Palestine occupée

Un autre Winograd ?‎



Lundi 19 Janvier 2009

Un autre Winograd ?‎
Théoriquement parlant les armes se sont tus à Gaza ‎mais qu'en est-il sur le terrain ? Samedi soir, Tel-Aviv ‎proclame une trêve unilatérale ; il est pourtant connu, dans ‎le lexique des dirigeants israéliens la trêve est un autre ‎synonyme de raid ou d'agression. Les attaques se ‎poursuivent, les points de Gaza restent toujours ‎hermétiquement fermés et l'armée du régime sioniste y est ‎toujours déployée.

En surcroît le Premier ministre sortant ‎Ehud Olmert chante la victoire, annonçant en toute pompe ‎qu'Israël a su parvenir à ses objectifs militaires à Gaza. Ce ‎à quoi personne ne croit même à l'intérieur du régime ‎sioniste. Il suffit au Premier ministre d'écouter les ténors de ‎droite notamment du Likoud qui ne mâchent pas leurs mots ‎lorsqu'ils présentent comme, dixit, un « échec » le cessez-‎le-feu unilatéral décrété par le gouvernement Olmert.

Il est ‎vrai que la machine de guerre ultramoderne d'Israël - les ‎Etats-Unis lui accordant généreusement leurs soutiens ‎politiques et militaires - s'est heurtée au rocher ‎inébranlable d'une volonté ferme, d'une résistance ‎courageuse ; de ceux qui, les mains vides, n'ayant que leur ‎foi en Dieu tout-puissant, ont été cette graine dans les ‎engrenages de cette machine infernale, pour la faire ‎paralyser aux portes de Gaza. Il fait maintenant trois ‎semaines que les preux combattants du Hamas et le peuple ‎endurant palestinien mènent une résistance sans faille, sans ‎sourciller devant la pluie d'obus au phosphore, à l'uranium ‎appauvri, de bombes à fragmentation, en substance à toute ‎une gamme d'armes prohibées, enlisant l'armée sioniste ‎dans le bourbier qu'elle a creusée elle-même.

Et c'est dans ‎un tel paysage surréaliste que les supporters occidentaux du ‎régime sioniste s'emploient pour installer à l'arraché une ‎trêve censée sauver Israël du cloaque. Une altière résistance ‎qui est parvenue non seulement, à l'échelle militaire, mettre ‎en panne l'armée israélienne, mais aussi au niveau ‎politique à mobiliser le monde entier de l'Est à l'Ouest, de ‎depuis l'Amérique latine jusqu'en Asie pour dénoncer haut ‎et fort les crimes et exactions israéliens.

Le Conseil de ‎sécurité adopte en dépit de l'influence américaine, une ‎résolution, et l'Assemblée générale des Nations unies ‎condamne unanimement Israël pour ses crimes ‎incommensurables à Gaza. Le président de l'Assemblée ‎générale demande que les dirigeants israéliens soient ‎traduits en justice. Il y a vraiment de quoi en être fier ! Fier ‎d'une victoire qui, au terme de trois semaines de guerre ‎sauvage n'a eu comme bilan que 1300 martyrs dont 400 ‎enfants, la destruction de plus de 20 mille maisons, le ‎bombardement des hôpitaux, des mosquées, des écoles et ‎des sièges humanitaires de l'Onu.

Il n'y a que les dirigeants ‎du régime sioniste et en premier lieu le Premier ministre ‎sortant, qui pourraient s'enorgueillir d'une guerre sans répit ‎contre des civils sans défense, depuis 18 mois en tenaille ‎dans les étaux d'un blocus implacable. Pourtant les ‎contours d'un second Winograd se précisent au fur et à ‎mesure à l'horizon de la Palestine occupée, pour rappeler à ‎Ehud Olmert son fol aventurisme à Gaza, mais rappeler ‎aussi aux caciques de Tel-Aviv que l'époque du militarisme ‎est bel et bien révolue.‎


Lundi 19 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par LE MILITANT DE L'OMBRE ! le 19/01/2009 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EXCELLENT ARTICLE !
UN GRAND MERCI A L'AUTEUR ET A " FRENCH.IRIB.IR " SANS OUBLIER LE PEUPLE IRANIEN ET L' HISTOIRE DE LA GRANDE CIVILATION PERSANNE .

2.Posté par le vielleur le 19/01/2009 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour ce qui sont douée de réflechi et de sagesses ( je donnerai la victoire a ce qui sont sincere a mon
egare) on pourrai presque dire un MIRACLE??

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires