'anh. Et je pense lui avoir exprimé le respect qu'il mérite largement lorsque j'ai dis qu'il était le MEILLEUR des humains après les prophètes, Abu bakr, 'Omar, et 'Uthman. Après si ton problème est lié à cet ordre de valeur que je viens de citer et bien revois ta 'aqidah car oui à ce moment là si tu considère 'Ali meilleur qu'Abi bakr et 'Omar tu seras selon tes maitres malikits rahimahumullah sur un égarement manifeste et méritera ce fameux nom de RAFIDI.
Car oui ce sont bien les rawafidh qui dénigrent les compagnons du prophète salallahu 'alayhi wa sallam et même plus les membres de sa Maison dont font partie intégrantes ses épouses comme 'Aisha et 'Afsah radiyallahu 'anhuma et qui considèrent que le prophète salallahu 'alayhi wa sallam dormait dans le même lit que ces deux "PROSTITUES" comme ils s'accordent à les appeler!!! Maintenant oui tu fais de la propagande pour les chiites et te vexes quand un détracteur pense que t'en es un. Bref étudies la 'aquida des 4 imams sincèrement et cesses d'être prétentieux car on n'est pas chez les bisounours les 72 sectes égarées il faut les étudier et excuses moi mais quelqu'un qui fait référence à l'Ecole Musulmane Sunnite-Chiite wallahi Al'adhim n'a pas étudié les 72 sectes!

36.Posté par BD le 09/12/2014 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsque vous arriverez aux cheville du cheikh ibn taymiyya ,alors vous pourrez parler.......
il n' y aque les egarés,les hypocrites,les sectes qui detestent ce grand cheikh...En effet ,ils demasquent les parasites comme les rawafidhs ,les soufis et les autres sectes...cet homme a passé la plupart de son temps en prison et à faire le jihad à combattre les mongols..pendant que les ignorants installés au chaud et esclaves des occidentaux se permettent de le critiquer....taisez vous..ce que ibn taymiyaa disaint il y a des siecles en arriere ,on le voit aujourd'hui..notamment il disait que les noussayris comme bachar etaient pire que les juifs et les chretiens ds la croyance..et que les chiites etaient les ânes des juifs pendant la fitna..on le voit aujourd'hui le resultat..

37.Posté par BD le 09/12/2014 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@AL murid

occupte toi de ta secte des habbache.....j'y etais dans ta secte à rue cavé à paris
vous n'etes que des sectaires egarés..qu'est ce vous avez apporté à l'islam si ce n'est jouir devant vos gouroux ...
taisez vous vous etes risibles....

38.Posté par Al-muriid le 09/12/2014 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bismi l-Làhi r-Raxmàni r-Raxiim


@ Saber, bky, Hamid et autres internautes ‘ahlu s-sunniyy de ce site

Je vous dis àmin wa fiikum pour vos appréciations sincères qui en disent long sur votre attachement aux Textes(Qur’àn et Sunnah honorés) et aux belles paroles des Savants (Al- ^Ulamà’) de ‘Ahlu s-Sunnah wa l -Jamà^ah (Majorité des Musulmans sounnites).

Quant aux autres, dont je me garderai de citer les noms pour ne pas leur donner de l’importance, leur ignorance pathologique fait qu’ils ont peur de débattre avec des arguments. Eh bien, ce qui leur reste, tout en étant fidèles à leur croyance hérétique wahhabite et soi-disant salafiste,c’est la fuite en avant et les calomnies.


Cela dit, je souhaiterais rétablir la vérité concernant Chaykh Xasan Al- Bannà(1906-1949), imàm de ‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah, que Dieu lui fasse miséricorde.

En effet, Khaled Khazal a écrit :

« De même, Ibn Taymiyya était la source d’inspiration de Hassan Al-Banna, fondateur du mouvement des Frères musulmans en Égypte dans le premier quart du XXe siècle, devenu de plus en plus rigoriste sous l’influence d’Abou Ala Al-Mawdoudi et de Sayid Qoutb. »


Force est de dire, que Chaykh Xasan Al- Bannà(1906-1949), que Dieu lui fasse miséricorde, est reconnu comme étant un imàm de ‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah. Al- Jamà^ah est le terme prophétique et providentiel qui désigne ‘Ahlu s-Sunnah wa l-Jamà^ah, c’est-à-dire la majorité des Musulmans sounnites qui suivent, conservent et transmettent la Tradition du Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi sallam qui est arrivée jusqu’à nous par une chaîne de transmission ininterrompue ; depuis les Compagnons (Çaxàbah) en passant par leurs disciples (Tàbi^iin), les Savants des trois premiers siècles de l’Hégire(Salaf) et ceux des siècles suivants(Khalaf).

C’est ainsi qu’il nous est parvenu du Prophète Muxammad çalla l -Làhou ^alayhi wa sallam :

(( ^Alaykumu sawàdu l-‘A^dham man chadh-dha chadh-dha ‘ila n-nàr )) ce qui signifie :

« Attachez-vous à la grande majorité, celui qui se singularise se retrouvera en enfer ! ».

Cela consiste tout simplement à adorer Dieu- Lui Qui est Unique et Qui n’a besoin de rien et Qui ne ressemble à aucune de Ses créatures- selon ce qui est ENSEIGNÉ PAR LE CORAN ET LA SUNNAH, tout en se gardant de tous les extrémismes, des mauvaises innovations (bid^ah sayyi’ah) des faux çuufiyy et du laxisme.

Les ‘Ach^ariyy et les Màturiidiyy, qui suivent les quatre Écoles de Jurisprudence(Madhà-hib)- fondées par les Imàm ‘Abuu Xaniifah, Màlik, Ach-Chàfi^iyy et Axmad Ibnu Xanbal- forment la Majorité des Musulmans Sounnites (‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah). Ce sont eux qui suivent la voie de la modération et du juste milieu.


Chaykh Xasan Al- Bannà fonda en 1928 l’Association " Les Frères Musulmans " . Malheureusement, certains- parmi ceux qui suivaient son enseignement de droiture sunnite- se sont déviés du chemin qu’il leur avait indiqué. Et parmi ceux-là, figurent un certain Sayyid Qutb(1906-1966) et un dénommé Sa^iid Ramadan(1926 -1995 à Genève), qui comme vous le devinez peut-être, est le propre père Hani le frère de Tariq qui se trouve être le père de mademoiselle Maryam Ramadan. De nos jours, cette dernière cherche maladroitement à se faire connaître en suivant les pas tortueux de son petit papa.

LE PARTI DES "FRÈRES MUSULMANS (AL-XIZBU L -‘IKHWÀN) " : DE LA BONNE GUIDÉE À L’ÉGAREMENT.

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

39.Posté par Al-muriid le 09/12/2014 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PARTI DES "FRÈRES MUSULMANS (AL-XIZBU L -‘IKHWÀN) " : DE LA BONNE GUIDÉE À L’ÉGAREMENT.


C’est durant la vie de l’Imàm Xasan Al- Bannà- que Dieu lui fasse miséricorde- que Sayyid Qoutb ainsi que d’autres ont dévié du chemin de droiture. Il se sont écartés de sa voie qui était une voie saine qui ne comportait aucune déclaration de mécréance envers le musulman qui gouverne avec autre chose que la Loi(Charii^ah). C’est ainsi que Chaykh Xasan Al- Bannà, ayant eu connaissance de leur déviation, a dit en ce qui les concerne :
« Ceux-là ne sont pas des frères, et il ne sont pas musulmans. »


En outre, le Dr Muxammad Al-Ghazàliyy, qui faisait partie de ceux qui ont suivi le Chaykh Xasan Al- Bannà, a mentionné à la page 264 de son livre intitulé “ Min Ma^àlimi l-Xaqq ” ce qui suit :

«Le Professeur Xasan Al- Bannà lui -même, alors qu’il constituait son groupe dans un premier temps, enseignait que les personnes qui ont des responsabilités, ceux qui recherchaient les loisirs dans la société et qui sont nombreux dans ces regroupements, ne sont pas utiles et efficaces dans les périodes de sérieux. Il a ainsi fondé ce qu’il appelle An-Nadhàmou l-khàss qui est un ordre spécial particulier. C’est une organisation composée de jeunes gens ont été entraînés pour le combat. Ce qu’on attendait de leur préparation, c’était de de combattre les colonisateurs, les occupants. Ces jeunes qui s’étaient constitués en cachette constituèrent par la suite une terreur contre la Jam^iyyah !

En effet,ils se sont entre-tués, ils se sont transformés en outil de destruction et de terreur aux mains de ceux qui n’avaient aucune science de l’Islàm, et sur lesquels on ne peut pas compter quant à leur compréhension de l’intérêt général. Xasan Al-Bannà a dit à leur sujet :

"Ceux-là ne sont pas des frères, et ils ne sont pas musulmans. " ». fin de citation.

Et parmi ceux-là qui ont dévié de la voie de la droiture et dont parle le Chaykh Xasan Al-Bannà en ces termes : " Ceux-là ne sont pas des frères, et ils ne sont pas musulmans. " , figurent, Sayyid Qutb et Sa^iid Ramadan(1926 -1995 à Genève).

LES HÉRÉSIES DE SAYYID QUTB

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

40.Posté par Al-muriid le 09/12/2014 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES HÉRÉSIES DE SAYYID QUTB


Tout comme les Anglais - en la personne de leur espion Hempfer envoyé en mission en Arabie au XVIIIème siècle - ont littéralement manipulé un dénommé Muxammad de Najd(Muxammad Bin ^Abdi l-Wahhàb (1680-1787) le fondateur de la très hérétique secte des Wahhabites), les Illuminati(américains et anglais) ont aidé Sayyid Qutb à diffuser ses hérésies. Au départ, le parti dit "Les Frères Musulmans(Al-Xizbu l-‘Ikhwàn) " était un mouvement destiné à lutter contre l’impérialisme britannique.Fidèles à leur doctrine, les Britanniques, experts en manipulation d’hérétiques sectaires, ont infiltré et soutenu ce mouvement pour lutter contre les nationalistes arabes ; et contre l’Islàm en général. Rien de moins, et c’est ce qu’ils ont fait avec Muxammad Bin ^Abdi l-Wahhàb au XVIIIè siècle.


RAPPEL : LA NAISSANCE DU WAHHABISME


Pendant deux ou trois siècles, les colonisateurs ont encouragé beaucoup de mouvements qui divisent de nos jours le monde musulman.

Le résultat de tout cela est que maintenant, le monde musulman est déchiré par des sectes issues du Chi^isme dont les Ismaëliens, les Nuçayrites et les Druzes et les innombrables faux ordres çuufiyy, les mouvements INTÉGRISTES, ÉGARÉS ET HÉRÉTIQUES tels que les les Wahhabites, les soi-disant salafistes d’Al-Qà’idah -A.Q.M.I.- Ançaru d- Diin, le MUJAO, les Xizbu t-Taxriir et Xizbu t- Xizbu t- Takfiir, Le Front al-Nosra, É.I.I.L.(devenu Émirat "islamique" en français et Daesh en arabe), ceux qui se font appeler Ançàru l-Sunnah, Frères musulmans, ^Iibàdu r-Raxmàn, etc.


L’espion HEMPFER a écrit un livre : "Confessions d’un espion anglais " publié par Waqf Ikhlas Publications N°14 (7ème édition) Éd. HAKÎKAT KITABEVI, Istambul 1998.
Dans ce livre, l’espion Hempfer dit :

« L’Empire britannique est très vaste. Le soleil se lève et se couche au-delà de ses mers.

[…]

Ces pays n’étaient pas sous notre entière souveraineté.

[…]

Par conséquent, nous avons conçu un plan à long terme pour répandre la discorde, l’ignorance, la pauvreté et même des maladies dans ces pays. Nous imitons les coutumes et les traditions de ces pays en dissimulant ainsi nos intentions. Ce qui énervait le plus, c’était les pays islamiques.
Nous avions déjà conclu avec l’Empire ottoman quelques accords qui étaient tous à notre avantage. Des membres expérimentés du Ministère des Colonies avaient prédit que dans moins d’un an, l’Empire ottoman serait en décadence. De plus, nous avions conclu quelques accords secrets avec le gouvernement iranien et placé dans ces deux pays des hommes d’État que nous avions convertis à la Franc-Maçonnerie.

[…]

J'ai établi une amitié très intime avec Muxammad Bin ^Abdi l-Wahhàb de Najd. J'ai lancé une campagne d'éloges sur sa personne partout. Un jour je lui ai dit : " Tu es meilleur que ^ Umar et ^Aliyy. Si le Prophète était vivant maintenant, il t'aurait nommé pour être son successeur (khalifa) au lieu d'eux. Je m'attends à ce que l'Islam soit renouvelé et amélioré par tes mains.

Tu es le seul savant qui répandra l'Islàm à travers le monde."

SUIVRE IN CHÀ’ ALLÀH

41.Posté par Al-muriid le 09/12/2014 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Muxammad Bin ^Abdi l-Wahhàb et moi avons décidé de faire une nouvelle interprétation du Qur'àn ; cette nouvelle interprétation consistait à refléter seulement nos points de vue et serait entièrement contraire aux explications faites par les Çaxàbah, les Imàm des Madh-hab et par les Mufassirs (des savants spécialisés dans l'explication du Qur'àn). Nous lisions le Qur'àn et parlions de certaines àyah. Mon but, dans cette action, était d'induire en erreur Muxammad de Najd. Après tout, il essayait de se présenter comme un révolutionnaire et acceptait par conséquent mes points de vue et mes idées avec plaisir pour que je puisse lui faire confiance.

[…]

Je pressentais que Muxammad de Najd désirait une femme à ce moment. Il était célibataire. Je lui ai dit : " Allez, prenons chacun une femme par mut^a nikàh. Nous passerons un bon moment avec elles." Il accepta par un signe de la tête affirmatif. Cela fut une bonne opportunité pour moi, donc je lui ai promis de lui trouver une femme pour le divertir. Mon but était d'allier la timidité qu'il avait envers les gens. Mais il avait posé comme condition que cette affaire devait rester un secret entre nous et que la femme ne devait pas connaître son nom. Je suis parti précipitamment chez les chrétiennes qui ont été envoyées par le ministère des colonies avec pour mission de séduire les jeunes musulmans d'ici.

J'ai expliqué l'affaire à l'une d'elle qui accepta de m'aider, et je lui ai donné le prénom de Safiyyah. J'ai emmené Muxammad de Najd chez elle. Safiyyah était seule chez elle. Nous avons fait un mariage d'une durée d'une semaine avec Muxammad de Najd, qui donna à la femme un peu d'or en guise de maxr (dot). Ensuite, nous commencions à tromper Muxammad de Najd, Safiyyah de l'intérieur et moi de l'extérieur.Muxammad de Najd était complètement entre les mains de Safiyyah, maintenant. De plus, il avait goûté au plaisir de désobéir aux commandements de la Charii^ah (la Loi musulmane honorée) sous le prétexte de la liberté de l'ijtihad et des idées.

[…]


C'est lorsque Muxammad de Najd et moi étions devenus des amis très intimes que je reçu un message venant de Londres qui m'ordonnait de quitter l'endroit où je me trouvais et de me rendre dans les villes de Karbalà et Najaf, les deux plus grands centres chii^ah de la connaissance et de la spiritualité. Donc, je devais me séparer de Muxammad de Najd et quitter Bassora. Mais j'étais content parce que j'étais sûre que cet homme ignorant et moralement dépravé allait établir une nouvelle secte qui aura pour conséquence de démolir l'Islàm de l'intérieur, et surtout parce que j'étais l'auteur des dogmes hérétiques de cette nouvelle secte.

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

42.Posté par MAKKI le 09/12/2014 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MOURID dit: "qu’ils ont peur de débattre avec des arguments". J'espère que tu ne parles pas de moi là parce que ce serait le comble de la malhonnêteté surtout si tu retournes à mes écrits dont TU esquives les réponses.
Quand au fait que les ash'ari et maturidi suivent les 4 grande Imams, il n'y a rien de répréhensible en ce fait surtout que c'est dans la jurisprudence. Par contre qu'ont-ils à ne pas les suivre dans la 'aquidah??? ces imams se sont-ils égarés sur ce sujet???

43.Posté par Al-muriid le 09/12/2014 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après un séjour d’un mois à Londres, je reçus l’ordre de me rendre en Irak et de rencontrer une nouvelle fois Muxammad de Najd. Lorsque j’étais sur le point de partir pour accomplir ma mission, le secrétaire me dit : " Ne soyez pas négligent envers Muxammad de Najd ! Comme on le comprend dans les rapports envoyés par nos espions, Muxammad de Najd est jusqu’à maintenant un parfait idiot très approprié à la réalisation de nos projets ".


[…]

Je questionnai le Ministre sur ce que j’allais pouvoir faire, sa réponse fut : " Le Ministère a conçu un plan subtil ; et c’est Muxammad de Najd qui en personne l’exécutera, et qui est :


1-Il déclarera tous les Musulmans comme étant des mécréants et annoncera qu’il est licite (xalàl) de les tuer, de s’emparer de leurs propriétés, de voiler leur chasteté, de faire des hommes des esclaves, et des femmes des concubines, de les vendre au marché aux esclaves.


2-Il déclarera que la Ka^bah est une idole, donc elle devra être démolie. Dans le but d’éviter le Pèlerinage, il provoquera les tribus et effectuera des rafles parmi les groupes de pèlerins, pillera leurs biens et les tuera.


3-Il s’efforcera de dissuader les Musulmans d’obéir au Calife. Il exploitera toutes les opportunités pour répandre la conviction qu’il est nécessaire de lutter contre les notables du Xijàz (La Mecque, Médine et Taef) et de leur porter le déshonneur.


4-Il prétendra que les mausolées, les dômes et les places sacrées sont de l’idolâtrie et du polythéisme, donc ils doivent être détruits. Il devra faire de son mieux pour trouver des occasions pour insulter le Prophète Muxammad, les Califes et tous les Savants proéminents des Écoles de Jurisprudence.

5-Il devra faire de son mieux pour encourager les insurrections, les oppressions et l’anarchie dans les pays musulmans.

6-Il devra publier une copie interpolée du Qur’àn avec des ajouts et des réductions dans les Textes et pour les paroles prophétiques. "


Après m’avoir expliqué ce plan en six étapes, le secrétaire ajouta : "Ne sois pas paniqué par cet immense programme, car notre devoir est de semer les graines pour détruire l’Islam. Des générations viendront pour compléter ce travail.
Le gouvernement britannique a pour habitude d’être patient et d’avancer pas à pas. Le Prophète Muxammad, l’artiste de cette grande révolution qu’est l’Islam, n’est-il pas après tout un être humain ? Et notre Muxammad de Najd nous a promis d’accomplir notre révolution comme le fit le Prophète. "

[…]

Je suis resté deux ans avec Muxammad de Najd. Nous avons préparé un programme pour annoncer son appel.

[…]

Muxammad de Najd me promit qu’il exécuterait tous les six articles du plan et ajouta : " Pour l’instant, je ne peux en accomplir qu’une partie. "

[…]

Deux jours plus tard, le Ministre du Commonwealth réussit à s’occuper de Muxammad Bin Sa^uud, l’Émir de Dar^iyyia, qui rejoignit nos positions.

Ils envoyèrent un messager qui m’informa de cela. Ensuite, nous avons établi une affection et une coopération mutuelle entre les deux Muxammad. En ayant gagné le cœur et la confiance des Musulmans, nous exploitons notre Muxammad de Najd religieusement et Muxammad Bin Sa^uud politiquement.

[…]

Ainsi, nous sommes devenus de plus en plus puissants. Nous fîmes de la ville de Dar^iyyia notre capitale et nommâmes notre nouvelle religion "le Wahhabisme".

[…] »Fin de citation du livre de Hempfer

Fort du soutien des Illuminati, Sayyid Qutb qui a tout d’abord vécu dans l'athéisme et dans le marxisme ou autre pendant onze ans-ce qu’il a d’ailleurs reconnu lui-même- a infiltré le parti dit "Les Frères Musulmans(Al-Xizbu l-‘Ikhwàn) " et ne tarda pas à diffuser ses hérésies à travers ses livres dont celui qu’il intitulé : "Fi Dhilàli l-Qur’àn". Dans ce torchon insipide et nauséabond, il se livre à une interprétation erronée de versets(àyah) du Qur’àn pour justifier ses hérésies.


POUR SAYYID QUTB : HORMIS SON GROUPE, LA TOTALITÉ DES MUSULMANS SONT DES APOSTATS(MURTAD) EN CE SENS QU’ILS SONT REVENUS À LA JÀHILIYYAH(L'IGNORANCE PRÉ-CORANIQUE).

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH


44.Posté par Al-muriid le 09/12/2014 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POUR SAYYID QUTB : HORMIS SON GROUPE, LA TOTALITÉ DES MUSULMANS SONT DES APOSTATS(MURTAD) EN CE SENS QU’ILS SONT REVENUS À LA JÀHILIYYAH(L’IGNORANCE PRÉ-CORANIQUE).

Dans son livre qu’il a intitulé "Fi Dhilàli l-Qur’àn", Sayyid Qutb a écrit les hérésies suivantes, entre autres :


1- « Certes la vie de l’humanité est gouvernée aujourd’hui par la Jàhiliyyah[l’ignorance pré-coranique] ; et certes, l’Islàm se restreint à exister que de nom, à la simple existence de nom .» "Fi Dhilàli l-Qur’àn" tome2, page 1257.


2- « Certes aujourd’hui, les sociétés humaines dans leur totalité sont des sociétés sous-développées ou apostates, dans le sens qu’elles sont revenues à la Jàhiliyyah[l’ignorance pré-coranique] .» "Fi Dhilàli l-Qur’àn" tome2, page 1257.


3- « Aujourd’hui, dans tous les pays de la terre, y compris les pays dont les habitants se font appeler par des noms musulmans, ceux -là accomplissent les rites de [la religion agrée par] Allàh alors que leurs seigneurs sont autres que Allàh, parce que leur seigneur est celui qui les gouverne sous son pouvoir et avec sa loi, et c’est à lui qu’ils se réfèrent en matière de religion , ils se soumettent à son ordre et à son interdiction. » "Fi Dhilàli l-Qur’àn" tome2, page 1264.


4- « Nous avons pour objectif un appel naissant à l’Islàm, par confrontation avec une Jàhiliyyah[l’ignorance pré-coranique] généralisée. » Exégèse de la sourate Al-Xijr qu’il a faite dans son livre "Fi Dhilàli l-Qur’àn", page 2122.


LES PAROLES DE SAYYIQ QUTB SONT TRÈS GRAVES ET TRÈS DANGEREUSES !

Par ses propos, Sayyid Qutb déclare que toute l’humanité est mécréante, hormis son groupe : le parti dit "Les Frères Musulmans(Al-Xizbu l-‘Ikhwàn). Selon ses propres dires, lui et son groupe, sont maintenant les seuls croyants,les seuls qui comprennent le Qur’àn et qui saisissent la dimension véritable des significations de ses textes.

Voyez-vous, dans son torchon insipide et nauséabond, Sayyid Qutb s’est livré à une interprétation erronée de verserts(àyah) du Qur’àn pour justifier ses hérésies ; rejetant par la même occasion les exégèses fiables du Qur’àn faites par les Compagnons (Aç-Çaxàbah) du Prophète Muxammad çalla l -Làhou ^alayhi wa sallam, dont ^Abdu l- Làh Ibnu ^Abbàs.

Donc, à partir de ce qui précède, c’est archi faux de dire que :

« De même, Ibn Taymiyya était la source d’inspiration de Hassan Al-Banna, fondateur du mouvement des Frères musulmans en Égypte dans le premier quart du XXe siècle, devenu de plus en plus rigoriste sous l’influence d’Abou Ala Al-Mawdoudi et de Sayid Qutb. »

Chaykh Xasan Al- Bannà(1906-1949), que Dieu lui fasse miséricorde, est reconnu comme étant un imàm de ‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah. Il innocent des hérésies des des mauvais actes de ceux qui se réclament de lui ; qu’il s’agisse du parti dit "Les Frères Musulmans(Al-Xizbu l-‘Ikhwàn) que de ses propres petits-enfants, en l’occurrence les Ramadan.

Al-xamdu li l -Làhi Rabbi l-^àlamiin. Wa bàraka l-Làhu fiikum !

45.Posté par MED le 09/12/2014 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merçi Al Muriid pour ces recherches , ces analyses magistrales et les rayons de lumières portés sur des pans encore obscurs de l'Histoire de notre Religion. Une prouesse qui contribue efficacement à nous prémunir contre les charlatans et la médiocrité qui ont envahi notre champs religieux ,malheureusement...

46.Posté par BD le 09/12/2014 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@al muriid

arrete avec tes copies collés
qu'est ce que toi et ta secte ont apporté à l'islam? à part danser et à être en trans
on ne vous jamais vu faire le jihad pour les faibles musulmans
avec les musulmans de ta sorte ,les militaires seraient en string en irak ,syrie ,afghanistan etc
taisez vous

47.Posté par MAKKI le 09/12/2014 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Chaykh Xasan Al- Bannà(1906-1949), que Dieu lui fasse miséricorde, est reconnu comme étant un imàm de ‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah. Il innocent des hérésies des des mauvais actes de ceux qui se réclament de lui"
innocent innocent! c'est vide dit. Sa 'aquidah fait tout de même bien flipper: quand son propre frère 'Abdurrahman Albanna -pour qu'on ne me dise pas que je rapporte ça des salafis" dit à propos de lui qu'ils partaient tous deux après le fajr du jour du mawlid pour se diriger à pieds sur plus de vingt kilomètres pour fêter leur innovation près de la tombe d'un de ceux qu'ils appellent wali. Et que lorsqu'ils arrivaient Hassan commençait à chanter les louanges du prophète salallahu 'alayhi wa sallam en disant:
Certe le bien aimé est présent avec ceux qui l'aiment
Et a certes pardonné à tous (leurs péchés) passés

Il attribue ici au prophète le fait qu'il pardonne les péchés des innovateurs comme eux! Alors que Le Tout Puissant Dit: "Et qui donc pardonne les péchés en dehors d'ALLAH?!"

Comment un soufi pareille pourrait être qualifié de savant sunni ou encore mieux d'imam parmi les imams des musulmans???!!!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires