Economie et pouvoir financier

Un économiste confirmait en 2012 que la Loi Travail était impulsée par la Haute finance et serait imposée par Bruxelles


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 1 Septembre 2018 - 01:06 ‘Science économique’ – Imposture diabolique

Dimanche 12 Août 2018 - 08:00 Dette mondiale : où en est-on ?



fawkes-news
Mercredi 1 Juin 2016

Un économiste confirmait en 2012 que la Loi Travail était impulsée par la Haute finance et serait imposée par Bruxelles
Cette vidéo a été tournée le 19 mars 2012, deux mois avant l’élection de François Hollande. La coopérative audiovisuelle et cinématographique de production et d’édition "Les Mutins de Pangée" avait alors fait une entrevue avec Nicolas Doisy, le chief economist du Broker Cheuvreux au siège de la Corporate Investment Bank du Crédit Agricole. Son discours est sans ambiguïté. Hollande ne fait qu'imposer une loi travail qui a été décidée par l'Europe et la Haute Finance.

Un gouvernement de droite aurait fait exactement pareil. L'économiste savait déjà que l'appartenance de la France à l'euro imposerait au prochain président, quel qu'il soit, des réformes visant à "flexibiliser le marché du travail" et "remettre en cause le CDI", comme cela a déjà été fait en Allemagne, en Espagne, en Italie ou en Grèce. Cela consiste a "réduire substantiellement les garanties des travailleurs en CDI et imposer plus de flexibilité sur les travailleurs français". Donc, lorsqu'on entend Valls nous dire que ces réformes sont bonnes pour les salariés, il n'y a pas pire tromperie de la part du gouverne-ment.

Le sourire aux lèvres, l'économiste nous explique que dans tous les cas, ce sont les électeurs qui seront déçus et les marchés qui gagneront. " Regardez la Grèce, regardez l'Espagne, regardez l'Italie, regardez tout ce qui se passe en Europe depuis 2010. On a bien vu que de toute façon, à la fin c'est toujours le marché qui l'emporte. Je ne suis pas en train de dire que le marché à nécessairement raison au sens moral du terme mais en tout cas, il aura raison factuellement puisqu'il s'imposera, ça c'est clair".



Jeudi 2 Juin 2016


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 02/06/2016 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette rencontre et les propos de cet homme sont très significatifs. On savait depuis longtemps que les politiciens sont tous des menteurs. La seule chose qui les intéressent c'est d'arriver au pouvoir à cause des très gros avantages qu'ils en retirent. C'est leur raison d'être, leur vocation. Nullement le bien être des populations dont ils sont censés êtres responsables. Donc ce n'est pas une surprise.

En fait, l'intérêt de cet entretien avec ce chef économiste, est qu'il nous montre qu'en réalité, ce qui dirige le monde, c'est la cupidité ! Ce que l'on appelle d'une façon assez édulcorée "les ou le marché", est en réalité une infime minorité d'individus animés d'une cupidité insatiable qui ont déjà plus d'argent qu'ils ne pourront jamais en dépenser, même si la majeure partie de cet argent est fictive, car ne reposant sur rien, mais, quand on examine ce problème objectivement, on ne peut qu'aboutir au constat évident que ces gens sont des malades mentaux et animés d'une sorte de psychose très grave. Le problème c'est que dans leur folie ils peuvent occasionner des dégâts considérables et causer beaucoup de morts, qu'ils causent déjà, car les guerres actuelles sont voulues directement pas eux dans leur insatiable avidité de piller toutes les richesses de l'humanité.

A ce stade, plusieurs questions méritent d'être posées :

- Comment se fait-il, alors que cette folie est flagrante, que cette cupidité obsessionnelle ne peut être montrée comme un modèle et que ces gens sont de toute évidence des malades mentaux, qu'il puisse y a voir une myriade d'individus, à tous les échelons de la société pour leur obéir ?

- Comment se fait-il que des gens, pourtant intelligents, ne se révoltent pas et fassent enfermer ces individus malades mentaux et continuent à perpétrer ce système aberrant qui cause tellement de dégâts dans le monde ?

- Qu'attendons-nous pour nous soulever et rejeter massivement ce système, mettre ces individus en prison ou dans un hôpital psychiatrique où ils auraient mieux leur place, (y compris leurs proches collaborateurs et les politiciens qui répercutent leurs ordres), changer radicalement de paradigme de société afin que les peuples puissent vivre dans la paix, le bien vivre ensemble, la concorde et la prospérité sans être saignés à blanc par ces espèces de vampires ?

Mais pour réaliser ceci, il faut informer. Et certes pas par les médias officiels journaux, radios et télévisions qui sont tous aux mains de ces malades mentaux, mais sur les médias alternatifs, dans des conférences, dans les radios locales, dans des publications, sur les réseaux sociaux, etc.

Il nous faut bien comprendre que dans leur folie furieuse et leur cupidité obsessionnelle, ces gens ne seront pas satisfaits tant qu'ils n'auront pas mis en esclavage total toute l'humanité avec un droit de vie et de mort absolu contre elle.

Si c'est cela que vous voulez, alors, continuez à dormir. Mais le réveil sera très, très douloureux !!!

Si vous ne le voulez pas, alors agissez de façon ferme et constante, non ponctuelle, mais sans violence. D'abord au niveau national, puis au niveau européen et enfin, au niveau mondial. Il n'y pas d'autre alternative.

Du reste, il y a lieu de se poser la question sur l'incroyable degré d'endormissement de la population qui réagit mollement face à cette effroyable brutalité de ces malades mentaux. Cela veut dire qu'il existe tout un système bien "huilé" de suggestion des populations pour les maintenir dans cet état de semi abrutissement. Mais le fait de le savoir, d'en prendre conscience permet de s'en débarrasser. Et c'est de cela que ces fous furieux ont très peurs. Ce pourquoi ils cherchent à accélérer les "réformes", à les faire passer de force s'il le faut avant que les peuples ne se réveillent. Ce qu'ils commencent à faire, justement.

Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires