Lobbying et conséquences

Un Conseil International des Parlementaires Juifs


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



Mounadil
Vendredi 22 Juillet 2011

Mme Fiamma Nirenstein
Mme Fiamma Nirenstein

Dans un temps relativement ancien maintenant, même s’il reste présent dans les mémoires, les antisémites faisaient la comptabilité des Juifs. Ils comptaient par exemple les Juifs médecins, avocats ou élus au parlement. Le gouvernement de Vichy avait eu la possibilité d’aller jusqu’au bout de cette logique sinistre en interdisant l’exercice de certaines professions par les Juifs et en limitant leur accès à d’autres. Cette logique d’exclusion voulait aussi que les parlementaires Juifs soient déchus de leurs mandats, sort que connurent d’illustres personnalités comme Léon Blum ou Georges Mandel.

 
Aujourd’hui, ce ne sont plus les antisémites qui font ce décompte mais des journaux comme Haaretz qui parait dans l’entité sioniste. D’après ce dernier journal cité ici, il semblerait que le nombre de députés Juifs a atteint un niveau record en 2006. On apprend par exemple que le Royaume Uni avait cette année là 59 parlementaires Juifs, dont 41 à la Chambre des Lords. En fait, la Grande Bretagne est, en dehors de l’Etat sioniste, celui qui a le plus de parlementaires Juifs.
Pas mal pour un pays qui est et a été  un des pays les plus antisémites.
 
La France aurait en 2006, toujours selon Haaretz, 18 députés Juifs seulement.
Normal, à part l’Angleterre, la France est certainement le pays le plus dangereux  pour les Juifs.
Non seulement des officines ou des journaux se chargent de comptabiliser les députés juifs mais on s’est même chargé de les rassembler dans un organisme qui s’appelle le Conseil International des Parlementaires Juifs

La présidence de ce congrès international vient d’échoir à une certaine Fiamma Nirenstein, une députée Italienne.

Comme elle le dit elle-même, Mme Nirenstein et ses collègues du Conseil des parlementaires Juifs sont engagés dans
un dur labeur dans l’objectif de défendre la démocratie, les droits humains et par conséquent Israël. Je pense que la première étape du travail va être une prise de position commune pour demander aux gouvernements l’engagement de faire revenir aux plus vite les Israéliens et les palestiniens à la table des négociations pour des pourparlers directs et pour s’opposer à la résolution de reconnaissance unilatérale d’un État palestinien qui doit être votée à l’assemblée générale de l’ONU en septembre.

J’ignore si ses concitoyens l’ont élue pour ce genre de missions et s’il est normal que des représentants d’une nation se placent ouvertement, dans un cadre institutionnel chapeauté par le Congrès Juif Mondial, c’est-à-dire un organisme qui se pose clairement comme une instance supra nationale au service d’une communauté ethno-religieuse particulière mais aussi d’un Etat, celui qui se présente précisément comme un Etat juif.

L’objectif essentiellement communautariste de ce Conseil International des Parlementaires Juifs est d’ailleurs clairement affiché dans certaines des missions  qui lui ont été assignées  comme :

-   Promouvoir un dialogue permanent et un sens de la fraternité entre parlementaires et ministres Juifs.
- Soutenir Israël, conduire un dialogue sur les questions politiques entre les parlementaires Juifs et les dirigeants politiques d’Israël
-      Assurer le bien-être matériel et spirituel des Juifs et des communautés juives du monde entier.

Pour le coup, en voilà qui mériteraient d’être déchus de leurs mandats dans les pays où ils ont été élus !.

Un seul député Français aurait appartenu au comité directeur de ce Conseil International des Parlementaires Juifs. Il n’en fait apparemment plus partie. Si son appartenance à cette institution est avérée, ce que j’ignore, il est également impossible de savoir s’il en fait toujours partie au titre de simple membre.

En tout cas, il ne se vante pas de son adhésion passée ou présente à cette organisation puisqu’il n’en parle ni sur son site officiel, ni sur son blog et que la page qui lui est consacrée sur le site de l’Assemblée Nationale est muette à ce sujet.



Vendredi 22 Juillet 2011


Commentaires

1.Posté par Jeledonnepas le 22/07/2011 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vois pas ce qu'il y a de choquant. Si ils veulent se réunir, qu'ils le fassent. Certaines communautés devraient prendre exemple sur eux.

2.Posté par tiracoun le 23/07/2011 01:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'attention de JELEDONNEPAS!!

Ceux que vous défendez sont clairement des chevaux de Troie dans les pays où ils ont été acceptés et leur but est de prendre le contrôle des gouvernements . Ce n'est pas moi qui le dit,mais monsieur Strauskan.
En gros il dit clairement que les juifs là où ils se trouvent doivent s'entr'aider pour occuper les plus hauts postes dans le but de favoriser Srael.
Sa déclarartion a citée sur internet et une interview du journal La Vie l'a rapportée.
Voilà pour votre gouverne.

3.Posté par Jeledonnepas le 23/07/2011 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne défends personne, et encore une fois, ce qu'ils font n'est ni moralement ni juridiquement condamnable.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires