International

Un gazoduc pour réunir deux Corées



french.ruvr.ru
Jeudi 25 Août 2011

Un gazoduc pour réunir deux Corées

La Corée du Nord déclare être prête à se mettre à la table de négociations sur son programme nucléaire. Pyongyang a, par ailleurs, approuvé la construction d'un gazoduc destiné à acheminer le gaz russe vers la Corée du Sud via son territoire. C'est le bilan des pourparlers entre le président russe Dmitri Medvedev et le leader nord-coréen Kim Jong-il à Oulan-Oudé .

Le chef d'Etat russe a précisé que les pourparlers avaient permis de discuter beaucoup de points importants dont les relations économiques et commerciales et les perspectives de la coopération bilatérale en matière d'énergie ainsi que le règlement du problème nucléaire. Kim Jong-il a déclaré que la Corée du Nord était prête à reprendre les négociations à six sur le problème nucléaire de la péninsule coréenne.

Comme prévu le gaz est devenu l'un des principaux thèmes de ces pourparlers au sommet. La Russie propose un projet ambitieux de transit de gaz russe vers la Corée du Sud via le territoire nord-coréen. Moscou cherche ainsi à normaliser la situation sur la péninsule coréenne.

« Concernant la coopération gazière les résultats sont là », a souligné Dmitri Medvedev :

« Nous avons chargé les ministres de mettre en place une commission spéciale pour déterminer des paramètres concrets du transit du gaz via le territoire nord-coréen ainsi que ceux de l’association à ce projet de la Corée du Sud les principaux consommateurs se trouvant sur le territoire de celle-ci. Si j'ai bien compris la Corée du Nord a l'intérêt à ce que cette coopération tripartite avec participation russe et sud-coréenne voie le jour. Le projet sera mis à l'étude. Une délégation de « Gazprom » a récemment visité la Corée du Nord. Hier, j'ai demandé le directeur général de « Gazprom », Alexeï Miller, de se pencher sur cette question. Espérons que ce sera un bon projet. Le gazoduc pourra acheminer jusqu'à 10 milliards de m³ par an. Si la demande est là, nous sommes prêts à acheminer plus. Le gazoduc dont une partie considérable sera construite sur le territoire nord-coréen, aura plus de 1100 km de longueur ».

Les pourparlers entre les deux chefs d'Etat se sont déroulés dans une cité militaire à proximité d' Oulan-Oudé. Le choix du lieu s'explique par les craintes de Kim Jong-il pour sa sécurité. La visite du leader nord-coréen se préparait dans le respect rigoureux du secret. Pendant la visite, il était strictement interdit de filmer Kim Jong-il.



Jeudi 25 Août 2011


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires