MONDE

Tunisie : Ben Ali s'engage à partir en 2014, ordonne la fin des tirs


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Vendredi 14 Janvier 2011

Tunisie : Ben Ali s'engage à partir en 2014, ordonne la fin des tirs
Le président tunisien Zine El Abdine Ben Ali s'est engagé jeudi soir à quitter le pouvoir au terme de son mandat en 2014 et a ordonné la fin des tirs contre les manifestants, dans l'espoir d'apaiser un mouvement de contestation sans précédent.
 
"Je vous ai compris", a martelé à plusieurs reprises le chef de l'Etat, au pouvoir depuis 23 ans, dans un discours à la Nation, le troisième prononcé depuis le début des émeutes mi-décembre. Ce mouvement de contestation et sa sanglante répression ont déjà fait au moins 66 morts, selon une ONG.
 
Il a évoqué pour la première fois son avenir politique : "pas de présidence à vie et je refuse de toucher à la limite d'âge fixée par la Constitution".

Réélu en octobre 2009 pour un mandat de cinq ans, il était sollicité par des membres de son parti pour se représenter en 2014. Mais les manifestants exigent depuis plusieurs semaines son départ.
  
La Constitution limite l'âge des candidats à la présidence à 75 ans et il était question pour ses partisans de l'amender pour qu'il se représente en 2014, date à laquelle il aurait 77 ans.

"Assez de tirs à balles réelles", a-t-il ajouté. "Je refuse de voir de nouvelles victimes tomber (...) Assez de violences, assez de violences", a-t-il poursuivi, affirmant que "personne ne serait plus inquiété à moins qu'il tente de se saisir de l'arme d'un agent de l'ordre".

Au moment même où il ordonnait la fin des tirs, deux civils étaient tués par la police à Kairouan (centre), selon des témoins.
 
Le président a en outre déclaré avoir été "trompé" sur l'analyse de la crise sociale et affirmé que l'enquête qu'il a ordonnée serait indépendante et établirait les "responsabilités de chacun".
 
"La situation aujourd'hui rend nécessaire un profond changement", a encore dit Ben Ali.
 
En réaction, l'avocat et défenseur des droits de l'Homme, Mohamed Abbou, a dit ne pas croire le président en déclarant qu'il "se moque des Tunisiens avec des promesses sans lendemain".
  
Par ailleurs, d’autres personnalités ont évoqué « un fait positif, après que Ben Ali eut décidé de ne plus se représenter ».
 
Il est à noter que la présidente de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH), Souhayr Belhassen, a affirmé à Paris détenir une liste nominative de 66 personnes tuées depuis le début des troubles mi-décembre, dont huit dans la nuit de mercredi à jeudi dans la banlieue de Tunis.
 
Aucun bilan officiel n'a été publié sur ces dernières violences.


Vendredi 14 Janvier 2011


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

53.Posté par Fatah le 15/01/2011 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Premier ministre tunisien sortant, Mohammed Ghannouchi, avait annoncé juste après le départ de Tunisie de Zine El Abidine Ben Ali qu'il assurait l'intérim de la présidence jusqu'à nouvel ordre. Il a précisé qu'il assumait ces fonctions de président par intérim en vertu d'un décret signé par M. Ben Ali avant son départ.

Ce vertu de décret est contre la constitution et Mohammed Ghannouchi aussi doit partir. Les Tunesiens doivent être vigilants et continuer la révolte car c'est le même clan, la même mafia si NON il vont avoir un autre dictateur choisi par les sionistes.

52.Posté par Said le 15/01/2011 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Flic en chef de l'un des régimes les plus féroces de la région, (qui) n'était qu'un pleutre, et quand le peuple insurgé lui a signifié son congé, il est parti la queue basse". "Ce régime était en toc, et tous ceux qui l'ont tenu à bout de bras au nom d'une realpolitik des imbéciles doivent maintenant expliquer pourquoi celui qu'ils tenaient pour un rempart solide contre les islamistes est tombé comme un château de cartes", poursuit-il.


Chute de Ben Ali : la réaction mesurée de Paris
Ben Ali en Arabie saouditeL'ancien président tunisien Zine el Abidine ben Ali et sa famille sont arrivés en Arabie saoudite, où ils resteront pour une durée indéterminée, ont confirmé aux premières heures de samedi les autorités saoudiennes.

Encore plus critique, Jean-Michel Helvig dans La République des Pyrénées relève que la révolution tunisienne se sera faite "sans la France, la France de l'Elysée, du Quai d'Orsay où la ministre des Affaires étrangères en exercice voulait apporter au régime Ben Ali le soutien de son savoir-faire "sécuritaire", et c'est en cela que les atermoiements des Mitterrand (Frédéric), Le Roux, Baroin, Alliot-Marie, Fillon, sans parler du silence de Sarkozy, pèseront lourd dans la balance. La honte. Paris a raté le coche.

51.Posté par Wahabi ben soaud le 14/01/2011 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne vous réjouissez pas trop.
«Comme le président est temporairement dans l'incapacité d'assumer ses devoirs, il a été décidé que le Premier ministre exercerait provisoirement ses fonctions », a dit Mohammed Ghannouchi.

Alors Ben va revenir bientôt et encore plus fort.

50.Posté par archangel of justice le 14/01/2011 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai ete choque de voir des civiles parsemes parmi les policiers, qui etaient plus mechants que les policiers qui actionnaient dans la capitale de Tunisie, en tirant sur les manifestants. Je me suis meme demande si ceuxici etaient des tunisiens... A mon ces civils doivent etrre captures pour voir quelles ordres ils executaient

49.Posté par ANTAR le 14/01/2011 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

52.Posté par Coucou le 14/01/2011 21:08

Pourquoi vous avez changé Ben? Vous croyez maintenant que Ben est parti, Sam est d'accord de vous aider?

Oncle Sam devrait commencer par aider ses 48 000 000 étasuniens qui crèvent la dalle par la fautes des banksters illuminés de Sion.
Une dette de 55 000 000 000 000 de dollars; une bagatelle.
Il n 'y a rien à attendre de bien des imposteurs voleurs

48.Posté par ANTAR le 14/01/2011 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

50.Posté par Mami le 14/01/2011 21:05

Est-ce que mon argent investi va rester sain et sauf en tunesie?

En tant que personne morale, certainement que vos biens sont en sécurité mais les biens des sionistes voleurs recevront un sacré revers.

47.Posté par ANTAR le 14/01/2011 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

49.Posté par papa le 14/01/2011 21:02

Est-ce qu'on peut toujours nager à Jerba?

Oui papa a droit à tous les égards d'ailleurs et le meilleur accueil, doit-on oublié le sens ancestral de l'hospitalité ?
Je vous assure que la tranquillité et la sécurité des personnes et la protection des biens des gens font parti de l'islam contrairement à ce que les sionistes racontent dans leurs propagandes.

46.Posté par tout à fait thierry le 14/01/2011 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu a tout a fait raison antar

il y a plein de tunisien calé en religion qui pourrai faire repartir sur de bonne base ce pays

en attendant la prochaine venu du califa islamique

mais est ce que les américano sioniste vont il laisser faire ?

45.Posté par ANTAR le 14/01/2011 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Maintenant qu'ils ont versé le sang du peuple sensé être leur frère et foulé au pied le hadith annabaoui acharif, il faut les chasser du pays ces criminels ennemis d'Allah et ses créatures.

Mohammed rassoulou Allah (asws)a dit: " man laha seyfahou âlayna ma houa min-na" celui qui lève son glaive contre nous n'est pas de nous.

Il y a dans la diaspora exilée des gens compétents pour redresser le pays et le refaire partir sur des bases saines et fraternelles wallah almoustaân.

44.Posté par Francisco le 14/01/2011 20:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aie.aie. dommage

43.Posté par KKK le 14/01/2011 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En fait ce mouvement est pour quelle raison?

42.Posté par Leila le 14/01/2011 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Heureusement qu'il est parti mais après ça donne quoi?

41.Posté par tout à fait thierry le 14/01/2011 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis juste curieux de voir ce qui va se passer la

débarrasser d'un dictateur c'est bien beau tout ça

mais qui va le remplacer, encore des mouvement laique democratique

on verra ce qu'il en adviendra

40.Posté par Houda le 14/01/2011 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça peut-être une ruse des sionistes appliquée à maintes-fois dans le monde via Ben Ali.
Le président tunisien a quitté le pays.
Et il donne le pouvoir au Premier ministre, Mohammed Ghannouchi, qui prend la présidence de façon transitoire.
Mohammed Ghannouchi est la queue de ce dictateur, lui aussi doit partir et laisser les gens choisir un gouvernement qu'ils désirent.

39.Posté par Pat le 14/01/2011 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne part pas il se sauve...

S'il décide d'abandonner le pouvoir c'est qu'il voit, ou qu'il est au courant, que se trame une déstabilisation du Maghreb en vu d'y instaurer plus de "sécurité" c'est à dire un nouveau plan de domination de part des métropoles (comme les plan américain au Moyen Orient : divisé pour régner)

Son successeur n'aura de choix qu'entre la répression (subtile ou brutal) ou la résistance fasse à l'impérialisme: les peuples du Maghreb ne sont pas encore prêt à la résistance mais elle viendra; le premier des combats est sur soit même : refuser d'être injuste et non convoiter les avantages des autres.


38.Posté par kevin le 14/01/2011 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A partir de maintenant on va créer un régime comme l'entité sioniste. On prend les mêmes et on recommence.

37.Posté par Taleb le 14/01/2011 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Houda a raison. C'est comme le loup est parti et a laissé le pouvoir au chacal. Il faut qu'un guide indépendant se lève et dirige ce mouvement populaire si NON le même régime reste mais avec un autre visage.

36.Posté par Kamal le 14/01/2011 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BD.
Quoi t'empêche de bouger aussi comme les tunesiens?
En tout cas j'espère que la Tunesie devient un modèle pour les 21 autres pays arabes et que les un après les autres vont se liberer de leurs dictateurs et parmi les premier j'aimerais que ça soie Egypte et Arabi-saudite qui chutent.

35.Posté par ANTAR le 14/01/2011 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Il faut tous ceux qui ont trempé avec le régime défunt car dans le cas contraire l'ogre parti aura toujours la possibilité de laisser sa feuille de route rédigée par ses acolytes sionistes.

Table rase au nom des martyres tombés sur le champ d'honneur. Allah yarhamhoum.

34.Posté par tout à fait thierry le 14/01/2011 20:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben ali doit partir de suite on es d'accord la dessus

mais par quoi sera t'il remplacé ? quel modèle ?

si c'est pour remettre encore la soupe démocratique j'en vois pas l'intérêt car ce guignol ou un autre il fera pareil ou pire

ce système dois être remplacé par le modèle islamique je parle pas de la république islamique d'Iran

je parle du vrai système politique mis en place par notre prophète et suivi par les 4 premiers calife car la Tunisie n'es pas un pays d'occident, c'est un pays musulman normalement

mais bon après avoir formaté le peuple dans le sens des élites au point ou quand tu te balade en Tunisie dans certain endroit tu a l'impression d'être en France y a un problème

pourquoi on dois sacrifier notre identité et ressemblé au mode de vie occidental??? c'est un signe de progrès? on vois bien l'influence de ces élites qui on réussi leur coup et qui avance petit à petit plaçant les pions partout dans le monde

la Tunisie étant musulmane en majorité c'est l'islam qui dois remplacer le système politique corrompu laïque qui a été mis en place dans ce pays et pas le pseudo modèles "démocratique" contradictoire

les frontière du Maghreb doivent être effacé, les dictateur et les rois pourri comme m6 et autres genre doivent être puni pour tous les crimes qu'ils ont commis

si déjà le Maghreb serai unifié sous la bannières de l'islam ca serai un bon début en attendant le retour du califat qui ne devrai pas tarder

leur plan est condamné d'avancé au élites judéo chrétienne même si ils gagnent ca sera temporaire car une fois le prophète jesus revenu ils seront foutu d'ailleurs c'est déjà le cas

33.Posté par BD le 14/01/2011 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et nous maroccains toujours à faire des baise mains à sa majesté M6 pourri !!!!!!

32.Posté par BD le 14/01/2011 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"A Paris, Mezri Haddad, ambassadeur de Tunisie à l’Unesco, a annoncé sa démission. "Je démissionne aujourd’hui parce que je ne veux pas, quelle que soit l’évolution de la situation d’ailleurs (...) Je ne peux pas et je ne veux pas être en quoi que ce soit cautionnant quelque chose qui est aux antipodes de mes convictions et de ma conscience", a-t-il déclaré sur BFM-TV."

je suis mort de rire ,c'est maintenant que tu demissionne mon pauvre homme ?? arrete de nous prendre pour des cons ,tu es nommé par l'ancien regime !! la demission fallait le faire au début mais pas aujourd'hui !!

31.Posté par tarik le 14/01/2011 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le peuple a fini par recouvrer sa liberté ......aux dernieres nouvelles Ben Ali a foutu le camp !

30.Posté par said le 14/01/2011 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plus de 10 000 manifestants se sont rassemblés à l’occasion de l’appel à la grève générale lancé par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) dans la région du grand Tunis. Partie de la place Mohamed Ali, la manifestation a parcouru l’avenue Habib Bourguiba, principale artère de la capitale. Débordant les cordons de police placés en cours de chemin, les manifestants sont parvenus à atteindre le ministère de l’Intérieur pour la première fois dans l’histoire du pays.

Des scènes de panique ont ensuite accompagné la dispersion. Un journaliste de l’Associated Press présent sur place a entendu des coups de feu et vu des militaires déployés en grand nombre pourchasser des manifestants tentant de s’enfuir dans les rues du centre-ville jonchées de pierres. Des policiers patrouillant revolver à la main ont également été vus en train de passer à tabac des manifestants.

En début de soirée vendredi, des nuages de fumée se dégageaient à Tunis et dans les zones environnantes. Des bâtiments publics, des postes de sécurité et des commerces ont été pillés, tandis que d’autres actes de violence et de vandalisme étaient signalés dans plusieurs régions du pays.

Par ailleurs, 13 nouvelles personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi dans des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre dans la région de Tunis.

A Paris, Mezri Haddad, ambassadeur de Tunisie à l’Unesco, a annoncé sa démission. "Je démissionne aujourd’hui parce que je ne veux pas, quelle que soit l’évolution de la situation d’ailleurs (...) Je ne peux pas et je ne veux pas être en quoi que ce soit cautionnant quelque chose qui est aux antipodes de mes convictions et de ma conscience", a-t-il déclaré sur BFM-TV.

29.Posté par Png le 14/01/2011 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bravo au peuple tunisien mais c'est là que tout va se jouer en effet l'opposition est trés faible et disparate ...

Mais c'est une grande victoire pour les peuples opprimés et spoliés , en France on en est toujours à manifester avec des ballons et des chansonettes en suivant la CGT ...


28.Posté par Taleb le 14/01/2011 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Houda a raison. C'est comme le loup est parti et a laissé le pouvoir au chacal. Il faut qu'un guide indépendant se lève et dirige ce mouvement populaire si NON le même régime reste mais avec un autre visage.

27.Posté par yassine le 14/01/2011 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que mes frères tunisien soit très vigilant de la peste au choléra il n y a qu'un pas,du choix de ton remède tous dépendra.

26.Posté par Houda le 14/01/2011 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça peut-être une ruse des sionistes appliquée à maintes-fois dans le monde via Ben Ali.
Le président tunisien a quitté le pays.
Et il donne le pouvoir au Premier ministre, Mohammed Ghannouchi, qui prend la présidence de façon transitoire.
Mohammed Ghannouchi est la queue de ce dictateur, lui aussi doit partir et laisser les gens choisir un gouvernement qu'ils désirent.

25.Posté par claudio le 14/01/2011 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je salue le Peuple Tunisien pour son courage et sa détermination. Une fois de plus, la preuve nous est donné, qu'aucune force ne peut arrêter un peuple quand il décide de lutter pour ses droits.
Je m'incline devant les victimes tombées au champ d'honneur. Leur mort n'aura pas été vaine. La Tunisie vient de gagner en eux, les héros qui vont marquer l'avenir du pays.
Chapeau bas, ami tunisiens. Puisse le Seigneur vous aider à vaincre vos ennemis et a retrouver la paix et la sérénité.
L'épopée héroïque du peuple tunisien est une leçon que les algériens et les marocains devraient méditer. Rien n'est irréversible ceux qui tyrannisent les peuples ne pourront plus, désormais, dormir tranquilles.
Bouteflika et son gang, Mohammed VI et ses sionistes suivront probablement d'ici peu.

24.Posté par rachi le 14/01/2011 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est parti, il serait à Paris à l'heure qu'il est , sa famille est au Canada depuis 2 jours. C'est allé tres vite, IMPRESSIONANT!


23.Posté par ANTAR le 14/01/2011 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

20.Posté par yassine le 14/01/2011 18:57

Ben ali aurai quitté la Tunisie (al jazeera)


ALLAHOU AKBAR

A DIFFUSER . LE MÊME SORT AUX AUTRES DICTATEURS YAHUD BARAK DE MISRAEL.

J'AI REÇU LE MÊME MESSAGE PRIVE.

22.Posté par claudio le 14/01/2011 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ yassine,

Nouvelle intéressante.
Qu'en est-il alors de l'état d'urgence ? Est-ce réellement Ben Ali qui l'a décrété ? Qui commande l'armée ? Sommes nous en train d'assister à un coup d'état militaire ?
Merci de nous apporter d'autres précisions, si vous en avez bien sûr.

21.Posté par BD le 14/01/2011 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est confirmé Ben ALI est parti ,fini ben ali ,c'est meme dit en france ,il est en france !!!!
la presidence transitoire est donné au premier ministre

20.Posté par yassine le 14/01/2011 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben ali aurai quitté la Tunisie (al jazeera)

19.Posté par Abdulrahim le 14/01/2011 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le monde arabe est une grande prison à ciel ouvert. 22 pays arabes, 22 dictateurs, et tous sont soutenus par l'Occident.

18.Posté par ANTAR le 14/01/2011 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


S'il a ordonné la fin des tirs sur le peuple c'est qu'il a aussi donné l'ordre du début des tirs meurtriers.
Comment peut-on écouter encore la voix d'un criminel en liberté.

17.Posté par tout à fait thierry le 14/01/2011 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben ali doit partir de suite on es d'accord la dessus

mais par quoi sera t'il remplacé ? quel modèle ?

si c'est pour remettre encore la soupe démocratique j'en vois pas l'intérêt car ce guignol ou un autre il fera pareil ou pire

ce système dois être remplacé par le modèle islamique je parle pas de la république islamique d'Iran

je parle du vrai système politique mis en place par notre prophète et suivi par les 4 premiers califes car la Tunisie n'est pas un pays d'occident, c'est un pays musulman normalement

mais bon après avoir formaté le peuple dans le sens des élites au point ou quand tu te balades en Tunisie dans certains endroits tu as l'impression d'être en France y a un problème

pourquoi on doit sacrifier notre identité et ressembler au mode de vie occidental??? c'est un signe de progrès? on voit bien l'influence de ces élites qui ont réussi leur coup et qui avance petit à petit plaçant les pions partout dans le monde

la Tunisie étant musulmane en majorité c'est l'islam qui doit remplacer le système politique corrompu laïque qui a été mis en place dans ce pays et pas le pseudo modèle "démocratique" contradictoire

les frontière du Maghreb doivent être effacées, les dictateurs et les rois pourris comme m6 et autres genres doivent être puni pour tous les crimes qu'ils ont commis

si déjà le Maghreb serait unifié sous la bannières de l'islam ça serait un bon début en attendant le retour du califat qui ne devrait pas tarder

leur plan est condamné d'avance aux élites judéo chrétiennes même si ils gagnent ça sera temporaire car une fois le prophète jesus revenu ils seront foutu d'ailleurs c'est déjà le cas

16.Posté par FD le 14/01/2011 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une ruse de Ben Ali, il ne va pas quitter le pouvoir si facilement. Il faut achever ce gouvernement, si NON, c'est lui qui va continuer à nous achever.
En Tunisie l'état d'urgence décrété, l'espace aérien fermé vers 17 heures.

Je peux confirmer que l'armée est à l'aéroport. Les blindés encerclent le site de l'aéroport», le départ précipité de proches du président Zine El Abidine Ben Ali. Une personne s'est introduite par la clôture sur le tarmac et une alerte a été donnée».

15.Posté par Abdulmajid le 14/01/2011 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En Tunisie, Ben Ali a décidé de dissoudre le gouvernement et d’organiser des élections législatives anticipées d’ici six mois.
NON. NON. NON.
Il doit quitter le pouvoir maintenant et tout de suite.
Dans ce cas il faut utiliser l'expérience de la révoultion islmaique en Iran en 1979, et comme eux n'est pas tombé dans le piège de ce dictateur soutenu par les sionistes.

14.Posté par BD le 14/01/2011 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qu'il faut faire c'est se revolter tous au magrehb (maroc ,algerie ,tunisie ) que tout le profite de la richesse de l'autre car on es frere !! les frontieres du maroc ,de l'algerie ,de la tunisie ont été faites par ces saletés de colons pour diviser le peuple frere ,mon arriere tante est algerienne (la tante de ma mère ) ,ma mere est d'oujda et sa tante de l'autre coté en algerie !! il faut en finir avec cette division c'est ça la solution !! on es magrehbin avant tout de culture arabo berbere musulmane (je suis aussi berbere ) !!!

13.Posté par Abouzar le 14/01/2011 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Souad.
C'est déjà un peu trop tard car sa femme Leila a fui la semaine passée au Canada. Sa fille et son beau-fils ont quitté aussi la Tunisie. Certains membres de gouvernement ont aussi fui à l'étranger avec beaucoup d'argent volé au peuple.
Il faut empêcher au moins le dictateur qui se trouve toujours à Tunis de quitter le pays et le condamner vite.

12.Posté par Souad le 14/01/2011 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce dictateur doit quitter le pouvoir maintenant. Et les Tunisiens doivent être vigilants pour pas qu'il s'enfuit à l'étranger. Et il faut le juger rapidement pour les crimes qu'il a commis ainsi que les membres de son gouvernement.

11.Posté par yassine le 14/01/2011 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@BD
Plus que jamais le sort du Maghreb dépend du rassemblement de ces peuples ensembles sous la même bannière.Nos ennemis sont les même partout il n y a que la casquette qui change mais leurs intérêts sont les mêmes.

10.Posté par BD le 14/01/2011 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ clauddio

tres bonne analyse de ta part ,moi même maroccain je suis d'accord avec toi !! le maroc court à sa perte ,elle s'ecarte de l'islam et devient une société laicarde à la franc maçonnerie !!!!!!!!

9.Posté par 3abdkrim le 14/01/2011 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si le peuple se satisfait de ces annonces et se résigne.il s empressera de renforcer ses troupes antiémeutes en nombres en armes et en savoir faire, tous sa biensure sans éveiller les soupçons du peuple .car au jour d aujourd hui il est faible parce qu il pensai que jamais un tel soulèvement arriverait en gros il a pas prévu le coup.donc c est maintenant ou jamais car la prochaine fois il ne se laissera pas prendre par surprise ma main a couper que le budget de la defense et sécurité interieur va doubler.je pense que les pays voisins ont pris acte de ses evenements et s empresserons de renforcer la securité interieur et donc si revolte il y aura, plus de victime et de sang il y aura et vite elle reculera .allahu a3lam .

8.Posté par PeaceForce le 14/01/2011 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais c'est quoi ce truc!! Mais c'est trop tard là, il y a eut des morts, il n'y a pas de retour possible, il faut des condamnations sévères et sans équivoque !! C'est maintenant qu'il doit jarter!

7.Posté par claudio le 14/01/2011 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La sagesse aurait voulu qu'il démissionnât ! Le peuple tunisien n'a pas à le supporter encore 3 ans, trois ans au cours desquels ce dictateur serait encore en mesure d'occasionner d'autres dégâts à son pays et à ses concitoyens.
A l'instar du Maroc, la Tunisie est un pays totalement artificiel, économiquement parlant bien évidemment. Cet artifice est le résultat des fautes politiques commises par ces pays depuis l'indépendance. Le cas de l'Algérie est fondamentalement différent bien que la situation des algériens n'est pas ce qu'elle devrait être et j'y reviendrai.
Sans ressources naturelles garantissant leur essor, les deux pays n'existent que par la délocalisation de capitaux étrangers qui ont fait main basse sur l'ensemble du secteur productif et les deux peuples n'en profitent que dans une faible mesure. Tous les bénéfices des firmes étrangères sont rapatriés dans leur totalité du fait de l'absence quasi généralisée de partenariat de la part des entrepreneurs locaux. En outre, aucun transfert de technologie n'est consenti. Du côté fiscal, ces boîtes reversent très peu et le plus souvent rien à titre d'impôts sur les bénéfices.
Dès lors, il se pose une question de fond. Quel est l'intérêt pour ces pays, de former des techniciens si la possibilité de leur offrir un emploi digne de leurs cursus s'avère peu probable, sachant que les entreprises étrangères ( et françaises en l'occurrence ), font appel presque exclusivement à leur propre encadrement arrivé dans les mêmes containers que les usines ? Quelles perspectives pour ces jeunes cadres nationaux qui se sont saignés pour faire des études élevées au prix d'énormes sacrifices ? Il y en a peu, et c'est là que réside le drame.
Ces jeunes « laissés pour compte » tunisiens, en précurseurs des révolutions à venir au Maghreb, entament le processus qui mettra fin à cette situation néo coloniale. Cependant, un changement à l'avantage d'un régime plus nationaliste, et surtout radicalement anti-sioniste, entrainera forcément la fuite des capitaux exogènes et fera disparaître le maquillage économique dont se sont affublés la Maroc et la Tunisie. Les deux pays ne peuvent même pas recourir à des nationalisations d'entreprises étrangères car les fonds nécessaires à de telles opérations manqueront obligatoirement. Ce sera donc le chaos économique et 'aggravation d'un appauvrissement déjà actuellement durement vécu par les citoyens.
Les fautes politiques et les fautes d'orientation économique finissent toujours par se payer, un jour ou l'autre !
Autre faute, que personnellement je qualifierai de létale pour l'avenir du Maghreb, c'est le fait, pour le Maroc et la Tunisie, d'avoir constamment tourné le dos à leur puissant voisin algérien.
Il est quand même aberrant de constater par exemple, que même pour le pétrole et le gaz, le Maroc et la Tunisie ne sont pas clients de l'Algérie, alors même que oléoducs et gazoducs algériens traversent leurs propres territoires ! Ils pourraient bénéficier de tarifs favorables si l'on considère le faible coût du transport de l'énergie et la contribution financière algérienne pour ses pipe-lines ! C'est incompréhensible !
L'Algérie est considérée par l'Europe un peu comme mouton noir de la région et est quasiment boycottée par les investissements occidentaux. L'explication se trouve dans l'intransigeance des autorités algériennes dans le domaine économique :
- Aucune entreprise étrangères ne peut disposer à elle seule de la totalité des capitaux : L'Algérie exige une participation nationale d'au minimum 51 %.
- La loi fiscale algérienne offre des facilités fiscales, bien sûr, mais à condition qu'au moins une large partie des bénéfices soit réinvestie en Algérie.
- L'Algérie a ses propres banques et sa monnaie n'est pas convertible contrairement à ses voisins et malgré les pressions du FMI et de la Banque Mondiale.
- Toute filiale étrangère opérant en Algérie doit consentir un transfert de technologie et s'investir dans l'intégration et la formation de cadres algériens.
- L'Algérie n'est pas membre de l'OMC. Son adhésion à cette organisation est à chaque fois repoussée, le pays ne voulant toujours pas fléchir sue ses propres intérêts et il a raison. Je pense personnellement que les algériens n'ont aucun intérêt à devenir membre de l'OMC quand on sait les ravages causés par elle dans le monde et surtout dans les pays du Sud.
- L'Algérie, contrairement à ses voisins n'a pas de dettes et ne veut plus s'endetter. Ce qui n'arrange pas les vautours de la finance internationale.
- Enfin, l'Algérie n'est pas sous influence sioniste, malgré ce qui est dit ça et là. Si c'était le cas les IDE ( Investissements Directs Étrangers ) afflueraient. Il faut comprendre que si pour nous il existe des agences de notation internationales (Fitch, Moody etc), pour l'Afrique blanche et les pays musulmans en général, la seul agence de notation est la Bâtarde de Sion et ses agents en Europe !
Pour toutes ces raisons et pour d'autres que je n'ai pas relevées mais qui ne sont pas moins importantes, L'Algérie est systématiquement recalée et ne bénéficie que très peu des capitaux européens qui sont systématiquement « pompés » par ses deux voisins beaucoup moins regardants.
Cet état de fait est bien sûr très préjudiciable au pays et explique en grande partie la difficile situation économique et sociale du peuple algérien.
Vient s'ajouter à cela une mauvaises gouvernance et des investissements locaux insuffisants malgré le formidable pactole de près de 150 milliards de dollars !
La situation du Maghreb n'est donc pas reluisante. Mais, rien n'est perdu. A mon avis, il est indispensable que le Maroc et le Tunisie renoncent au château de cartes édifié pour eux par l'Occident pour les asservir et tendent la main à leur voisin algérien afin de constituer une sorte de « front commun » pour contrecarrer les complots incessants fomentés par le FMI, la Banque Mondiale et l'entité sioniste. Il est temps que les peuples de l'Afrique blanche, enfants d'une civilisation plusieurs fois millénaire, retrouvent leur liberté pour jouir pleinement de leurs richesses.
Ces réflexions, qui sont loin de revendiquer une quelconque approche scientifique, sont le fruit d'une expérience vécue qui m'avait conduit à participer à plusieurs reprises à des négociations, discussions et élaboration de projets avec nos voisins du sud de la méditerranée, particulièrement avec nos amis algériens. J'ai pu alors mesurer les potentiels de chacun et apprécier à leur juste niveau les carences et les faiblesses des économies respectives.




6.Posté par Ali le 14/01/2011 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne part pas il se sauve...

S'il décide d'abandonner le pouvoir c'est qu'il voit, ou qu'il est au courant, que se trame une déstabilisation du Maghreb en vu d'y instaurer plus de "sécurité" c'est à dire un nouveau plan de domination de part des métropoles (comme les plan américain au Moyen Orient : divisé pour régner)

Son successeur n'aura de choix qu'entre la répression (subtile ou brutal) ou la résistance fasse à l'impérialisme: les peuples du Maghreb ne sont pas encore prêt à la résistance mais elle viendra; le premier des combats est sur soit même : refuser d'être injuste et non convoiter les avantages des autres.


5.Posté par gjingis le 14/01/2011 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@hammana
bonjour,loin d inciter a la haine car c est nos malheureux freres qui payent la sauce .Benali utilise maintenant une autre strategie .c est celle de l opium .la premiere n a pas donné de resultats donc il lui ont conseillé la seconde .On appel ca la corde au miel .2014 n est pas demain !!!!

benali d apres certainnes analyses et témoignages il s est fait bien piegé par l oxident meme. donc il est dans une impasse " chantage"

Les tunisiens doivent bien ouvrire les yeux pour que cette révolution ne soit dévillée ni confisquée comme elle a été en Algerie en octobre 88.



4.Posté par BD le 14/01/2011 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un peu plus tôt, l'opposition tunisienne, longtemps laminée par le régime du président Ben Ali, a réagi plutôt positivement au discours du chef de l'Etat, jeudi soir, promettant de libéraliser le système politique et de renoncer à un nouveau mandat présidentiel. Après l'intervention du président, des scènes de liesse ont pu être observées dans les rues. Reste à savoir si ses promesses vont suffire à désamorcer la crise.
Après près d'un mois d'émeutes provoquées par un geste de désespoir d'un jeune de Sidi Bouzid (centre-ouest), qui s'est immolé par le feu pour protester contre la confiscation par des agents municipaux de son étal de fruits et légumes, le président Ben Ali est apparu à la télévision pour apaiser les tensions.

Qui sont ces opposants à deux balles qui n'ont meme pas participé à cette revolte et qui se permet de donner leur avis ?? ces opposants sont ravis de partager le gateau avec ben ali ,et ce ben ali qui veut faire descendre la tension et mieux rebondir apres ,en ayant le temps de vider les caisses de l'etat et en plaçant un homme qui sera le mem que lui et choisi par la france !! la revolution c'est jusqu'au bout ou rien !!!!!!!!!!!


1 2
Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires