Lobbying et conséquences

Un ex-cadre de l’AIPAC confirme l’accès du lobby aux secrets US


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



Jeudi 6 Janvier 2011

Un ex-cadre de l’AIPAC confirme l’accès du lobby aux secrets US
En 2005, le FBI a mis en cause un cadre du Pentagone, le colonel Lawrence Franklin, et un ancien analyste du Conseil de sécurité nationale devenu chercheur à la Brookings Institution, Kenneth Pollack. Les deux hommes, à des titres divers, auraient transmis des secrets d’Etat à deux responsables de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), Steve J. Rosen et Keith Weissman ; lesquels les auraient remis au chargé d’affaire de l’ambassade d’Israël à Washington, Naor Gilon,.
L’enquête du FBI a permis d’établir les faits, mais pas de les qualifier. Ces secrets ont-ils été donnés sans contrepartie ou dans le cadre d’un échange d’information ? S’agissait-il d’espionnage ou de fuites ? Et la révélation de ces secrets a t-elle porté tort aux Etats-Unis au bénéfice de son allié israélien ?
Au passage, la saisie des ordinateurs de l’AIPAC a permis de découvrir que l’AIPAC, qui se définit comme « le lobby pro-Israélien en Amérique », avait financé la carrière du politicien français Nicolas Sarkozy. A l’époque, l’ambassadeur d’Israël à Paris s’était précipité à l’Elysée pour assurer le président Jacques Chirac que son pays n’était aucunement impliqué dans cette ingérence, laquelle était exclusivement imputable au zèle de quelques amis états-uniens.
Quoi qu’il en soit, pris dans une tourmente de politique intérieure Lawrence Franklin fut d’abord condamné à 12 ans et 7 mois de prison ferme pour espionnage ; peine qui fut réduite à 10 mois de prison et 100 heures de travaux d’intérêt général.
Après avoir longtemps soutenu ses employés, l’AIPAC a fini par les lâcher. Steve J. Rosen [à gauche sur la photo, avec son avocat à droite], se retrouvant sans emploi et au centre de plusieurs procédures judiciaires, se retourna contre son ancien employeur. Cette situation donne lieu à un grand déballage. Il apparaît que l’AIPAC reçoit fréquemment, de sources diverses, des informations confidentielles dont elle fait usage au profit d’Israël.
===
Tous les documents de l’affaire Steve J. Rosen contre AIPAC sont consultables sur le site de l’Institute for Research:Middle East Policy.


Jeudi 6 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par claudio le 06/01/2011 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne le savais pas, mais je viens de l'apprendre grâce à cet article.
La carrière politique de golem de l'Élysée aurait donc été financée par l'AIPAC !
Comment cet individu, après avoir trempé dans les égouts les plus sordides de la planète, a-t-il pu parvenir à séduire l'électorat français ?
Nous avons commis une faute très grave en 2007 et nous nous apprêtons hélas, a en commettre une autre en 2012, en réinstallant Sarkozy à la présidence ou en élisant son frère Strauss-Kahn.
A l'instar de ses bailleurs de fonds sionistes, cet homme ne profite t-il pas de sa fonction à la tête de l'État pour répercuter à la Bâtarde de Sion, des informations sensibles sur notre défense nationale ? Allez savoir !

2.Posté par dik le 06/01/2011 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'aveuglement devant le Sionistan suggère le pire : Lui céder en secret la technologie nucléaire à usage militaire, le couvrir quand il prétend qu'il n'en a pas ou même quand il avoue en avoir, faire la guerre à ses voisins qu'il occupe de sorte que jamais ils ne puissent évoluer... si ça se trouve, le Sionistan aurait aussi les codes des armes nucléaires de ces goïms qui l'adorent?

3.Posté par Saint Just le 06/01/2011 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'en doutez pas une seconde. Beaucoup savaient que Sarkozy nous était imposé par Israël et ses lobbys. Et comme les sionistes pro-israéliens sont majoritaires dans les institutions et dans les médias corrompus, Nicolas nous a été vendu comme un vulgaire produit de marketing.

Pendant les 5 années qui ont précédé son "élection" la télé nous a gavé de SARKOZY matin, midi et soir.

Les sionistes sont les champions du monde de la tromperie et de la manipulation, le 11 Septembre en est la preuve évidente.

L'élection de 2007 n'est qu'une effroyable imposture sioniste de plus... L'omni président semble être surtout l'ambassadeur d'Israël en France. La preuve, il tourne le dos aux Palestiniens alors que la France a toujours soutenu les légitimes exigences de ce peuple martyrisé par ses colonisateurs, les nouveaux nazi sionistes.

Une trahison, une tromperie abjecte, une imposture ignoble.

53% de Français se sont fait bananer mais c'est 100% des citoyens qui en subissent les conséquences.

Quand on vous dit que notre démocratie est pervertie par le sionisme !!!

Grâce à Internet de plus en plus de personnes en prennent conscience.

Et ça c'est rassurant...


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires