insolite, humour, conspiration...

US : Les bourreaux ratent une exécution capitale


Dans la même rubrique:
< >


Gilles Devers
Mercredi 7 Octobre 2009

US : Les bourreaux ratent une exécution capitale

no%20death%20penalty%20button.jpgLa peine de mort en échec. Toute une équipe pour chercher à tuer un homme, et ça reste impossible. Il y a des jours comme ça, où c'est la poisse. Bourreau, un fichu métier…

Les infos proviennent de l'AFP, qui a eu accès au témoignage ous serment.

Romell Broom, un détenu noir de 53 ans, a été condamné pour le viol et le meurtre d'une adolescente de quatorze ans, il y a 25 ans. Il a toujours proclamé son innocence.

Vingt cinq ans dans le couloir de la mort. La dernière scène de ce cinéma morbide commence le 15 septembre, à 14 heures, dans la prison de Lucasville, dans l’Ohio. Romell Broom est appelé par un gardien pour l’exécution.

Le gardien lui lit l’acte de mise à mort, et Romell Broom est installé sur ce qu'il pense être son lit de mort. Une équipe médicale est là, non pour le soigner, mais pour le tuer. Il s’agti de poser des cathéters dans lesquels seront diffusés les trois produits du cocktail lytique : un médicament pour anesthésier, un pour paralyser les muscles et le troisième pour arrêter le coeur.

« Il y avait trois gardes dans la pièce, un à ma droite, un à ma gauche et l'autre à mes pieds. L'infirmière a essayé trois fois d'accéder à mes veines au milieu de mon bras gauche ». En vain : « L'infirmière doit avoir touché un muscle parce que la douleur me fait hurler ». lethalinjector.jpg

Un infirmier prend le relais, et s’en prend au bras gauche. Il parvient à atteindre une veine, qui cède, et le sang coule sur son bras. Raté.  

L’infirmière craque, et se casse. « L'infirmière a quitté la pièce, l'officier de la prison lui a demandé si ça allait. +Non+ a-t-elle répondu ».

L'infirmier poursuit ses investigations, essayant par trois fois d'accéder à des veines au milieu du bras droit, mais en vain. .

Un gardien – le brave homme – tapote l'épaule de Romell Broom et lui conseille de se détendre. « A ce moment-là, j'avais très mal, les blessures dues aux piqûres m'empêchaient de tendre ou de bouger mes bras ».

L’équipe médicale a réponse à tout, ou du moins le croit encore. Elle installe des serviettes chaudes sur les bras, et c’est reparti, mais cette fois-ci en cherchant le veines sur les mains. Rien ne marche.

image4222153x.jpgRomell Broom  commence à craquer : « J'ai commencé à m'énerver. Je pleurais, j'avais mal et mes bras étaient enflés, les infirmiers piquaient dans des zones déjà contusionnées et gonflées, j'ai demandé qu'on arrête et j'ai demandé à parler avec mon avocate ».

Niet. L’alliance de la justice et de la médecine poursuit son œuvre. On demande à Romell Broom de s’asseoir, et c’est parti pour les veines de la cheville droite. « L'aiguille a cogné contre un os c'était très douloureux, j'ai hurlé ».

Mais une infirmière est déjà entrain de contre-attaquer sur la jambe gauche, pendant qu’un infirmier tente sa chance sur la jambe gauche : « Alors que l'infirmière essaie d'accéder à une veine dans le bas de ma jambe gauche, l'infirmier entreprend ma cheville droite ». Impossible. Suivent deux nouvelles tentatives sur la main droite. Négatif.

« Le degré de douleur était à son maximum. On m'a enfoncé des aiguilles au moins 18 fois dans plusieurs endroits du corps dans le but de m'administrer une injection pour me prendre la vie », poursuit Romell Broom.

L’arbitre, à savoir le directeur de la prison, signe la fin de la partie. La procédure est suspendue, et un gardien propose un café et une cigarette.



Mercredi 7 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par Michel le 07/10/2009 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment des gens (infirmiers, médecins, équipe médicale) qui ont étudiés pour sauver des vies en sont-ils arrivés à vendre leurs connaissances pour retirer la vie, j'avoue que ca me dépasse.

Faculté de Médecine.

Au moment d'être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux. Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J'interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l'humanité. J'informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n'exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences. Je donnerai mes soins à l'indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire. Admis(e) dans l'intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l'intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs. Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément. Je préserverai l'indépendance nécessaire à l'accomplissement de ma mission. Je n'entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés. J'apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu'à leurs familles dans l'adversité. Que les hommes et mes confrères m'accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j'y manque

2.Posté par Hijack le 07/10/2009 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bandes de crapules inhumaines ! On appelle ça des humains, qui essaient de faire leur boulot ... Les pires animaux valent mille fois mieux !!!

3.Posté par Nizar MAURANGES le 07/10/2009 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils se sont acharnés sur lui, mais DIEU a démontré aux bourreaux et à l'administration pénitentiaire l'innocence de cet homme! Mais ils le tueront quand même, de manière ou d'une autre. L'histoire de cet homme restera dans les mémoires.
Voilà l'histoire aussi de Mumia ABU-JAMAL, condamné à mort, mais avec toutes les pétitions, ils ont reporté son exécution. Vous pouvez lui écrire, son mail :
abujamal@free.fr pour le soutenir et lui remonter le moral.
Son histoire, si triste...
PAYS : États-Unis
NOM : ABU-JAMAL
PRÉNOM : Mumia
NATIONALITÉ : Américaine
LES FAITS:
Mumia Abu-Jamal est né le 24 avril 1954. Né Wesley Cook, Mumia choisira ce prénom swahili au lycée, sous l’influence d’un enseignant d’origine kenyane. Il y ajoutera “Abu-Jamal” à la naissance de son premier fils, Jamal. A l’âge de 14 ans, Mumia est arrêté et battu pour avoir protesté contre un meeting du candidat ultraraciste George Wallace, à Philadelphie. Peu après, il est fiché par le FBI pour avoir voulu rebaptiser son lycée “Malcolm X”.

En 1969, le jeune homme est chargé de l’information à la section de Philadelphie du Black Panther Party. Le FBI le considère comme l’une des personnes “à surveiller et interner en cas d’alerte nationale”.

Il est l’une des cibles du Cointelpro (programme d’infiltration et de contre-espionnage) dont seront victimes Leonard Peltier et d’autres membres de l’Américan Indian Movement et des Black Panthers.

Devenu journaliste de radio apprécié, lauréat de plusieurs prix, Mumia est surnommé “la voix des sans-voix” pour sa critique de la corruption de la police et des dirigeants politiques locaux. Depuis 1978, il dénonce la violente répression qui frappe la communauté MOVE et, en 1981 suit le procès de son fondateur, John Africa, qui sera acquitté des charges fabriquées contre lui. Le soutien de Mumia à MOVE exaspère les politiques et la police de Philadelphie et lui vaut le renvoi d’une des stations de radio où il exerce. Pour faire vivre sa famille, Mumia est contraint de travailler comme taxi de nuit

Aux premières heures du 9 décembre 1981, Mumia Abu-Jamal est grièvement blessé lors d’une fusillade dans le quartier sud de la ville, où il vient de déposer un client. Arrêté, il est accusé du meurtre d’un policier, Daniel Faulkner, tué dans cette fusillade. Malgré ses dénégations, malgré son absence d’antécédents judiciaires, une enquête inéquitable (expertises balistiques inexistantes, balles non identifiables, absence de relevé d’empreintes, zone des faits non sécurisée, tests non effectués, etc.) conclut à la culpabilité de Mumia. Témoins menacés, subornés, écartés, rapports de police contradictoires, violations de ses droits, mèneront, en juillet 1982, à la condamnation à mort de cet opposant politique gênant sous la pression d’un juge recordman de la sentence... Mumia est “le coupable idéal”

En juin 1999, un ancien tueur à gages, Arnold Beverly, avoue à l’une des avocates de Mumia avoir tué l’officier Faulkner dans le cadre d’un contrat mêlant police et mafia. Corroborés par un faisceau d’éléments et de témoignages concordants, les aveux de Beverly n’ont jamais été entendus par la justice au prétexte qu’ils sont “hors des délais de la procédure”.

Le 18 décembre 2001, la sentence de mort de Mumia a été provisoirement écartée, mais il est toujours considéré coupable et menacé de voir cette sentence à nouveau prononcée. Mumia Abu-Jamal lutte toujours depuis le couloir de la mort, enfermé 23h/24h dans une cellule grande comme une salle de bains et dans un isolement sensoriel inhumain. La mobilisation internationale a empêché par deux fois son exécution, en 1995 et 1999.

En mai 2007, une Cour d’Appel Fédérale de Pennsylvanie a accepté d’examiner les requêtes de sa défense portant sur le non respect de ses droits constitutionnels et les discriminations raciales qui ont présidé à sa condamnation à mort.
DERNIERES EVOLUTIONS:
"Une cour d'appel fédérale américaine a annulé jeudi 27 mars 2008 la condamnation à mort de Mumia Abu-Jamal, figure de la lutte internationale contre la peine capitale, tout en confirmant sa condamnation dans le meurtre d'un policier survenu en 1981.

Par 2 voix contre 1, la cour d'appel de Philadelphie a refusé la demande de Mumia Abu-Jamal, un ancien journaliste radio et militant des "black panthers" aujourd'hui âgé de 53 ans, qui clame son innocence et souhaite un nouveau procès.

La décision de la cour signifie que l'accusation doit se présenter une nouvelle fois devant un jury pour obtenir une condamnation à mort, sinon la peine sera automatiquement commuée en réclusion criminelle à perpétuité.

Les juges ont en effet estimé que lors du procès de 1982, les instructions données aux jurés ont pu leur faire croire qu'ils devaient s'accorder à l'unanimité sur des circonstances atténuantes pouvant épargner au condamné la peine capitale, alors que la procédure est en fait moins restrictive.
C'est donc une demi victoire, 26 ans après la condamnation à mort du journaliste." (fin)
Hilary CLINTON a condamné le représentant guinéen, pour viols, massacres, etc.
Mais elle ferait mieux de balayer la barbarie son pays, où des innocent car noirs groupissent en prison.
Elle ferait mieux de condamner le génocice Israélien!
Elle ferait mieux de condamner les atrocités commis à Guantanami, Abou Graïb, par les militaires US, complétement malades mentaux! Quand j'ai regardé "Un taxi pour l'Enfer"
d'un jeune Afghan, torturé à mort, l'envie m'a pris d'aller casser la gueule de Bush et ses Sbires. Un film révoltant, qui repasse sur Planète dans la nuit de samedi à dimanche à 2H 20.
A voir d'urgence.





4.Posté par plouf le 07/10/2009 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://fr.wikipedia.org/wiki/Prison_d%27%C3%89tat_de_San_Quentin

normal que ça marche pas, c'est une chambre à gaz.

5.Posté par plouf le 07/10/2009 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cinq États américains (Arizona, Californie, Maryland, Missouri et Wyoming) utilisent la chambre à gaz pour appliquer la peine de mort.[1]. Cette méthode, souvent utilisée dans les États de l'ouest à partir des années 1920, l'est aujourd'hui très rarement. Les condamnés à mort ont en effet le choix entre la chambre à gaz et l'injection létale, excepté au Wyoming où la chambre à gaz n'est utilisée que si la méthode courante est jugée anticonstitutionnelle.

Depuis 1976, onze personnes ont été exécutées par gaz létal aux États-Unis[2]. La dernière fut Walter LaGrand le 3 mars 1999[3].

6.Posté par CESTFORTBIENTOUTCA le 07/10/2009 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez entièrement raison de stigmatiser cette horreur. Mais pourquoi se focaliser uniquement sur les USA alors que , rien que pour 2008 :
la Chine populaire est championne toute catégorie avec plus de 5 000 exécutions,
suivie de L'Iran, avec au moins 346 exécutions (dont des femmes et des mineurs), l'Arabie, au moins 102...

Les USA (avec 37 exécutions) tuent donc DIX FOIS MOINS que l'Iran alors qu'il y a 300 millions d'américains pour 70 millions d'Iraniens.

On peut donc dire que, de ce seul point de vue, L'Iran est QUARANTE FOIS PLUS SANGUINAIRE que les USA.

Idem, à peu près, pour : Irak (34) Yémen (13) Indonésie (10) Libye (8)...

7.Posté par Visulgaia le 07/10/2009 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pareil que le « psychiatre » le « docteur » Donald Ewen Cameron et la CIA...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Donald_Ewen_Cameron

8.Posté par Victoc le 07/10/2009 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@CESTFORTBIENTOUTCA
Tu ne peux pas comparer l'iran et les usa, les usa sont un pays 'libre' (je sais ca se discute) et en iran il vaut mieux garder sa langue dans la poche pour éviter de gros ennuies, quand à la chine c'est un peu la même chose critiquer la politique officielle est toujours risqué.

9.Posté par AboJake le 08/10/2009 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attendre 25 ans après la condamnation pour être exécuté est tellement affreux et inhumain que je ne peut dire qu´une chose . Les USA sont un pays de merde .
J´ai lu aussi que le traité de Lisbonne ( je l´ai lu en entier , 3000 pages de conneries ) remettrait en route la peine de mort , pas seulement en temps de guerre mais aussi en temps de paix . Droit dans la dictature !
L´UE va se mettre au même niveau de connerie que les USA , pas bizarre vu que c´est déjà les USA qui nous commandent grâce à notre célèbre Naboléon qui fait tout pour vendre et revendre la France et ses citoyens .

10.Posté par Visulgaia le 08/10/2009 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui AboJake. Et en France on rouait vif les condamnés, on écartelait les régicides, on cassait les os, on coupait des têtes, on pendait, et tous ça en place publique, « pour l’exemple », devant pépé, mémé, femme, mari et les mouflets. Puis il y eut les galères du roi dit roi Soleil, puis les bagnes de Toulon et autres lieux de « vacances » ou d’enfer, puis le plus sinistre : les bagnes d’enfants...

11.Posté par CEBRU le 08/10/2009 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fallait garder les pendaisons : plus vite,plus facile et plus propre.De toute façon les supermaxes à vie sont plus cruelles et beaucoup des prisonniers sont d'accord.

12.Posté par Visulgaia le 08/10/2009 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Surtout condamné à 150 ans de prison ! mieux que dans la Bible.

13.Posté par erebe le 08/10/2009 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ CESTFORTBIENTOUTCA

Ne faudrait-il pas tenir compte de la population de chaque pays (la Chine a tout de même quun peu plus d'un milliard d'habitants !!!) et mettre dans le cadre des exécutions perpétrées par les USA tous les morts d'Irak et d'Afghanistan ?

Le classement que vous proposez serait alors tout a fait différent !!!!!

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires