ALTER INFO

Tunisie : Interview exclusive de Zine El Abidine Ben Ali : « J’ai vraiment mal pour mon pays et pour mon peuple »


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 21 Avril 2018 - 11:38 LA VIOLATION DU DROIT AU NOM DU « DROIT »

Vendredi 20 Avril 2018 - 05:34 MOHAMMED BEN SALMAN L'hubris de l'éphémère


Cette importante interview de l’ancien président tunisien Zine El Abindine Ben Ali a été réaliser par le site très bien informé Tunisie Secret. Avant de publier cette interview, des vérifications sur son authenticité ont été mené


Anonymous Tunisia
Mercredi 30 Janvier 2013

Tunisie : Interview exclusive de Zine El Abidine Ben Ali : « J’ai vraiment mal pour mon pays et pour mon peuple »
Tunisie-Secret- Monsieur le président, dans quelles circonstances et pour quelles raisons avez-vous quitté la Tunisie le 14 janvier 2011 ?

Ben Ali- On m’a persuadé que la vie de ma famille était en danger et qu’on ne pouvait plus assurer même pas ma propre sécurité. J’ai agi comme tout père de famille en pareille circonstance. Malgré tout ce qu’on m’a dit sur le danger de rester, mon intention n’était pas du tout de quitter la Tunisie. Mon devoir était de rester et de faire face aux différents complots qui se jouaient. Cela m’a beaucoup rappelé les événements de janvier 1984. J’ai fini par embarquer dans l’avion sans mes médicaments et sans mes lunettes, en pensant revenir immédiatement après. Je signale que je n’ai jamais eu l’intention de me rendre en France, à l’inverse de ce qui a été dit. J’ai hésité entre deux pays frères, le royaume d’Arabie Saoudite et l’Algérie. J’ai finalement été guidé vers la terre du Prophète que la paix soit sur lui. Une heure après notre arrivée, j’ai dit au revoir à ma famille que j’ai laissé partir sous bonne escorte et je suis resté dans l’aéroport. C’était tard dans la nuit et j’ai attendu que l’avion fasse le plein en kérosène et que les cinq personnes de l’équipage se reposent un peu pour embarquer et repartir vers Tunis. Sans me prévenir, alors que j’attendais au salon d’honneur, l’avion a décollé sans moi à peine deux heures après notre arrivée.


T.S.- Dans votre discours à la nation, vous avez affirmé n’avoir jamais donné d’ordre de tirer à balles réelles sur les manifestants ? Pourquoi donc y a-t-il eu tant de morts ?


Ben Ali- Aucun ordre, qu’il soit écrit ou oral n’a été donné au ministère de l’Intérieur et au ministère de la Défense Nationale d’utiliser des armes à balles réelles. Même l’usage des bombes lacrymogènes a été strictement conditionné. Dès le 1er janvier 2011, nous savions que des voitures de locations et des taxis parcouraient le nord et le sud du pays en donnant aux jeunes de l’argent, de la drogue sous forme de comprimés et de quoi fabriquer des cocktails Molotov. Mais, dès le 8 janvier, à la suite des rapports que j’ai eus sur les attaques de certains postes de police et de la Garde Nationale par des éléments terroristes, où il a eu des morts et des blessés, consigne a été donnée à l’ensemble des forces de l’ordre de faire usage de leurs armes en cas de légitime défense. De là où je me trouve en ce moment, je le jure devant Dieu et devant le peuple tunisien que je n’ai jamais donné le moindre ordre de tirer sur les manife stants. Je reste persuadé que mes ministres de l’Intérieurs et de la Défense sont innocents de ce dont on les accuse. Même si je n’ai personnellement donné aucun ordre, j’assume mes responsabilités en tant que chef de l’Etat. Je suis prêt à répondre devant un tribunal indépendant de toutes les accusations qu’on m’a adressé. C’est à ce moment là que mes compatriotes sauront toute la vérité. Ils sauront qui a tué les manifestants et sous les ordres de qui. J’avais mal pour tous ces jeunes qui sont morts inutilement et j’en souffre encore comme s’il s’agissait de mes propres enfants.

T.S. Lorsque votre résidence de Sid Dhrif a été perquisitionnée, on y a trouvé beaucoup d’argent en dinars et en devises. Y avait-il autant d’argent et en étiez-vous le possesseur à titre personnel ?


Ben Ali- Malgré sa cruauté, cette histoire m’a fait moins de mal que les jeunes qui sont morts pour rien et qui étaient comme mes propres enfants. Cette histoire était une violation de domicile totalement illégale. On n’a pas seulement trouvé la Banque centrale qui a déménagé chez moi, on a aussi trouvé des armes, de la drogue et je ne sais pas quoi encore. Ce coffre ne servait pas à amasser de l’argent et des bijoux. Il était plein effectivement, mais d’autres choses. J’avais tous les dossiers classés secret défense et beaucoup d’autres dossiers personnels aussi, des lettres privées, de vieux documents de ma famille qui remontent au 19eme siècle, des photos, des actes de propriété de mon arrière grand père, un souvenir de ma mère qui m’était particulièrement cher… Tout ça à été enlevé et remplacé par des billets d’argent venus de je ne sais où. L’argent qu’il y avait représentait 10% de ce qu’on a montré au peuple tunisien. C’était la caisse noire du président de la République, comme tous les chefs d’Etat et même ministres dans certains pays de l’Occident. Mais bon, je comprends pourquoi ils ont fait tout ça.


T.S.- Certains prétendent que vous aviez l’intention de vous adresser au peuple tunisien dans la soirée du 14 janvier 2011 pour lui faire de révélations d’une extrême gravité, et que vous comptiez même le faire dans votre tenue de général de l’armée. Si cela est vrai, que comptiez-vous dire aux Tunisiens ?


Ben Ali- Oui, c’est tout à fait vrai. Mon discours a été rédigé le 14 janvier, le matin. Je voulais le prononcer à 8h du soir. Les six pages sont restées sur mon bureau à Carthage, lorsque j’ai accompagné ma famille à l’aéroport. C’est quelqu’un qui m’a conseillé de mettre ma tenue de général de notre Armée Nationale. Non, je n’allais pas le faire. Par contre, j’avais pris la décision de dire à mon peuple que j’ai servi toute ma vie, que le pays est en danger, que des groupes terroristes sont arrivés d’Europe et dont nous avons arrêtés quelques uns, que des cellules islamistes dormantes se sont réveillées, que nous avons été trahis par un pays arabe frère et par un pays occidental ami. Je voulais aussi annoncer la constitution d’un nouveau gouvernement d’unité nationale avec pour premier ministre Kamel Morjane, avec la participation du RCD, du MDS, du PDP, du Ettajdid, du Forum démocratique pour le travail et les libertés, de deux intellectuels indépendants et d’une personnalité islamiste de l’intérieur du pays. Il devait être un gouvernement d’une année pour préparer des élections législatives et présidentielles et exécuter mon programme de redressement en 21 points, dont j’ai parlé dans mon discours du 13 janvier. Je voulais annoncer enfin que je ne me portais pas candidat et qu’après ces élections, je me retirais définitivement de la vie politique.



T.S.- Comment jugez-vous la situation de la Tunisie deux ans après et que pensez-vous du gouvernement actuel ?


Ben Ali- J’espérais que mes compatriotes retrouvent la paix civile et la fraternité et que les nouveaux dirigeants construisent sur ce qui a été déjà construit depuis l’indépendance. Ce n’est pas à moi de faire le bilan de mes 23 ans au pouvoir, mais aux historiens. Moi, je dis que ma politique n’était pas parfaite mais qu’elle a produit de très bons résultats socio-économiques, structurels, éducatifs et de développement intégral. Avec des ministres compétents et qui se sont dévoués pour leur Patrie, avec des moyens énergétiques très modestes, nous avons relevé de grands défis. Lorsque je suis devenu président en 1987, les anciens savent que le pays était en faillite économique et en danger sécuritaire. Toutes les forces vives de la Nation ont participé au redressement du pays, y compris l’opposition, les syndicats et les élites patriotiques. Après mon départ, j’espérais que toutes ces forces vives se remettent au travail, renforcent ce qui a été réalisé et complètent ce que je n’ai pas fait. Mais malheureusement, certains ont choisi un autre chemin pour régler des comptes, pour se venger, pour profiter du pouvoir. Au lieu de plier leurs genoux et de répondre aux besoins des pauvres et des chômeurs, ils ont perdu leur temps et épuisé toutes les réserves financières que mon dernier gouvernement a laissé, les ont épuisé dans des initiatives démagogiques et inutiles. L’inflation, le chômage, la pauvreté et l’endettement extérieur ont quadruplé en deux ans. J’ai vraiment mal pour mon pays et pour mon peuple. J'espère de tout mon cœur que ce gouvernement va saisir la gravité de la situation, qu'il va remédier à ça et qu'il va réussir.


T.S.- Beaucoup de rumeurs circulent sur vous depuis que vous vous êtes installé en Arabie Saoudite. Comment vivez-vous cet exil ?


Ben Ali- Même si ma Patrie me manque beaucoup, je ne me sens pas exilé sur cette terre sainte et auprès de mes frères saoudiens qui représentent la fraternité et l'hospitalité arabes et la bonté des musulmans. Ceux qui connaissent l’histoire de leur pays savent que depuis la lutte pour l’indépendance, l’Arabie Saoudite a toujours été aux côtés de la Tunisie. Les rumeurs, il y en a tellement alors, à quoi bon répondre. Je n’ai jamais été dans la communication et dans la parlotte. Je vis normalement comme un père de famille et comme un grand père. Je passe mes journées entre mon ordinateur, la télévision, la lecture et la prière. Je remercie Dieu, je ne manque de rien, sauf ma Patrie que j’ai servie et ce peuple que j’ai tant aimé et dont l’avenir m’inquiète. Je vis cet éloignement comme une épreuve de Dieu qui éprouve dans leur foi ceux qu’il aime.


T.S.- Regrettez-vous certaines choses par rapport aux 23 ans que vous avez passés à la tête de la Tunisie, comme par exemple les atteintes aux droits de l’homme ?


Ben Ali- Tous les êtres humains peuvent commettre des erreurs. Gouverner, c’est choisir. J’ai fait des choix que j’assume entièrement. En 1987, j’ai choisi de continuer dans la voie du Zaïm Habib Bourguiba, en essayant de réconcilier tout le monde, les bourguibistes, les youssefistes, les islamistes, les communistes, les socialistes, les libéraux. Cette réconciliation s’est concrétisée par le Pacte national qui a rassemblé toutes les tendances autour d’un projet moderniste. Les atteintes aux droits de l’homme, il y en a eu par excès de zèle. Mais c’est deux fois rien par rapport à d’autres pays de la région, d’Afrique, d’Amérique Latine ou de l’Europe de l’Est. La responsabilité est partagée entre le gouvernement et les islamistes. Je n’ai pas réagi parce qu’ils ont essayé de me tuer à trois reprises, mais parce que la stabilité de l’Etat et la paix civile étaient menacées. En 1987, je les ai pourtant sauvés d’une condamnation à mort certaine. J’ai ouvert le dialogue avec eux malgré la réticence des partis de gauche et même de la société civile. Je voulais instaurer la concorde, la paix civile et la prospérité économique d’abord. Ensuite, progressivement ouvrir le jeu sur l’aile modérée et patriotique du mouvement islamiste. Qui a cherché la guerre ? Qui a cherché l’affrontement ? Bon passons. Ce que je regrette vraiment, c’est de n’avoir pas été jusqu’au bout de l’ouverture démocratique et de n’avoir pas fait plus par rapport à la liberté d’expression. J’ai fait confiance à certains de mes conseillers et je n’ai pas suffisamment écouté les vrais démocrates, y compris au sein du RCD. Je regrette aussi de n’avoir pas été suffisamment sévère par rapport à la corruption, même si ce phénomène a été gonflé et qu’il ne concerne pas uniquement la Tunisie, mais touche 90% des pays, y compris certaines démocraties occidentales. Je regrette enfin d’avoir accepté un cinquième mandat en 2009.


T.S.- Quels sont vos souhaits personnels et qu’espérez-vous dire au peuple tunisien après deux ans de silence ?


Ben Ali- Rentrer dans mon pays pour y finir ma vie auprès des miens et parmi mon peuple. Me recueillir sur les tombes de tous ceux qui sont morts durant les événements douloureux de 2011, sur les tombes de mes parents et de mes ancêtres et sur les mausolées de Sidi Abdelghani, de Sidi Mezri et d’Habib Bourguiba. Je pense aussi aux vivants et qui sont injustement détenus en prison depuis deux ans. Au peuple tunisien, je dirai une seule chose : veiller bien à la souveraineté de votre pays, conquise au prix du sang et des sacrifices de plusieurs générations. Que Dieu le tout Puissant protège la Tunisie.



Les deux questions auxquelles l’ancien président n’a pas souhaité répondre sont :

1 Quelles étaient les rapports entre les Etats-Unis et la Tunisie les cinq dernières années de votre présidence, et est-ce que ce pays a joué un rôle dans les événements de décembre 2010, janvier 2011 ?


2 Que pensez-vous du « printemps arabe » en Libye, en Egypte et en Syrie ?


Source : http://www.tunisie-secret.com/Ben-Ali-affirme-que-jamais-aucun-ordre-n-a-ete-donne-pour-tirer-sur-les-manifestants_a298.html












Mercredi 30 Janvier 2013


Commentaires

1.Posté par BD le 30/01/2013 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qu'il y reste chez les traitres de saouds ........
en plusce que j'ai remarqué ,c'est qu'il utilise des references religieuse alors qu'il combattait l'islam ...hypocrite

2.Posté par Zaheer le 30/01/2013 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aimerais bien entendre les "experts du ""wahabasime"" nous expliquer pourquoi les saouds d'aujourd'hui ont accueilli des extrémistes laiques en terre sainte qui oppressaient voire meme réprimaient les musulmans tunisiens dans leur accomplissement de leur culte...

3.Posté par Saber le 30/01/2013 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On voit que la solidarité entre maçons arabes est une réalité.

4.Posté par Vivio le 30/01/2013 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il nous dit pas ou est la présidente , celle qui décidait de tout ! celle qui la achevé doucement doucement !

5.Posté par BD le 30/01/2013 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zaheer

en effet ,ces gens font expres de melanger le wahabbisme et les saouds ....alors que les saouds n'ont rien à voir avec ce qu'ils appellent le salafisme ou le wahabisme ....
je pense que ce sont les adorateurs de l'iran ,et les chiites ,laicards qui menent cette propagande odieuse afin de masquer leur egarement ou leur mecreance..
quand je leur pose la question qu'est ce qui vous gene dans ce que vous appelez le wahabisme ? ils me repondent ,les saouds ,le qatar sont alliés aux americanosioonistes ...les saouds ce n'est pas le wahabisme car si on applique l'islam sur ces pourris ,ça fait longtemps qu'on les aurait degagés et condamné ....mais ces gens ne parlent pas des "wahabis" ou salafistes qui ont degagé les ricains en irak ,qui se battent en afgahnistan ,yemen ,somalie contre les americanosionistes.........de plus ,quand j'ai lu le livre de mohamed ibn abdelwahab ,tout est calir ,net et precis ..c'est le tawhid à l'etat pur

6.Posté par sagesse69 le 30/01/2013 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BD

" .mais ces gens ne parlent pas des "wahabis" ou salafistes qui ont degagé les ricains en irak ,qui se battent ...."

Ouf enfin quel-qu''un qui comprend...

7.Posté par Mina le 30/01/2013 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas tunisienne, mais quel différence entre la Tunisie d'aujourd'hui et celle d'hier, franchement Faire la révolution pour que les extrémiste prennent le pouvoir, NON MERCI.

8.Posté par dnd le 30/01/2013 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BD t'as raison Mohamed Ibn Abdelwahab est un très grand théologiens, rien à dire une grande science qui nous a servie el hmdl sauf que le problème frère BD, c'est que ces chiens galeux du Hijaz "Arabie-Sioniste" ont fat une usurpation d'identité du savant pour crée leur secte et qu'elle soit accepté de tous sauf que le wahhabisme n'a fait qu'être rejeté pire certaine personne ose insulté ce 3lam Abdelwahab un beau piège que nous ont tendus les ennemis de l'Islam, créer de la FITNA au seins même de la communauté, après est ce que certain Chiite utilise le même moyen diabolique que les Saoud pour insulter le bien fait de cette homme Allah ou 3lam. En tout cas le wahhabisme, c'est de la connerie à l'état pure tout comme le soufisme, les 7abach encore t d'autre des 73 sectes que le Prophète bénis nous a avertis. Le prophète Muhamed SWS n'a jamais parlé de suivre l'islam ayant pour nom le wahhabisme, ou autre ce, sont des gens qui ont osés donné nom à leur groupe pour ce différencier à musulmans, adepte sunnite de rituel Malékite c'est à dire proche de celui des "Salaf"="pieux prédécesseur" qui ne sont autre que le prophète et ces compagnons, sahabah, tabi‘un, tabi‘ at-tabi‘in, et sa s’arrête la. Après ça je ne reconnais rien, sauf l'analyse de certain savant véridique, Al-Albani, Al-Boukhari, Dawoud, Cheikh Quchk ou Allah ou 3lam.
d'autre groupe, alors que l'Islam n'est qu'un, le Quran al Karim et la Sunnah du prophète SWS. Je ne suis rien sauf

9.Posté par karim le 30/01/2013 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est quoi les extremistes, ceux qui veulent que la parole d allah swt soit la plus haute .ceux qui veulent que les lois du créateur de l univers ainsi que de toutes choses y compris les etres humains soit mises en application .ceux qui veulent de l islam purifier de toutes ces innovations.(ceux que je vient de décrire ne sont pas les tenant du pouvoir tunisien actuellement ).

10.Posté par Saber le 30/01/2013 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a une loge maçonnique aux usa qui s'appelle "wahabi" shriners.

11.Posté par ab2nr le 01/02/2013 00:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors comme ça le Wahabisme et les Saouds n'en rien a voir entre eux ?
Abdelwahab serais un très grand théologiens ?
Je vous demande de quelle planète vous venez ou a qui vous avez fait allégeance.
Vous haïssez l'Islam a ce point ?
Apprenez a décrypter l'histoire avant de venir polluer ce site.

12.Posté par So le 12/06/2013 01:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un message à ZABA : tu ne seras pardonné et tu ne rentreras que si tu accepteras de payer pour tes erreurs et si tu nous diras ce qui nous intéresse pour sauver notre pays et non pas ce qui t'intéresse !

13.Posté par Ros le 12/06/2013 02:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zaba etait un autocrate
Les saoud on s\\\'en fout
Ma religion ne concerne que moi

14.Posté par Zaheer le 12/06/2013 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'histoire de l'Ordre débute lorsque William J. Florence fut invité à Marseille à une fête organisée par un diplomate arabe. Le spectacle fut une sorte de comédie musicale précisément rythmée dont la conclusion fit des invités les membres d'une société secrète. Ayant voyagé à Alger, puis au Caire, l'acteur prit notes de ce spectacle et les suggéra à son ami Walter M. Fleming. Ce dernier les convertit pour créer l'A.A.O.N.M.S.
Dès lors, le groupe a adopté un cadre oriental codifié par son rite faisant références aux mille et une nuits et s'inspirant de la mystique soufi. Par exemple, le temple devient une « mosquée ». Les dignitaires ont comme degré « Illustre Grand Prêtre et Prophète »2.

15.Posté par Zaheer le 12/06/2013 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Il y a une loge maçonnique aux usa qui s'appelle "wahabi" shriners."

???... Ou comment faire feu de tout bois et finir par se bruler.
Wiki...
Histoire
L'histoire de l'Ordre débute lorsque William J. Florence fut invité à Marseille à une fête organisée par un diplomate arabe. Le spectacle fut une sorte de comédie musicale précisément rythmée dont la conclusion fit des invités les membres d'une société secrète. Ayant voyagé à Alger, puis au Caire, l'acteur prit notes de ce spectacle et les suggéra à son ami Walter M. Fleming. Ce dernier les convertit pour créer l'A.A.O.N.M.S.
Dès lors, le groupe a adopté un cadre oriental codifié par son rite faisant références aux mille et une nuits et s'inspirant de la mystique soufi. Par exemple, le temple devient une « mosquée ». Les dignitaires ont comme degré « Illustre Grand Prêtre et Prophète »2.

16.Posté par min le 12/06/2013 10:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu resteras toujours notre leader . La tunisie a perdu un vrai president. Regarde ce qui se passe en tunisie . Ce n est plus notre tunisie . On te crois Mr le président . En tout cas t aime toujours et 80% des tunisiens regrette ton depart .

17.Posté par Saber le 12/06/2013 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A voir et à écouter attentivement ce cheikh.

18.Posté par BD le 12/06/2013 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@min

tu peux toujours le rejoindre et comme ça il va te donner un cadeau.
tu dis " 80% des tunisiens regrette ton depart ." AH BON ,? tu tiens d'ou ces chiifres ? peut etre que l'echantion etait de 3 personnes parmi les degenerés ....
ben ali est un ennemi de l'islam ,un chien de l'occident et le peuple tunisen l'a degagé comme un malfrat

19.Posté par Saber le 12/06/2013 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@min écrit: La Tunisie a perdu un vrai président ? Surtout un grand potentat, vénérable Ben Ali.

20.Posté par hichem le 13/06/2013 07:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que l image de l ancien president apparait limoge et qu elle frole le patriotisme dans certaines repliques. Nulle ne doute que la tunisie a connu un essor economique et educatif misant sur l enseignement. Mais ces efforts restent limites

21.Posté par kimo le 13/06/2013 09:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu est ce que ca vole bas @abn2r merci pour replacer l ignorance a sa place @dnd c est grace a des personnes comme toi que la tunisie s ecrase et va contre un mur.
Je travaille pour l Otan. Je suis pere de famille tunisien. Desinformation

22.Posté par Nonna le 13/06/2013 14:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment accepter la Tunisie et son actuelle situation....? Comment pouvons-nous Unifier un peuple divise ? Comment de passer tours ces commentaires inutile et regarder la realite en face sans ou avec ..La situation explosive de Notre pays fait peur.

23.Posté par aly le 12/04/2014 03:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pendant 23 ans je n t ai jammais apprecié. Maintenant je regrette . Je regrette de ne pas avoir été au rcd . Je vous regrette tout simplent .

24.Posté par Jjtte le 12/04/2014 08:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour moi, Ben Ali sans les trabelsi, serait resté au pouvoir. Il a fait de bonnes choses pour le pays mais n''a pas mis de limites à sa belle famille, qui a force de se prendre pour des roi, ont laissé la haine s''installer. Il s''en foutait, quil assum

25.Posté par HannibalStrasbourg le 12/04/2014 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Va au diable!
Tu as encore le culot de nous adresser la parole alors qu'on sait maintenant que tu étais un agent du Mossad israélien?

26.Posté par Ali le 13/04/2014 01:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec la situation actuelle de la Tunisie qui est en fayte avec l''''inflation,avec les nouveaux arrivistes affamé de pouvoir et d''''argent qui ont volé plus que la famille trabelsi,un très grand pourcentage du peuple se comptente avec l''''ancien régime !!!

27.Posté par nadra le 19/09/2014 18:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut importe qui tu étais là majorité du peuple manger à sa faim , il y avais de la sécurité, certe nous n''avions pas la liberté de nous exprimer mais soyons realiste qui la rèelement.

28.Posté par Arbi le 20/09/2014 08:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis que ben Ali est parti la vie est plus la même (terrorisme+augmentation de niveau de vie) plus de sécurité (braquage,viol....)qu''attender vous des prochains jours???le pir arrivent..

29.Posté par slouma mehrez le 20/09/2014 13:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le président a parlé un peu de tout mais un grand point n''a pas été divulgué le rôle de la présidente de sa famille et des clans trabelsi - ben ALI - Matri dans la succession des événements ....

30.Posté par zoum le 20/09/2014 23:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

23 ans de sécurité vive zaba

31.Posté par vito corleone le 21/09/2014 04:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sans aborder la question du présumé printemps arabe et meme que le soulevement populaire en 2010- 2011 n'a pas abouti à une vraie révolution on ne peut qu'ètre dégoutés de ce qu'a dit ZABA pour une seule raison que celui ci n'était que le parrain d'une copie médiocre d'une mafia qui pillait tout ce qui tombe sous son net et que personne n'était à l'abri de sa cruauté que lorsqu'il se soumis a la loi de l'omerta ..

32.Posté par Tunisian le 21/09/2014 11:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

every leader can make mistakes. Every human can make mistakes. But seriously this man did a lot for his country. Tunisia was more westernized than some western countries ( women-children rights) he was fighting against terrorism not against islam.

33.Posté par freeman le 22/09/2014 06:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le cas Zaba est dépassé par les évenements. Demeure en exile Zaba ou en enfer , et que les tunisiens tracent leur chemin à leurs guise.
Personnellement , je suis convaincu que les tunisiens vont battre toute sorte d''extremisme.

34.Posté par Noura le 22/09/2014 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui nous manque du temps de Ben Ali c'est la sécurité... apres in était corrompu , s'est tourné vers les affaires, a laissé faire sa famille..... mais surtout s'est autoproclamé president à vie... s'il avait organisé des éléctions libres il serait maintenant un héro..!! Dommage

35.Posté par daghfous le 24/09/2014 10:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beaucoup d'imagination et d'amour pour le grand escroc Ben Ali de la part de celui qui a imaginé cette interview !

36.Posté par antireligion le 09/11/2014 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut d'abord savoir si cet interview est authentique ou tout simplement une masturbation cérébrale? admettons que c'est vrai ce qui est frappant il n y a pas eu un traitre mot concernant ceux qui étaient la cause de la tragédie qui s'est jouée en Tunisie et le peuple tunisien était la victime bien sur je parle de la famille Trabelssi tous les membres de cette famille a partir de son épouse tous les tunisiens avec qui j'ai discuté après la révolution me disent la même chose personne n'en veut à ben Ali mais tout leur rancoeur est dirigé vers sa diabolique belle famille

37.Posté par Marc le 13/07/2015 00:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je suis juif tunisien je peux dire une se chose fait une pétition pour notre président ben Ali revienne tenir se le pays nous perdons tout nos valeurs tous notre tourisme tout notre fraternité svp réagisse vite pour notre peuples notre Tunisie

38.Posté par kar le 13/07/2015 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est incroyable y en a qui sont touché par ce qu on appel le syndrome de stockholm aucune volonté de se battre pour aller de l avant ,faire mieux faire des efforts pour plaire a Allah swt qui fera en retour que les choses s améliore considérablement pour eux pour nous . que des egoistes faibles ignorants laches ,il veulent juste manger leur misérable bout de pain au fond de leur cave . a tous cela le salut, la paix, l abondance la sécurité c est Allah swt qui détient cela parmi toutes les choses qu il détient. le problème c est que entre bourguiba et ben ali les tunisiens on subit une laicisation intensive ordonné par l occident . résultat ils sont révulsés a l idée d avoir l islam authentique dont la sunna comme lois ,ils préfèrent avoir un tyran injuste pervers, spoliateur ,vendu qui combat la liberté d adoré Allah swt ,juste parce que il leurs laisse la liberté de courir a leur moindre pulsions débridés dont ils envient les mécréants.
malheureusement ce n est pas spécifique aux tunisiens mais je pense que les dégats sonts plus gros du fait
du duo bourguiba ben ali et pour finir essebssi



syndrome de stockholm: (des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers développeraient une sorte d'empathie, voire de sympathie)
source wiki

39.Posté par Rbyo le 05/10/2015 13:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S''il est sincère concernant son amour envers la tunisie,son peuple,les victimes,les innocents ,etc...,il ne suffit de parler et dire n''importe quoi ,il faut qu''il prouve sa bonne foi !!!,comment?qu''il fasse travailler son imagination .rbyo

40.Posté par daghfous le 05/10/2015 18:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet homme est un traître pour avoir érigé la corruption en système dont nous aurons à souffrir 200 ans !

41.Posté par hedi le 05/10/2015 21:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A cause de son fils il condamne tout un peuple et dire que ceux qui sont mort sont comme ses fils laisser moi rigoler il n a pas l''étoffe d''un président


42.Posté par Khalil le 06/10/2015 05:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les tribunaux tunisiens t'attendent

43.Posté par Boudiaf le 06/10/2015 12:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas tunisien et j''ai beaucoup de peine pour votre pays. Le printemps arabe ne vous a rien rapporté de bon et n''a rien rapporté de bon là où il a sévi. Regardez l''Egypte et la Libye.

44.Posté par yukof le 06/10/2015 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

seules les arabes décadents le regrette , "ouh les méchants musulmans sont de retour en Tunisie après la chute du gentil dictateur laicard "...
L'Islam est en train de revenir en Tunisie , il y aura une confrontation contre les décadents mais ces derniers sont de moins en moins nombreux ;)


45.Posté par Kanta le 07/10/2015 11:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zaba tu peux mentir une fois a 1000 personnes mais pas 1000 a la même personne . Le fait que tu sois prêt de la Mecque n est qu illusion , ton corps est à médine mais n oubli pas que ton âme impur est proche de l enfer

46.Posté par mehdi le 09/10/2015 15:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois que tout personnes a le droit à une autre chance même si représente le diable en personne

47.Posté par Dr.Alkhoder le 04/04/2016 02:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que ceux qui sont encore aujourd''hui à cracher leur venin sur Ben Ali ont la mémoire courte. Il était le moins pire de tous ceux qui lui ont succédé. Le problème a toujours été la famille de sa femme, le clan mafieux Trabelsi. Je ne suis pas tunisien

48.Posté par moussa le 04/04/2016 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@47
Si Ben n est pas capable de commander sa femme alors comment peut il decider pour le bien de tout un peuple
Dans toute l afrique du Nord, tous s 'accrochent au pouvoir et n'ont aucune envie de mettre le pouvoir sur des rails pour servir la nation et le peuple....

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires